Accord OMS-OCP/ORSTOM: 08/181/9K Equipementdu ?· 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 La direction de…

  • Published on
    11-Sep-2018

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • OMS-OCP ORSTOMLaboratoi re d'Hydrologie

    UR F4

    Accord OMS-OCP/ORSTOM : 08/181/9K

    Equipement du rseau limnimtrique utilis par OCP en zone d'extension OuestPhase 2 et3

    Rapport de prospection hydrologique(15 au 28 novembre 1986)

    B. POUYAUD

    Directeur de recherches de "ORSTOM

    TOME 1

    Montpellier. janvier 1987

  • 1111111

    SOMMAIRE

    INTRODUCTION

    1 - Contacts avec la Direction Nationale de l'Hydraulique CONAKRY

    2 - Conclusions de la mission de prospection et propositions sur le rseau tltransmission mettre en place.

    1111

    3-

    4-

    Contacts avec le projet HYDRONIGER NIAMEY

    Calendrier indicatif des actions entreprendre et volution prvisible du rseau detlbalises.

    1111111111

    CONCLUSION

    Annexe 1 - Stations hydrologiques existantes, abandonnes ou envisages dans la zone de laprospection. Tableaux de synthse et commentaires.

    Annexe 2 - Prospection des stations hydromtriques. Description des installations et tat destalonnages.

    Annexe 3 - Iconographie.

  • 111111111111111111111

    INTRODUCTION

    L'avenant n01 de l'accord OMS-OCP/ORSTOM : 081181/9k, sign le 23 mai 1986, prolonge lacontribution de l'ORSTOM au volet hydrologique de l'extension ouest du programme de luttecontre l'Onchocercose. Il prvoit:

    1 - des jaugeages complmentaires de hautes eaux en GUINEE, en appui aux brigadeshydrologiques guinennes et maliennes mises en oeuvre par OMS-OCP.

    2 - l'installation de 20 tllimnigraphes ARGOS-CHLOE, achets par OMS-OCP auxsocits CEIS-Espace et ELSYDE.

    3 - la prospection du rseau hydromtrique de la zone concerne par les phases 2 et 3 del'extension ouest d'OCP.

    Le prsent rapport concerne essentiellement le point n03, prsente la date de janvier 1987l'avancement des actions engages par l'ORSTOM, fait tat des contacts pris avec la DirectionNationale de l'Hydraulique CONAKRY et le projet HYDRONIGER, bauche enfin un calendrierdes actions restant entreprendre et dcrit la progression prvisible du rseau de tlba/ises.

  • 111111111111111111111

    1. Contacts avec la Direction Nationale de l'Hydraulique CONAKRY

    Le 17.11.86, une runion organise par M. BALDEr Directeur Gnral de la Nature et del'Environnement, nous permettait de faire le point de l'activit hydrologique en GUINEE.

    Assistaient cette runion:

    M. BALDE, Directeur National de la Nature et de l'Environnement, ancien DirecteurNational de l'Hydraulique;

    M. KANKALABE, Directeur National de l'Hydraulique;

    M. BARRY, Directeur de Division l'Hydraulique;

    M. DIALLO Abdamane, chef de la section Rseau;

    le Docteur GUILLET, entomologiste du projet OCP ;

    M. B. POUYAUD, Responsable du Laboratoire d'Hydrologie de l'ORSTOM ;

    M. DOMAIN., Reprsentant de "ORSTOM en GUINEE.

    Cette runion faisait suite une demande exprime par la Direction Nationale de l'Hydraulique,transmise par l'intermdiaire de M. DOMAIN, reprsentant de l'ORSTOM en GUINEE.

    La Direction de l'hydraulique de GUINEE, qui a t tenu informe de l'installation en cours detllimnigraphes par le projet OCP, qui viendront complter le rseau HYDRONIGER pour aboutirfin 1987 une quarantaine de tllimnigraphes, souhaite trs lgitimement pouvoir recueillir cesdonnes en temps rel, et demande pour cela les conseils de l'ORSTOM. compte tenu del'existence CONAKRY d'une station de rception HYDRONIGER.

