of 72 /72
SOMMAIRE Introduction générale Intérêt et objet du stage effectué Le pourquoi du choix de l’entreprise Formulation et justification du plan A. Présentation et description de l’entreprise 1. Données générales sur la Banque Populaire Présentation du Groupe Banque Populaire Historique de la BP Objectifs de la BP Nature de l’activité Positionnement de la BP 2. Environnement de la Banque Populaire Environnement économique Environnement institutionnel et juridique Les Clients de la banque populaire B. Analyse du Fonctionnement de l’entreprise 1. Présentation sommaire de l’organisation de la structure générale 2. Organisation interne et mode de fonctionnement de la structure d’affectation

2- Environnement de l’entreprise - WordPress.com · Web viewL’agent commercial doit calculer le nouveau solde comptable qui égal au solde précédent plus les entrées moins

  • Author
    others

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 2- Environnement de l’entreprise - WordPress.com · Web viewL’agent commercial doit calculer le...

2- Environnement de l’entreprise

SOMMAIRE

Introduction générale

Intérêt et objet du stage effectué

Le pourquoi du choix de l’entreprise

Formulation et justification du plan

A. Présentation et description de l’entreprise

1. Données générales sur la Banque Populaire

· Présentation du Groupe Banque Populaire

· Historique de la BP

· Objectifs de la BP

· Nature de l’activité

· Positionnement de la BP

2. Environnement de la Banque Populaire

· Environnement économique

· Environnement institutionnel et juridique

· Les Clients de la banque populaire

B. Analyse du Fonctionnement de l’entreprise

1. Présentation sommaire de l’organisation de la structure générale

2. Organisation interne et mode de fonctionnement de la structure d’affectation

3. Lien fonctionnel de la structure d’affectation avec la structure globale

Conclusion

Introduction

Dans le cadre de l’enseignement et de la formation spécialisée á l’institut des Hautes Etudes de Management, les étudiants de la deuxième année sont tenus d’effectuer un stage d’information générale de six semaines dans une entreprise de service, en l’occurrence la banque. Mon choix s’est porté sur la Banque Populaire de Tanger. Etant une banque de grande envergure, elle dispose d’une autonomie dans la gestion par rapport á la banque Centrale de Casablanca. Contrairement aux autres banques, sa liberté d’action et de décision est importante.

Ce rapport qui est avant tout descriptif, vise á donner une représentation fiable de l’entreprise, á savoir son mode de fonctionnement, les flux d’information existants entre ses différents départements…

Le travail se composera de deux parties. La première partie sera consacré aux informations générales sur le groupe Banque populaire, sa position dans le système bancaire marocain.

Nous essayerons de traiter, dans la deuxième partie, le mode de fonctionnement de l’agence Mohammed V (structure d’affectation) et ses rapports avec le siège de la BPT (Banque Populaire Tanger).

.

.

Remerciements

Je tiens á remercier Mr Boudekka, chef d’agence et Mr Dohri, responsable des stages, pour leur encadrement . Je remercie également tous les employés avec lesquels le travail était un plaisir. Grâce á eux mon stage fut une expérience agréable.

Et enfin, je tiens à remercier Mr Driss KSIKESS pour son aide et ses conseils.

I-PRESENTATION ET DESCRIPTION DU GROUPE BANQUES POPULAIRES

L’agence dans laquelle j’ai passé mon stage appartient au GBP, donc il est nécessaire de donner une idée générale sur le groupe bancaire ( Taille, statut juridique, position…), ainsi que l’environnement dans lequel il opère, avant d’aborder le sujet de l’agence.

1-Données générales sur le Groupe Banques Populaires

L’organisation du groupe Banques Populaires fut régi du Dahir (décret royal) du 2 février 1961, portant réforme á ses statuts.

Historique

La création la Banque Populaire remonte á l’année 1927 avec la publication du Dahir du 25 Mai 1926 portant organisation du crédit au petit et moyen commerce et à la petite et moyenne industrie par la création de sociétés à capital variable dites  « Banques Populaires ».

.En 1937, les statuts des banques Populaires connaissent leur première modification par la promulgation du Dahir du 20 Janvier 1937, créant la Caisse Centrale des Banques Populaires.

Les statuts des banques populaires vont subir une autre modification avec la promulgation du Dahir du 2 février 1961, portant sur une nouvelle structure du Crédit Populaire.

Objectif.

Le groupe Banques Populaires a plusieurs missions d’intérêts national :

· La bancarisation de l’économie

· La promotion, le financement et l’assistance aux PME/PMI

· Le financement des activités artisanales

· Le rapatriement de l’épargne des résidents Marocains á l’étranger( communauté de prés de 2 millions dans le monde)

· Le financement, l’assistance et le conseil aux jeunes promoteurs

Le groupe populaire du Maroc est issu du principe coopératif basé sur la solidarité et la régionalisation. Il a connu une évolution continue qui est en corrélation avec celle de l’économie marocaine.

Le groupe populaire s’occupe non seulement des transferts des RME, mais aussi de servir l’économie nationale, l’entreprise et le particulier local. D’ou, vient la nomination de « banque hybride » qui assure un travail bancaire d’une part et joue un rôle social d’autre part.

Le groupe populaire a un comité directeur qui est chargé de définir la politique générale de l’institution. Il se compose de :

· Représentants des ministres les plus concernés.

· Représentants d’organismes financiers

· Représentants du secteur privé, émanant des conseils d’administration des BPR et de certains organismes professionnels.

Le président du comité directeur est désigné par sa Majesté le roi. D’ailleurs, sa Majesté le roi Mohammed VI, Vient de nominer dernièrement, Mr Omary Nourddine, président du groupe après la désignation de son ex-président, Mr Mâroufi, ambassadeur du Maroc á Washington. Pendant cette nomination sa Majesté a mis en avant les grandes orientations sociales de la banque, á savoir le développement du monde rural, la lutte contre la pauvreté par l’octroi des micro-crédits. Les objectifs qui vont permettre de guider ces grandes orientations sont étudiés mutuellement entre BCP( Banque Centrale Populaires) et BPR( Banques Populaires Régionales) lors des journées d’études annuelles.

En ce qui concerne la BCP, elle est chargée d’exécuter les décisions du comité directeur et d’assurer la tutelle administrative, technique et financière des BPR.

Le capital de la BCP se répartit á raison de :

· 51% par l’état

· 35% par les organismes étatiques

· 14% par les particuliers

Les BP régionales (B P R) représentent des sociétés indépendantes privées, á capital variable, dont le capital est constitué par 51% de parts appartenant à la banque centrale et par des porteurs de parts (les clients). Elles disposent d’une autonomie de gestion, d’un conseil d’administration et d’un comité de direction. Les BPR assurent respectivement la gestion de toutes les agences qui l’y appartiennent.

