40 jours de formation de disciple Web view 40 jours de formation au discipulat

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 40 jours de formation de disciple Web view 40 jours de formation au discipulat

40 jours de formation de disciple

40 jours de formation au discipulat

Michael Doernbrack, pasteur adventiste

www.discipleshipcourse.org

Heureux d’être disciple – une formation, volet n° 1 sur 40

Je suis très heureux que vous fassiez partie de ce projet « 40 jours de formation – être disciple ». Cela montre que vous ressentez une certaine faim spirituelle. Tout cela est encourageant ! Dieu est à l’oeuvre !

Avant que nous commencions vraiment, j'aimerais vous expliquer l'idée derrière ce projet. Dans le livre des Actes des apôtres, nous lisons :

« Dans les quarante jours qui suivirent sa crucifixion, il apparut encore et encore aux apôtres et leur prouva de bien des manières qu'il vivait vraiment. Et il leur parla du royaume de Dieu. » (Actes 1.3)

Jésus passa quarante jours avec ses disciples après sa résurrection et leur parla du royaume de Dieu. C'était son message depuis le début. (Marc 1.14-15). Ces quarante jours ont complètement changé la pensée des disciples. Ils ont compris que le royaume de Dieu ne concerne pas un royaume terrestre, mais l'annonce de l'évangile dans le monde entier ; que le royaume de Dieu grandit quand les gens acceptent la rédemption par Jésus et se soumettent à son règne.

Jésus a également expliqué à ses disciples comment ils pouvaient accomplir la mission de prêcher l'évangile au monde entier. Et c'est exactement ce qu'ils ont fait ! En l'espace d'une génération, ils ont porté le message de Jésus-Christ jusqu'aux derniers coins du monde connus à l'époque. (Colossiens 1.23)

Pourquoi les premiers chrétiens ont-ils pu se déplacer autant à cette époque ? Tout d'abord, ils avaient une identité claire, qui était à la base de tout ce qu'ils faisaient : Ils ont été

· saisis par le Christ ressuscité,

· habilités par le Saint-Esprit,

· et déterminés à accomplir la mission que Jésus leur avait laissée.

Mais ils ont aussi suivi une brillante stratégie pour faire des disciples. Cette méthode, ils l’avaient apprise de Jésus. Le résultat était que la foi en Jésus-Christ s'est répandue si rapidement.

Avant le retour de Jésus, l'évangile sera prêché dans le monde entier. (Matthieu 24:14  ; Apocalypes 14:6). Cela ne peut se produire que par un mouvement qui grandit comme celui du premier siècle : de manière exponentielle. Si nous voulons faire partie de ce mouvement, nous avons besoin de la même identité :

· remplis par le Christ,

· habilités par le Saint-Esprit

· et déterminés à accomplir notre mission.

Et nous avons besoin de la même stratégie qui suit l'exemple de Jésus. Quand ces deux choses se réuniront, nous vivrons, de nos jours, un mouvement qui proclame l'évangile éternel dans le monde entier. Et puis, le moment viendra enfin de rentrer à la maison !

En ces quarante jours, nous découvrirons comment Jésus a fait des disciples. Nous verrons que les premiers chrétiens ont simplement imité Jésus. Sa méthode est encore inégalée aujourd'hui. Et là où elle est mise en œuvre de manière cohérente, elle porte aussi de riches fruits.

Au cours des quarante prochains jours, vous découvrirez des outils pratiques et faciles à utiliser pour mettre en œuvre cette méthode dans votre environnement. Comme un puzzle, l'image deviendra plus claire pièce par pièce. Ne vous découragez donc pas si vous ne voyez pas l'image clairement au début. Tenez bon, tenez bon ! Vous finirez par avoir une image claire de ce que signifie le discipulat et comment vous pouvez le mettre en pratique.

Ce projet est animé par le désir ardent d'un réveil spirituel dans l'Église adventiste, dont nous avons un tel besoin. J'aspire à ce que nos enfants et nos jeunes restent dans l'église parce qu'ils font l'expérience d'une foi authentique, d'un discipulat constant et d'une communion aimante parmi nous. Je veux faire l'expérience dans notre église qu'il est normal pour les gens de se décider pour Jésus parce qu’ils ont entendu notre témoignage. Si vous avez aussi ce désir dans votre cœur, alors cette formation de disciple est exactement pour vous. Prions chaque jour sincèrement pour que Dieu nous permette de faire cette expérience. J'ai vraiment hâte de vivre cette aventure commune – avec vous et avec Dieu !

