Click here to load reader

2007 Asthme Suivi - Les Jeudis de l'Europe

  • View
    1

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 2007 Asthme Suivi - Les Jeudis de l'Europe

Microsoft PowerPoint - 2007_Asthme_Suivi.pptw w
w .le
Prévalence de l’asthme
• 7 à 10 % de la population adulte • 3 à 6 % de la population âgée de plus de 60 ans. • Elle est en augmentation dans le monde entier. Il y aurait 200 millions
d’asthmatiques dans le monde. La prévalence a doublé entre 1970 et 1990 (European Community Respiratory Health Survey. Eur Resp J. 1996,9,687-95)
• 6-9 % chez l’enfant • 11-15 % chez l’adolescent • Il y a une prédominance masculine chez les enfants
(The International Study Of Asthma And Allergies In Childhood (ISAAC) Steering Committee. Lancet, 1998,351,1225-32)
w w
w .le
• Génétique : • probabilité d’être asthmatique selon les parents :
- Si 1 parent asthmatique OR à 2,6 d’être asthmatique - Si 2 parents asthmatiques OR à 5,2 d’être asthmatique
• Prévalence asthme 13% chez apparentés d’asthmatiques contre 4% chez apparentés non asthmatiques
• Gènes impliqués : 5,6,11,12,14..(récepteur IgE, HLA, cytokines…)
• Environnement : facteurs déclenchants (allergie, virus, inhalation substance chimique dont professionnelle, choc psy …)w w
w .le
• Infection virale • Exercice • Irritant (tabac, ozone, pollution, chimique…) • Stress • Médicaments (aspirine, βbloquant …) • RGO • Changement de température • Facteurs hormonaux
w w
w .le
magnésium,acide gras insaturé en ω3)
• Virus respiratoire syncitial ? • Tabac • Polluants (ozone, NO) ?
w w
w .le
• Clinique évocatrice : - dyspnée sifflante expiratoire réversible (effet des β2 agonistes) (il n’existe pas de bronchite asthmatiforme après la petite enfance)
- Facteurs déclenchant évocateurs - Toux sèche irritative - Sibilances expiratoires
• Fonctionnel (EFR) : - Trouble ventilatoire obstructif réversible (+ 12 %)
(DEP : ≥20% après β2 agoniste ) - ou Existence d’une hyperréactivité bronchiquew w
w .le
• Congénitale (mucoviscidose, dyskinésie ciliaire)
• Systémique (tumeur carcinoïde, mastocytose)
w .le
• Imprévisible (pas de test prédictif) • Tout est possible
- Disparition définitive - Disparition transitoire - Persistance sans aggravation - Aggravation (minorité)
• Ne pas parler de guérison • Rassurer : vie correcte le plus souvent
(profession, sport, vie de famille)
w w
w .le
rg
Physiopathologie Bousquet J, Demoly P, Vignola AM, Godard P, Michel FB. Comprendre la maladie asthmatique. Med. Science, 1999,15,823-32
• Obstruction bronchique
• Inflammation bronchique
• Marqueurs de l’inflammation : œdème, hypersécrétion, rougeur muqueuse, expression d’antigène d’activation (intégrines…), présence de cytokines (IL6, IL8, GM-CSF…)…w w
w .le
3 approches dans la prise en charge de l’asthme
Gravité
Sévérité
Contrôle
• Quelle est la sévérité de cet asthme ? classification de sévérité
• Par la suite, cet asthme est-il contrôlé ? contrôle de l’asthme
w w
w .le
3 niveaux dans la prise en charge de l’asthme
Gravité
Sévérité
Contrôle
jour/semaine
- DEP : valeur en ml et % théorique, variabilité (matin versus soir)
- Spirométrie : VEMS
w w
w .le
rg
Sévérité
• Classification GINA internationale en 4 stades : - 1 stade d’asthme intermittent - 3 stades d’asthme persistant Caractériser le sujet asthmatique dans le
dossier médical avec sa sévérité
• Conditionne directement le traitement
Palier 1 2 3 4