Positionnement

La structure du Groupe Banques Populaires, qui se caractérise par l’existence des banques régionales, parfaitement autonomes- chose inexistante pour les autres banques de la place et qui constitue un concept de décentralisation très répondu dans les pays développés- a permis au Groupe Populaire de jouer son rôle de moteur de croissance dans toutes les régions du Maroc et de se placer au premier rang du système bancaire national en termes de dépôts, étendue du réseau, crédits á l’économie et clientèle. En effet le Groupe Banque Populaire occupe une position importante dans le système bancaire marocain. D’ailleurs, la banque gère l’actif le plus important du système bancaire. Elle est la banque la plus capitalisée et elle détient des fonds propres qui atteint 6800 millions de DH, grâce notamment á l’apport de l’état. La Banque Populaire est le premier collecteur de l’épargne avec 30% des dépôts bancaires. En ce qui concerne les crédits á l’économie, la Banque Populaire occupe la première place avec 19% du marché, ce qui équivaut á 24 milliards de DH . Le produit net bancaire de la Banque Populaire, frôle la barre des 3400 millions de DH, occupant ainsi le premier rang. En revanche, la Banque Populaire perd la place de leader en matière de bénéfice net, se positionnant ainsi dans la troisième place avec 663 millions de DH.

La Banque Populaire, avec ses 6075 collaborateur, est le premier employeur du secteur bancaire. Son réseau est le plus étendu avec 350 agences. Ceci permet á la banque de répondre aux besoins de ses clients, qui sont estimés á 50% de la clientèle bancaire nationale.

Toutefois, pour mieux évaluer la position du groupe, on doit connaître l’environnement dans lequel il évolue.

2- Environnement du Groupe Banques Populaires

Environnement économique

L’activité bancaire est une activité stratégique dans toute économie. Elle constitue un pôle de financement primordial pour les agents économiques. Les entreprises s’endettent auprès des banques pour financer ses investissements. Les ménages eux-aussi demandent des crédits pour acheter une maison, des biens d’équipement... Certes le marché financier, et en particulier le marché boursier, commence à concurrencer le marché bancaire puisqu’ il constitue une autre alternative aux entreprises pour lever des fonds et un placement rentable, á long terme, pour l’épargnant . Mais vu le marasme qui caractérise actuellement la Bourse de Casablanca, les banques restent dominantes en matière de financement de l’économie Marocaine, en dépit d’un taux de bancarisation faible.

L’économie Marocaine nécessite un système bancaire efficient qui puisse jouer un véritable moteur de financement pour les entreprises et accompagner leur processus de restructuration et d’amélioration de leur compétitivité surtout que le tissu économique marocain est constitué en majorité par des PME(92% des entreprises), peu compétitives, et mal structurés.

En outre, la globalisation et l’ouverture des marchés aggravera, dans une certaine mesure, la situation du pays, puisque les entreprises marocaines, habitués á un environnement protectionniste, seront soumises á une concurrence féroce surtout de la part des entreprises européennes avec l’accord de libre échange dans le cadre de partenariat Maroco-Européen. Devant cette réalité, des mesures urgentes visant á améliorer la compétitivité de l’entreprise marocaine, s’imposent. Ainsi, des programmes de mises á niveau des PME marocaines effectués avec l’aide financière de l’état, dans la plupart du cas sous forme de garanties de la part de la Caisse Centrale de Garantie et les fonds de la coopération de l’Union Européenne ainsi que les crédits octroyés par les banques commerciales, permettront aux entreprises marocaines de faire face á la concurrence et profiter des opportunités que offre la libération du commerce extérieur et l’intégration des marchés mondiaux.

Dans cette optique, la BP joue un rôle très important. De par son poids dans l’échiquier national, la BP a toujours été associé á la politique économique et financière de l’état, qui lui a confié plusieurs missions d’intérêt général, notamment le financement de secteurs sensibles de l’économie nationale, la promotion de l’entreprise et de l’économie sociale et le développement régional. Elle est une banque très dynamique en matière d’octroi des crédits pour le financement des projets de mise á niveau des PME/PMI et elle a entamé depuis 1998 une large compagne de sensibilisation au niveau de la PME/PMI marocaine. L’adhésion á cette démarche tient compte de plusieurs aspects :

· La mise á niveau est un projet national aux retombées décisives sur le tissu économique du pays.

· Les besoins en financement liés á la mise á niveau sont très importants et offrent par conséquent d’intéressantes opportunités en terme d’engagements additionnels

· Les effets induits par la mise á niveau d’entreprises clients seront bénéfiques pour accroître la part de marché en commerce extérieur et en engagements par signatures.

A l’instar du financement de la mise á niveau de l’entreprise marocaine, la BP constitue un outil de financement mis á disposition des toutes les acteurs économiques. Ainsi, la BP est le premier partenaire des jeunes promoteurs. Elle est le premier collecteur de fonds de devises –grâce notamment á son réseau de banques dispersées dans plusieurs villes européennes- et finance une grande partie des projets réalisés par les RME. La BP, comme son nom l’indique, (Populaire vient de peuple) est considérée comme la banque de tout le monde. Ceci se manifeste d’une part dans le fait qu’une partie importante de sa clientèle est composée des personnes physiques( commerçants, profession libérales..) et non pas comme les autres banques commerciales , BCM á la tête, ou les entreprises sont les principaux clients. A cela s’ajoute une autre particularité du porte-feuille de la BP qui se caractérise par le fait que 60% des dépôts de la banque sont des dépôts RME. D’autre part, la banque finance beaucoup de projets á caractère social. Dernièrement, la banque a singé un accord avec les pouvoirs publiques, dans le cadre d’un programme de lutte contre la pauvreté, pour l’octroi des micro-crédits. Ces Types de prêts seront financé par la Banque Populaire et par le fond Hassan II.

Concernant la concurrence existante entre les banques, le secteur bancaire marocain se caractérise par l’existence d’un nombre important de banques représentés par le GPBM (Groupement Professionnel des Banques Marocaines) surtout après la transformation des OFS(Organisme Financiers Spécialisés), á savoir le CIH et la CNCA en banques commerciales . En effet il y a dix sept banques, dix considérés comme les majeurs de la place marocaine á savoir la BCM, BMCE, WAFABANK, SGMB, CDM, BNDE, GBP, BMCI, CIH, CNCA et les sept restantes sont de tailles moins grande telles que ABN Maroc, Arab Bank Maroc, BMAO, Citibank Maghreb, SMDC, UMB, ABEX.

Le système bancaire marocain, malgré sa dimension et le nombre important de ses opérateurs, est jugé par les professionnels comme peu compétitif, assez rigide et pas transparent Mais avec la réforme de la loi bancaire (1993) et la libéralisation du secteur, de bonnes perspectives s’ouvrent face su système bancaire marocain et ce la bénéficiera énormément á l’économie marocaine. D’ailleurs, on commence, aujourd’hui, á voir une concurrence entre les banques en matière de taux même-ci elle reste très faible par rapport aux pays développés. Mais le rôle de l’Etat, représenté par le ministère de Finances, et celui de la Banque du Maroc, comme organismes de tutelle, ne doit pas s’abolir parce qu’avec la libéralisation de l’activité bancaire les banques pourraient céder á la tentation d’augmenter leur parts de marchés au détriment du respect des règles prudentielles.

L’environnement institutionnel de la Banque

L’activité bancaire est régie par la loi bancaire promulguée le 6 juillet 1993 .

Le Dahir du 6 Juillet 1993 a donné au Ministre des Finances des pouvoirs de décision importants en matière de réglementation de l’activité des établissements de crédit et de politique monétaire.

