of 6/6
Sam.-Dim. 213 & 34 Juillet 1898. Le numéro centimes Ostende, 3 mc année. 92. o Oui N'ENTEND QUI/NE CI-JCHE »..v ^ ....... J ON ^^ AVIS. Le présent numéro est accompagné d'un supplément. '. •.*. .«r ' ' ''• : ' :• :__ Nos Installations maritimes. : \ L'état des travaux. : feien de plus intéressant pour ceux qui se ^préoccupent cette importante quès^ tîon des installations nouvelles du port (VÔstendeo que d'aller de temps à autre faire un tour aux vastes chantiers de MM. GQppjeièrsv Gbx, Bftar, AVatrin et Garspel. Ces- cïiantiers -qu'on pbut avec beaucoup de .raison qualifier de vastes couvrent^ en. effet, une superficie d'environ 200 hec- - - . - . •- ~ ^i^pïçi nïjuëV était, il "y; :a peu^'de; ^jburs, 'jjti;Ç^ de .l'ar- ^t actuel, erifre lès nouvelles huî- et volumineuse masse caissoru Celui-ci seryira pour l'è^tréjcîitè ayaï du grand mur quai de /ï'^Y^^port agrandi. :;Avpr6;xiinité on établit sur piliersj la voie de lancage pour les caissôns.qui se- ront tous montés en cet (endroit et conduits, de. vers les emplacements où ils doivent ê^re fljçés., ^ ^ Plus 'loin,' à 800 mètres de la, égàle- sur / la; 'rive est de l'àrriére-port ljrv on travaillé ? aux : fouilles pour issenient de/ la, culée de droite du pont qui reliera lès deux rives du , futur ayant-port et servira aux cpmmùni- ;çatiQns5 entre la ville et le quartier du .^ -On- sait que le pont actuel dispa- désj'achèyenient du nouveau pont. ^ Elus 'loin encore, au milieu des terrains da$î? lesquels on creusera le grand bassin dfe^ààse de 85 heptares, quatre machines sont installées poùrla fabrication des mil- lionsi de briques qui seront nécessaires à ces^grands travaux. En ce moment on en confectionne 15QJOOQ par jour, D'autres machines sont installées sur la rive ouest dje rarriérerport, derrière les niaisons du 'on fait les briques pour . lés perrés du bassin au bois ' A vrai dii*ê le nombre des ouvriers em- ployés aux chantiers «e dépasse guère les six cente; c'est qu'on en est encore aux travaux préparatoires; ceux-ci seront ter- ' mines tre* prochainement. Ces travaux .préparatoires comportent toutes sortes d'installations qui sont indispensables pour permettre l'exécution facile, rapide et ré- gulière des travaux définitifs. '"' Parmi ces installations signalons l'atelier de réparation pour lés machines; tous les ïoûtils y seront actionnés par l'électricité ; nous avons remarqué là des machines à perforer, des raboteuses,' des poinçon- neuses qui vont perforer, raboter, poin- çonner les grosses pièces de fer, tôles, pou- trelles, etc., avec une facilité, une aisance dont on a peiné à se rendre compte. A côte de cet atelier on travaille au pla- cement des machines qui comprimeront et refouleront l'air dans les caissons ; une installation semblable est établie sur la même rive ouest prés de l'endroit sera construit le grand pont. Non loin delà on élève l'usine qui pro duira l'électricité nécessaire à l'éclairage des travaux et surtout à mettre en mou- vement toutes les machines, tous les outils dont on se servira ; puis viennent les écuries et les vastes magasins à chaux qu'une voie spéciale raccorde au réseau du chemin de fer de l'Etat. Ostende, 6 fr. par an; Belgique, 8 fr. par an ; Étranger, le port en sus. TÉLÉPHONE :fi°23, Rëdaciiofl. - 45, AËinislralion Eureau : 50, Rue d'Ouest, Ostende. Administrateur-Gérant ALB. BOUCHERY. Troisième et quatrième pages, à forfait. Oliro et demande, 50 centimes les quatre lignes. En parcourant les travaux nous remar- quons encore une canalisation de trois kilomètres de tuyaux destinés à distribuer ,aux nombreuses machines à vapeur l'eau nécessaire à leur alimentation ; cette eau prise au canal de Bruges est refoulée dans un vaste réservoir placé à huit mètres de hauteur, d'où elle est conduite aux diffé- rents ateliers. Un détail qui permet de jugerde l'importance de cette canalisation, c'est que les tuyaux ont un diamètre inté- rieur de -17 1/2 centimètres. Au canal de Bruges, entre le pont de la Chapelle et celui du chemin de fer, les en- trepreneurs ont établi un appontement de •150 mètres de longueur pour y décharger les nombreux bateaux d'intérieur qui amè- neront les matériaux pondéreux; ce dé- barcadère est relié aUx chantiers par une voie ferrée. . Pendant que tous ces travaux prépara- toires s'exécutent, on a - déjà entamé cer- tains travaux définitifs, notamment le creusement du bassin canal et du bassin au bois qui suivent le- grand bassin à flot et le relient à la dérivation du canal de Bruges; on y fait en ce moment 2,000 mètres cubes de terrassements par jour. Ce tra- vail se fait par entreprise et est divisé entre plusieurs brigades. Chacune de cel- les-ci, forte de 12 hommes commandés par un chef, reçoit 12 wagonnets, un che : val et 400 mètres courants de voie ferrée. Leur labeur est certainement très dur et jl exige des conditions toutes spéciales; eri effet, n'est pas terrassier qui veut, et mal- ^^J'élôg^rqu'dir-fait des terrassiers;ità- teri's'j ceux-ci ne valent ; pàs'les terrassiers flamands, surtout ceux du nord de là-Fjanv dre Orientale'et de la région qui s'étend au nord d'Anvers. Les terrassiers flamands sont lès meilleurs du monde, à telie^eirisei- gne que les entrepreneurs belges de'gNinds, travaux à l'étranger les font venir jus- qu'en Roumanie et en Russie. Le creusement du bassin au bois et du grand bassin à flot se fera entièrement à sec, de même que ;la construction de re- cluse De Mey. •.Pour le bassin à flot on employerà un grand excavateur qui courra sur un réseau de voies ferrées rayonnant dans tous les sens et chargera les terres dans de grands \yagons que des locomotives viendront en- = lever au fur et mesure. , ; ; Pour la construction de récluse De Mey on devra creuser à huit mètres sous niveau actuel du fond du bassin de chasse de l'écluse française et battre alors des pilotis de 13 métrés de longueur; naturel-., lement, à cette profondeur, l'eau affluera en quantité. Pour neutraliser cet inconvé- nient, une pompe centrifuge de 25 centi- mètres de diamètre, actionnée par l'élec- tricité, enlèvera ces eaux qui seront re- cueillies dans un puisard métallique. Ces eaux seront conduites directement dans Savant-port. Nous continuerons à tenir nos lecteurs au courant de l'état d'avancement des tra- vaux maritimes. A. de P. YACHT ROYAL A la veille de recevoir en noire port la Mar- garila^cQ magniflc|ue Yacht que vient de louer noire Souverain, nous devons à nos lecteurs une description un peu. délaillée de ce beau navire. La Margarita a élé lancée le 13 Juin 1896 dans les chantiers de la Ailsa Schipbuilding deTroon (Kco.