« Démarches de ciblage des pasteurs vulnérables dans la ... menages pastoraux  ·

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of « Démarches de ciblage des pasteurs vulnérables dans la ... menages pastoraux  ·

Dmarches de ciblage des pasteurs vulnrables dans la gestion des crises alimentaires et pastorales : tat des lieux et propositions .

Le sahel a t maill, au cours des quarante dernires annes, par des crises alimentaires rcurrentes. Ces phnomnes considrs autrefois comme exceptionnels (annes 70 et 80) sont actuellement de plus en fr-quents (2005, 2009, 2011). Les scheresses mettent mal tous les efforts des producteurs et particulirement des pasteurs : lorsque le troupeau disparat, cest la totalit des moyens de subsistance des familles qui seffondre. Laide humanitaire cherche apporter un soutien aux mcanismes sociaux de solidarit existant dans les socits locales, lorsque ceux-ci deviennent insuffisants. Les intervenants, que ce soit les tats, les organisations inter-nationales ou les ONG ont souvent des moyens limits pour palier la d-structuration des mcanismes endognes. Le ciblage des mnages et indivi-dus les plus vulnrables est une tape incontournable pour que laide soit canalise sur les plus dmunis. Les mthodes de ciblages couramment utilises sont souvent conues pour des milieux sdentaires (donnes disponibles, interlocuteurs stables, regrou-pement gographique). Le constat, relay notamment par le Rseau Billital Maroob (RBM), dmontre que ces dmarches laissent lcart souvent involontairement les communauts de pasteurs. Leurs mobilits et de leur isolement en sont souvent les causes. Un ciblage pertinent nenlve rien au fait que la mise en uvre des actions devra tre conduite selon des objectifs clairs et dfinis : cest larticulation entre ces squences qui conduira la russite de lopration. Partant des observations critiques des pasteurs et de leurs organisations sur les pratiques de ciblage en milieu pastoral, cette note vise identifier des pistes de rponses oprationnelles et pratiques destination des acteurs de laide, des dcideurs et des organisations pastorales.

Dmarches de ciblage des pasteurs vulnrables dans la gestion des crises alimentaires et pastorales :

tat des lieux et propositions .

Pour un ciblage plus efficace dans le soutien la rsilience des socits pastorales

Dmarches de ciblage des pasteurs vulnrables dans la gestion des crises alimentaires et pastorales : tat des lieux et propositions .

4

1. Les pasteurs entre vulnrabilit et rsilience 1.1 Le pastoralisme et ses spcificits

Llevage occupe prs de 30% de la population du Sahel. Il constitue un pilier important de lconomie natio-nale dans la plupart des pays concer-ns. Dans ces pays de la bande sah-lienne tels que le Niger, le Mali et le Burkina Faso, le pastoralisme est le mode dlevage dominant des rumi-nants domestiques (bovins, ovins, ca-prins, camelins). On estime que 70 90% du cheptel bovin est conduit se-lon ce systme.

Le pastoralisme est un systme complexe o se compltent, dans un environne-ment volutif, mode de vie des pasteurs (qui sefforce de maintenir un quilibre optimal entre les pturages) et mode de production par le btail. Il reste incontes-tablement un atout conomique majeur de ces milieux caractris par une grande variabilit des conditions. Parmi les communauts pratiquant la mobilit pastorale, on peut retenir entre autres les communauts Peulh, Touaregs, Arabes et Toubous tout au long de la zone aride et semi-aride de lAfrique de lOuest. Ces groupes de pasteurs vivent gnralement dans les zones aux conditions climatiques extrmes o les res-sources sont rares. Leurs activits sont bien souvent loignes des principaux axes de communication. Ce contexte limite ladoption dautres modes de vie. Le pasto-ralisme est rgi par une mobilit importante des hommes et des animaux. Cette mobilit est la garantie de disposer en temps voulu de pturages pour le btail et deau.

Les scheresses et la disparition des ressources pastorales vitales dsorientent ces systmes : les animaux spuisent ou meurent, les marchs sont saturs et les termes de lchange animaux /crales ne permettent pas aux pasteurs de subve-nir leurs besoins en quantits suffisantes. On assiste par ailleurs une diversifi-cation des systmes pastoraux avec limplication de nouveaux acteurs et limbrica-tion dautres activits (agriculture, commerce..) : de plus en plus de pasteurs cher-chent valoriser leur accs au foncier, dans une zone donne, et pratiquent lagri-culture. La multiplicit des systmes dlevage mobile est souvent difficile pren-dre en compte dans les oprations daide durgence, que ce soit au niveau du ci-blage ou de la mise en uvre des actions.

Le pastoralisme en quelques chiffres

- 70 90 % de llevage bovin de la sous-rgion ; - 40 % de llevage ovin ; - Des exportations danimaux sur pieds 80 % orients vers les pays ctiers (croissance de 4% par an actuellement, ces exportations seront multiplies par 250 % estime prs de 250 % dici 2020) ; - Des transactions rgionales de btail sur pieds de lordre de 400 M $ ; - Une place importante du Le lait prend une place importante dans lalimentation des familles dleveurs.