Le ministre des finances est le seul habilité à donner la permission d’exercer la profession bancaire et de fixer le montant minimum du capital . Certes, après la libéralisation du secteur bancaire, l’intervention de l’Etat dans la matière s’est réduite. Ainsi les politiques d’encadrement du crédit consistant á fixer un plafond pour l’octroi des crédits et les politiques de sélectivité visant l’encouragement des secteurs prioritaires (Agriculture, textile, tourisme …) au détriment d’autres secteurs ont été supprimés. Mais son intervention reste nécessaire, surtout pour le contrôle du respect des ratios et des règles prudentielles par les établissements bancaires.

Bank Al-Maghrib joue lui un rôle important en matière de régulation de l’activité bancaire. Ainsi, le gouverneur de Bank Al Maghrib fixe les modalités d’application des dispositions du Dahir concernant l’exercice de l’activité bancaire. Il a aussi un rôle de surveillance de l’activité des établissements de crédit

Environnement juridique

L’activité bancaire est très réglementée. Les lois réagissant cette activité sont sévères car l’épargne public est mis en jeu. Ainsi, par exemple, les dirigeants doivent remplir certaines critères et exigences. Ces derniers ne doivent pas avoir été condamner pour crime, malversation des fonds, ou mauvaise gestion et autres délits . En plus ils ne doivent pas exercer une autre fonction ( non accumulation des fonctions) et cela dans le but d’éviter les conflits d’intérêt.

Les acteurs environnant la Banque Populaire

Les Clients

La Banque Populaire offre une gamme diversifiée de produits á sa clientèle. Cette dernière constitue au même temps son fournisseur puisque ses dépôts représentent la principale ressource financière de la banque. La clientèle de la BP est constituée essentiellement des commerçants, des artisans, des jeunes promoteurs et en grande partie des Marocains Résidents à L'étranger (MRE).

Les fournisseurs

A l’instar de sa clientèle qui est son principal fournisseur, la Banque Populaire a des fournisseurs en matière de fournitures et matériel de bureau, matériel informatique..

Filiales

. La diversification des produits et la segmentation des marchés permettent á la banque d’être présente dans différents segments et de mieux cibler sa clientèle. Ainsi la BP, á l’instar de son métier de base qui est d’intermédiaire entre des agents ayant une capacité de financement et ceux ayant un besoin de financement, diversifie ses produits pour répondre mieux aux besoins des clients qui sont en constance évolution. Le segment du leasing et du gestion de porte-feuille sont assez récents, un peu moins ceux de la banque-assurance et du crédit de consommation. Ainsi la BP dans un souci de diversification et d’augmentation de son chiffre d’affaires, elle est présente dans les différents niches.

Le tableau suivant montre les différentes filiales de la banque et les segments dans lesquelles elles opèrent.

Nom de la filiale

Segment

Maghrebail

Crédit Bail

IFC Al Wassit

Intermédiation boursière

Al Istitmar Chaabi

Gestion d’OPCVM

Assalaf Chaabi

Crédit á la consommation

Maroc Assistance Internationale

Assurance

Assarf Chaabi

Change de devises

II- ANALYSE DU FONCTIONNEMENT DE L’AGENCE

La banque populaire régionale de Tanger/Tétouan joue un rôle important dans le développement de la région du Nord. Ces champs d’action comprennent les provinces de Tanger, Larache, et aussi de Tetouan après le regroupement. Ils occupent une position stratégique puisque Tanger se situe sur le carrefour maritime et une partie du commerce maritime méditerranéen ainsi que celui de l’atlantique, transite par le port de Tanger. Certes, l’existence d’autres ports sur le bassin méditerranéen, disposant d’installations portuaires de haut niveau, tels que celui d’ALGESIRAS et celui de MALTE, a marginalisé le port de la perle du nord . Mais, avec la construction d’un nouveau port, Tanger récupérera son dynamise commercial.

En outre, la région dispose d’un grand potentiel touristique, due á sa situation stratégique, porte de l’Afrique et bordée par deux mers, qu’ á la qualité de ses infrastructures hôteliers. Il faut dire que la léthargie des autorités locales, ainsi que la conjugaison d’autres facteurs politiques, sociales et économiques, ont mené la région dans une crise totale. Mais avec le nouveau contexte politique du pays, un Roi très dynamique ayant l’intention de développer les régions du Nord et un gouvernement dont le chef, Mr YOUSSOUFI, est un homme de la région, Tanger et toutes les villes voisines ont commencé á retrouver leur dynamisme et á sortir de la récession. Dans cette optique, la banque populaire de Tanger/ Tetouan concourt á matérialiser cette volonté politique par le financement des projets de développement et la création d’un environnement économique favorable faisant de la région un pôle d’attrait pour les investissements, les zones franches étant le meilleur d’exemple.

La banque populaires régionale de Tanger dispose d’un réseau important, plus précisément 33 agences, dispaches sur les trois provinces de l’extrême Nord Ouest ( Tanger-Tétouan-Loukousse), dont fait partie l’agence Mohammed V . Quelle est la place de cette agence dans la structure générale de la banque régionale? Quel est le mode de fonctionnement de l’agence et son organisation interne ? Quelles sont les relations fonctionnelles entre l’agence Mohammed V et la banque régionale de Tanger ?

Dans la partie qui suit, on va essayer de répondre á ces questions. Dans une première partie, on abordera la place de l’agence dans la structure générale. Dans une deuxième partie, on traitera le fonctionnement de l’agence et son adéquation á la réalisation de ses objectifs . Et finalement, on mettra en évidence les relations qui lient l’agence Mohammed V avec le siège de la banque régionale de Tanger.

1- Présentation de l’organisation de la structure générale

La structure de la banque régionale de Tanger est une structure importante, qui comprend plusieurs départements et services, á savoir le service financier, marketing, ressources humaines…

Cette structure a une organisation bien déterminée. Dans l’amont, il y a la direction générale qui s’occupe de tracer les grands objectifs de la banque et de mettre les moyens nécessaires pour les réaliser. Elle affecte á chaque département ou direction concernée, les taches qu’il doit accomplir et contrôle si ce dernier a bien fait ces devoirs.

Les départements sont chargés de l’exécution des objectifs correspondants établis par la direction. Dans l’aval, il y a les services qui dépendent des départements correspondants et qui ont pour fonction de faire les taches définies par les départements.

En ce qui concerne les agences, elles dépendent de la succursale correspondante en fonction de leur situation géographique. Mais entretient des relations interdépendantes avec les autres directions de la banque et les flux d’informations sont intensifs avec les différents départements.

L’organigramme suivant met en évidence la structure de la banque régionale de Tanger et la position de l’agence Mohammed V  :

Après avoir montrer la place de l’agence Mohammed V dans la structure générale de la banque, on traitera dans la partie qui suit le fonctionnement de l’agence.

2- L’agence Mohammed V : structure interne, produits et services offerts…

Située dans le boulevard Mohammed V, dans un quartier d’affaires, entourée d’agences bancaires des concurrents(WAFABANK, BMCI, SGMB, CDM, BCM), l’agence Mohammed V de la Banque Populaire est une agence différente des autres agences parce qu’elle traite uniquement avec les RME(Ressortissants Marocains á l’étranger).

