ABC de l Esoterisme Maconnique Secrets Des Rites Egyptiens

  • View
    310

  • Download
    6

Embed Size (px)

Text of ABC de l Esoterisme Maconnique Secrets Des Rites Egyptiens

  • .Lu

    F-

    J

    fF-(vE

    -

    o_

    LN

  • ABCde l'sotrisme

    maonnique

  • Cor,r-BcrroN ABC

    liqailibre ^ABC de l'Ayurveda, S. Verbois

    ABC des Biorythmes, P. DebarbieuxABC des Cfiakras, D. LecroqABC de I'Energie pyramidale, J. WarinABC du Feng Shui, P. JolyABC du lene, C. CndidoABC du Magntisme, J. MandorlaABC des Massages traditionnels thailandais,

    D. LamboleyABC de la Mditation,I. ClercABC de la Miqonutritron, V. BalesABC des Mudras, F. DesondesABC des Pierres nergtiques, D. Mantez et

    J.M. et J. PaffenhoffABC du Qi Gong, L. DongABC du Qi Gong des enfants, L. CortadellasABC de la Rflexologie oculaire,

    C. MarchalABC de la Rfiexologie plantaire,

    D. LamboleyABC du Reiki,P. WagnerABC de la Relaxation, J. ChoqueABC dc la Respiration, D. LonchantABC de la Sophrologie, B. DretzABC fu Spa, S. von SaxenburgABC du Ta Chi Chuan, L. Wan der

    HeyotenABC du Ta-do, R. Cassol et S. GoffinonABC du T'Chi, J.C. SapinABC de la Voix, C. GuedjABC du Yoga, M.-F. Lemoine

    PsychologieABC de l' Analyse transactionnelle,

    G. GaribalABC de l'Au-Del, G. OsorioABC de |EMDR, S. Madoun

    et D. DumonteilABC de I'Ennagramme, E. SalmonABC de la Gnalogie, V. GautierABC de la Gnalogie analytique, A. CamusABC de la Graphologie, M. MoracchiniABC de I'Hypnose ricksonienne, D. Garibal

    Bnichou

    ABC de la Mythologie grecque,P. de Louvigny

    ABC de la Pense cratrice, Y. Le CamABC de la PNL, M. DurandABC de la Psychologie de I'enfant, C. MorelABC de la Psychologie jungienne, C. SdillotABC de la Psychologie et de la psychanalyse,

    C. MorelABC des Psychothrapies, C. MorelABC des Rves, C. GenestABC de la Sexualit, J. M. FitremannABC du Symbole, C. Sdillot etE. ZanaABC de la Symbolique dans les rves,

    C. MorelABC du Tarot psychologique, C. MorelABC du Tarot analytiqae, S. LamourABC de la Victimologie, S. Madoun

    et G. Lopez

    SantABC de I'Argile, J.-C. CharriABG de la Chromathrapie, J.-J. QunetABC de la Dittique chinoise, Dr R. AllardABC des Qouleurs articulaires, P. WolfABC des Elixirs floraux, E. et C. MaizireABC de I'Homopathie animale, B. SauvanABC des Huiles essentielles, Dr TelphonABC de Ilridologie, P. KandzaABC des Mdecines douces, P. ManouryABC de la Naturopathie, A. HeratchianABC de la Numrologie mdicale,

    Dr M. Rubin et M. Pitri-VignatABC des Oligolments, N. BlesABC de la Phytothraple, Drs Duraffourd,

    Lapraz et ValnetABC des Tisanes, Dr Telphon

    Spiritualit | ReligionABC de l'Angologie, J.M. PaffenhoffABC du Bouddhisme, F. MidalABC de la Franc maonnerie, G. GaribalABC de I'Islam, M. ArkounABC du Judai'sme, J. EisenbergABC de la Kaballe, D. Souffir