«se); elle y avait été commandée par son ex-propriétaire M.A.J. Drexelde Phi- ladelphie. Les plans de ce somptueux navire sont dûs à M. M. \Va1soii et sa construction a été sur- vellice par lui ; ce Yacht constitue du resle le premier type d'une brillante série de navires parmi lesquels so Irouvo le fameux May-Ho- wcr dont on a cru un instant noire Hoi devenu propriétaire. Les dimensions principales de la Margarila sont les suivantes: Longueur totale 280 pieds (85 tn 40) » à la flottaison 240 » (75 m OO) Largeur 331/2 » (I0 m 22) Creux de cale 20 » (C m 10) Tonnage (mesure des .Yachts) 1350 tonnes. Elle est construite en-acier el elle porte deux mâts à piblg^réés en sphooner. Dans l'entre-pont'-et à l'avant SQ trouvent une grande salle-à-manger surmontée d'un dôme orné de vitraux polychromes ainsi que quatre cabines de luxe, un olVice et. une salle de bains. A l'arrière sont aménagés les ap- partements du propriétaire, des cabines pour les invités, une cabine pour femmes de cham- bre, etc. Le centre (lu pont principal \est occupé par un grand rouille '.tout le milieu comprend lés cuisines, la lingerie, la-bu.'uulerie, et des of- fices; la cabine du capitaine, un salon et une salie de lecture occupent l'extrême avant de ce roufHe, dont l'arrière comporte un boudoir et un becond salon. Tous les appartements sont garnis et meu- blés avec une richesse extraordinaire et ils sont éclairés à la. lumière électrique. Le navire est muni de 2 hélices mises en mou- vement par une paire de machines à quadruple expansion construites par MM. David Ro\yan & Son. Son a.rmeincnt comporte 2 canots à va- peur et 2 cutters de course indépendamment des embarcations ordinaires de sauvetage. La Margarita-'A fait ses essais sur la Clyde le GciotH 1896avec plein succès: au tirage na- turel elle a fourni 14-nœuds de vitesse et au tirage forcé 10 1/2 noeuds (30 1/2 kilomètres à l'heure); aucune vibration n'a été éprouvée parait-il, dans le navire au cours de ces essais. Le Roi vient de donner ïi son nouveau Yacht le nom~ à'Alberto';,il est donc probable que le prince Albert en devipndra plus tard l'heureux propriétaire: Souhaitons à notre Souverain et à son altesse royale de faire à son bord de nom- breux et d'intéressants yoyag'es. :. Cep'e.njJajiJ.qu^il nous/so.!t.perniis.de/ter.mi- ner. nôtre article par un" respectueux Têgretj* célù.i.de voir 1' Alberta porter Je pavillon bri- tannique et embarquer un équipage anglais. Notre Souverain ne veut-il donc, à aucun prix, se confier à nos marins? Si tel est le cas, ne vonsTnpus pas tirer desonattitude une bonne et salutaire leçon ? Celle circonstance nous" en rappelle une au tre : à l'époque de la dégénérescence de notre service de paquebots, S. M. avait pris l'habitu- de de se rendre en Angleterre par Calais! Il ri'apas.fallu longtemps à nos gouvernants pour comprendre ce sage avertissement, aussi som- raes-npus aujourd'hui dotés d'une flotte de navires incomparables. Dans le même ordre d'idées, quand pouvons- nous donc espérer que le gouvernement créera une organisation maritime qui donne confi- ance a S. M. et qui soit digne de notre richesse, de notre industrie et de notre mouvement com- mercial ? . ' ALBRV. Régates Internationales à la voile. Dernière journée. PRIX DE LA VILLE. Voilà la dernière journée de nos régates qui otitété cette année plus intéressantes et plus disputées que jamais. Le temps a d'ailleurs particulièrement favorise tous les matchs, cl les yachts ont participé en grand nombre aux divers concours. Le Town Cup a été vivement disputé et quoique tous les yachts inscrits n'aient pas participé à la, lutte, celle-ci n'en a pas moins laissé u'elro 1res d'intéressante. Leslarl <a été donné, à bord de la malle qui a suivi les régales à 10 h. -15 m. par le coup de canon IradilionneL Le mer était calme; le vent qui le matin soufllaitdu S-K s'est tafraiclii vers 1 heure et asauté au Sud, A 3 heures la brtso tournait au \V-N-\V. Il y a donc eu «le fréquentes «iules do vent, rendant dilllcilcs les manœuvres des bateaux, désavantagea ni losiut*, avantageant les autres. Au premier virage, au « H'andclaar ». Maidi marion double le premier à l l .Îî3,58; tfamara et Créole suivent de près, A part i r dece moment Naniara prend l'avance et la conserve tout le temps. Voici les tomps prisa la bouée île l'Ostend bank. Nanuua 15.54.20 j\laid-inarion 12.50.18 Créole 1. 0.54 Au premier tour Namara arrive premier à I.£).l8 entre les deux mark-boats du départ ; Maid-marion et Créole suivent. Les yachts ont toute leur voiture dehors, et prennent toutes les allures. Le Tamara rem- porte linalement le premier prix, grâce à ces brusques sautes de vent, sans quoi Crt'olt; aurait certainement enlevé la palme. Voici les résultats finaux : 1' prix Tamara à -1.35.15. 2 e prix Maid-Marion à 4-11.18. Créole arrive à 4.55.12. L. V. B, La distribxition des prix. Les prix ont été décernées aux vainqueurs hier soir à 9 heures et demie à la Société Lit- téraire. Cette cérémonie avait attiré de nom- breux yaclitmen dans les salons du premier étage de la Société; elle était présidée par M. iMersch, l'aimable président du la commission des régates internationales, entouré de ses actifs collaborateurs MM.Aug.Borgers et AU'. Golder secrétaires, et de tNLM. Hatnman et Thoné, membres du comiié. Remarqué encore hi présence de MM. Podevin et Thomson, les organisateurs techniques des courses, de M. Lecointe, ingénieur en chef de la marine, de MM. Fourcault et Henri Horgers,commandants des paquebots de l'Etat, etc., etc. Plusieurs dames assistent à la cérémonie ei la rehaussent de leur présence. M. le Président prend !a parole et exprime ses regrets de voir les régates déjà terminées, parce que la plupart des yachtmen vont nous quitter. Cette année, dit-il en s'adressant à ceux-ci, vous êtes venus très nombreux à Ostende, et nos régates ont eu un très grand succès; tputJes a favorisées; un nombreimpor- f4B4 ; d<£ùQn£.unreiit$ .y ont pris, part. J'espère ue l'an prochain vous nous reviendrez lous ( que vous nous amènerez vos amis. Nous som- mes toujours heureux à Ostende de vous voir arriver chez nous. f M. le Président annonce que de grands tra- vaux sont entrepris pour l'extension du port et que dès leur achèvement les yachts pourront entrer dans les bassins à toute heure de la m'arée. . Cesparoles sont chaleureusement applaudies par les assistants. Puis il est procédé a la lec- ture du palmarès.et à la remise des prix.Ceux- ci sont accompagnés d'un très joli souvenir, une médaille spéciale frappée à l'occasion,, des régates. M. le Capitaine ÏOAvers Clark, propriétaire du Lorna,- remercie M. le Président ; il expri- me toute sa satisfaction pour l'organisation excellente des régates d'Ostende; c'est la pre- mière lois qu'il y prend part et il promet de revenir tous les ans. Après avoir distribué les prix aux gagnants, M. le Président propose de boire à la santé du Roi desJîelges, de Ja Reine d'Angleterre et de la Reine de Hollande' Cette proposition est ac- cueillie par des applaudissements unanimoj et l'Harmonie communale, qui donne un concert a la Place d'Armes, entonne successivement les airs nationaux anglais, néerlandais et belge. Nouveau toast de M. Mersch. Le Pré.