    Cela est bien sr possible. Encore faut-il transformer cette station pour lui permettre de recevoirles tllimnigraphes mmorisation type OMS (et pour cela avoir l'accord du projetHYDRONIGER). Il faut aussi, si l'on ne veut pas avoir se livrer des reports manuels fastidieux,acqurir du matriel de micro-informatique adapt et se doter des logiciels correspondants.

    Le Ministre Franais de la Coopration (Sous Direction de l'Hydraulique et de l'Equipement Rural)serait prt financer rapidement cette opration que l'on peut dcrire ainsi:

    a) transformation de la station de rception HYDRONIGER, afin de lui permettre de recevoirles tllimnigraphes OMS, et de stocker les relevs Iimnimtriques en une banque dedonnes temps rel.

    b) acquisition d'un quipement de micro-informatique (micro-ordinateur IBM-AT-2 ouGOUPIL G 40, imprimante et traceur de courbe).

    c) fourniture gratuite du logiciel HYDROM par le Laboratoire d'Hydrologie de l'ORSTOM.

    d) formation informatique du personnel hydrologue de la Direction de l'Hydraulique, l'utilisation de cet quipement, par l'ORSTOM, par le biais de stages en FRANCE et/ou destages de formation sur place CONAKRY.

    e) quipement complmentaire de quelques stations guinennes en tllimnigraphe, l oles projets HYDRONIGER et OCP n'ont pas de projet d'intervention.

    Il est convenu que la Direction de l'Hydraulique dposera une requte auprs du FAC sur la basede propositions chiffres transmises par le Laboratoire d'hydrologie de l'ORSTOM. IL est rappelpour information qu'une action FAC identique est actuellement en cours au BENIN.

  • 11111111111111111

    La direction de l'Hydraulique prsente ensuite l'organigramme de son service hydrologique,organis en inspections rgionales et en brigades de terrain.

    En plus de ces brigades rgulires, la Direction de "Hydraulique a cr des brigades spcialesmises disposition de projets particuliers: le projet PNUD rgional GAMBIE de l'OMVG et leprojet FAO-UNESCO de dveloppement intgr du FOUTA-DJALLON.

    C'est une structure comparable qui serait mise en place pour le projet OCP avec terme troisbrigades KANKAN, FARANAH et LABE.

    L'hydrologue du projet OCP aurait autorit sur les brigades guinennes mises sa dispositiondont le projet OCP assurerait la totalit du fonctionnement. Des ngociations directes entre laDirection de l'Hydraulique et le projet OCP formaliseront cette prestation de personnel commece fut le cas pour la brigade de KANKAN.

    2. Contact avec le projet HYDRONIGER NIAMEY

    Le 27.11.1986, une runion avec le Directeur du Projet HYDRONIGER NIAMEY, M. BARRY, et leDocteur GUILLET, nous a permis de vrifier la bonne volont du Projet HYDRONIGER l'gard duprojet OCP. Le libre accs du projet OCP aux tlbalises du Projet HYDRONIGER fera "objet d'unedemande formelle du Directeur du Projet OCP, le Docteur SAMBA, son homologue Directeur duProjet HYDRONIGER. En effet le Conseil des Ministres de l'ABN a donn son accord pour deschanges de donnes les plus larges entre utilisateurs.

    Nous avons profit de cet entretien pour rappeler l'importance d'un prochain quipement de lastation de MANDIANA sur le SANKARANI par les soins du projet HYDRONIGER. Il va de soi quedans ses dveloppements ultrieurs le Projet HYDRONIGER pourra utiliser avec profit lestllimnigraphes mis en place par OCP sur le bassin du NIGER, voire quiper certains d'entre euxde capteurs pluviomtriques, ainsi que la possibilit en est prvue.