Pour faciliter les choses á nos immigrés á l’étranger, et dans une optique commerciale, la BP a mis á disposition des RME une agence spéciale pour eux. C’est la seule banque au Maroc qui dispose d’une agence réservée uniquement aux RME. Ceci s’explique par le fait que 60% des dépôts de la Banque Populaire appartiennent aux RME et donc leur importance majore dans la structure des ressources de la banque . Ces derniers, constituent une source importante de devises pour le Maroc et un grand potentiel d’investissements. Ainsi les objectifs de l’agence se résument dans sa capacité á développer les dépôts RME et á constituer un véritable outil de financement pour leur projets. Comment s’organise

L’agence Mohammed a pour objectif de répondre aux besoins des RME, á savoir les dépôts, financement des projets…

Dans cette partie, on montrera l’organisation interne de l’agence, les opérations bancaires importantes se déroulant au sein de cette agence, les produits offerts par l’agence aux RME et le climat de travail régnant au sein de l’agence.

1- L’organisation interne de l’agence

Le personnel de l’agence Mohammed V est constitué de 6 personnes : un chef d’agence, deux secrétaires, un chef de caisse et deux agents commerciaux.

L’organigramme suivant montre la structure interne de l’agence :

A-Chef d’agence

Son rôle principal est d’assurer la gestion et le développement de l’agence. Le chef de l’agence se charge aussi des taches suivantes :

· Affecter, á chaque employé, le rôle qu’ il doit jouer au sein de l’agence.

· Contrôler le travail de chaque employé.

· Développer les relations avec les clients et établir des contacts avec de nouveaux clients.

· Donner l’accord á l’octroi des crédits, si les crédits relèvent de son compétence.

· Il est responsable de toutes les actes se déroulant dans l’agence.

Le chef d’agence est toujours á la disponibilité des clients pour les conseiller, les mettre en confiance surtout pour ce qui concerne les placements en Bourse, et essaye d’établir des contacts avec de nouveaux clients et cela pour accroître le porte-feuille client de l’agence

A- Secrétaire

L’agence compte dans son personnel, deux secrétaires. L’une remplit les taches suivantes :

· Traitement du courrier reçu

· Envoi du courrier

· Comptabilisation des virements reçus et les portes feuilles.

· Blocage par caisse.

· Frappe des correspondances et attestations

· Frappe pièces de l’arrêté de la caisse.

· Traitement des virements permanents

· Classements des dossiers.

Les fonctions citées ci-dessus, montrent l’aspect relationnel de l’agence Mohamed V avec les agences Banques Populaires en Europe et cela pour simplifier la tache aux clients. En effet, ce poste de travail se charge de recevoir de la délégation de la banque á l’étranger, entre autres, les mises á disposition effectués par les RME á leur famille résident au Maroc, et les demandes d’ouverture des comptes.

Concernant l’autre secrétaire , elle a pour fonction principal la constitution et le suivi des dossiers de crédits. Elle veille á que le dossier du crédit contient les documents suivants :

· Photocopie du passeport.

· Photocopie de la carte de séjour ou de la carte d’immatriculation.

· Photocopie de la carte de travail ou du contrat de travail.

· 3 fiches de paie datant de moins de 3 mois pour les salariés .

· Extrait du registre de commerce et déclaration de revenus pour les commerçants et les artisans.

Dans le cas de construction il est nécessaire de fournir en plus de ce qu’est cité au dessus les éléments suivants :

1. Un certificat de propriété du terrain

2. Un acte d’achat du terrain

3. Un jeu de plans approuvés

4. Une autorisation de construire

5. Les devis estimatifs

Dans le cas d’acquisition, le document nécessaire est le compromis de vente précisant la consistance du logement á acquérir, le prix d’acquisition et l’adresse de logement.

La banque demande des garanties pour octroyer des crédits, parfois très lourdes, qui constituent dans certains cas un handicap pour le client. Par exemple dans le cas du crédit á la construction, la garantie requis par la banque est l’hypothèque du terrain et dans le cas du crédit á l’acquisition d’un logement, le client hypothèque la maison achetée comme garantie.

Ce poste a pour objectif de conseiller le client pour tout ce qu’est juridique et ce qui se rapporte aux démarches administratives, surtout que cette dernières sont très compliqués du principalement á la bureaucratie, et de mettre le plutôt possible á la porté du client le montant du crédits

C- Chef de caisse

C’est le poste le poste de travail le plus dynamique dans l’agence . Il contrôle toutes les opérations de caisse et il est la référence pour les agents commerciaux. La liste de ces fonctions est loin d’être exhaustive. Mais ces fonctions principales sont :

· De Veiller sur le bien fonctionnement de l’agence en matière de travail et la concordance des opérations quotidiennes avec les instructions de travail.

· Ouverture des postes de travail.

· Les travaux de début et fin de journée

· Vérification de la journée comptable

· Ouvertures des comptes

· Pointage

· Traitement et suivi des réclamations

· Suivi du travail de chaque employé

· Réception des courriers

· Vérification et traitement de la compensation

· Les remises de chèques

· Suivi des soldes débiteurs.

Le chef de caisse est le coordinateur entre les agents commerciaux et les autres postes de travail de l’agence. Il joue un rôle très important dans la circulation de l’information au sein de l’agence. Il garantit le bien fonctionnement de l’agence et entretient des relations directes avec les clients.

D-agents commerciaux

Ce sont eux qui se chargent de l’exécution des opérations de caisse. Ils sont en contact direct avec les clients et remplissent des taches bien déterminés.

Le premier agent commercial a pour fonction :

· Le traitement des opérations de caisse á savoir le versement, le retrait, change…

· Les ouvertures des comptes

· Les produits offerts par l’agence( carnets de chèques, carte guichet automatique…)

· Les remises de chèques

· Saisie des opérations

· Pointage

· Alimentation de la caisse du GAB( Guichet Automatique bancaire)

· Ordre de virement et les mises á disposition

· Change ( centralisation-cession des devises-statistique)

· Les opérations concernant les D.A.T(Dépôt á terme).

· Les opérations de blocage.

Le deuxième agent commercial est chargé  :

· Des opérations de caisse (paiement, versement)

· Règlement des quittances RAID et classement des quittances

· Pointage

· Règlement des mises á disposition permanente et automatique

L’existence de deux postes commerciaux a pour objectif de répartir les taches entre les deux agents et cela pour améliorer le service. En outre, en été, lorsque l’activité est très dynamique, deux autres agents s’incorporent á l’agence pour faciliter le travail et éviter les files d’attentes.

Après avoir mis en évidence la structure interne de l’agence, on abordera les produits et les services offerts par l’agence Mohammed V á leur clients.

2- Les produits et les services offerts

Pour répondre aux préoccupations en matière de financements des projets, de transferts des économies, de retrait d’argent au Maroc et de placement de l’épargne, la Banque Populaire propose aux RME une gamme de crédits et de produits adaptés á leur besoins. C’est la principale activité de l’agence puisque en offrant des produits d’épargne( compte sur carnet, compte á terme…), elle collecte des ressources financières, et par le biais du processus de transformation, elle octroie des crédits pour financer les projets de ses clients.

a- Les crédits

La Banque Populaire met á disposition de ces clients des formules de crédits simples et rapides destiner á financer leur projets.

1-Le crédit de logement

Objet

Ce crédit finance la construction ou l’acquisition d’un logement destiné á l’ habitation personnelle ou celle des membres de la famille.

Montant

Il peut atteindre 75% avec un maximum de 200000DH

Durée

15 ans

Taux d’intérêt

11,5%

.