    ABC de I'Intelligence, G. Montlahuc ABC de la Kaballe, chrtienne, J.-L. de BiasiABC du Management, J. Gltre ABC du Soufisme, H. et A. SharifiABC de la Morphochirologie,M. Bouillon et ABC de la Spiritualit maonnique,

    P. Rouillier J.-L. de BiasiABC de la Morphopsychologie, C. Binet ABC du Zen, A. Saliba et P. Wagner

    Recevez notre catalogue sur simple demande

  • Jean-Louis de Biasi

    ABCde l'sotrisme

    O

    maonruque

    Secrets des rites gyptens

    diteur: Michel Grancher

    d':i;Jp

  • Illustrations: D. R.

    ISBN: 2-7339-1066-3ISBN I 3 : 97 8-2-7339-1066-5

    ISSN:0761-019X

    @ ditions Grancher, 200998, rue de Vaugirard

    - 75006 Paris

    T1.: 0l 4222 64 80 / Fax: 0l 45 48 25 03www.grancher.com

    m. grancher@worldonne.fr

    Toute reprsentation ou reproduction, intgrale ou partielle, faite sans le consentementde I'auteur ou de ses ayants-droits ou ayants cause, est illicite (article L. 122-4 du Code dela proprit intellectuelle). Cette reprsentation ou reproduction, par quelque procd quece soit, constituerait une contrefaon sanctionne par les articles L.335-2 et suivants duCode de la proprit intellectuelle. l Code de la proprit intellectuelle n'autorise, auxtermes des 2. et 3" de son article L. l22l-5, que les copies ou reproductions strictementserves I'usage priv du copiste et non destines une utilisation collective d'une part,et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illus-tration.

    Des photocopies payantes peuent tre ralises avec I'accord de l'diteur. S'adresser auCentre Franais du Copyright

    - 6 bis, rue Gabriel-Iaumain

    - 75010 Paris

    T1.: 0I 48 24 98 30

  • Le vice de l'me, c'est l'ignorance. En effetquand une me n'a acquis aucune connaissancedes tres, ni de leur nature, ni du Bien, maisqu'elle est toute aveugle, elle subit les secoussesviolentes des passions corporelles. t...] Aucontraire la vertu de l'me est la connaissance... r

    Corpus Hermeticum, Trait X,

    Il comprit que celui qui lui donnait cesconseils, ne se souciait pas de redresser sa vie,tout en s'enorgueillissant de son initiation. Il lecorrigeait et l enseignait que pour ceux qui,mme sans avoir t initis, avaient connu unevie qui mritait f initiation, les dieux gardaientintactes les rcompenses; mais que les mchantsne gagnaient rien avoir pntr l'intrieur desenceintes sacres.

    N'est-ce pas ce que proclame l'hirophante?Car il interdit l'initiation ceux qui n'ont pas

    la main pure et qu'il ne faut pas initier. Empereur Julien

    - Discours, VII, 239b-c

  • INTRODUCTION

    La franc-maonnerie est une tradition fort anciennequi s'est constitue sous sa forme moderne en Angleterre la fin du xvt" sicle. L'ensemble de ses symboles et deses rites les plus connus sont censs nous ramener auxmythes des btisseurs et la fondation mythique dutemple de Jrusalem.

    L'histoire de la franc-maonnerie a fait l'objet danstous les pays d'un nombre trs important d'tudes. Laplupart du temps historiques, plus rarement philoso-phiques, elles tmoignent de la vigueur et de la perma-nence de cette riche Tradition.

    Il est parfois difficile d'avoir un recul suffisant pourapprcier toutes les facettes de ce complexe difice, car ledomaine initiatique n'est pas un monde toujours ration-nel et rigoureux. Or, la mthode historique a une cer-taine tendance ignorer ou rduire la porte des mytheset symboles. Souvent rfractaires une analyse clas-sique, les archtypes qui s'y dveloppent s'enracinenttrs profondment dans les courants des mystres anti-ques de la Mditerrane. Comme dans toute authentiqueinitiation, il existe un aspect visible, exotrique et un

  • ABC de l'sotrisme maonnique

    aspect occulte que nous appelons sotrique. Les cir-constances historiques de la fin du xx" sicle ont conduitdiverses obdiences europennes carter ou dnigrercette approche.