-ideitt boit aux gagnants et les félicite: il forme le vœu de'les voir revenir encore biou souvent à Qslende. Après lui M. Alf. Golder, secrétaire, prend la parole. M. le Président,dit-il, vient de boire aux gagnants; pour avoir îles gagnants il faut organiser des courses, et il faut un slarl point et des starters. Il boit aux slartcrs, MM. Pode- vin et Thomson; il fait l'élogo de leur dévoue- ment et de leur compétence toute particulière et leur remet à chacun un insigne de la com- mission des régates comme sou venir. Et la série de.s discours aimables continue: M. le Président, avec beaucoup d'àpropos, remercie M. le Ministre Van den Pccreboom qui tous les ans met un des beaux paquebots de l'Elal Hclgc à la disposition de la Commis- sion des Régates; il remercie M. le Hourgmes- tre et le Conseil communal pour le subside qu'ils allouent si généreusemcnl: il remercie les commandants et olllciers des paquebots qui font preuve de la plus grande amabilité vis-à- vis de la Commission des Régates. Tous ces toasts, tous ces remerciements sontclmleiJreusement accueillis par l'assistance. Puis M.\V. H. Pagct, commodore du Royal Victoria club, propriétaire du Namara, le gagnant du grand prix, se fait l'interprète des yachlmen. Il voudrait mieux pouvoir exprimer toute la gratitude que lui elscsamiséprouveiil pour la gracieuse réceplion qui leur est laite ; il adresse ses sincères rcmcrcimenls au comité organisateur pour les importants prix qu'ils ont décernés elle joli souvenir qui les accom- pagne. C'est avec regret, dit-il, qu'ils vont quiiter Oslende, mais c'csl îivec l'espoir d'y revenir encore souvent. M. W. H. Paget porte la santé du président. Depuis longtemps, dit-il, je viens tous les ans aux régales d'Ostende. et jo vois combien le comité se dévoue, combien tout est parfaite- ment organisé jusque dans les moindres dé- tails. L'an dernier, ajoute-t-il, nous avions au milieu de nous votre ancien président, que nous regret tons bien sincèrement de ne plus voir ici. Il ét«it membre honoraire du Royal Victoria Club. Je propose de décerner ce titre à M. Mersch, le président de votre comité orga- nisateur. Cette proposition est accueillie par de très chaleureux applaudissements et tous les yachtmen, après trois Uurrahs, entonnent en chœur le traditionnel : « He is a jolly good fellow, » And so say ail of us. » Et la cérémonie se termine au milieu de l'animation générale. Bientôt nos excellents bôles prennent congé du Président et de la commission en disant tous « à l'année pro- chaine. » ,** El voilà donc Ja semaine do Régates finie. Ces fêtes si intéressantes, auxquellesonattache avec raison une très grande importance, ont réussi cette année mieux que jamais. Elles ont été organisées dans la perfection ; elles ont été suivies par un nombre de yacht- men plus considérable que précédemment; eutin elles ont été favorisées par un temps à souhait. Les régates font partie intégrante des fêtes de lasaiion; elles y occupent une place bril laute et on peut augurer que, vu le grand succès de cette année, elles seront d'année en année mieux suivies. Il convient de féliciter tout particulièrement M. Meivch,président, MM. AU". Golder.et Aug. liorgers, secrétaires et M. Ch. Van Iseghem, président de la Société littéraire, qui avec une persévérance et une ténacité exemplaires, avec une ardeur et un dévouenientsans bornes, travaillent .-i ardemment à l'organisation et à la réus?iiodt!< grandes régates internationales d'Ostoiule. Inuîilc do" les engager à continuer dans i-elle voie, car lu (ussé est garant de l'avenir t-t loin l; monde sait que lu ville d'Osiemle pout c.nnpter sur eux po«r les voir luire fucoro plu* Cl mieux, si cela est possible. ' A. DE P. AU THEATRE ROYAL. La représentation d'hier à été un gros succès pour les artistes de comédie. La majeure partie de ce succès a naturelle- ment été pour M. Félix Riche, qui, sous les traits de Casimir— rôle créé par lui — mène la ronde avec une lantaisie, une verve irrésis- tibles. Parmi ses pnrienaires citons surtout Mesd. Renier— une Léu ravissante— et Vial ; MM, Ilarx.é cl GéiiOt. *** On répète V Abbé Constantin, la belle comé- die tirée du rornan fameux par Crémieux et Decourcelle. C'est M. Félix Riche, l'artiste tant aimé, qui jouera le joli rôle de Paul de Laverdens. L'abbo sora personnifié par M. Harzé. Dans la distribution figurent aussi les noms de Mesdames Blanche Myrrhan, Router, Vial; de Messieurs Ca.<sin, Génot, etc. Puis, après, nous aurons Les Petites Bre- bis, une charmante opérette qui n'a jamais été jouée à Oslende. M. Gasty rcprenda le rôle qu'il a créé à l'Alcazar de Bruxelles. Made- moiselle Tîlnra incarnera l'héroïne .-c'est enco- re une garantie de succès. — Le livret est d'Armand Lioi-at; la musique de Varney. Pour rappel : samedi ÏO juillet, représenta- tion par MM. Coquelin cadet, Jean Coquelin et leur troupe. V Ce soir, reprise de Cliquette, Demain, dimanche, Miss Ilelyctl — le succès du jour réapparaîtra à l'affiche. Mademoi- selle Tilma jouera Helyelt. THÉÂTRES DE BRUXELLES. Palais d'été (Pôle Nord). I,a réouverture du Palais d'été (Pôle Nord) qui se fera le 29 de ce moi-s, sera accueillie avec joie par le public désireux de trouver à-Bru- xelles un endroit gai, clair, aéré el fleuri où il puisse passer la sbiivo on assistant à un spec- tacle varié et divertissant que les familles pourront sans crainte venir applaudir. Les ballots: Diccrtisscmenl liussecl l'Ecarté, réglés par Si. Saracco, maure de ballot de la Scala de Milan, .-eront particulièrement soi- gnés,d'un luxe éclatant de costumes, de décors et de mise en scène. Voici pour ce qui concerne les autres numé- ros du spectacle, la liste des principaux artistes engagés : M. Kltèrlé, un athlète d'une force herculéen- ne; les 8 Phaséys, chanteuses et danseuses anglaises; M ou ng-Toon, jongleur birman; Mas- son et Forbcs; la toile Luciana, etc. AOatende. Le Canllon est eu venlô chez M m * Daffiels-Dubar, rue de la ChapelIe.SD, •M. Massenhove, Boulevard Van Isegnom, 50;

