7693576 Cours de Magnetisme Personnel Developpement Personnel

  • Published on
    24-Oct-2015

  • View
    104

  • Download
    23

Embed Size (px)

Transcript

  • Henri DURVILLE

    COURSDE

    MAGNTISMEPERSONNEL

    Education de la volontMagntisme exprimental et curatif

    HypnotismeSuggestion verbale et mentale

    Thrapeutique suggestive

    6e dition 60e mille

    Henri Durville, imprimeur-diteur23, Rue Saint Merri, 23

    Paris (IVe)

    A la mmoire de mon pre, Hector Durville

    Qui ma indiqu la voie du bonheur,En tmoignage de reconnaissance ;

    A ma femme

    Avec qui jai vcu ces pages,En tmoignage dune affection profonde ;

    Je ddie ce modeste essai.

    1

  • imageHenri Durville

    APPEL

    Viens. Ecoute, Tu vas entendre une voix amie te dire de toute sa force ce que tu doissavoir pour tre toujours heureux. Sache-le. Il est quelqu'un qui t'aime plus que tu nepeux t'aimer toi-mme, qui veut veiller sur toi, crer en toi toutes les puissances que turves de possder. Ecoute-le. L'heure est unique. Ne la laisse point fuir. Ouvre tesoreilles, ton intelligence et ton cur.

    Tu sais qu'il y eut des martyrs qui marchrent la mort en chantant, qui riaient aumilieu des plus affreux supplices, qui se dclaraient heureux de souffrir, et qui nesentaient la venue de la mort que comme celle d'un parfum divin.

    Leur secret, tu veux le savoir ? Ecoute-moi.Veux-tu vaincre ce qui t'empche de raliser tes rves ? Veux-tu triompher de ton

    temprament, de ton ge, de ta condition, de ta pauvret, de toutes tes faiblessesphysiques, intellectuelles, morales ? Ecoute-moi.

    Apprends-le: toutes tes tares, toutes tes insuffisances, toutes tes dbilits ne sont rien,si tu sais vouloir. Or, moi qui te parle, je connais le secret de cette volont souveraine.Ce secret, je puis te le communiquer. Je veux faire de toi un tre qui sent en lui tous lespouvoirs, et qui n'en use que pour le bien de ceux qui l'entourent ou qui l'approchent.

    Dsormais, ne crains rien, ni personne. Tous tes rves, tu peux les raliser. Tusouhaites la sant, le bonheur, le succs, la srnit, l'amour, la puissance. Tout ce que tudsires, tu l'auras, et bien des choses plus grandes et plus merveilleuses encore que toutescelles que tu peux entrevoir aujourd'hui. Au-del de ton horizon, je t'ouvrirai d'autreshorizons plus sublimes plongeant sur un infini toujours plus vaste et plus beau.

    Et cette marche o tu lveras les voiles de tous les mystres qui t'entourent et de tousceux que tu sens en toi, elle n'aura rien de mystrieux. Pour te rendre toujours plus fort,toujours plus heureux, je t'apprendrai te connatre, puiser pleines mains dans lestrsors dposs au fond de toi-mme par tous les grands chefs, par tous les grandsesprits, par tous: les grands artistes, par tous les grands saints. Salue ta noblesse ! Tuportes en toi la pense d'une foule de grands anctres. Tu es, sans le savoir, le Fils detous ceux qu'on admire et qu'on vnre. Tu dois tre le Pre de tous ceux que rvreral'avenir.

    Mais tes titres et tes armoiries, tu les as gars. Il faut que je t'aide les retrouver, lesrestaurer. Compte sur moi. Je ne manquerai pas ma promesse. Jure-moi que tu nemanqueras pas la tienne. Sr de toi, de ton nergie que je dcuplerai sans cesse, je vaist'apprendre d'abord quelles forces: tu portes en toi, ensuite comment tu en devras userpour te rendre matre des forces qui t'entourent. Le pacte est conclu. Marchons ensemblevers le plus grand bonheur !

