Rapport 1 copie

Embed Size (px)

Text of Rapport 1 copie

  • Master management et finance dentreprise 2014/2015

    Mmoire de recherche

    Sous le thme : le modle dquilibre des actifs financiers : sa validit et sa porte pour la

    capitalisation boursire des socits marocaines .

    Ralis par :

    DIRAA Abdelmajid Encadr par :

    PR Karima TOUILI

  • Management et finance dentreprise 2014/2015

    1

    Remerciement

    Je voudrais dabord remercier mon directeur de recherche Mme. Karima

    TOUILI, pour son aide et sa disponibilit dans la ralisation de ce mmoire.

    Je remercie ensuite la facult des sciences juridiques conomiques et

    sociales SETTAT(FSJESS), pour la formation que jai reue et pour tous les

    services dont jai bnficis, tout au long de mes tudes.

    Pour finir, jexprime ma reconnaissance mes parents, pour leur soutien

    et leurs encouragements.

  • Management et finance dentreprise 2014/2015

    2

    Sommaire Remerciement ...............................................................................................................................1

    Introduction, problmatique et mthodologie ...............................................................4

    Partie 1: cadre thorique et institutionnel. ...................................................................8

    Introduction de la partie : ..........................................................................................................9

    Chapitre 1 : la bourse de Casablanca : une place financire dexcellence pour une conomie en

    dveloppement. ......................................................................................................................... 10

    Introduction du chapitre :....................................................................................................... 10

    Section 1 : la bourse de Casablanca : mtiers et histoires. ................................................... 11

    Section 2 : lorganisation, la structure de la bourse de Casablanca, et les valeurs mobilires.

    .......................................................................................................................................... 15

    Section 3 : le fonctionnement de la bourse de Casablanca. ................................................. 22

    Conclusion du chapitre : ........................................................................................................ 27

    Chapitre 2 : revue thorique du modle dquilibre des actifs financiers (MEDAF) : .................. 28

    Introduction du chapitre :....................................................................................................... 28

    Section 1 : les bases et les racines du modle MEDAF. ...................................................... 29

    Section 2 : Le fondement et la construction du modle MEDAF ......................................... 36

    Section 3 : les hypothses et les utilisations du MEDAF. .................................................... 44

    Conclusion du chapitre .......................................................................................................... 47

    Conclusion de la partie ............................................................................................................ 48

    Partie 2: approche mthodologique et rsultat de la recherche. ...................... 49

    Introduction de la partie .......................................................................................................... 50

    Chapitre 1 : la dmarche mthodologique de la recherche. ......................................................... 51

    Introduction du chapitre :....................................................................................................... 51

    Section 1 : point sur la mthodologie : les donnes cibles et les sources de donnes .......... 52

    Section 2 : point sur la mthodologie : lchantillon de ltude. .......................................... 58

    Section 3 : point sur la mthodologie : plan danalyse ........................................................ 65

    Conclusion du chapitre .......................................................................................................... 67

    Chapitre 2 : prsentation des rsultats, des conclusions, et des alternatives. ................................ 68

    Introduction du chapitre......................................................................................................... 68

    Section 1 : prsentation des rsultats de ltude .................................................................. 69

    Section 2 : les conclusions de ltude. ................................................................................ 75

    Section 3 : les alternatives du modle MEDAF. ................................................................. 77

  • Management et finance dentreprise 2014/2015

    3

    Conclusion du chapitre .......................................................................................................... 79

    Conclusion de la partie ............................................................................................................ 80

    Bibliographie ............................................................................................................................. 81

    Webographie ............................................................................................................................... 82

  • Management et finance dentreprise 2014/2015

    4

    Introduction, problmatique et

    mthodologie

  • Management et finance dentreprise 2014/2015

    5

    De nos jours, une des principales exigences du dveloppement

    conomique est le dveloppement du systme et du march financier. En effet,

    on peut dire que ces derniers gagnent de plus en plus dimportance dans le

    contexte conomique, vu le rle dintermdiation quils jouent entre les

    investisseurs et les pargnants.

    On peut aussi remarquer, surtout dans les pays dvelopps, le passage

    dune conomie dendettement une conomie de fonds propres. Cette

    progression peut sexpliquer par le besoin accru daccs aux ressources jugs

    encore limites dans les systmes de financement indirect, dautant plus que la

    performance dune conomie tient ce que les capacits de financement soient

    orientes efficacement aux besoins de financement, do le besoin dun place

    ou ces deux vecteurs se rencontrent directement : le march des capitaux.

    Ainsi peut-on dire que ces marchs sont des lieux o se confrontent

    loffre et la demande des capitaux, o dune part les demandeurs de fonds y

    recourent aux ressources dont ils ont besoin en contrepartie de titres mis

    ouvrant des droits aux dtenteurs, et dautres parts, les investisseurs en capital

    qui y trouvent des voies pour rentabiliser leurs pargnes.

    Par ailleurs, si lobjectif des demandeurs est de saccaparer des fonds

    utiles avec le moindre des cots, le souci majeur des investisseurs en capital est

    de se procurer des titres qui lui permettront de maximiser le rendement avec un

    niveau bien dtermin du risque quils pourront accepter, ce quon appelle

    laversion au risque, du fait, on peut dire que les fondamentaux de leurs

    dcisions repose sur un arbitrage entre le rendement et le risque.

    Ce dernier postulat, en quoi rside lessentiel du comportement des

    investisseurs, a fait lobjet de nombreuses recherches dans le domaine de la

    finance. Partant des travaux de H.MARKOWITZ (1952) qui ont mis laccent sur

    le couple rendement/risque des titres financiers, la thorie du portefeuille a

  • Management et finance dentreprise 2014/2015

    6

    rvolutionn le domaine de la finance du march pour donner les bases pour de

    nombreux modles dvaluation des actifs financiers et ainsi que pour les

    dcisions dinvestissement. En effet, et en ce qui intressera ce mmoire, les

    travaux de SHARPE (1964) ont abouti lmergence du Modle dEquilibre

    Des Actifs financiers (MEDAF ou en anglais CPAM) qui assoira dune manire

    simple une relation associant la rentabilit des titres et leurs risques permettant

    ainsi de prendre les dcisions financires.

    Ce modle a jouit d'un certain succs auprs des intervenants sur les

    march financiers car leur permettant de quantifier le risque encouru par la

    dtention d'un actif financier en outre, il jouit d'une certaine renomm que ce

    soit du point de vue acadmique ou pratique. Il permet, sous certaines

    hypothses, de calculer le cot des capitaux pour autant la prime de risque exig

    par les investisseurs, estim avec ce fameux coefficient , ainsi que destimer la

    rentabilit des actifs financiers en se basant sur lindice de march ainsi que le

    taux applicable aux actifs dits sans risque.

    Cependant, on note certaines tudes qui ont conclu sur sa validation

    telles que les tudes de Black, Jensen et Scholes (1972) qui ont apport une

    dimension plus large au MEDAF, et dautres sur son invalidation telle que

    ltude de Fama et French (1992) qui ont montr une relation entre le rendement

    et le risque contraire celle soutenue par le MEDAF. Ces tudes et dautres

    confirme que les hypothses sur lesquels est fondu le modle sont trop

    restrictives et ne reflte pas la ralit du march, dautres indique lexistence

    dautres variables qui influence le cours dun actif autres que le risque qutudie

    le MEDAF.

    Ce mmoire propose une tude sur la validit du modle dans le march

    financier marocain, soit sur la bourse de Casablanca, qui va sarticu