24 juillet 1898 Yacht Royal

  • View
    343

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Quelques articles d'époque et entre autre sur le Yacht du Roi

Text of 24 juillet 1898 Yacht Royal

Sam.-Dim. 213 & 34 Juillet 1898.

Le numro

centimes

Ostende, 3mc anne. N 92.

TLPHONE :fi23, Rdaciiofl. - K 45, AinislralionOstende, 6 fr. par an; Belgique, 8 fr. par an ; tranger, le port en sus. En parcourant les travaux nous remarquons encore une canalisation de trois kilomtres de tuyaux destins distribuer ,aux nombreuses machines vapeur l'eau ncessaire leur alimentation ; cette eau prise au canal de Bruges est refoule dans un vaste rservoir plac huit mtres de hauteur, d'o elle est conduite aux diffrents ateliers. Un dtail qui permet de jugerde l'importance de cette canalisation, c'est que les tuyaux ont un diamtre intrieur de -17 1/2 centimtres. Au canal de Bruges, entre le pont de la Chapelle et celui du chemin de fer, les entrepreneurs ont tabli un appontement de 150 mtres de longueur pour y dcharger les nombreux bateaux d'intrieur qui amneront les matriaux pondreux; ce dbarcadre est reli aUx chantiers par une voie ferre. . Pendant que tous ces travaux prparatoires s'excutent, on a - dj entam certains travaux dfinitifs, notamment le creusement du bassin canal et du bassin au bois qui suivent le- grand bassin flot et le relient la drivation du canal de Bruges; on y fait en ce moment 2,000 mtres cubes de terrassements par jour. Ce travail se fait par entreprise et est divis entre plusieurs brigades. Chacune de celles-ci, forte de 12 hommes commands par un chef, reoit 12 wagonnets, un che: val et 400 mtres courants de voie ferre. Leur labeur est certainement trs dur et jl exige des conditions toutes spciales; eri effet, n'est pas terrassier qui veut, et mal^^J'lg^rqu'dir-fait des terrassiers;itteri's'j ceux-ci ne valent ;ps'les terrassiers flamands, surtout ceux du nord de l-Fjanv dre Orientale'et de la rgion qui s'tend au nord d'Anvers. Les terrassiers flamands sont ls meilleurs du monde, telie^eiriseigne que les entrepreneurs belges de'gNinds, travaux l'tranger les font venir jusqu'en Roumanie et en Russie. Le creusement du bassin au bois et du grand bassin flot se fera entirement sec, de mme que ; la construction de recluse De Mey. .Pour le bassin flot on employer un grand excavateur qui courra sur un rseau de voies ferres rayonnant dans tous les sens et chargera les terres dans de grands \yagons que des locomotives viendront en- = lever au fur et . mesure. , ;; Pour la construction de rcluse De Mey on devra creuser huit mtres sous l niveau actuel du fond du bassin de chasse de l'cluse franaise et battre alors des pilotis de 13 mtrs de longueur; naturel-., lement, cette profondeur, l'eau affluera en quantit. Pour neutraliser cet inconvnient, une pompe centrifuge de 25 centimtres de diamtre, actionne par l'lectricit, enlvera ces eaux qui seront recueillies dans un puisard mtallique. Ces eaux seront conduites directement dans Savant-port. Nous continuerons tenir nos lecteurs au courant de l'tat d'avancement des travaux maritimes. A. de P. Eureau : 50, Rue d'Ouest, Ostende.