    2

  • PRFACE

    Le but de l'tude que nous entreprenons ici est avant toute chose de se perfectionner,d'veiller et de sentir en soi des qualits plus nobles, des forces plus puissantes, d'obtenirun quilibre nouveau pour nous de ces puissances que nous avons peinesouponnes et qui, en se dveloppant, prennent une extension que nous n'aurions puauparavant comprendre; par ce moyen, on arrive concevoir le but de la vie avec uneconscience claire qui nous carte des mobiles gostes que nous avions eus jusqu'alors.

    Quels sont ceux qui se proccupent de cette culture psychique ? Beaucoup, victimesde leurs impulsivits, viennent nous demander de leur donner le contrle sur eux-mmes,cette matrise de soi qui est une qualit fondamentale de l'tre humain; c'est l un butexcellent. Mais ce n'est pas celui de tous les curieux des questions psychiques.Nombreux sont ceux qui s'intressent ces tudes pour des buts dnus de toutenoblesse. Les uns sont des personnes dlaisses qui esprent susciter l'amour, ramener elles l'objet aim. Elles veulent demander au psychisme le secret du charme sducteur, del'irrsistible attraction pour garder jalousement leur proie, pour l'asservir, la mater.D'autres ont vu un hypnotiseur de casino faire manger une pomme de terre crue unpauvre nvros en lui affirmant que c'est un fruit dlicieux et ce moyen de domination lesenchantent. En leur rve chimrique, ils veulent se rendre les matres du monde, blouir,forcer les regards, dompter tous ceux qui les entourent, se faire une petite royaut par lepsychisme.

    Certes, la connaissance des lois psychiques donne le secret du charme, de l'attraction,du pouvoir, de la domination des volonts, mais, qu'on ne s'y trompe pas et nouscroyons utile de prvenir le lecteur ds le dbut de cet ouvrage la possession despouvoirs psychiques ne saurait servir assouvir de mauvaises passions.

    Notre Cours de Magntisme personnel est une uvre essentiellement morale.L'tre qui veut avancer doit, avant tout, ce mieux connatre, purifier son corps, assainir

    son me, emplir son cur des sentiments les plus levs, en bannir l'gosme et lajalousie, le ressentiment, la rancune et surtout cette ide de domination si funeste ceuxqui ont acquis une supriorit psychique. Ce n'est qu' ce titre que l'on peut esprerpossder pleinement ces pouvoirs rels et sublimes qui font des tres suprieurs. Ce n'estqu'aprs ce perfectionnement de sa personnalit que l'on peut compter rayonner autour desoi pour des uvres utiles, pour gurir, clairer autrui.

    A mesure que l'on avance dans cette ascension, le champ de vision s'largit; l'esprit,plac plus haut, juge diffremment. L'tre en voie de dveloppement, se dpouille desmauvais apports du pass, des souvenirs haineux, des impressions pnibles. De la visiondu dtail qui ne lui montrait les choses que par leurs dfauts, il arrive ces vuesd'ensemble qui nous font dcouvrir les harmonies. On est plein de forces et la vie vousapparat belle !

    Auparavant, on souffrait de l'gosme des autres; on rvait de leur rendre les ennuisqu'ils avaient causs. Maintenant, on se rend compte que les travers dont nous avonssouffert par eux sont infiniment transitoires et l'on aime celui qui n'a pu encore sedlivrer de ces mesquineries qui nous ont quitts. On n'est plus tourment par ces

    3

  • rancunes, ces bouderies d'autrefois. Le cur se fait inaccessible ces petitesses. Il amaintenant des joies plus hautes et plus belles, et il n'en conoit pas d'orgueil. Cespectacle de la beaut, ces harmonies qu'il dcouvre ne sont pas lui plus qu' un autre etce bonheur, son rve est de le donner tous.

    Le gain sera-t-il son but ? Non. L'argent, certes, est utile pour le bien-tre au foyer,mais ce n'est pas en lui que le bonheur rside. Celui qui sait, gote une joie plusmagnifique. Il possde un monde inconnu o il se retire sitt qu'il lui plat. Il ne sedtache pas de la vie, mais il peut s'en abstraire dans sa claire tour d'ivoire dont il nedescend que pour aider ceux qui souffrent.