    Bien videmment il est dlicat de parler de l'sot-risme d'une faon rigoureuse sans trahir sa dimensionmystique, spirituelle et mme thurgique. Il s'agit bien dequelque chose qui se situe

  • Introduction

    pires des coles de Mystres de l'Antiquit. Cet en-semble de donnes y fut intgr parfois dlibrment,parfois sans le vouloir ou sans mme le savoir. Sousl'impulsion de francs-maons rsolument tourns verscette qute, ces connaissances sotriques s'agglom-rrent en rites maonniques spciflques. LJne importantebranche europenne de cette tradition sotrique sedonna comme enseigne l'ancienne gypte. Cette terretait, selon les anciens auteurs classiques grecs, la terredes dieux et donc la source de tous les cultes spirituels.Ces rites hermtistes et gyptiens apparurent pour la pre-mire fois Venise en 1788, puis dans le sud de la Franceen 1815, suite la redcouverte de l'Egypte. Ce furent lesRites de Memphis et Misram, aujourd'hui encore prati-qus dans diffrentes Obdiences maonniques dans lemonde. Certes, d'autres rites font de l'sotrisme leuraxe principal de travail, mais dans les pays europens,les Rites gyptiens de Memphis et Misram en sontvenus tre les reprsentants les plus visibles de cetteapproche maonnique. C'est pour cette raison que notretude de l'sotrisme maonnique utilisera l'histoire etI'enseignement du courant gyptien colme vecteurd'analyse. Cela ne signifie en rien que l'on doive limiteret circonscrire l'sotrisme maonnique ce que nousappellerons les rites gyptiens ! Ce serait trop rducteur.L'sotrisme implique une dimension voile qui donneson sens aux rites et symboles. Ce qui est vrai des ritesdits gyptiens, est donc tout aussi vrai du Rite Franaisou du Rite mulation, pour ne citer que ces deux rites.

    Mais au cours de son histoire, le courant maonniquegyptien a tent de rassembler dans sa structure, avec

    tl

  • ABC de l'sotrisme maonnique

    plus ou moins de bonheur, l'hritage des traditionsgypto-hellnique, hermtiste et kabbalistique. Ces ritesgyptiens pourraient tre vus comme des cristallisationsse fixant progressivement autour d'une branche djexistante.

    Comme pour l'histoire maonnique en gnral, lamajeure partie des livres qui y sont consacrs sont histo-riques. Quoique tout fait intressants, ils ne donnentpas une ide juste de cette vivante tradition, de ce remar-quable exemple de l'sotrisme maonnique. Ils nemontrent que l'corce et ne parviennent pas toujours rvler la valeur et l'intrt pennanent de cette dimen-sion de la tradition. Bien plus, la tortueuse et tumul-tueuse vie de cette branche de la franc-maonnerieconduisit la majorit des autres francs-maons rejetercette forme d'sotrisme comme suspecte, largissantd'ailleurs ce rejet aux autres manifestations de l'sot-risme maonnique. Ceci est d'autant plus paradoxalque nous verrons qu'il s'agit du cur mme de cettetradition. Sans son acceptation et une bonne compr-hension de la nature mme de cette dimension, lafranc-maonnerie se retrouverait comme un corps sanssouffle et les francs-maons comme d'tranges mdecinstentant de maintenir en vie un tre dj mort.

    D'un autre ct, il faut bien reconnatre que les h-ritiers ou pratiquants de ces branches sotriques de lafranc-magonnerie n'ont en gnral pas fait grand-chosepour maintenir un niveau lev de l