Administrateur-Grant ALB. BOUCHERY.

Troisime et quatrime pages, forfait. Oliro et demande, 50 centimes les quatre lignes.tails. L'an dernier, ajoute-t-il, nous avions au milieu de nous votre ancien prsident, que nous regret tons bien sincrement de ne plus voir ici. Il tit membre honoraire du Royal Victoria Club. Je propose de dcerner ce titre M. Mersch, le prsident de votre comit organisateur. Cette proposition est accueillie par de trs chaleureux applaudissements et tous les yachtmen, aprs trois Uurrahs, entonnent en chur le traditionnel : He is a jolly good fellow, And so say ail of us. Et la crmonie se termine au milieu de l'animation gnrale. Bientt nos excellents bles prennent cong du Prsident et de la commission en disant tous l'anne prochaine. ,** El voil donc Ja semaine do Rgates finie. Ces ftes si intressantes, auxquellesonattache avec raison une trs grande importance, ont russi cette anne mieux que jamais. Elles ont t organises dans la perfection ; elles ont t suivies par un nombre de yachtmen plus considrable que prcdemment; eutin elles ont t favorises par un temps souhait. Les rgates font partie intgrante des ftes de lasaiion; elles y occupent une place bril laute et on peut augurer que, vu le grand succs de cette anne, elles seront d'anne en anne mieux suivies. Il convient de fliciter tout particulirement M. Meivch,prsident, MM. AU". Golder.et Aug. liorgers, secrtaires et M. Ch. Van Iseghem, prsident de la Socit littraire, qui avec une persvrance et une tnacit exemplaires, avec une ardeur et un dvouenientsans bornes, travaillent .-i ardemment l'organisation et la rus?iiodt!< grandes rgates internationales d'Ostoiule. Inuilc do" les engager continuer dans i-elle voie, car lu (uss est garant de l'avenir t-t loin l; monde sait que lu ville d'Osiemle pout c.nnpter sur eux por les voir luire fucoro plu* Cl mieux, si cela est possible. ' A. DE P.

o

Oui N'ENTEND QUI/NE CI-JCHE ..v ^....... JON ^^

AVIS.Le prsent numro est accompagn d'un supplment.'. .*. .r

'

'

''

:

'

:

:__

Nos Installations maritimes.:

\

L'tat des travaux.

:

feien de plus intressant pour ceux qui se ^proccupent d cette importante qus^ ton des installations nouvelles du port (Vstendeo que d'aller de temps autre faire un tour aux vastes chantiers de MM. GQppjeirsv Gbx, Bftar, AVatrin et Garspel. Ces- ciantiers -qu'on pbut avec beaucoup de .raison qualifier de vastes couvrent^ en. effet, une superficie d'environ 200 hec- - . - . - ~ ^i^pi njuV tait, il "y; :a peu^'de; ^jburs, 'jjti;^ de .l'ar^t actuel, erifre ls nouvelles huet volumineuse masse caissoru Celui-ci seryira pour l'^trjcit aya du grand mur d quai de /'^Y^^port agrandi. :;Avpr6;xiinit on tablit sur piliersj la voie de lancage pour les caissns.qui seront tous monts en cet (endroit et conduits, de. l vers les emplacements o ils doivent ^re fljs., ^ ^ Plus 'loin,' 800 mtres de la, glesur / la; 'rive est de l'rrire-port ljrv on travaill ? aux : fouilles pour issenient de/ la, cule de droite du pont qui reliera ls deux rives du , futur ayant-port et servira aux cpmmni;atiQns5 entre la ville et le quartier du .^ -On- sait que le pont actuel dispadsj'achyenient du nouveau pont. ^ Elus 'loin encore, au milieu des terrains da$? lesquels on creusera le grand bassin dfe^se de 85 heptares, quatre machines sont installes porla fabrication des millionsi de briques qui seront ncessaires ces^grands travaux. En ce moment on en confectionne 15QJOOQ par jour, D'autres machines sont installes sur la rive ouest dje rarrirerport, derrire les niaisons du 'on fait l les briques pour . ls perrs du bassin au bois ' A vrai dii* le nombre des ouvriers employs aux chantiers e dpasse gure les six cente; c'est qu'on en est encore aux travaux prparatoires; ceux-ci seront ter' mines tre* prochainement. Ces travaux .prparatoires comportent toutes sortes d'installations qui sont indispensables pour permettre l'excution facile, rapide et rgulire des travaux dfinitifs. '"' Parmi ces installations signalons l'atelier de rparation pour ls machines; tous les otils y seront actionns par l'lectricit ; nous avons remarqu l des machines perforer, des raboteuses,' des poinonneuses qui vont perforer, raboter, poinonner les grosses pices de fer, tles, poutrelles, etc., avec une facilit, une aisance dont on a pein se rendre compte. A cte de cet atelier on travaille au placement des machines qui comprimeront et refouleront l'air dans les caissons ; une installation semblable est tablie sur la mme rive ouest prs de l'endroit o sera construit le grand pont. Non loin del on lve l'usine qui pro duira l'lectricit ncessaire l'clairage des travaux et surtout mettre en mouvement toutes les machines, tous les outils dont on se servira ; puis viennent les curies et les vastes magasins chaux qu'une voie spciale raccorde au rseau du chemin de fer de l'Etat.