    Ce changement profond nat d'une vision diffrente de la vie. On sait maintenant quetoute vie est transitoire, qu'elle est un perptuel recommencement, un enchanement decycles qui se continuent. On le sent en soi-mme. Comme les changeantes saisons quisuivent leur rythme immuable, on a subi les heures tristes de lhiver, on a got les vertesesprances d'un printemps plein de joies; on savoure la riche closion de l't; et le journ'est pas loin o viendra l'automne riche des fruits de nos travaux.

    Cette closion entrevue produit une modification profonde dans notre esprit et dansnotre cur.

    Tout d'abord l'esprit s'largit. Il voit maintenant le vritable but de la vie. Pourquoidsirer dominer ? Quel profit en tirerions-nous dans les tapes successives des cycles quenous avons encore parcourir ? Ce qu'il faut, c'est mieux se connatre, s'tudier dans lesmanifestations de ses forces et de ses sentiments. Cette tude est pleine de joies et ellenous est si profitable ! Le cur qui se jetait vers n'importe qui avec une absurdeconfiance, ne s'ouvre plus qu' ceux qui le mritent. Il ne demande qu' se donner. Mais,dirig, il apprend juger de ses mobiles, rfrner ses impulsivits. Il a perdu le dsirtyrannique de l'asservissement; ses sentiments sont altruistes, parce que l'on connat cettencessit de hter notre volution qui est le but rel de la vie. Ce programme est vastecomme le but qu'il entrevoit; il demande celui qui l'enseigne des directives pour toutela vie. C'est ce que, nous avons dvelopp en quatre ouvrages qui constituent autantd'tapes vers le perfectionnement.

    Dans le premier, notre prsent Cours de Magntisme personnel, nous nousproccupons de rtablir l'harmonie entre les lments qui composent l'tre humain, decrer en lui une merveilleuse synthse, de mettre chacun mme de maintenir sa santphysique et morale, d'acqurir des facults plus solides (attention, jugement, associationd'ides, mmoire, volont). Nous indiquons le moyen d'acqurir la matrise de soi, demettre un frein tout ce qui peut tre une cause de trouble et de dsharmonie dans lamachine humaine qui demande qui la veut comprendre un maniement plus dlicat.

    L'tre fort, matre de soi, moralement et physiquement sain peut, quand il est parvenu ce calme ncessaire, chercher utiliser son pouvoir. Le Magntisme, l'Hypnotisme et laSuggestion lui en procurent le moyen et il les utilise avec la certitude du bien accomplir.

    D'autre part, la connaissance des Hauts phnomnes du magntisme: lucidit,intuition, ddoublement, extriorisation de la force psychique, lui permet de mieux sentirla complexit de l'tre humain et de chercher de toutes ses forces lui donner ou lui

    4

  • rendre son entire harmonie.C'est notre premire tape et, bien que ce soit un travail considrable et qu'il nous ait

    dj donn des rsultats dont nous avons lieu de nous montrer satisfait, nous laconsidrerons seulement comme le dbut d'une action plus grande et plus gnrale.

    Dans notre livre Voici la Lumire (Voici la Lumire, in-16 de 237 pages (30e mille),nous avons montr que deux voies bien diffrentes donnent accs au Temple de laperfection.

    Ces deux voies sont l'Esprit et le Cur. S'il est indispensable de faire panouir l'espritau soleil de la Vrit, de le doter de toutes les qualits suprieures, l'closion du curn'est pas moins ncessaire ! Mais, combien peu d'ducateurs comprennent l'utilit de ledvelopper sous une forme vritablement rationnelle et pratique ! Cette partie sincessaire de l'ducation psychique est, en gnral, nglige.

    Et, cependant, chacun a souffert par le cur ! Combien ont aim et se sont trouvs enproie aux tourments du cruel amour ! Leurs sentiments gnreux, leur tendresse quis'offrait spontanment, avec la navet des sentiments sincres, tout cela fut donn enpure perte: ils n'ont rencontr qu'gosme, incomprhension et mpris o ils cherchaientune tendre rciprocit.

    Ces blesss qui se tranent misrablement coutent d'un air morne celui qui leur dit : Levez-vous, faites appel votre volont !

