of 20/20
1 06/22/22 1 Les impacts de la fiscalité et du contexte économique sur votre patrimoine Les jeudis du patrimoine • Bilan économique et retour sur l’évolution des marchés financiers en 2012 • Perspectives pour l’année 2013 • Quelles pistes de placements privilégier au regard des évolutions fiscales ? Le 21 février 2013 19h30

1116/11/20131 Les impacts de la fiscalité et du contexte économique sur votre patrimoine Les jeudis du patrimoine Bilan économique et retour sur lévolution

  • View
    106

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 1116/11/20131 Les impacts de la fiscalité et du contexte économique sur votre patrimoine Les...

  • Page 1
  • 1116/11/20131 Les impacts de la fiscalit et du contexte conomique sur votre patrimoine Les jeudis du patrimoine Bilan conomique et retour sur lvolution des marchs financiers en 2012 Perspectives pour lanne 2013 Quelles pistes de placements privilgier au regard des volutions fiscales ? Le 21 fvrier 2013 19h30
  • Page 2
  • Marchs obligataires en 2012 Fragmentation et dtente La BCE refinance les banques 3 ans La BCE prte acheter, sous conditions, des emprunts dEtat ! Instabilit politique en Grce Remonte des tensions en Espagne La France perd le AAA S&P La Fed annonce de nouveaux achats dactifs Nouvel accord sur la Grce Performances 2012 Obligations dEtat zone euro : 7,2% (indice Iboxx Euro sov all mats) Obligations dentreprises zone euro : 13% (indice BofA EMU Corp.)
  • Page 3
  • 16/11/20133 Marchs dactions en 2012 Une performance honorable
  • Page 4
  • 2013 : perspectives de croissance suivant FMI Les problmes de lconomie europenne sont le plus grand dfi pour la croissance mondiale 2% -0,2% 3,5% 8,2% 3,7% 1,8% 5,9% Prvisions croissance Source FMI Janvier 2013 Allemagne0.6% France0.3% Italie-1% Espagne-1.5% 3.6%
  • Page 5
  • Obligations dEtats : Hausse graduelle des rendements des pays srs Politiques montaires : des taux dintrt court terme durablement faibles Zone euro : la fragmentation de lunivers obligataire persistera en 2013 Taux longs allemands et franais : vers une remonte trs graduelle Lcart de taux entre les emprunts de la France/Allemagne : trop faible Etats-Unis et Royaume-Uni : les taux longs ne remonteront que trs graduellement
  • Page 6
  • Obligations dEntreprises Les moteurs en 2013 Plusieurs facteurs soutiennent le march Dans un contexte de taux faible, la demande des investisseurs va rester forte Loffre va rester limite (dsendettement et financement banque centrale) Les fondamentaux des entreprises restent satisfaisants Les ratios dendettement et de solvabilit restent confortables Les grandes entreprises bnficient de la croissance mondiale Certains titres sont trs attractifs mais une grande slectivit simpose
  • Page 7
  • Marchs dactions Perspectives 2013 Le soutien des Banques Centrales rassure les marchs Les bnfices 2012 sont dans le consensus et la croissance mondiale reste compatible avec leur progression Maintien dune exposition gographique diversifie Japon La croissance sessouffle, mais la baisse du yen est une opportunit pour les entreprises Mesures de relance qui bnficieront certains secteurs Emergents Flux positifs (excs de liquidit dans les pays avancs) : un impact important certains marchs Bon environnement de croissance. Les marchs peuvent crer une surprise positive en 2013. Europe Faible croissance domestique Le reflux des tensions financires reste un catalyseur Etats Unis Une croissance suprieure celle de lEurope Lincertitude sur le budget et la dette nest pas pleinement leve
  • Page 8
  • En synthse La crise financire est contenue, mais il est trop tt pour crier victoire Lgre rcession puis stagnation en zone euro Poursuite de la reprise aux Etats-Unis et acclration dans les pays mergents Croissance mondiale suffisante et liquidits abondantes : Un environnement favorable aux actifs risqus (actions et obligations dentreprises) Maintenir une bonne diversification entre classes dactifs et zones gographiques
  • Page 9
  • O en sommes-nous dans le cycle de march ? Nous sommes ici
  • Page 10
  • Quelles pistes de placements privilgier en 2013 ?
  • Page 11