Elle est construite en-acier el elle porte deux mts piblg^rs en sphooner. Dans l'entre-pont'-et l'avant SQ trouvent une grande salle--manger surmonte d'un dme orn de vitraux polychromes ainsi que quatre cabines de luxe, un olVice et. une salle de bains. A l'arrire sont amnags les appartements du propritaire, des cabines pour les invits, une cabine pour femmes de chambre, etc. Le centre (lu pont principal \est occup par un grand rouille '.tout le milieu comprend ls cuisines, la lingerie, la-bu.'uulerie, et des offices; la cabine du capitaine, un salon et une salie de lecture occupent l'extrme avant de ce roufHe, dont l'arrire comporte un boudoir et un becond salon. Tous les appartements sont garnis et meubls avec une richesse extraordinaire et ils sont clairs la. lumire lectrique. Le navire est muni de 2 hlices mises en mouvement par une paire de machines quadruple expansion construites par MM. David Ro\yan & Son. Son a.rmeincnt comporte 2 canots vapeur et 2 cutters de course indpendamment des embarcations ordinaires de sauvetage. La Margarita-'A fait ses essais sur la Clyde le GciotH 1896avec plein succs: au tirage naturel elle a fourni 14-nuds de vitesse et au tirage forc 10 1/2 noeuds (30 1/2 kilomtres l'heure); aucune vibration n'a t prouve parait-il, dans le navire au cours de ces essais. Le Roi vient de donner i son nouveau Yacht le nom~ 'Alberto';,il est donc probable que le prince Albert en devipndra plus tard l'heureux propritaire: Souhaitons notre Souverain et son altesse royale de faire son bord de nombreux et d'intressants yoyag'es. :. Cep'e.njJajiJ.qu^il nous/so.!t.perniis.de/ter.miner. ntre article par un" respectueux Tgretj* cl.i.de voir 1' Alberta porter Je pavillon britannique et embarquer un quipage anglais. Notre Souverain ne veut-il donc, aucun prix, se confier nos marins? Si tel est le cas, ne vonsTnpus pas tirer desonattitude une bonne et salutaire leon ? Celle circonstance nous" en rappelle une au tre : l'poque de la dgnrescence de notre service de paquebots, S. M. avait pris l'habitude de se rendre en Angleterre par Calais! Il ri'apas.fallu longtemps nos gouvernants pour comprendre ce sage avertissement, aussi somraes-npus aujourd'hui dots d'une flotte de navires incomparables. Dans le mme ordre d'ides, quand pouvonsnous donc esprer que le gouvernement crera une organisation maritime qui donne confiance a S. M. et qui soit digne de notre richesse, de notre industrie et de notre mouvement commercial ? . ' ALBRV.

Voici les tomps prisa la boue le l'Ostend bank. Nanuua 15.54.20 j\laid-inarion 12.50.18 Crole 1. 0.54 Au premier tour Namara arrive premier I.).l8 entre les deux mark-boats du dpart ; Maid-marion et Crole suivent. Les yachts ont toute leur voiture dehors, et prennent toutes les allures. Le Tamara remporte linalement le premier prix, grce ces brusques sautes de vent, sans quoi Crt'olt; aurait certainement enlev la palme. Voici les rsultats finaux : 1' prix Tamara -1.35.15. 2e prix Maid-Marion 4-11.18. Crole arrive 4.55.12. L. V. B,

La distribxition des prix.Les prix ont t dcernes aux vainqueurs hier soir 9 heures et demie la Socit Littraire. Cette crmonie avait attir de nombreux yaclitmen dans les salons du premier tage de la Socit; elle tait prside par M. iMersch, l'aimable prsident du la commission des rgates internationales, entour de ses actifs collaborateurs MM.Aug.Borgers et AU'. Golder secrtaires, et de tNLM. Hatnman et Thon, membres du comii. Remarqu encore hi prsence de MM. Podevin et Thomson, les organisateurs techniques des courses, de M. Lecointe, ingnieur en chef de la marine, de MM. Fourcault et Henri Horgers,commandants des paquebots de l'Etat, etc., etc. Plusieurs dames assistent la crmonie ei la rehaussent de leur prsence. M. le Prsident prend !a parole et exprime ses regrets de voir les rgates dj termines, parce que la plupart des yachtmen vont nous quitter. Cette anne, dit-il en s'adressant ceux-ci, vous tes venus trs nombreux Ostende, et nos rgates ont eu un trs grand succs; tputJes a favorises; un nombreimporf4B4;di--l < li- '/. ^f. (i.illur.l. i>\i l'iigcnt .M. X. Mi ny, ^-'j nu- ilo l'Kglis*

Epiceries, conserves de toutes espces et de premier choix, comestibles de choix, spcialit de cafs, (rolts secs, chocolats, cacao et Ihs, biscuits anglais, franais et du pays, confitores, parfumeries, brosseries en tous genres, vins et spiritueux, vins fins et liqueurs de marques, liqueurs firres et surfines, bires anglaises, allemandes et du pars, eaux minrales et gazenses.

L'UNION AGRICOLE ET INDUSTRIELLECompagnie d'assurances et de rassurances contre les accidents de toute nature.SIGE SOCIAL : BRUXELLES.

ENSEIGNE : LE L I O N DENREES COLONIALES, VINS ET SPIRITUEUX

s de la.Awnmnoa l eonir* l lirlt irt p&-l*lc9 il |>lmimarlonii et dm drognlslM confit* Ira nrcMcntft fo clivse. ehctnuJ etrolluvf. vlocfp^dfotef, chemins le fer, etc* Asnrncf-rclJ(-nW fprVInto nu (tnitunum, f*rf. AMurancei dn patron contre In rr5|-*>iinl>llft r(T||*. At rcaponsabillc^ rfiilnifr>r*f->n* lil-^mlm. > pour m^ilft IIM. %i-lu)w.