    Que leur importent ces paroles ? Le mal dont ils souffrent est dans un autre domaine.Ce n'est pas avec les remdes qui s'adressent l'Esprit que l'on peut conjurer les tumultesdu Cur; aussi le conseil donn n'atteint-il que bien rarement son effet. Pourtant, on peutgurir les tourments d'un cur ulcr. II ne faut pas juger tous les sentiments sur uneseule et funeste exprience, mais acqurir la matrise des impulsivits de son cur, afinde juger plus sainement l'tre que l'on a aim. On voit alors que l'on a eu tort dedemander une me frivole, un cur lger des sentiments profonds et solides, deseffusions sincres qui ne sont pas dans sa nature. Cette connaissance de l'tre aim nedfleurit ni ne dpotise l'amour, mais le fait fleurir au contraire en joies superbes quemagnifie encore la douceur du pardon. Ce que l'on avait cru irrmdiablement perdu peutrevenir par une attractive volont.

    Nous ne nous en sommes pas tenus ce seul problme dans Voici la Lumire. Nous yavons pass en revue la plupart des forces qui nous neutralisent, qui conduisent l'trehumain au bord de l'abme: la passion du jeu, l'insuccs tenace qui n'est jamais sanscause, les affres de l'absurde et cruelle jalousie, l'ombrage, la folie des sens, lesimprieux dsirs du cur qui nous dominent et nous rendent sans forces, les attractionscrbrales ou sentimentales avec tout leur cortge de troubles, de dpressions, d'idesnoires, de dcouragement.

    Mais rien ne prvaut contre la Lumire; par elle, toutes les Ombres se dissipent et cetteLumire nous vient quand nous connaissons rellement les Forces qui sont en nous etautour de nous, tout prs de nous, notre porte, quand nous savons comment y faireappel. Alors peut commencer une nouvelle vie, car nous possdons le moyen de trouverdes appuis dans ces forces, de raliser nos plus secrets dsirs et nous savons aussi dans

    5

  • quelle mesure nous sommes en droit et en possibilit de faire ce qui nous convient.Tous les lments du vritable bonheur nous entourent. Il ne tient qu' nous de

    possder et cela sans nuire personne la Joie, le Succs, la Sant.Voici la Lumire en montre la voie.Ce livre vous fera connatre ces forces amies que vous cherchez. L, vous trouverez

    des exemples que nous avons tirs de notre exprience journalire et qui montrent qu'iln'existe pas de courant si fort et si mauvais qu'on ne puisse le rompre, de malheur sitenace qu'on ne puisse le neutraliser, de chagrin qui ne trouve son allgement, de douleurqui, la tin, ne s'apaise transforme en joie.

    La Rflexion et la Douleur sont les aiguillons qui nous font avancer. Elles nousparaissent pnibles et ce sont elles qui nous aident. La peine qu'elles nous imposent nousdtache des gosmes qui nous retiennent prs du sol; ce sont elles qui nous permettentde nous lever. Heureux qui a souffert, mais qui a souffert en connaissance de cause, carce n'est pas tout que subir la loi de la vie, il faut en comprendre la beaut, l'utilit notregard. Alors nous apparat la Loi de Justice de Karma disent les bouddhistes quiprside notre Evolution, qui marque les tapes que nous devons franchir pour en arriver cette perfection vers laquelle tout doit tendre. C'est cette partie du problme que nousavons envisage dans Vers la Sagesse (Vers la Sagesse, in-16 de 152 pages (3e dition,30e mille). ). L, nous dirigeons l'adepte vers les hauts sommets, dans la lumire ternellequi les environne. Tous les pas conduisent vers cette cime merveilleuse qui est larcompense du Sage car il y trouve toutes les joies que souhaitent son esprit et son cur.Ce sont des joies plus hautes que toutes les douceurs humaines, car tous lesenchantements de lintelligence se joignent toutes les ivresses du cur apais parl'indulgence et la bont.

    Ces tapes, d'autres, avant nous, les ont parcourues. Ils ont vaincu toutes les preuvespour obtenir cette couronne qui est celle du vritable initi. Dans le pass, depuis lesges les plus lointains, des tres humains, avec les faiblesses et les tares de la n...

Recommended

View more >