Conditions :

· Etre un client RME de la BP depuis 6mois.

· Chargé de remboursement ne devant pas dépasser 30 á 40% du revenu mensuel.

· Hypothèque ou Nantissement immobilier avec un dépôt d’acte de MOULKIA du bien financé.

· Souscription á une assurance décès toutes causes

· Engagement du client á rembourser son crédit par des transferts en devises.

· L’emprunteur ne doit pas être propriétaire d’un logement dans la préfecture ou la commune ou le projets sera réalisé.

Frais du dossier

500DH si X<750000

1000DH si 750001

1500DH si 100001

2000 DH si 200001

2500 DH si X> 400000 DH

2- Crédit d’investissement RME

Objet

Ce crédit est destiné au financement :

De l’acquisition de terrain á usage de construction, terrain agricole, immeuble á usage commercial, fonds de commerce , ou bien d’équipement d’occasion.

De l’acquisition ou construction d’immeuble destiné á la vente ou la location.

Montant

50% du programme d’investissement

Durée

Acquisition terrains destinés á la construction : 3ans

Autres investissements : 4ans

Taux d’intérêt 

Le taux d’intérêt appliqué est de 11%

Conditions:

Ouverture de compte RME au préalable pour les non-clients

Domiciliation de salaire ou autres revenus.

Charge de remboursement ne devant pas dépasser 30% á 40% du revenu mensuel.

Garanties liées á l’objet du crédit .

Souscription á une Assurance décès toutes causes si la durée de crédit est supérieure á 24 mois

Frais de dossier :

150DH si X<15000DH

300DH si 150001

500DH si 30001

1000DH si 50001

1500DH si X> 200000DH

3-Crédit d’équipement RME

Objet

Crédit destiné au financement d’acquisition de matériel neuf, d’équipement professionnel fixe ou roulant.

Montant :

75% du programme d’investissement

Durée : 36 mois

Taux d’intérêt : 11%

Conditions :

Ouverture de compte RME au préalable pour les non-clients

Domiciliation de salaire ou autres revenus

Charge de remboursement ne devant pas dépasser 30 á 40% du revenu mensuel

Garanties liées á l’objet du crédit

Souscription á une assurance décès toutes causes

Frais de dossier :

150DH si X<15000DH

300DH si 150001

500DH si 30001

1000DH si 50001

1500DH si X> 200000DH

4- Crédit de consommation RME

Objet :

Crédit destiné au financement des dépenses á caractère social et d’équipement domestique

Montant :

2 fois le montant des transferts enregistrés durant les 12 derniers mois

Avec un maximum de 60000DH

Durée : 24 mois

Taux d’intérêt : 11,5%

Condition :

Etre un client de la Banque Populaire depuis 12 mois

Charge de remboursement ne devant pas dépasser 30 á 40% du revenu mensuel

Crédit couvert par garantie réelle ou la caution d’une personne solvable pour RME exerçant une activité saisonnière

Frais de dossier :

150DH si X<15000DH

300DH si 150001

500DH si 30001

1000DH si 50001

1500DH si X> 200000DH

5- Crédits jeunes promoteurs

Objet :

Crédit destiné aux jeunes promoteurs qui désirent réaliser leur propre projet d’entreprise au Maroc

Montant :

90% du programme d’investissement

Durée : Maximum 12 ans

Taux d’intérêt : Maximum 9%

Conditions :

Résident Marocain á l’étranger âgés de moins 40 ans

b- Produits destinés aux transferts

La Banque Populaire propose une gamme de produits et de services conçues pour répondre aux besoins des ces clients.

1- Le compte chèque

C’est un compte principal qui reçoit les transferts et permet de disposer librement de l’argent auprès de toutes les agences Banque Populaire.

2- Le compte en dirhams convertibles

Alimenté par les transferts, il garantit, á tout moment, la disponibilité de l’épargne en dirhams ou en devises. Ce compte peut être ouvert auprès de l’agence ou la délégation de la BP et permet de percevoir une rémunération sur l’épargne constituée.

3- Le compte en devises

C’est un compte que le client peut ouvrir auprès de l’agence ou de la délégation de la BP, á partir d’un versement initial égal ou supérieur á la contre-valeur en devises de 100000DH.

c- Produits destinés aux retraits

Pour permettre á ces clients de disposer plus facilement et plus rapidement de l’argent lors de ses déplacements au Maroc, la BP propose en plus du chèque, la carte Guichet Automatique De Banque. Elle offre la possibilité de consulter le solde du compte du bénéficiaire et de retirer des espèces au guichet automatique de banque á concurrence de 5000 DH par jour.

d- Produits destinés aux placements

La BP offre á ces clients une gamme de produits pour le placement de leur épargne.

1- Le compte sur carnet

C’est un compte matérialisé par un carnet qui permet aux bénéficiaires de déposer leur argent et d’en disposer á tout moment. Ce compte peut être ouvert á chaque membre de la famille et y compris les enfants mineurs.

Le montant minimum exigé pour son ouverture est de 100DH avec un maximum de 150000DH. L’épargne constituée vous rapporte un intérêt net d’impôts servi trimestriellement.

2- Le dépôt á terme

Ce placement permet de :

Constituer une épargne pendant une durée convenue á l’avance

Bénéficier d’une rémunération nette d’impôts, á des taux avantageux en fonction de la durée de placement.

Si pour une raison quelconque, le client sera amené á utiliser avant l’expiration du terme convenu, la totalité ou une partie seulement des fonds, ainsi déposés, le retrait de ces fonds n’est pas possible. Mais des facilités de crédits seront consentis dans la limite du solde de ce compte. Le taux d’intérêt calculé en faveur du client serait supérieur de 2 points au taux fixé pour le compte á terme.

Voici les taux d’intérêts appliqués Pour les comptes á terme Pour le mois de février pour la clientèle locale et les RME :*

Durée

La clientèle locale

La clientèle RME

3 mois

4,5 %

4,75%

6 mois

4,75%

5%

12 mois

5%

5,25%

3- Les bons de caisse

C’est un titre de la BP qui permet aux bénéficiaires de :

Faire fructifier l’épargne pendant une durée convenue á l’avance

Bénéficier, soit avant l’échéance, soit á l’échéance du contrat, d’une rémunération nette d’impôts, á des taux avantageux en fonction de la durée de placement.

4- Attaoufir Chaabi

Formule d’épargne sur une durée de 2 années fixée á l’avance á laquelle le bénéficiaire peut souscrire sur les transferts effectués á compter d’une date déterminée. En plus d’une rémunération nette d’impôts, le titulaire a la possibilité de disposer á l’échéance du montant de leur capitaux en devises.

5- Addamane Chaabi

Ce produit permet de constituer une retraite principale, ou complémentaire si le bénéficiaire est déjà adhérent á un régime de retraite á l’étranger. Addamane Chaabi permet au bénéficiaire de constituer une épargne retraite á la mesure de ses moyens sur une période librement choisie, par l’achat de parts de 100DH chacune, avec un minimum de 12 parts par an, soit 1200DH. Les cotisations rapportent au titulaire un bonus composé d’un taux d’intérêt annuel et d’une participation aux bénéfices résultant aux bénéfices résultant du placement du fonds global Addamane Chaabi. Ce type de placement est devenu une priorité, parce que le système des retraites est basé sur la solidarité intergénérationnelle, c’est á dire que les actifs financent la retraite des vieux. Or le vieillissement de la population est une réalité incontestable. D’ou les problèmes de financement des retraites futures.