    3. Conclusions de la mission de prospection et propositions sur lestllimnigraphes mettre en place.

    La mission s'est droule dans de bonnes conditions grce la logistique hliporte duprogramme OCP. Le personnel technique tait compos du Docteur GUILLET, entomologisted'OCP-BAMAKO, du Docteur POUYAUD, Responsable du Laboratoire d'Hydrologie de l'ORSTOM MONTPELLIER, et de M. DIALLO, Chef de la Section Rseau la Direction Nationale del'Hydraulique CONAKRY.

    La quasi totalit des stations hydromtriques des phases 2 et 3 de l'extension ouest ont tvisites en 6 jours de mission hliporte. Un rapport, organis par bassin versant, des stationsprospectes figure en annexe 2. Il complte l'annexe 1, tableau inventaire des stations existantesou projetes, assorti de commentaires cods et chiffrs sur la qualit des sections de contrle, lastabilit des lits, les talonnages et enfin l'importance hydraulique et entomologique des stationsdans l'esprit du programme Onchocercose.

    De ces estimations on peut tirer un classement trs subjectif de "quipement souhaitable entllimnigraphe, rparti en 3 priorits:

    Priorit 1 :

    L'quipement de ces stations parat indispensable, autant pour leur importance hydrologiqueque compte tenu de l'extension de l'Onchocercose dans les bassins qu'elles contrlent:1

    111

    BAFINGTENEKIOMA

    BALABORY BEBELETROKOTO

  • Priorit 3

    soit 16 stations de 2me priorit.

    Ces stations. quoique encore intressantes. sont beaucoup moins indispensables:

    Ces stations sont certes moins prioritaires, mais restent importantes pour affiner les indicationsfournies par celles de premire priorit.

    MOUSSALA GUEMEDJI KOUNSI bac OUNDOU KOUNDARA KOUMBAGNI GAOUAL-Aval PARAHI TOUBA NONGOA GUEKEDOU GUEKEDOU BADERA 1 pt. TELIMELE KONDOMBOFOU bac NIANSO BINDANDIOUa SINGUILlGU1DI bac KOGON TOUMBETA

    DOMBELE FATAKOKIOMA SALOUMAKOUKOUTAMBASILAME NIANOUKOURENIAKI BOUSSOURA

    BAFING SOKOTOROKIOMA TELIKOAffluent rive gauche de la KIOMA l'aval de TROKOTOKOULOUNKO MALAYAGAMBIE NIANOUKOMBA KOMBABANTALA bac KOMBAOUESSEGUELE KOMBAMAFISSA NONGOAKABA KOROMAYAKOLENTE YOMBOYELIKORA prs MADINA-OULAKAKRIMA Bac KOUSSITINGUILINTA TANENEKOGON SANGUAREDIL1NGOUROU PATOUARI

    FALEMEBALINKOGAMBIEOUNDOUKOULOUNTOUKOLIBAKOLIBATOMINEKOMBAMAKONAMAKONAOUAOUKOLENTEKONKOUREKAKRIMAKOKOULOFATALAFATALAKOGONKOGONKOGON

    Priorit 2

    soit 24 stations de premire priorit.

    111111111111111111111

  • Ce travail sera excut partir de BAMAKO par:

    1/ concerne le reliquat des 20 premires tlbalises :

    4.1 . Installation en janvier-fvrier 1987 de 15 tlbalises dans la phase 1.