Formation en 40 volets, message n° 2

Former des disciples était et est toujours le premier objectif de Jésus. Lui-même a appelé les gens à devenir disciples et a investi beaucoup de temps en eux. Il souhaitait qu’ils comprennent de mieux en mieux l'évangile, qu’ils grandissent dans la foi et qu’ils apprennent à faire d’autres disciples. Avant son ascension, Jésus donna à ses disciples le plus important de tous les ordres :

« Les onze disciples se rendirent en Galilée sur la montagne où Jésus les avait envoyés. Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui, même ceux qui avaient douté. Jésus s'approcha, et leur dit : Toute puissance m'est donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. Amen. » (Matthieu 28.16-20, Ostervald)

Ce n'était pas la première ni la dernière fois que Jésus leur parla du grand mandat. (Luc 24.46-49 ; Actes 1.8). Jésus les avait déjà envoyés par deux pour prêcher l'évangile, mais ils pouvaient toujours revenir à lui et lui dire ce qu'ils avaient vécu. Mais maintenant il partirait et ils devraient le faire sans lui ? Les paroles de Jésus « Tout pouvoir m'est donné dans le ciel et sur la terre. » et « Voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. » s'adressent spécialement à ceux qui pourraient avoir des doutes par rapport à la réalisation du grand mandat.

Vous êtes peut-être comme ces disciples dubitatifs. Peut-être n'avez-vous pas encore fait l'expérience que quelqu'un a trouvé Jésus à travers vous. Peut-être que vous avez vu beaucoup de gens qui ne veulent pas entendre parler de Dieu. Peut-être que votre église n’a pas encore l’esprit missionnaire. Et vous doutez qu'il soit encore possible aujourd'hui d'accomplir la mission de Jésus. Si c'est le cas, alors cette promesse de Jésus est particulièrement vraie pour vous ! Celui qui a tout le pouvoir promet d'être avec vous !

Jésus a dit : « C'est pour cela que je m’en vais. » L'accomplissement de cette mission n'est possible que parce que Jésus a reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont actifs pour conduire les gens au salut :

« Personne ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire, et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6.44)

« Et moi (Jésus), quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tout le monde à moi." (Jean 12.32)

« Quand il [le consoloateur] sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement. » (Jean 16.8-9, version allemande Schlachter)

Dieu nous invite à travailler avec Lui en ce qui l'intéresse le plus : le salut des hommes. Ainsi, notre mission est d’aider là où Dieu peut attirer les gens à Lui. Nous voulons mieux comprendre ce désir de Dieu pour que cela puisse devenir notre propre désir. En même temps, nous voulons être plus proches de Dieu pour être plus aptes à conduire des gens vers Jésus. Jésus a promis de nous en donner sa force :

« Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » (Actes 1.8)

Lorsque nous lisons Matthieu 28, nous trouvons quatre impératifs dans le grand mandat :

« Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. »

Or, dans la traduction grecque, il n'y a qu'un seul impératif : faites des disciples. Voici une traduction littérale de ce passage :

« Marchant, faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et leur enseignant tout ce que je vous ai prescrit. »

Marcher, c'est d'abord s'engager activement pour atteindre les gens, au lieu d'attendre que quelqu'un s'approche de nous. Jésus lui-même prit l'initiative et alla vers les gens pour les servir et leur prêcher l'évangile.

« Marchant » veut dire : pendant que tu marches. L'idée est simple : le discipulat n'est pas un programme pour lequel nous investissons un certain temps. Le discipulat devrait être un style de vie qui imprègne notre vie quotidienne. « Tandis que tu marches » signifie : quoi que vous fassiez, dans votre famille, dans vos rencontres quotidiennes, au travail, à l'école, à l'université, dans le sport, ... partout où vous allez, faites des disciples. Dans cette formation de disciple, vous apprendrez à faire ceci ! Mais il y a beaucoup plus d’implications. On en parlera demain.

Etre disciple – une formation, volet n° 3 sur 40

Pensez au dernier volet et relisez la mission que Jésus nous a laissée :

« Jésus s'approcha, et leur dit : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. Amen. » (Matthieu 28.16-20)

Hier, nous avons vu que Dieu lui-même est à l'œuvre pour gagner des gens pour l'éternité. Il veut que nous travaillion