Accès Libre HS1 été 2012

  • View
    219

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L'accès libre, c'est le journal gratuit de la FEF à destination de tous les étudiants! Vous y retrouverez des articles traitant de l'actualité , des dossiers, des informations internationales, de la FEF et ses campagnes... Bref, un accès libre à l'info qui vous concerne!

Text of Accès Libre HS1 été 2012

  • Le journal gratuit de la FEF pour tous les tudiants

    Solidarits internationales

    A la dcouverte de lenseignement sup

    Le BUT et ses projets

    Edition t 2012 /// Hors-srie

  • Lenseignement est un droit, pas une marchandise scandent les manifestants tudiants de toute la plante.

    Dnonant l la marchan-disation de lenseigne-ment, ici la hausse des frais dinscription, et ailleurs len-dettement tudiant, les tu-diants descendent par dizaines de milliers dans la rue. A la FEF, nous sommes 100 % daccord avec leur constat et leurs revendications. Nous avons ainsi vot diverses mo-tions de soutien divers mou-vements tudiants. De Mon-tral Santiago de Chili, en passant par Madrid, Barcelone, Athnes ou aux Etats-Unis dAmrique, il y a tellement de mouvements tudiants de

    grande ampleur que nous navons pas pu tous les aborder dans cette version de lAccs Libre. Le lecteur pourra ds lors en ap-prendre davantage sur le Chili et sur le Qubec dans ce numro. Quil nhsite pas se rfrer au site internet www.fef.be pour y lire dautres articles sur ces mouvements tudiants.

    Si les coupes budgtaires drastiques se font sentir ailleurs, la si-tuation belge ne va que sempirer. Le Belgique va, en ce dbut mai 2012, soumettre son plan de retour lquilibre dici 2015 la Commission europenne. Au menu : plusieurs dizaines de mil-liards d conomiser. On peut dj prvoir que les diffrents gouvernements prfreront la rduction des dpenses et prsen-teront la facture la population. En matire dducation, lins-tar de la Coopration universitaire au dveloppement (CUD, voir par ailleurs), cela signifie une rduction des budgets, une poten-tielle augmentation du cot des tudes, ou encore une limitation du nombre dtudiants. Cette liste nest malheureusement pas exhaustive.

    A la FEF, suite une anne particulirement charge en actuali-t interne, nous faisons le pari de lunit face ladversit. Llec-tion dun Bureau de transition participe de cette logique. Lunion fait la force, et nous en aurons besoin dans les futurs bras de fer avec le gouvernement.

    Bonne lecture !

    Michal Verbauwhede

    GazHELB 3

    Reprsentation tudiante nouvelle formule 4

    La CUD sauve... pour 2012 5

    Comme un air de printemps rable 6

    Mouvement Chilien, premire victoire 7

    Bureau dunit et de transition 8

    Dossier la dcouverte de lenseignement sup 9

    Non la slection 12

    Pour un vrai service public denseignement 14

    Position du mois: PQG 15

  • Le mag des tudiants de la HELB, crit et conu par et pour les tudiants. Magazine indpendant dactualit ralis en collaboration avec le CE HELB-IP.

    Existe depuis 2008 http://www.gazhelb.be - redac@gazhelb.be

    ACTUALITE

  • Voici bientt un an, le Ministre Marcourt exprimait son souhait de voir rforme la reprsentation tudiante en Fdration Wallonie-Bruxelles. Et cest presque chose faite !

    Le dcret participation nouvelle formule va bientt voir le jour, puisque la longue priode de consultations, trac-tations et ngociations entres les diffrents acteurs touche sa fin. Revenons brivement sur lhistorique de cette rforme et sur ce que cela va changer dsormais.

    Un an, cest long et court la fois

    La rforme du dcret participation mane, non pas des tu-diants, mais du souhait du Ministre Marcourt de voir plus de d-mocratie et de pluralit dans les CE et surtout dans les ORC . La prcdente rforme datait de lre Dupuis (2003) et avait t large-ment discute avec et dans lintrt des tudiants et de leurs repr-sentants. La formule Marcourt tait bien diffrente, puisquil nous a soumis son projet dont nous devions ensuite discuter, et ce sans tude approfondie du paysage de la reprsentation tudiante.

    Cest plutt au niveau communautaire quil souhaitait tout chambouler...

    Au niveau local, il ne prvoyait pas de changement majeur et navait pas du tout tudi la question des macros CE qui rsultent des fusions de plusieurs tablissements sur des zones gographiques parfois trs vastes. Cest plutt au niveau communautaire quil sou-haitait tout chambouler, en organisant des lections directes par les tudiants de leurs reprsentants communautaires. Les CE crai-gnant de perdre ce lien qui les unit la FEF comme tant leur ORC ont sign alors une carte blanche pour dnoncer ce mcanisme. La FEF et lUncof craignaient aussi de voir trop de petites ORC voir le jour et ainsi atomiser et affaiblir le mouvement tudiant.

