Design crises controverses - Mémoire de Laura Pandelle

  • Published on
    11-Nov-2014

  • View
    1.592

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Ce mmoire vise interroger le lien entre le design et le monde moderne sous l'angle d'une sensibilit au changement: polmiques sociales, crises conomiques, controverses scientifiques, jusqu'au "changement de paradigme" prdit pour l're post-industrielle, il s'agit de voir comment le design - historiquement associ une image de la prosprit - peut galement faire rsonance aux priodes qualifies de crise ... et si cela le structure en tant que discipline, et posture crative.

Transcript

  • 1. Sous la direction de Jacques-Franois Marchandise [ DESIGN CRISES CONTROVERSES ] Laura Pandelle Mmoire de fin dtudes ENSCI-Les Ateliers 2012
  • 2. 4
  • 3. SOMMAIRE Avant-propos. Sur une petite archologie du design. p. 11 Introduction. Penser la crise.p. 19 Crise(s), Modernit.p. 25 Questionner le design dans une crise moderne. p. 27 PARTIE 1. [ AU NOM DES PRES ] Introduction. Sonder le rcit des origines. p. 36 1/ Un questionnement thorique et pratique de lide de Progrs. Critique du changement.p. 41 Le temps paradoxal de la Modernit. p. 43 2/ Un projet essentiellement politique. Entre la Firm et la League : lintellectuel utopiste et lentrepreneur socialiste.p. 51 Le projet social, un nouvel idal pour la cration. p. 53 Le Deutscher Werkbund et les premires contradictions du design industriel.p. 55 3/ Des crises fondatrices. Passerelles. p. 65 Interstices.p. 72 5
  • 4. Conclusion. Le design dans la construction moderne des cultures europennes. p. 76 PARTIE 2. [ DESIGN ET IDOLOGIES ] Introduction. Trois objets.p. 85 1/ Avant-gardes, utopies, idologies. Futurisme : rvolution.p. 93 Constructivisme : luvre totale. p. 96 2/ Design sous idologie. Totalitarisme, utopie, culture. Du design des choses au design de lHomme. Dnaturation / acculturation. p. 101 p. 104 p. 107 Conclusion. Design et idologies.p. 110 PARTIE 3. [ AUX INTERSTICES DE SYSTMES EN CRISE ] Introduction. Le design anti-crise des 30 Glorieuses. p. 122 1/ Projets, manifestes et performances en contexte de crise. Quand le design passe lacte. De Prisunic IKEA : lattirail anti-crise de la vie moderne. 6 p. 131 p. 138
  • 5. 2/ mergence du design dans des cultures en crise : le Japon et lItalie. Tout est design.p. 149 Le Japon : apparition du design en territoire occup. p. 153 LItalie : miracle stylistique post-idologique. p. 160 Bilan. p. 170 3/ Objets pour une conscience de crise : mergence du design critique. Lart et la vie en 1960. Effrangements de lart et du design. p. 175 p. 178 Introduction. Humanisme et crise moderne. p. 185 PARTIE 4. [ UN HUMANISME EN CRISE ] 1/ Le design dans un monde incertain. Le caddie, le bunker, le bton. Design et critique : phnomne de crise? Bilan. p.197 p. 205 p. 209 2/ Changement de rles. Le mythe dun design sans le designer. Le design comme un laboratoire du social. p. 213 p. 225 Conclusion p. 235 Bibliographie p. 243 Remerciements p.253 7
  • 6. 8
  • 7. 9
  • 8. AVANT-PROPOS AVANT-PROPOS Sur une petite archologie du design. Jai entre les mains un petit livre, peut tre le premier de ma bibliothque dapprenti-designer. En couverture, une photographie violette du fauteuil Bulle de Eero Aarnio, en surimpression sur fond vert - la manire dune srigraphie de Warhol. CHAIRS. Collection:ICONS. ditions:Taschen. Une petite bible dtudiant, annote, parcourue, corne, enrichie de coupures de journaux et de magazines. Au moment de commencer ce mmoire, un point dtape personnel simpose: je connais peu, ou mal, lunivers de la discipline que je mapprte exercer. Alors que les vues en coupe et les dessins dclat ont dsert mes carnets de croquis pour faire place aux story-boards, schmas, cartographies et autres outils dun design moins industriel quorganisationnel, la ncessit dexpliquer quel est le design que je pratique est devenue un trait rcurrent de mes premires expriences professionnelles. Quel est votre rle, en tant que designer? Est-ce encore du design?. La question de savoir o je me situe dans la discipline mouvre donc un abme thorique - et la tche de dfinir, dfaut de lexpliquer, la limite entre ce qui est du design et ce qui nen est pas. Je me replonge dans les ouvrages gnraux qui mont accompagne depuis le dbut de mes tudes en design. Milles formes, silhouettes, compositions, environnements, dfilent sur les pages brillantes des ditions Taschen, Pyramid, Thames & Hudson. Ces merveilleux livres dimages ont probablement constitu pour moi le premier aperu dun paysage culturel du design, et faute dun primtre prcis, un ensemble dlments de rfrence et de valeurs positives. Le design: suite dinstantans, objets connus, nomms, dats, formes finies. Ces collections dicnes refltent une certaine culture de lHistoire du design que lhistorienne Jocelyne Leboeuf dcrypte comme une branche moderne de lHistoire de lArt - cest--dire jalonne de ralisations exemplaires, des 11