  • Quels types dactifs privilgier ? MERGENTES, pour profiter des bonnes perspectives de croissance de ces pays EUROPENNES, pour tirer parti de la poursuite de la dtente de la crise financire MERGENTES, pour profiter des bonnes perspectives de croissance de ces pays EUROPENNES, pour tirer parti de la poursuite de la dtente de la crise financire BANCAIRES, qui ont encore du terrain rattraper avec lapaisement de la crise CYCLIQUES (luxe, nergie, mtaux de base), qui bnficieront de lamlioration de la croissance mondiale BANCAIRES, qui ont encore du terrain rattraper avec lapaisement de la crise CYCLIQUES (luxe, nergie, mtaux de base), qui bnficieront de lamlioration de la croissance mondiale ACTIONS OBLIGATIONS DENTREPRISES Tires par une bonne dynamique offre- demande Offrant un surcrot de rendement par rapport aux obligations souveraines DENTREPRISES Tires par une bonne dynamique offre- demande Offrant un surcrot de rendement par rapport aux obligations souveraines IMMOBILIER DIVERSIFICATION SELECTION OPPORTUNITES DIVERSIFICATION SELECTION OPPORTUNITES LE MONTAIRE, dont le rendement reste particulirement faible TAUX - = Investment Grade + High Yield + mergents ++
  • Page 12
  • LES TAUX Dans quelles enveloppes ? Livrets, Dpts terme Impacts de la fiscalit : Pas impact pour Liv A, LDD, LEP et PEL de moins de 12 ans Livrets fiscaliss, Dpts terme: Revenus: intrts Suppression option pour le PFL 24% et imposition barme progressif Acompte obligatoire de 24 % avec possibilit de demande de dispense dacompte Conseils: Livrets dfiscaliss pour lpargne disponible (maximum 6 mois de salaire) PEL
  • Page 13
  • LES OBLIGATIONS Dans quelles enveloppes ? Compte Titres et Assurance vie Impacts de la fiscalit : Assurance vie non impacte Compte Titres: Revenus: coupons Suppression option PFL 24% et imposition barme progressif Acompte obligatoire 24 % avec possibilit de demande de dispense dacompte CSG dductible 5.1% Cessions avant chance imposition des plus values la Tranche Marginale dImposition Conseil: en fonction de votre imposition, arbitrer dans un contrat dAssurance Vie
  • Page 14
  • LES ACTIONS Dans quelles enveloppes ? PEA, Compte Titres, Assurance vie Impacts de la fiscalit: PEA et Assurance vie non impacts CTO: Revenus: distribution de dividendes Suppression abattement fixe de 1525 ou 3 050 Suppression option PFL 21% et imposition barme progressif CSG dductible 5.1% Acompte obligatoire 21% avec possibilit de demande de dispense dacompte Cessions: imposition des plus values la TMI un abattement pour dure de dtention (max 40% au bout de 6 ans) Conseil : privilgier PEA et Assurance Vie
  • Page 15
  • LIMMOBILIER
  • Page 16
  • Comment dtenir votre immobilier ? En direct, Compte Titres, Assurance vie Impacts de la fiscalit: Plus values immobilires 2013 : surtaxe sur les PV suprieures 50 000 (de 2 6%) Nouveau dispositif Duflot : Taux de rduction 18% tale sur 9 ans, plafond annuel 300 000 les loyers devront respecter un barme conditions de ressources des locataires respecter Durcissement de la taxe sur logements vacants : Zones urbaines de 50 000 hab contre 200 000 prcdemment Logements vacants depuis + dun an contre 2 ans auparavant Taux de 12.5% de la valeur locative la premire anne et 25% la seconde
  • Page 17
  • Les conseils pour limmobilier Diversification Gographique Sectorielle Profiter du contexte de taux : levier du crdit
  • Page 18
  • Les conseils pour limmobilier Forme dtention SCPI : diversification, mutualisation, dlgation gestion, inclure dans lassurance OPCI : fiscalit assurance vie, liquidit SIIC : socits avec obligation de distribution de dividendes, pas taxe de 3% pour 2013 SCI : vite lindivision, organisation et transmission du patrimoine Dmembrement : acquisition un prix infrieur, plus value calcule sur la valeur de pleine proprit, pas droit de mutation, pas imposable ISF Taux de rentabilit interne annualis sur 15 ans 1996-2011
  • Page 19
  • Conclusion Actifs privilgier : Livrets dfiscaliss Obligations dentreprises Actions Dans quelles enveloppes ? Si faiblement fiscalis : le nouvel environnement fiscal impacte assez peu la rpartition de votre pargne Si plus fortement fiscalis : revoir en fonction de vos projets lorganisation de votre patrimoine en privilgiant la dtention des actifs dans les enveloppes PEA et Assurance Vie Immobilier Diversification Levier du crdit
  • Page 20
  • 20 En mars Le jeudi 21/03 19h30 Rsultats de CAM PG, ses perspectives, ses enjeux comments par le DG M J PHILIPPE Jean PHILIPPE Directeur Gnral du Crdit Agricole Mutuel Pyrnes Gascogne commentera en direct les rsultats de la Caisse Rgionale, les perspectives et les enjeux de la banque de dtail. Il rpondra toutes vos questions.