    En dcembre, revirement de situation : alors que le Ministre vou-lait peu de choses prs imposer son propre projet, la FEF et lUncof ont obtenu que, si elles arrivaient un accord, celui-ci soit accept tel quel. Jean-Claude Marcourt a en quelque sorte pli face lunion du mouvement tudiant ! Quelques mois plus tard, lac-cord FEF-Uncof arrivait sur la table

    La rforme

    Les CE sont dsormais rgis non plus par trois, mais par un seul dcret, unique et pour tous les types denseignement (univ, HE et ESA). Le financement des CE change galement : les CE recevront dsormais en HE et ESA 10 /tudiant, et en universit, 2,50 /tudiant. A noter que ces montants seront dsormais indexs !

    Les CE devront organiser obligatoirement ce vote chaque anne

    Un autre changement important est lors des contradictoires pour choisir son ORC. Les CE devront organiser obligatoirement ce vote chaque anne. Dsormais, chaque vote compte, puisque la re-prsentativit des ORC au niveau global sera calcule sur son score lors de ces votes au niveau local. Par exemple, si un CE reprsen-tant 1000 tudiants vote 60% pour la FEF et 40% pour lUn-cof, le CE saffilie la FEF mais lUncof reprsente quand mme 400 de ces tudiants. Cela est surtout important pour calculer les critres de reconnaissance des ORC et leur financement.

    Nhsite pas nous contacter si tu veux plus dinfos concernant cette rforme.

    Michal Verbauwhede

    ACTUALITE

  • La CUD, ksako ?

    Plus de 1500 tudiants boursiers venus de pays en voie de dveloppement, plus de 150 tudiants belges subventionns par-tant en stage chaque anne, des centaines de projets de coopration avec les univer-sits du Sud Cest possible grce la CUD (la Commission Universitaire pour le Dveloppement). Cest elle qui organise la coopration universitaire au dvelop-pement en Belgique et qui est aujourdhui menace.

    Victoire tudiante : la coopration universitaire au dveloppement sauve... pour linstant.

    Jusquil y a peu, le financement de la coopration universitaire pour le dveloppement tait gel . Cette dcision a t prise le 11 mars dernier, lorsquune partie de nos responsables politiques a refus de verser ses subventions, prtendant que le financement de la CUD ne devrait plus tre une comptence fdrale. Notre ministre du budget, M. Chastel (MR), entre autres, invoquait le fait que la coopration universitaire au dveloppement est une comptence usurpe qui devrait tre finance et organise au niveau communautaire. Mais pourquoi ? Pour que les entits fdres participent leffort budgtaire , nous a rpondu son chef de cabinet lors de notre rencontre le 19 avril. Vu les restrictions budgtaires des dernires annes au niveau communautaire, il ny a aucun espoir pour que le financement de la CUD au communautaire soit maintenu au montant actuel.

    Cest pour ces raisons que tous les reprsentants tudiants se sont mobiliss ces dernires semaines.

    La mobilisation

    Nous avons dabord pris position en Conseil Fdral (organe dci-sionnel de la FEF) par le vote dune motion de soutien. Ensuite les actions se sont enchanes : diffusion de notre position et de nos ac-tions par plusieurs communiqus de presse, cration dun groupe Facebook qui nous a permis de tenir les tudiants au courant et de les joindre la mobilisation.

    Laction de la FEF (Fdration des Etudiants Francophones) sest concentre sur deux semaines intenses utilisant des outils dinfor-mation et de mobilisation complmentaires pour toucher les tu-diants et les autres acteurs concerns sur le dossier.

    Laction symbolique

    Nous tions 150 personnes tre mobiliss pour une action sym-bolique le jeudi 19 avril devant le cabinet du Ministre du Budget, M. Chastel. Les acteurs de cette action sont la FEF, la TaCC, lUncof, le Conseil de la Jeunesse, les reprsentants de la CUD, ainsi que des tudiants et professeurs, pancartes, calicots et chants lappui. Sur place, il y a eu plusieurs speechs des reprsentants tudiants et en-suite de membres de la CUD. Une petite dlgation compose du prsident de la FEF, de reprsentants de la TaCC, de lUncof et de la CUD, a rencontr les reprsentants du Ministre. Nos revendica-tions taient claires : assurer le maintien du financement de la CUD au niveau fdral et la continuit de ses projets. Les tudiants leur ont apport symboliquement les 10.000 signatures de la ptition, lance peine 4 semaines avant la mobilisation.

    Une premire victoire immdiate comme rsultat

    Le vendredi 20 avril, le lendemain de la mobilisation, le conseil des Ministres sest engag financer lentiret du budget de la CUD pour 2012. Deux tiers seront directement verss par le fdral et le tiers restant doit tre ngoci avec les Rgions.

    Nous avons gagn une bataille mais pas la guerre Car rien nex-clut que pour 2013 ce soit la mme rengaine. Nous resterons donc vigilants ! Nous avons la volont de travailler avec nos homologues nerlandophones pour que la prochaine mobilisation, si elle doit se faire, se fasse avec eux.

    Une chose est sre : cette premire victoire est la preuve que lorsque les tudiants sunissent, leurs objectifs deviennent ralit.

    David Mendez Yepez& Caroline Cosse

    ACTUALITE

  • Une augmentation de 75% en 5 ans. Incroyable !! Cest le mot qui me vient en premier lesprit en voyant ce qui se passe aujourdhui au Qubec. Je ne pense pas que ce soient ces gens-l qui tiennent faire du vandalisme dans les rues juste pour