  • 9. Design / Crises / Controverses objets-oeuvres identifis comme la synthse des aspirations esthtiques et des avances techniques dune poque. Pour lhistorienne, cette lecture est construite sur deux figures centrales - lobjet iconique et le designer crateur - qui sont insuffisantes pour comprendre en profondeur linteraction entre la discipline et le mille-feuille conomique, social et culturel qui constitue son poque: une vision romantique de lHistoire, o la figure du grand designer charismatique est aussi relaye par un discours mdiatique (...) et fait en effet croire une possible rconciliation entre aspirations individualistes et production de masse1 . LHistoire du design est ainsi balise de silhouettes magiques dobjets du quotidien, interprtations formelles des problmatiques de leur temps travers la subjectivit claire de quelques individus - la chaise de caf (la N14 de Thonet, 1859), la lampe de bureau rglable (lAnglepoise de Cawardine, 1933), la voiture Mini (la 2CV, Citron, 1948), la machine crire (la Valentine de Sottsass, Olivetti, 1969) lordinateur portable (lIbook, Apple, 2001). Des ides devenues progressivement des archtypes, sur lequel sarticule un langage des objets qui serait propre lunivers du design2. Sortis des livres dHistoire, le statut de ces objets extra-ordinaires minterpelle. Dun ct, je les vois comme icnes, formes-images. Mis en scne dans les revues, les vitrines, les muses, ils semblent tmoigner dun clair de gnie dans le design, un moment de plnitude, un point dancrage dans le temps. Dun autre ct, je perois travers eux les traces et indices des mcanismes socio-techniques qui les ont produits: on ne peut les comprendre hors dun contexte dnonciation, une histoire. Ils semblent correspondre ce que la socit aurait produit de mieux sur une priode donne, et contiennent donc une forme dachvement ou de perfection dans le design. Chacun dentre eux semble la fois lexpression particulire dun contexte culturel, industriel et artis- 1 Jocelyne Leboeuf, De lhistoire de lart lhistoire du design industriel, compte-rendu des des ateliers de la recherche en design, 22 et 23 mai 2007, P.114-122. 2 Le Langage des Objets est un ouvrage de Deyan Sudjic paru en 2012 aux ditions Pyramid. Une attention y est porte lanalyse dobjets ordinaires qui ont marqu le 20e sicle, ce qui en fait une anthologie du design relativement diffrente des recueils dicnes prcdemment voqus. 12
  • 10. AVANT-PROPOS Un crustac dans une douille usage: couverture de louvrage de Ernesto Oroza Rikimbili, une tude sur la dsobissanc technologique et quelques formes de rinvention. tique, et une tentative dabstraire de ce contexte une dfinition gnrale du design. travers eux, le design mapparat comme une succession darrts sur image, une nigme rponses multiples. Une discipline qui naurait connu que des trouvailles, ou des mutations positives. Se pose alors la question de savoir de quoi licne est-elle la trace, et du travail qui en est lorigine. Est-il mdiatique, historique, thorique, critique? Que nous dit-il de la construction du design comme discipline, au fil de sa trs courte Histoire? Si le design en tant que champ dactivit semble extrmement balis, il demeure, en tant que processus, un mystre. cette premire collection dicnes, dautres images se sont superposes, tout aussi fascinantes: issues des ouvrages dErnesto Oroza sur la dsobissance technologique dans la cration populaire Cuba3, ou du Systme P recens par Catherine Rechard en milieu carcral4, des ouvrages de Victor Papanek sur lquipement nomade, ou encore de Villa Sovietica, savoureuse anthologie du kitsch dans les marchandises dimport-export en ex-URSS5. Ces objets, paradoxalement recenss dans des collections habituellement consacres au design, constituent un ensemble de pratiques de conception vernaculaires, sauvages, commerciales, intimes, publiques ou populaires qui semblent dessiner un autre dans le design. Au design en relief et en formes absolues des objets-icnes, soppose un design en creux, issu de la manipulation ingnieuse, banale et diffuse de la vie quotidienne. une vision disciplinaire du design, jalonne de ralisations exemplaires, soppose sa dfinition comme une fonction anthropologique aux multiples facettes, un processus non-fini de production, de transformation et dassimilation des artefacts du monde moderne. Design versus non-design. La restitution (assez rcente) de ces pratiques dans des ouvrages consacrs au design re-situe la discipline dans 3 Ernesto Oroza, Rikimbili, Une tude sur la dsobissance technologique et quelques formes de rinvention, Publications de lUniversit de Saint-tienne, 2009. Objets rinvents, avec Pnlope de Bozzi, ditions Alternatives, 2002. 4 Catherine Rchard, Systme P : Bricolage, invention et rcupration en prison, ditions Alternatives, 2002. 5 Alexandra Schssler, Willem Mes, Johnathan Watts, Villa Sovietica, ditions Infolio, 2009. 13
