Journal de l'OVE janvier 2012

  • Published on
    01-Sep-2014

  • View
    901

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

<ul><li> Le journal de lOVEJanvier 2012 Dossier Le march automobile franais fait de la rsistance Bonne anne tous! Beaucoup sattendent ce que cette anne 2012 soit une anne difficile, cest vrai qu force de le rpter, cette prophtie funeste pourrait finir par se raliser. Mais le pire nest jamais sr comme le dit ladage, et lOVE nous restons rsolument optimistes. Dautant que 2012 marquera le 10e anniversaire de la nais- sance de lOVE. Pendant ces dix dernires annes, lOVE a ctoy des milliers de dcideurs dentreprises pour les aider dans la gestion de leur parc automobile et leur permettre de mieux con- natre et comprendre les volu- tions qui les attendaient. Cest ainsi que lOVE a t parmi les tout premiers militer notam- Attendue comme une anne dlicate par tous les acteurs et le march du vhicule particulier neuf a t plus dynamique ment pour la mise en place de observateurs de la place, le scnario des ventes dautomo- que prvu aprs deux annes stimules par les dispositifs de biles neuves a tenu toutes ses promesses. Avec une per- prime la casse. Lire p. 2 4 Plans de Prvention de Risques formance annuelle -2,1 et 2 204 065 immatriculations, %, Routiers, pour le renforcement des quipements de scurit Zoom Tendances des VUL, le dveloppement de lco-conduite, la dcouverte du La Location dentreprise sinscrit Mobilit partage, vhicule lectrique et des mo- bilits de demain, sans oublier les dans la Moyenne Dure rve ou ralit? questions fiscales et sociales et Depuis 2 ans, des solutions de Location Moyenne Dure devient de plus en plus loptimisation des cots dusage Moyenne Dure(LMD) fleurissent sur le visible, les offres proposes ne sont pas des flottes automobiles ou TCO. march. Prenant acte dun vide histo- pour autant toujours lisibles pour le res- Ce fameux TCO justement, va rique entre la Location Courte Dure et la ponsable de parc. Loccasion de faire un plus que jamais tre au centre de Location Longue Dure, les loueurs d- point sur ces offres mergentes et de sai- veloppent des solutions de mobilit sur sir les enjeux de la LMD Lire p. 5 vos proccupations, cest pour- des dures intermdiaires. Si la Location quoi nous avons dcid de lancer En ces temps de profonds change- un nouveau cycle de confrences, Focus ments, une nouvelle conomie celle lOVE TCO Tour, qui se dplacera du partage se propage dans nos pays de ville en ville pour vous aider Innovations technologiques : le Japon industrialiss. Du transport aux voyages en passant par la communication ou encore mieux matriser la gestion de votre flotte en ces annes diffi- revient sur le devant de la scne lalimentation, tous les secteurs ou presque voient de nouveaux comporte- ciles. 2012 sera aussi le renforce- ments merger. ment de notre dveloppement linternational, mais nous aurons Jusquici lautomobile restait un peu loccasion den reparler. lcart de la tendance, en France en tout cas. Hritage culturel? Mfiance Toute lquipe de lOVE est fire naturelle Peur de la nouveaut La ? ? dtre vos cts et vous sou- confrence organise par lOVE le 30 haite une trs bonne anne pour novembre dernier au Palais Brongniart vous et vos affaires. a permis daborder le sujet dune Le Japon a vcu une anne 2011 catas- particulirement vrai dans le domaine de faon trs large en donnant la parole A trs bientt. trophique. Mais, loin de baisser les bras, lautomobile o les constructeurs natio- ces nouveaux acteurs qui prnent Philippe Brendel les Japonais ont dcid de miser, une naux explorent de nouvelles voies dont le la mobilit collaborative au fil de leurs fois de plus, sur linnovation pour retrou- point commun est llectrique. Lire p. 6 7 sites Internet ou de leurs entreprises. ver rapidement leur rang mondial. Cest Lire p. 8 www.observatoire-vehicule-entreprise.com </li> <li> DossierLe march automobile franaisfait de la rsistance XXXX-3D - Fotolia.com Matton ImagesA ttendue comme une anne mnages). Les livraisons de la fin 2011 dlicate par tous les acteurs et observateurs de la place, ont flirt avec des niveaux proches de ceux des annes pr-crise 2004 - 2007. La demande VUL sous tensionle scnario des ventes dautomo- Anne 2012 risque pour le march modre et transitoire. Modrebiles neuves a tenu toutes ses Ct socit, les marchs ont traverspromesses. Avec une performance lanne 2011 avec des niveaux de ventes europen des Vhicules Utilitaires car plusieurs facteurs limiteront laannuelle -2,1 et 2 065 %, 204 trs intressants. Les loueurs longue Lgers (VUL) neufs : les entreprises baisse : les renouvellements repor-immatriculations, le march du dure (+22,5%) ont confirm la bonne freinent leurs investissements, sous ts depuis 2008 ncessiteront dtrevhicule particulier neuf a t plus sant du secteur avec des offres toujours les effets conjugus dune activit raliss, certains marchs serontdynamique que prvu aprs deux plus comptitives qui ont renforc la fid- ralentie, dincertitudes planant sur moins impacts que dautres par leannes stimules par les disposi- lisation et la conqute auprs de TPE/ lavenir de la zone euro et du resser- resserrement du crdit, les marchstifs de prime la casse. PME. Le dfi de la gestion des restitutions en 2012 se prsente maintenant. En effet, rement des conditions de crdit. La des niveaux planchers depuis 2009Les sous-jacents macroconomiques les restitutions de 2012 feront suite aux reprise initie en 2010 pourrait donc le resteront, voire mme enregistre-nont pourtant pas t particulirement forts volumes mis la route fin 2008 bien tre interrompue. A lchelle ront des hausses en dcalage dedynamiques. La consommation des m- et la prolongation des contrats courant europenne, le rattrapage post-crise cycle, etc. Et transitoire car la reprisenages a connu une faible progression 2009 qui avait frein ces mmes mises avait tout juste permis au march de linvestissement attendue en 2013de +0,6 et les investissements des % la route quelques mois plus tard. VUL dapprocher les 1,6 millions dim- favorisera une nouvelle croissanceentreprises que lon attendait en fortehausse en dbut dexercice nont pro- Le canal achats directs des entreprises matriculations en 2011, soit un niveau des marchs VUL cette date.gress que de +2,9%. Outre les apports (+10,0%) a connu une anne particuli- trs en-de de la moyenne 1998- Le march franais des VUL vo-limits des piliers de la croissance co- rement dynamique en lien avec un be- 2008 1,8 millions. Le processus de luera en phase avec la moyennenomique franaise en 2011, les marchs soin vident de renouvellement du parc rattrapage reste par ailleurs frein par europenne, partir dun niveauautomobiles ont galement d faire face et une anticipation des achats avant le des marchs dEurope du sud tou- 2011 relativement lev (429 mil- une remonte du taux dpargne en durcissement du dispositif de la taxe jours en panne de reprise en 2011. liers), puisque dj au-dessus de lacours dexercice, jusqu atteindre 17% sur les vhicules de socits (TVS) auau 3e trimestre 2011. 1er janvier 2012. Le BIPE anticipe que le march euro- moyenne 1998-2008 de 413 milliers. pen des VUL pourrait enregistrer Batrice Plat BIPELapparente rsistance du march tient De faon moins flagrante, les canaux dits un recul annuel de lordre de 2 en % des faits particuliers qui ne se repro- tactiques (loueurs courte dure et vhi- 2012. Lampleur du recul serait doncduiront pas en 2012. Il sagit dabord de cules de dmonstration VD) ont ga-lappui dun portefeuille de commandes lement connu une anne de bonne fac-hypertrophi par les achats dantici- ture. Les loueurs courte dure (+1,4 %)pation de fin de primes : fin dcembre ont encore profit de lalimentation par- na pas permis de faire crotre le march lgre hausse, le segment des ventes2010, le portefeuille slevait prs fois gnreuse des marques automo- de lautomobile neuve en valeur (prs particuliers pourrait rejoindre le niveaude 400 000 units quand le niveau de biles pour garantir leurs chiffres dans un de -4,0 sur la seule partie mnages). % historiquement bas quil avait connu lamoyenne historique se situe environ climat tendu. Ces mmes marques qui La faute des niveaux de remises qui sortie des dispositifs baladurette et 200000 units. ont pour la deuxime anne conscutive sont rests trs levs dans un contexte jupette en 1997. Dans ce contexte, fortement jou sur le segment des VD + toujours hautement concurrentiel. le scnario du Club Automobile du BIPEToujours dans le registre de lanticipa- 0 km pour maintenir ou dvelopper leurs considre que le march ne devrait quetion, les perspectives de durcissement parts de march. Il semble dailleurs illusoire de voir les lgrement rester suprieur 2000 mil-du dispositif bonus-malus au 1er janvier marques automobiles reconstituer leurs lions dunits en 2012. 2012 ont encourag les acheteurs En effet, si les marques peuvent senor- marges courant 2012. Car si les niveauxprcipiter de quelques semaines leurs gueillir de limiter les pertes en termes de des ventes aux socits et les imma- Eric Champarnaud &amp; Franois Cauzic achats automobiles (exclusivement les volumes, larrt de la prime la casse triculations tactiques devraient tre en BIPE2 Janvier 2012 </li> <li> Dossier volution des immatriculations VPN par catgorie de clientle en France en milliers dunits...</li></ul>