6- Le service Titres de la Banque Populaire

Ce service est á la disposition des clients pour leur permettre de réaliser les opérations d’achat ou de vente de titres á la bourse des valeurs, notamment les actions ou les bons du trésor. Ce produit prend la forme des OPCVM (Organisme de Placement Collectif des Valeurs Mobilières). En effet, les clients confient á leur banque de placer leur épargne en Bourse. Les placements ont pour destination les FCP(Fonds Communs de Placement) ou les SICAV(Société d’Investissement á Capital Variable). L’avantage de ce type de produit par rapport á un placement dans la bourse pour le compte du particulier lui même , en plus de bénéficier du savoir-faire des experts de la banque, est la diversification du porte-feuille puisque lorsque l’épargnant place son argent dans une SICAV ou un FCP, il bénéficie de la possibilité d’acheter des titres portant sur des différentes sociétés, d’ou la division des risques, chose qui ne pouvait pas faire si il intervient pour son compte. Certes la banque prend en contrepartie du service, des commissions intitulés les droits entrées(1% du montant placé en bourse), mais c’est insignifiant par rapport au placement surtout s’il est rentable.

Les produits de porte-feuille ont connu une expansion remarquable jusqu'à la fin de l’année 1998, date ou l’indice Casablancais a commencé sa dégringolade du notamment á l’éclatement de la bulle financière dans la bourse de Casablanca. Les placements boursiers ont commencé á enregistrer des performances négatives. Aujourd’hui, ce type de produit n’attire plus l’intérêt des épargnants. Mais après le plan de sauvetage lancé par Mr OUALALOU, ministre d’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme, contenant des mesures visant á re dynamiser la place Casablancaise, á savoir l’établissement d’un conseil de concertation et l’accès du Trésor aux marchés internationaux pour son financement, de bonnes perspectives s’ouvrent pour la Bourse de Casablanca, et le retournement de la confiance des investisseurs est une question de temps.

Après avoir traiter les produits et services offerts par la Banque Populaire, on présentera dans la partie suivante les opérations bancaires courantes, c’est á dire celles qui caractérisent l’activité au sein de l’agence.

3- Les opérations bancaires courantes se déroulant au sein de l’agence

Quotidiennement, les employés de l’agence effectuent des opérations bancaires considérées classiques : ouverture des comptes, opérations de versement et de retraits, gestion des D.A.T…

Ces opérations caractérisent l’activité au sein de l’agence et constituent la plupart des opérations que effectuent les employés.

a- Ouverture de compte

Lorsque une personne demande l’ouverture d’un compte , l’agent commercial suit la procédure suivantes :

1-Attribuer le numéro de compte.

2-Préciser l’identité du client.

3-Préciser l’identité des co-titulaires. Cette opération a lieu si le compte est ouvert au non de deux personnes.

4-Recueillir le spécimen de signature

5-Préciser le mode de fonctionnement du compte.

6-Recueillir et valider la procuration. Cette étape effectuée si le client souhaite donner procuration á une autre personne.

7-Identifier le lieu de domiciliation du compte. Cette opération se fait sur la base de l’un des documents suivants : la lettre d’accueil ou la dernière quittance d’eau ou d’électricité.

8-Procéder á la transmission des documents.

b- Opérations de versement

L’opération de versement consiste á faire entrer de l’argent dans un compte. Elle peut prendre différentes formes :

· Versement sur place sur compte de dépôts ou compte courant

· Versement sur place sur compte sur carnet

· Versement déplacé sur compte de dépôts ou compte courant

· Versement déplacé sur compte sur carnet.

L’agent commercial qui se charge de cette opération est tenu de suivre la procédure suivante :

· Identifier la partie versante par le biais de la pièce d’identité

· Se faire remettre les espèces et les compter en présence de la partie versante tout en vérifiant de l’authenticité des billets.

· S’ il s’agit d’un versement sur un compte sur carnet, vérifier le solde du livret qui ne doit pas dépasser 150000DH.

· Saisie de l’opération

· Contrôle de l’opération de saisie

c- Opérations de retrait

L’opération de retrait est une opération qui se matérialise par le retrait de l’argent d’un compte. Cette opération peut prendre deux formes :

· Retrait par chèque sur caisse.

· Retrait sur place sans chèque

Dans le premier cas, c’est á dire retrait par chèque sur caisse, se produit lorsque une personne se présente á l’agence avec un chèque et désire l’encaisser. L’agent commercial concerné suit les étapes suivantes :

1. Traitement du chèque. Cette opération consiste á que l’employé procède á la vérification du lieu de paiement du chèque, de l’existence de la signature du tireur, de la conformité entre le montant en chiffres et en lettres, et de l’existence du lieu et de la date d’émission du chèque.

2. Vérification de l’identité

3. Vérification de signature

4. Saisie de l’opération

5. Paiement du chèque

En ce qui concerne le retrait sans chèque, la réalisation de cette opération intervient á l’agence gérante du compte du client dans les cas suivants :

· Retrait sur un compte sur carnet

· Lorsque le titulaire de compte ne dispose pas de chéquier

· Retrait déplacé par chèque

Dans les deux premières situations, l’employé est dans l’obligation de procéder aux :

1. Vérifications préliminaires. Cela signifie qu’il doit se faire remettre par le client la pièce d’identité, vérifier la validité de la pièce d’identité communiquée et se faire communiquer le numéro du compte du client et le montant de retrait.

2. Saisie de l’opération

3. Paiement

Concernant l’opération de retrait déplacé par chèque, les Agences Banque populaire sont amenées á réaliser des retraits déplacés par chèque en faveur de clients d’autres agences Banque Populaire. Ces retraits déplacés ne doivent pas s’effectuer entre deux agences de la même localité. Tout paiement de chèque déplacé est limité á 5000DH par semaine.

L’agent commercial qui se s’occupe de cette opération suit les étapes suivantes :

· Vérification sur les cases prévues á cet effet sur la couverture du chéquier, si le client a atteint ou non la limite hebdomadaire de retrait déplacé

· Informer que le client que lors de paiement du chèque, il recevra le montant figurant sur le chèque diminué des frais de retrait déplacé (20 DH).