  • 11. Design / Crises / Controverses le contexte dune culture matrielle voluant au fil du dveloppement de nos socits industrielles - dans les nuances de linvention, de la fabrication, du dtournement, de lusage. Elle rvle galement lintrt de chercher une dfinition du design prcisment au frottement entre les canons de la discipline, et des objets dont on ne sait pas trop ce quils sont, mais qui dune manire ou dune autre renvoient au design, lingniosit de certains dessins et desseins, ou encore qui lui sont contemporains, et constituent une source dinspiration, dimitation, de rcupration, ou au contraire, un rservoir dalternatives. Pour Ernesto Oroza, la pousse de la cration populaire cubaine est avant tout motive par la dsobissance: Cest une action violente en termes culturels contre lunivers matriel colonial qui nous entoure et qui semble incapable de trouver des solutions la vie de chacun (...) je ne peux pas mempcher de le voir, littralement, comme une supermastication, un superbroyage, dit lauteur dans une interview avec Baptiste Menu. Cest pour cela que jai utilis dans [mon livre] cette image de Fidel Castro la tlvision nationale en train de vanter aux Cubains un objet chinois qui permet de faire bouillir de leau (...)6. Le contexte cubain reflte une socit en crise assige par un consumrisme qui ne lui correspond pas: la production qui en rsulte est une sorte de re-design permanent de solutions pour la vie quotidienne. travers lexploration de Ernesto Oroza, le design ne mapparat plus comme la simple mise disposition de biens pour la consommation, mais comme un processus tortueux et complexe de rception, dadaptation, de dtournement, de test, de refus et de rinvention des choses, qui passe en mme temps par une tape dcrasement des signes: une de-dfinition de lobjet dsign. Le design des livres dicnes est une discipline qui fait merger des emblmes, des objets qui simposent comme une vidence - une discipline qui serait capable deffectuer une synthse crative entre les styles et les ides dune poque, et ne pourrait spanouir que dans des moments dge dor. Le design des ouvrages de Oroza, Rechard ou Papanek est un ensemble de pratiques htrognes et contradictoires, quil faut saisir 6 Ernesto Oroza, Crations en chane, interview ralise par Baptiste Menu, Revue Azimuts n35, 2010. 14
  • 12. AVANT-PROPOS sur le vif, quon ne peut extraire de leur contexte particulier: une nondiscipline, qui pourtant nous en dit long sur les liens culturels dune socit son environnement matriel. Au del de la question de savoir si le design peut tre considr strictement comme une discipline ou non, je constate que le point de vue de lHistoire sur le design est indissociable de son laboration thorique. Jocelyne Leboeuf cite cet gard la rflexion de John A. Walker sur les silences et les impasses symptomatiques dune histoire du design industriel soumise lidologie du bon design (...) [What would you think of a general histories which only describes good people and happy events?]7. La valeur scientifique de lHistoire du design est galement interroge par Alexandra Midal en introduction son propre ouvrage sur le sujet: Jusqu prsent il [nexiste] pas dhistoire du design posant la question naturelle de son historiographie et mettant en avant les ides, les contradictions et les thories de ses auteurs8. Il semble donc en premier lieu que toute comprhension globale du design fasse appel une vision historique: aujourdhui encore, on tend expliquer le design travers une gnalogie de concepts, de notions et de dfinitions - art appliqu, stylique, esthtique industrielle, activit de conception9 - alors mme que le dbat sur le design thinking pose la question dun mode de pense radicalement propre cette discipline. Par ailleurs, il semble que les analyses, les partis-pris et les points dentre de lHistoire du design voluent en mme temps que la discipline, et nous proposent diffrents diagnostics sur les interactions entre le design et son contexte social, conomique et culturel. Si lHistoire semble tre le champ thorique le plus solide et le plus document travers lequel on peut comprendre et analyser le design, il convient de lenvisager comme une production volutive et critique, et non comme une science exacte. Lhistorien Victor 7 John A. Walker, Design history and history of design, Chicago, Pluto Press 1989, P.33, cit par Jocelyne Leboeuf, De lhistoire de lart lhistoire du design industriel, op.cit. 8 Alexandra Midal, Design : Introduction lhistoire dune discipline, ditions Pocket, 2009, p. 8. 9 Jocelyne Leboeuf souligne dans larticle prcdemment cit quil est toujours difficile dentreprendre une rflexion sur le design sans le passage oblig des dfinitions et de lhistoire du mot depuis ses origines latines. 15
  • ...