Dmarches de ciblage des pasteurs vulnrables dans la gestion des crises alimentaires et pastorales : tat des lieux et propositions .

5

1.2 Facteurs de vulnrabilit

Dfinition de la vulnrabilit

La vulnrabilit est couramment dfinie par la combinaison entre lensemble des risques (politiques, climatiques, conomiques, de sant) auxquels les pasteurs et leurs familles sont exposs. Il sagira de prendre en compte limpact potentiel de ces risques sur leurs systmes de vie, et la capacit des pasteurs faire face ces risques aux moyen de mcanismes endognes leurs systmes dactivit ou laide dappuis exognes de diffrente nature. Les pasteurs tant frquemment exposs des situations de stress, les mcanismes endognes de gestion des risques sont particulirement dvelopps. La rigueur de leurs conditions de vie exige que ces mcanismes reposent non seulement sur les membres du cercle familial proche, mais souvent, bien au-del, sur les membres dun groupe social largi. Ainsi, dans ce milieu plus que dans dautres, les vritables crises ne surviennent que lorsque ces stratgies sont dbordes. La mobilit est ainsi au cur de la capacit de gestion des crises des pasteurs. Cest la capacit se dplacer vite et loin des zones affectes par la scheresse qui caractrisera les mnages les moins vulnrables (en terme de scurit alimentaire). Les autres mnages, dont les animaux sont trop faibles et incapables de se dpla-cer seront plus vulnrables. Cibler les familles pastorales sur des critres de vulnrabilit demande ain-si dvaluer la vitalit de ces mcanismes endognes de gestion des crises et, en particulier, leur capacit de mobilit. Causes de vulnrabilit

Les causes de vulnrabilit sont nombreuses : elles combinent facteurs climatiques, cono-miques et politiques.

-La premire tient sans doute aux cons-quences de scheresses de plus en plus fr-quentes. Elles rendent laccs aux ressources (pturage et eau) difficile. Les pasteurs sont sou-vent obligs daccrotre lamplitude de leurs d-placements vers des zones mridionales peu habitues recevoir un grand nombre de troupeaux. On observe ainsi une double problmatique de fuite des zones touches par la scheresse et de conflits lis laccs aux ressources fourra-gres.

-Ce phnomne rejoint le fait que des terres historiquement ddies au pastora-lisme subissent une pression croissante de lusage agricole. Il sensuit une forte montarisation du foncier et un phnomne relativement nouveau qui est lacca-parement des terres au profit des activits agricoles. Cette pression induit fr-

Dmarches de ciblage des pasteurs vulnrables dans la gestion des crises alimentaires et pastorales : tat des lieux et propositions .

6

quemment des conflits pour laccs aux ressources (agriculteurs-leveurs mais aussi leveurs-leveurs).

-Le manque de voies commerciales et lloignement des troupeaux provo-quent une forte marginalisation conomique et politique des activits pastorales. Les relations au march sont parfois difficiles. Lexpansion gnrale de linscurit se mesure aux frquents vols danimaux, rackets et exactions de toutes formes. Cette situation, qui tend se gnraliser, menace la scurit phy-sique des pasteurs et de leurs animaux et les empchent de se dplacer en fonc-tion de leurs besoins (notamment pour accder aux marchs).

-Par ailleurs, les pasteurs ne sont que trs peu prsents dans les instances o se prparent les dcisions (ministres, organes gouvernementaux, directions tech-niques). Le pastoralisme souffre ainsi dun dficit dinvestissements : les sommes alloues dans les budgets nationaux ne sont pas en mesure de contri-buer fortement au renforcement du potentiel conomique de llevage.

-De mme, les textes juridiques, lorsquils existent sont confronts une mise

en uvre laborieuse et des incomprhensions sur le terrain. Les textes sont obsoltes et sont soumis toutes formes dinterprtations. On distingue une absence de cadres publics et de politiques visant vulgariser et adapter la lgisla-tion.

Consquences

Alors que les crises ne surviennent que quand les mcanismes endognes des pasteurs sont puiss, leurs les effets sont trs profonds et lourds de cons-quences long terme : vente danimaux reproducteurs sur les marchs (notamment les jeunes femelles qui seraient normalement conserves), exode de bras valides, mobilits exceptionnelles dans des lieux o les pasteurs ne dispo-sent pas forcment daccords sociaux (et sont donc, eux-mmes et leurs trou-peaux en situation de prcarit sociale), conservation dun noyau danimaux et dplacement vers des centres urbains. Tous ces phnomnes entranent des d-squilibres et fragilisent des pertes de stabilit en matire de la scurit alimen-taire.

Dmarches de ciblage des pasteurs vulnrables dans la gestion des crises alimentaires et pastorales : tat des lieux et propositions .

7

1