· Vérification de l’identité

· Vérification de signature et blocage de la provision

· Paiement

e- Les virements

Cette opération consiste á que le client demande á sa banque de transférer un montant de son compte á un compte du bénéficiaire. Cette opération est matérialisée par un ordre de virement adressé par le client á sa banque. Le client remplit un document dans lequel il demande á sa banque de débiter son compte du montant de l’opération en faveur du bénéficiaire. L’agent commercial lui rend un Avis de Dédit qui prouve que son compte á été débité du montant concerné qui va être transférer au compte du bénéficiaire.

f- Mises á disposition

Cette opération a lieu lorsque le client demande á sa banque de mettre á la disposition du bénéficiaire se trouvant dans une autre ville, ou dans un autre pays dans lequel la Banque Populaire a une agence, une somme d’argent. En effet l’agence du client remet un FAX á l’agence réceptrice c’est á dire ou le bénéficiaire va retirer l’argent, contenant le nom du dernier . Lorsque le bénéficiaire se présente, l’agent commercial lui demande sa carte d’identité pour vérifier que le non écrit dans le FAX correspond á celui de la carte d’identité et lui remet de l’argent si les choses sont correctes. Cette opération est fréquente pour les mises á disposition effectué par les RME á leur familles se trouvant au Maroc.

g-Opération d’arrêté de caisse

Cette opération consiste á vérifier la situation physique de la caisse , c’est á dire de confronter le détail compté de l’existant en caisse avec le détail figurant au niveau de l’écran. L’agent commercial doit calculer le nouveau solde comptable qui égal au solde précédent plus les entrées moins les sorties de la journée.

g- Opération d’achat de devises par l’agence

L’agence Mohammed V est une agence très dynamique en matière d’achat de devises. La grande part des devises récoltés par l’agence a pour origine les devises fournies par les RME. L’agent commercial qui se charge de cette opération doit mettre á jour les cours de devises sur l’ordinateur et le panneau d’affichage dès leur réception par l’agence, s’assurer que les billets de banque présentés sont autorisés á l’achat par Bank Al Maghrib, et de contrôler que les billets ne sont pas de faux en se référant au spécimen figurant dans le recueil de contrefaçons et de falsifications.

Le total de devises recueillies par l’agence est céder au siège.

Un nombre important d’ opérations citées en dessus, la banque ne l’effectue pas gratuitement, mais elle prend des commissions.

4- Les commissions sur services et produits offerts par l’agence

L’agent commercial doit demander le paiement des commissions pour les opérations suivantes :

Opérations

Commissions

Ouverture des comptes

Gratuit

Fonctionnement des comptes

1-Délivrance de carnets de chèques

2-Frais de tenue de comptes

a-clientèle locale

b- clientèle RME

Compte chèque dont le solde est inférieur á 20000DH et ayant enregistré un mouvement courant le trimestre :

Gratuit

15 DH pour les comptes enregistrant de 1 á 7 écritures par trimestre et 25 DH pour les comptes enregistrant 8 écritures et plus par trimestre. Mais pour les comptes sur carnet c’est gratuit.

15 DH trimestre

Versements

Gratuit

Retraits

1-Retraits par chèque guichet auprès du guichet détenteur de compte á débiter :

Utilisation du chèque

Sans chèque

2-Retraits par chèque normal auprès d’un autre guichet quelque soit la place

3-Retraits déplacés sur présentation d’un carnet d’épargne

4- Retraits auprès d’un guichet automatique de banque

10 DH

Gratuit

10 DH

Gratuit

Virements

1-Virements émis contre versements d’espèces ou par débit de comptes de chèques, de comptes courants, l’ordonnateur et le bénéficiaire sont titulaires de comptes sur la même banque :

· Au sein de la même agence

· Entre 2 agences de la même banque

2- Virements émis contre versements d’espèces ou par débit de comptes de chèques, de comptes courants, l’ordonnateur et le bénéficiaire sont titulaires de comptes sur deux banques différentes sur la même place

3- Virements émis contre versements d’espèces ou par débit de compte de chèque, de comptes courants, l’ordonnateur et le bénéficiaire sont titulaires de comptes sur deux banques différentes sur deux places différentes

Gratuit

10 DH

15 DH

20 DH

Mises á disposition

1-Mises á disposition effectuées contre versements d’espèces ou par débit de compte :

a- payables sur la même banque

b- payables sur une autre banque

2-Mises á disposition reçues :

a- D’un client de la banque

b- D’un non client

Monétique

1-Emission de cartes

a-Carte GAB

b-Carte BP

c-Carte de paiement VISA

d-Carte de paiement MASTERCARD

e-Carte VISA international

2- Opposition pour perte ou vol de carte

10 DH

30 DH

Gratuit

20 DH

34,2 DH/ TTC

100 DH/TTC

120 DH/TTC

120 DH/TTC

120 DH/TTC

25 DH

Opérations réalisées pour le compte des détenteurs de valeurs

1- Garde de titres au profit de la clientèle

Titres de capital, obligations et titres de créances négociables, bons de trésor, parts et Actions OPCVM, certificats d’investissement, monnaies et matières d’or

2- Achat, vente de titres pour compte de la clientèle

· Collecte d’ordres

· Règlement/ livraison de titres/ compensation :

Actions

Obligation

Titres de créances négociables

0,3% l’an Min 50 DH/ déposant. Commissions payables trimestriellement et calculées au prorata du nombre de jours de dépôts :

Sur la base de la valeur nominale pour les titres non côtés

Sur la base de la valeur boursière pour les titres côtés.

0,1 % du montant d’ordre

0,2 % sur le montant á régler ou á recevoir

0,2 % sur le montant á régler ou á recevoir

1% Maximum 1000 DH

Change manuel

1-Achat et ventes de devises billets de banque par débit/crédit compte dirhams ou en dirhams convertibles

2-Versements ou retrait billets de banques par débit ou crédit comptes en devises

3-Vente Traveller chèques

Différence de cours

Commission 1%

Gratuit

Même-ci les commissions sont contraignantes pour le client, la banque les encaissent pour payer ses charges, mais aussi pour offrir un service de haute qualité. Est ce que l’agence Mohammed V répond aux normes standards de qualité en matière de service ?

5- Un service de haute qualité et un climat travail favorisant le rendement

Dans l’agence, un climat de travail, du sérieux et de disponibilité domine l’activité quotidienne. Chaque employé essaye de faire le mieux et il travaille d’une manière á améliorer son rendement et sa efficacité. Les employés accueillent les clients d’une façon agréable et tendent toujours á répondre aux questions des clients d’une manière professionnelle. Parfois, des gens qui se trompent d’agence et viennent demander un renseignement, l’employé concerné fait tout son possible pour leur répondre. Ceci prouve son professionnalisme. En plus, leur manière de parler aux téléphones est courtoise et respecte les règles de bon accueil.

En ce qui concerne l’aspect environnemental, les tableaux d’affichage des cours de change et les panneaux publicitaires sont bien disposés. Les horaires d’ouverture et de fermeture sont respectés á la minute.

Côté organisationnel, il n’y a jamais une rupture de stock des imprimés, ni pannes fréquentes des micro-ordinateurs, ni file d’attente trop longue. Les responsables essayent toujours que ces détails n’échappent pas á leur contrôle car la moindre défaillance dans ces aspects peut conduire á la perte de certains clients.

En ce qui concerne les relations entre les employés, elles se caractérisent par la cordialité. Les rapports de forces sont inexistantes. Le modèle de management appliqué est celui d’ une structure plate, c’est á dire qu’il n’a pas de hiérarchisation. Certes, les niveaux hiérarchiques sont présents puisque il y a un chef d’agence et un chef de caisse. Mais, ceci est présent seulement sur le plan forme. Ceci favorise la fluidité de l’information. Dans les relations quotidiennes, cette hiérarchisation est totalement absente puisque les subalternes participent eux aussi avec leur idées aux prises de décisions. Un leadership efficient et habile est pratiqué permettant l’adaptation aux nouvelles conditions de travail surtout dans cette ère ou les mutation se produisent rapidement.

L’agence Mohammed V, comme toutes les autres agences, est liée directement au siège de la banque régionale de Tanger, á l’occurrence la succursale. Quelles sont les relations fonctionnelles entre l’agence et la succursale ?