TSBil. calcul, foie, ftralpat. goutte, AppMTfiettment du un(, MUliU* )patMn,eoliqa B*phr4U"qaM,alnli m. rns, fmelle, AiakU. . AilksM, eUere-uUmle, Aibilitto.

CHAMBRES AVEC OU SANS PENSION CONFORT ET SONNE CUISINE

MAGASIN DE FOUBNEATX*' ilslue, Faux ouverts et fermfe n IMS jetrc* QUINCAILLERIE, COFFRES-FORT Articles de mnage e* fonte et fer battu, ms4EV

E. DITTE-DESCHEPPER15, rue^de l'Eglise, 15, OSTENDE Zinguerie, Plomberie, FerblanterieQUINCAILLERIE, ROBINETTERIE, POMPES Articles de mfaage ordinaires et pulpe (te 6oi$ VENTE ET LOCATION DE BAIGNOIRES ARTICLES FUNRAIRES Reprsentant de ta Manufacture Royale dt CouMlfrif

Matton's

SOLE AGENT

A. BOUGHERYRUE D'OUEST, 50 OSTENDE

caf Coutellerie, etc.

POUK HOIRE DE L'EAU VERITAILK DE

Toit lad in ail alkalinischer apoUtetaries, htel .anddiningrwmt, SAUEBBRUNNPURE ALKALINE ACIDULOUS SPRING

DES SOURCES DE L'ETAT FRANAIS EXIGEZ TOUJOURS

J. F. Licot et C'e Namur Bec

THE EMPRESS 0F TABLE WATERSMol artlfielally charg of ttherwise tmled. rhal msorden of th Tbroat. Stomach, Bladder, Gots Laver Complainte and Gravel in th Kidnejs.

Compagnie d'assurances sur la vie et de Rentes viagres fonde en 1843. U Assurances Vie Entire, Mixtes et Obligation /Dotations d'enfants, Eentes viagres immdiates et diffres. Conditions les plus' librales.

VICHY GLESTINS,GouXtr"eVICHY GRANDE GRILLE, VICHY HOPITALSuccursale Bruxelles, 127, RUE BARA et toutes pharmacies.

FOIE de garantie aa 31 flc.1897. UN MILLIARD 314 MILLIONS to .ta;DIRECTION POUR LA BELGIQUE ; 156. .RUE NEUVE.. BRUXELLES. Renseignements donns gratuitement parle Directeur Gnral M. LOUIS COLSON, ni par ivt. 3S^a.Br* "vwsk-r A.HZJEW, 15, Square Stphanie, Oetende. .

de tous systmesRPARATIONS EN TOUS GENRES

COMPAGNIE D'ASSURANCESFLUVIALES & MARITIMES sur marchandises et corps de bateauxUNION INTERNATIONALE D'ANVERS l 6,000.000 fr. t]5*

NiclageVt maillage au four.

EDOUARD NIEUWENHUYSEBue Christine, 43, Ostende.Location de vlocipdes l'heure ou lajourne des con ditions farorables.

Manufacture Belge de PorcelainesFrI*lne, Faences, Crtslaus, Coutellerie, Mtal Argenterie

Agent gnral de la MERCUKY. et de TAIiBATKOS CYCLE.

Agents: E. MINNE & C\1, Place du Commerce OSTENDE. OHOCBOIS, 26, rue d'Ouest, Ostende.remplaant les vitraux peints et avec plomb et ilx fols meus chars Rcompenses amxExpositions de Calcula 1884, Nonrelle Orlans 1886, Pari* 18$, Melbourne 1888, Chicago 1893, Lyon 1894, etc. etc. Vitraux GLACIER sont placs dans le chteau V ta Reine Victoria A Windsor. . La maison se charge de la dooratlon de n'importe I quelles fentre dans : Monopole pourOSTENDB.UABIAKEKKE, MrDDELKXBKK * NIEOPORT.

ocation 'le clicvaox de Me, pension, vente et actiai, spcialit de cMens d garde, Dopes de Bordeaux Ml dffier blancsNCOURS PRIX D'HONNEUR ET HORS CONCOURS.

V

VERMEREN-COCHFenroiwmr de 1 Cour

Chausse de Wavre 141, Bruxelles SUCCURSALES: BRUXELLES ANVEQEtS OSTENDE M i irwiib Madeleine rut des Tanneurs rue de Flandre.

WEINSTUBE.A la Baleine. Im Walfisoh. HOTEL-RESTAURANTPlats du jour-Djeners-Diners RDE LOUISK, 1, OSTENDE ct place d'Armes Spcialit de -oins du Rhin et de la MoselleTEIVTE E* GROS * EN UtnP.tlI.

de Sello**:!. t>XL 10 H CT C II H C / Rue de ''Hippodrome, > U5 I t N U t ! I Rue de Wellington, *

V I T R A U X GLACIER

IERGurit les Bronchites, Toux, Asthmes, Rhumes ngligs, Phtisie et tmne l'apptit en fortifiant l'estpmao. Pharmacie DE COCK, { Sucl?!s0sELrpso!TL.NCHESl I Pharmacie A.STORES, BANNES & TENTES NOUVEAU SYSTEMS

BEL-VALdes La meilleure et la moins chreeaux minrales de table Rue SI Joseph, 9, OSTENDE. OSTENDE

12 bouteilles Zeltinger ISfrs. 12 Braumberger 2-i 12 , Niersteiner 18 12 Geisnheimer 24 Les commandes sont excutes immdiatement. Mme maison h Cologne. Dpositaire pour toute la Belgique de la maison

Rudolf Jonas aus Coin.

MONDORF-LES-BAINSGrand Duch de Luxembourg

Schleif, FrresDI^ITSCHE APOTHEKE SPCIALITS

SPCIALIT de dcoration de Serres, Verandah, Salons, Salles a manger, Portes cochres, Impostes, etc. etc. ei style Gothique, Hraldique, Renaissance, Chinois, etc.

BNGLISH GHEMIST

Restaurant de 1r ordretoute l'aime. TLPHONE.