Asthme Intermittent Persistant léger
- asthme nocturne > 1 fois/semaine
- Symptômes permanents -Exacerbations fréquentes
DEP (variabilité)
w .le
1000-2000 μg/j500-1000 μg/j200-500 μg/j (ou Singulair
ou théophylline)
CORTICOÏDE INHALE0
2 agoniste inhalé à courte durée d’action, à la demande
Persistant sévèrePersistant modéréPersistant légerintermittentSTADE
w w
.le sj
e ud
3 niveaux dans la prise en charge de l’asthme
Gravité
Sévérité
Contrôle
w w
w .le
rg
Etude URCAM / PACA : 267 patients pris en charge à 100% pour leur asthme (2003)
• Objectifs recommandations
Recours minimum aux β2 courte action à la demande
• Population étudiée
39,4% a recours aux urgences (50% des enfants)
33,6% sous β2 immédiat inhalé en tt de fond
w w
w .le
rg
Etude URCAM / PACA : 267 patients pris en charge à 100% pour leur asthme (2003)
Pas de limitation des activités (incluant l’exercice)
Fonction respiratoire normale ou sub-normale (VEMS >= 80% valeur théorique)
23,5% ne pratiquent pas de sport à cause de leur asthme
48,8% ont une gêne dans la vie quotidienne
55,9% ont un VEMS < 80% de la valeur théorique
w w
w .le
Enquête pédiatrique AIRE 753 enfants de 8,8 ± 4,1 ans.
• 38,2 % ont symptômes diurnes • 28 % ont des perturbations du sommeil • 29,5 % ont une limitation des activités physiques • 42,7 % ont un absentéisme scolaire • Sur 45,9 % d’asthme persistant, 28 % ont des CI
• 58,4 % utilisent réellement le traitement, alors que 95,4 % déclarent l’utiliser (Milgrom, JACI, 1996,98,1051)
Rev.Mal.Respir.,2002,19,585
Niveaux de contrôle de l’asthme
• Contrôle optimal = normalité de tous les critères cliniques et EFR (DEP, VEMS), pas de consommation de béta 2 CA, pas d’absentéisme
• Contrôle acceptable =
w w
w .le
• Un minimum de symptômes permanents, notamment de symptômes nocturnes.
• Un minimum de crises • Pas d’appel d ’urgence • Pas de limitation d’activité, notamment physique. • Un DEP sans variation circadienne de plus de
20 % • Un DEP normal • Un minimum de bêta-2-agoniste à la demande • Pas d’ (ou un minimum de) effet indésirable des
médicamentsw w
w .le
- Pour déterminer le contrôle de l’asthme chez nos patients
- Pour adapter le traitement en fonction
w w
w .le
rg
Contrôle de l’asthme • Boulet LP et col, Can Med Assoc J, 1999,161,11,S1-61 • Juniper EF et col, Eur Respir J, 1999,14,902-907 • Nathan et col, JACI, 2004,113,59-65
• Critères canadiens (8 critères à vérifier) sur les 15-30 derniers jours
• Questionnaire de Juniper en 7 items (6 cliniques + DEP) sur les 7 derniers jours Non contrôlé si score moyen ≥2 Juniper Non contrôlé si score moyen ≥1,25 (Rev.FrAllergol,2002,42,358)
• Questionnaire en 5 items (ACT) sur les 28 derniers jours Non contrôlé si score total < 20 (Nathan, JACI)
w w
w .le
< 4 jours/semaine < 1 nuit/semaine Normale Légères, peu fréquentes
Aucun
1.Symptômes diurnes 2. Symptômes nocturnes 3. Activité physique 4. Exacerbations
5. Absentéisme professionnel ou scolaire :
6. Utilisation de béta2 mimétiques
7. VEMS ou DEP
8.Variation du DEPw w
• Plusieurs façons d’étudier le contrôle de l’asthme
• Pas de questionnaire supérieur à un autre • Définir le contrôle de nos patients par un
questionnaire ou un interrogatoire éclairé - symptôme diurne, nocturne : crise, gène respi, sifflements, limitation de l’ activité - consommation béta 2 mimétique CA
• Effets secondaires des médicaments et peurs de ceux-ci (corticophobie)
• Adapter le traitementw w