SEO - Salon Online 2010 - 09.06.10

  • Published on
    18-Dec-2014

  • View
    1.280

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Compte-rendu de la table ronde sur la Search Engine Optimization (SEO ou rfrencement naturel), qui a eu lieu au Salon Online Paris le 9 Juin 2010

Transcript

  • 1. SEO Comment bien lutiliser pour une visibilit optimum?
    Salon Online 2010, Paris, le 9 Juin 2010
    Table ronde
    Luc Jovart, Ucatchit, http://www.ucatchit.com/
    Alexis Christoforou, Kinoa, http://www.kinoa.com/
    Jean-Dominique Brivet, Equaero, http://www.equaero.com/
    Jean-Pierre Nadir, Easyvoyage, http://www.easyvoyage.com/
    Renaud Alquier, La Nouvelle R, http://www.lanouvelle-r.com/
    Marc Merzoug, MM Crations, http://www.mmcreation.com/
    Yves Grandmontagne, modrateur
    Le rfrencement naturel est devenu aujourdhui un vritable mtier: une journe de rfrenceur cote jusqu 2000/jour.
    Les agences dinternet essayent davoir des liens de qualit par exemple un lien qui vient du Monde. On essaye dviter des liens en provenance de sites qui ne sont pas pertinents et donc pas intressants pour lannonceur. On essaye de faire venir les gens sur les contenus via des widgets et surtout via du contenu intressant. On peut crer lintrieur de son site des liens entre les diffrentes pages, par exemple entre les fiches produits et le rdactionnel. Cest un axe intressant surtout lorsque lon dmarre un site. Le contenu doit tre intressant la fois pour le moteur de recherche et pour les internautes. Il faut que le crateur de site soit sincre et bien driv dans la gnration des mots cls. Le pagerank est valoris par Google, mais les links qui font du sens ont aussi beaucoup de poids (par exemple un site de location de chalets en montagne qui a des liens vers des sites de remonte mcanique). Il est important dapparatre sur les mots-cls que lon a choisis.
    Netlinking: cest ce qui pointe en dehors du site, ce sont des liens vers des sites partenaires qui peuvent valoriser le contenu de notre site. Cest lun des derniers ressorts de croissance du rfrencement naturel dun site. Chaque seconde il y a un potentiel de netlinking additionnel qui se cre. Il y trois ans personne ne pensait crer un lien vers Facebook, aujourdhui tout le monde sy rue.
    REFERENCEMENT PAYANT - LIENS SPONSORISES
    Easyvoyage investit 6 millions deuros par an sur Google dans une logique de recherche de ROI. Tant quils gagnent ils jouent. Le web offre une capacit quasi-scientifique de savoir en temps rel ce que lon fait. Cela rend transparent le marketing direct. On est capables de montiser le trafic en temps rel. Cela plait beaucoup aux financiers! On peut connaitre en temps rel le niveau de ventes (cela nexiste pas en presse, par exemple). Le web est comme le surf: il faut trouver la bonne vague. Plus on investit, plus on est performants. Une fois quon a la bonne vague il ne faut pas la lcher. Sur le web la quantit permet de baisser le cot du rfrencement. Les outils statistiques sont trs performants: Google Analytics, par exemple, qui est gratuit permet de voir quels sites envoient les liens, quels sont les mots cls qui marchent ou pas, etc.
    Le taux de conversion des liens sponsoriss est suprieur 25%
    Le SEM (Search Engine Marketing, ou techniques de rfrencement payant) est trs utile au dmarrage dun site. Lorsque je nai rien, je commence par Adwords car ma publicit est en ligne dans la minute qui suit et cela me donne une visibilit immdiate.
    Lorsque mon site est tabli, alors jirai vers du SEO (Search Engine Optimization, ou rfrencement naturel).
    La Nouvelle R a une trentaine de campagnes clients en cours sur Adwords conomie de masse pour un client plutt que de tout faire tout seul.
    Webmaster Tools (Google) donne lensemble des liens qui pointent sur notre site. Encore une fois il sagit dun outil gratuit.
    RESEAUX SOCIAUX
    Easyvoyage: les rseaux sociaux parlent plus quils ne rapportent. Il y a un phnomne daudience. La difficult est de transformer cette audience en une audience intressante pour le business. Sur Facebook, par exemple, on achte des profils dutilisateurs et cest difficile de rendre compatibles les profils avec le e-commerce. Sur Google on achte des mots-cls. Le point commun avec Google est quil faut animer le rseau de manire constante. Parfois les applications intressantes sont celles qui vous chappent, c'est--dire celles auxquelles vous naviez pas pens. Ce nest pas grave: limportant est que a marche.
    MM Crations: sintresse beaucoup la visibilit sur un ensemble de sites. Beaucoup de leur visibilit provient de sites auxquels on ne pense pas forcment de prime abord. En tourisme par exemple beaucoup de liens intressants viennent de Youtube. Tripadvisor est un autre site trs intressant en termes de rseaux sociaux lis au tourisme.
    La nouvelle R: il ne se passe pas une semaine sans quun client ne demande tre sur Facebook. Facebook reprsente aujourdhui 400 millions dutilisateurs dont 15 millions en France. Twitter marche bien aussi. Aujourdhui les rseaux sociaux drainent beaucoup dapplications virales, mme si le ROI nest pas au RV pour linstant. Mais il faut tre prsent. Crer une communaut dutilisateurs anime par un community manager.
    Equaero: avant mme de se dire je veux une page sur Facebook il faut se poser la question de ce que lon veut y faire: cible, typologie dutilisateurs viss et objectifs. Seulement aprs on construira une page. Les rseaux sociaux offrent dintressantes possibilits de ROI sur lvnementiel exceptionnel (ex. 24 heures pour acheter un produit prix discount).
    Kinoa: cest important dintgrer les rseaux sociaux dans sa socit. Par exemple intgrer Facebook son site (intgration profonde= intgrer lAPI de Facebook sur son site.) Lintrt de Facebook est quil permet un ciblage trs prcis. Lindexation Google intgre maintenant 50% de temps rel et -de ce fait- les remontes en provenance de Twitter et de Facebook y sont de plus en plus prises en compte. La SMO (Social Media Optimization) devient de plus en plus importante.
    Ucatchit: il est important de rester vrai sur les rseaux sociaux. Si lon triche on se fait trs vite reprer.
    MM Crations: le blog permet de travailler sur du contenu que lon ne met pas forcement sur son site officiel. Cela gnre du contenu qui peut emmener vers le site pas mal de lecteurs. Donc, mme avant de penser Facebook ou Twitter, la stratgie de blog peut se rvler trs intressante.
    Easyvoyage: Le mono-rfrencement est mort il y a maintenant 12-13 leviers pour gnrer du trafic sur internet. Il faut jouer sur tous les leviers. Il y en a qui sont faibles aujourdhui et qui deviendront forts demain: mais il faut tre prsents. Google a tout intrt mettre du contenu en avant car il sait le montiser plus que lintervenant lui-mme.