3- Le lien fonctionnel de l’agence Mohammed V et la succursale de Tanger

Le siège social est l’endroit ou se trouve la direction principale, l’autorité qui prend les décisions stratégiques de la banque.

Le siège est en continuel contact avec les différentes agences de la banque. Ce contact direct revient á la complexité de certaines opérations et aussi afin de connaître la situation comptable de chaque agence.

Les relations entre le siège et la banque s’effectue sur trois niveaux :

Le siège et le positionniste : ce dernier est tenu de saisir sur un ordinateur toutes les opérations effectuées comme les retraits, les versements ou le change de devises. Toutes ces opérations sont sauvegarder sur des disquettes informatiques et sont par la suite transmises su siège social qui les vérifie afin de connaître l’équilibre de la caisse.

Le siège et le responsable des ouvertures des comptes : ce dernier est en continuel contact avec le siège social pour les raisons suivantes :

1. Informations en direction du siège :

· Communiquer l’identité des nouveaux clients, le code de leurs comptes et les produits loués

· Demander les informations d’ouverture des comptes

· Demander les chéquiers et les carnets de comptes

2. Informations provenant du siège

· Envoyer les chéquiers et carnets de comptes des clients

· Informer de l’existence des nouveaux produits et de leurs fonctionnements

Le siège et le chef d’agence : Chaque fois qu’il y a des problèmes avec les clients, le chef d’agence s’adresse au siège pour obtenir son aide. Le chef d’agence transmet également les demandes de crédits au siège social pour les étudier. Le siège donne de son coté les directives nécessaires á suivre et les réponses des demandes de crédits par l’octroi ou le refus.

Conclusion

Malgré un environnement économique et financier, jugé par les experts de morose et très difficile, du notamment á la mauvaise année agricole, la Banque Populaire a pu obtenir des résultats satisfaisants. Avec une augmentation des ressources globales de 4,9%, soit 2690 Millions de DHS de ressources additionnelles, surtout pour la clientèle locale avec une amélioration de 8%, soit 1694 Millions de DHS, suivi par la clientèle RME avec une hausse sensible de 3%, c’est á dire 996 de DHS, les ressources de la Banque Populaire ont atteint 57223 Millions de DHS le 30 novembre 2000. En ce qui concerne les emplois, ces derniers ont augmenté de 6%, soit 3402 Millions de DHS. Les emplois productifs, c’est á dire les crédits, á court terme, á moyen et long terme, octroyés aux clients, s’accaparent de la grande tranche avec une augmentation de 14,8%. Les portes feuilles des titres mobiliers restent faible et ont augmenté seulement de 1,1%. Ceci est du á la mauvaise situation de la Bourse de Casablanca.

En dépit d’une gestion active des créances en souffrance, surtout par le biais du recouvrement, celles-ci restent élevés et ont atteint le chiffre de 3088 Millions de DHS.

Le tableau ci-dessous résume les principales indicateurs du GBP pour la période du Décembre 1999 au Novembre 2000  :

Encours moyens

Désignations

Additionnel réalisé

31/12/99

31/11/00

Novembre 2000/Décembre99

54533

57223

RESSOURCES GLOBALES

2690

4,9%

33441

34437

R.RME

996

3%

21092

22786

R.Locales

1694

8%

25514

26743

Ressources Rémunérés

1234

4,8%

29019

30475

Ressources Non Rémunérés

1456

5%

56268

59670

TOTAL EMPLOI

3402

6%

19369

22233

-Emploi client Productif

2864

14,8%

9364

9473

Court Terme

109

1,2%

10005

34013

2796

12759

34402

3088

Moyen et long terme

-PTF Titres

-Créances en souffrance

2755

389

292

27,5%

1,1%

10,4%

Ces résultats reflètent la bonne santé financière de la banque, chose indispensable pour s’engager dans le financement des projets audacieux et saisir des opportunités de croissance externe. D’ailleurs la Banque Populaire vient d’être noter par l’agence internationale d’évaluation financière « STANDARD AND POOR’S « . Cette agence a attribué á la Banque Populaire la note « BB ». Selon cette agence internationale, la Banque Populaire a été noté « BB » pour sa position dans le système des banques commerciales marocaines, pour une grande disponibilité de liquidités et pour sa forte capitalisation. En regard de ces points positifs, « Standard and Poor’s », relève cependant la faible qualité de crédit du portefeuille de prêts du Groupe et la volatilité des performances de l’économie marocaine liée aux fluctuations de la production agricole.

La standard and Poor’s ajoute dans son rapport d’évaluation que la qualité des avoirs du Groupe est faible essentiellement en raison de son exposition aux petites et moyens entreprises. La proportion des impayés est de 11,7% du total des crédits accordés á la date du juin 2000. Les efforts en cours visant la restructuration du secteur industriel marocain et l’application graduelle de l’accord d’association avec l’Union Européenne continueront d’exercer des pressions sur la qualité des avoirs du Groupe dans le futur. En outre, la forte appréciation du Dirhams face aux monnaies européennes influe négativement dans les transferts des RME au Maroc.

Mais, les prévisions pour l’année 2001 restent très positives, et la situation financière de la banque sera meilleure. Le contexte économique du pays sera excellant( le centre national de la conjoncture table pour un taux de croissance pour l’année 2001, de deux chiffres :10%), et la banque bénéficiera de cette situation pour accroître son activité et octroyer plus de crédits.

Expérience vécue

Le service des stages de la BP m’a affecté á l’agence Mohammed V. La proximité de cette dernière au coin ou j’habite m’a énormément bénéficier. Les horaires sont plus flexibles par rapport á ceux du stage ouvrier. J’ai passé 6 semaines au sein de cette agence. Pendant cette période j’ai appris beaucoup de choses concernant le domaine bancaire. Les employés m’ont beaucoup aider et m’ont offert les informations nécessaires. Leur disponibilité et leur amabilité sont á saluer. Des documents et des circulaires ont été mis á ma disposition. Ces derniers m’ont été de grande utilité puisque j’ai trouvé des informations importantes concernant le fonctionnement de l’agence. Toutes les nuances et les questions que j’ai rencontré, l’employé me en répondait, même lorsque il avait du travail. Je n’ai pas rencontrait de difficultés pour recueillir l’information. J’ ai rapidement fait connaissance avec les employés. Je me suis intégré facilement dans le groupe. Le fait d’avoir avec bureau d’un agent commercial m’a permis d’être en contact direct avec la clientèle et plusieurs fois des clients m’ont demandé des renseignements mais malheureusement ma réponse était toujours que « je suis pas le responsable, je suis seulement un stagiaire  ».

En général j’ai énormément apprécier cette expérience tellement riche en information et en contact humain.

Agent

commercial

Agent commercial

Chef de Caisse

Deux secrétaires

Chef d’agence

Direction Générale

Pilotage & Contrôle de Gestion

Département contentieux

Département “ressources humaines& formation”

Chargés de missions

Direction Audit. Interne

Direction Administrative & financière

Département

traitement

Département

Service généraux

Département juridique

Direction du développement

Département

marketing

Département risque

Succursale

Tétouan

Succursale

Loukouss

Succursale

Tanger

Agence

Mohammed V

Service change

Service

Porte-

feuille

Service

comptabilité