A. DE COCKHue des Surs Blanches, 16 Tlphone. A cOt de la Poste, OSTENDE.

HOMCEOPATHIE Aceetolrce de phi/mac

? Eaux jnthValM et guewsw J Parfumeries fine

Eau souveraine dans les troubles chroniques de l'appareil digestif, de Vestomao^ le QSTENDE l'inteatia et notamment dans .les cougo^ tiona du foie dans les tats de langnou? 8, rue de Madrid, 8 de convalescence prolonge aprs maladie^ graves (infinenza, typhus, eto.) = :' . Serrurier-Poli Station de ohemin de fer Belles exour-, sions Concerta trois foisparJou>..':""-~ :-; : FOYERS ET CUISINIRES EN TOUS GENRES L'eau Miidorl vie' vend i Ostende chez

Servie* de nuit. Rparations, Entretien.

Entrtptt Cwtral d twlet lai aux Mlflf, '

Demandez partout L'ELIXIKDISTILLERIE A VAPEUR : r\a.e a.o Ronao. BUREAUX :ALBION-TAVERNE ONLY EN'GLISII J& A.MERrCAjN BA|RGalerie ieopold II, OSTENDE. ALL D R I N K S OF FINiF.ST Q U A L I T YPropritaire:

i'oi Exposition, de IBnixelles ISDT. S 33iplom.es d?lioniieiu* : I^yon

1898,

HECTOR MEYNNE La;[seule qui soit parvenue jusqu' ce jour donner les renseignenients prcis sur les vnements de lajvie par le Somnambulisme, l'Electricit, les Lignes .de la Main, la Cartomancie et BRUXELLES. 35. rn Emmanuel Hiel. UKUXELl.K. Arabes. ' Renseignements sur tirages financiers, affaires de mmerce, hritages, rentres plusieurs Mthodes d'argent, affaires de cur, relations, mariages, etc., etc.-totus lea Jotunei, RUE DE FLANDRE, 11, au premier de 9 heures du matin 10 h. du soir. Entre particulire.0

BMT ^^ATIS -^NE-MADAME GEORGES, clbre Somnambule,

Atturaricet Hypothques Ahat de nu-propritet d'mrvj o

rDDCD O C Oo. o

01 0

I oo v 3~O 10

Eau

l 0 C 0 i 0 B 11 E S jusqu' 200 chev. de force demi-fixe et sur roues pour grande et petite industrie force motrice la plus conomique de notre sicle

AU SAUMON D'ORGRANDE POISSONNERIE

J. VANDERBEELENSi, 3E.-W. Tj^ifc-veirsix-e, S1(Entre le March aux Kerbes et le March aux Poissons)

l fie 1

er

minrale naturelle

'. \

m

o '-s P) J

S o u r c e a l c a l i n e acidul

Meilleure boisson de table & rafrachissanteapprouve pour les toux et les catarrhes de larynx, d'estomac et de vessie.33

la plus pure.

Q tl m ^ fl *^~ g- ; m

EN FACE PEi'LA GARE Maison de confiance fonde en 1882

PLUS DE 6,400 MACHINESVENDUESREPRESENTANT POUR LA BELGIQUE

.

-_-. - ,

^ttiiiiilioiin

Poissons frais, lfres, Homards, Moules, e!c. etc.Spcialit de Saumon frais de Hollande CISflSi .V 1.HTAII.

Salles pour ftes et banquets Propritaire A. -

Heinrich Matloni. Carlsbad et Vienno,

o m

01 0

ERNEST BURBERQ, rue de la Caserne, 29, Bruxelles.Fournisseur do l force motrice pour l'usine lectrique des lignes du Littoral icheminsde 1er' Vicinaux, service' urbain) Ostende.

Abonnements avantageux pour familles, pensionnats

NIEUPORT-BAINSla pins sure et une des pics Dlies plages du LittoralExcellentes correspondances par Tramway . et Chemin de Fer. neurs, Industriels, Cyclistes,'demandez, les tarifs de

en province e(. Tairanpr. ,.Tlphone n 18 6.

Schloss-BrunnenGerolsteinEAU DE TABLERgazeuse, naturelle, digestive. Trs agrable prendre pure ou avec le vin et les liqueurs Cinquante centimes la bouteille.

MARIAKERKE-BANS

La plus ancienne maison de l'endroit HOTEL RESTAURANT PENSION

,-ifASSJl^CE CORl'ORATIOS; '-'-LIMITED f V; y DIRECTION BELGE:

PRS LA RAMPE DE FLANDRE^

Prop. A. WOLTZ. MASSEUR & PDICURE M o n s i e u r H E N D R I C K X FRANOIS 34, rue de l'glise, 34se rend dwnicil sur demandePRIX TRS MODRS

Agent ge'ne'rah-KOHRING, Anvers.Agent-pour Osfende et Je Littoral :

.A.II. lEJjtoikery, pharmacien.Entrept central de toutes les Eaux Minrales 60, rue d'Ouest, 60, Ostende. En vente chez les pharmaciens, ngociants en eaux minrales, dans tous les htels, restaurants, etc., etc.

ENTRE; SO cent. (Le dimanche 20 ent)ne ta DUilOUillIllifO18, RUE LOUISE, 18, OSTENDE

ue Ifpyale, BRUXELLES .HCiipiM sti'tl : b, 25.000,000 >; ; ^Garantie-Mle ef M. GIMTZ, Propritaire. Maison ^tJTSrTO3Mr, Rlvler,nor J-OMMI, .V). OMTKXBK.

BISDOBP,-pires BonhAgent : A. UOUC1IER.Y. l'i Entrept Central de toutes 1rs Eaux Minrales

sAi.ro: V^Plac du Thtre.

S PONT INla meilleure, la plut pore '"es eaux de labi ' FERRUGINEUSE, 6AZEOE, OIESTIVERECOMMANDE PAR LE CORPS MCICt.

connue tt apprecite t!rager

Messieurs,

CHAMPAGNEFUNDRE TT O 1VJL"113 Y IV.-M_ ^*-_-^ ^. ^ JBL. ^i- .