    4 . Calendrier indicatif des actions entreprendre et volution prvisible durseau de tlbalise

    FIFAau site reconnu KOUNDEBOUM SEREKOROBA2 DIALOUA l'ancien pontYARAKOURA BALAN BADALA GBELEBA

    GAOUAL-Amontroute LABE-MALIprs YAMBERING DANEA GUEKEDOU OURE KABAMARELA SIMBAREYA LEFOUREAMARIA DIAWLAPITA GARAYA

    TINKISSOBANIEBALEMAFOUMAFOUKOUYANIANDANMILOFEREDOUGOUBAGBANHALA

    TOMINEKOMBATIRIKOKONIBOYAPINSELLIMONGOKOLENTEKOLOMKONKOUREKOKOULOKOUBIBOLIROUMA

    MALI

    GUINEE

    M. GAUTIERM. GUIGUENM. PEPINM. ETIENNE

    Ce point 4 dborde quelque peu de la mission de prospection qui fait l'objet du rapport. Il estdifficile en particulier de prvoir les dates d'installation des tlbalises proposes la suite decette prospection dans les zones 2 et 3 de "extension ouest. Nous nous contenterons doncd'indiquer les actions dj programmes et qui devront donc faire l'objet du troisime contratentre OCP et ORSTOM.

    Un travail complmentaire reste entreprendre qui consisterait avoir de meilleuresinformations sur la qualit des talonnages ces diverses stations, ce qui ne peut se faire qu' laDirection de l'Hydraulique de CONAKRY, voire au sige de certaines inspections rgionales. Entout tat de cause, il semble que les talonnages des stations prospectes en phase 2 et 3 soientde meilleure qualit que ceux de la phase 1 du bassin du NIGER. Il n'en demeure pas moins vraique plusieurs des stations dont l'installation est recommande sont entirement nouvelles, donc talonner en totalit et que leurs conditions d'accessibilit sont bien souvent nulles.

    soit 17 stations de troisime priorit.

    111111111111111111111

  • Ce travail sera excut partir de BAMAKO par:

    Ce travail sera excut partir d'ABIDJAN par:

    Pour le moment les 20 sites prvus sont les suivants:

    4.3. Installation en avril-mai-juin 87 de 20 nouvelles tlbalises :

    TOUKOTO SIRAMAKANA FADOUGOU ou MOUSSALA MALAYA GUEMEDJI

    reliefs l'amontdeSANSAMBAYA l'amontdu MAFOU DIANAKORO SANSAMBAYA KISSIDOUGOU DABOLAau pont BAN FARALA MORISSIMANDOUGOU GUEASSOSOKOTORO BALABORY BEBELE TROKOTO ou amont BAFING

    DAKKA-SAIDOU KABALEYA GALAMADJI FIDAKO MISSIRA

    BAKOYEBAOULEFALEMEKOULOLINKOBALINKO

    DIONBALENIGERLOUTOUNIANDANNIANDANTINKISSOBOUKA-YRONIANTANGOUANBOGHOBAFINGBAFINGTENEKIOMA

    BAFINGBALE 2BALINNBAKOYEBAOULE

    GUINEE

    MALI

    La liste de ces stations peut videmment voluer avec les priorits du lancement des traitementsen phase ouest.

    M. GAUTIER, ou un autre ingnieur bas en FRANCEM. GUIGUENM. PEPINM. ETIENNE

    Dans un premier temps (jusqu'en juillet 87) la station de rception n'aura pas d'ordinateur aval etles donnes pourront soit tre consultes sur cran directement, soit imprimes par l'imprimante,sans programme de prvision.

    4.2. Installation dbut fvrier 1987 de la station de rception ODIENNE

    Pour cela "OCP devra se charger de transporter la tlbalise et ses priphriques ds sa rception OUAGADOUGOU.

    M. POUYAUDM. SERVAT1\11. ETIENNE

    111111111111111111111

  • RESEAU DE TELELIMNIGRAPHES OMS-OCP

    - -../- - - - - - - -

    n InIJ :'(1) JOOkmL I. _0 ._ LI d

    HYDAONIGEA

    OMS JANVIER 1987

    o OMS AOUT 1986

    .. OMS AVRIL 1987

    o OMS PHASE 2 ET 3 PREMIERE PRIORITE

    - -/- - - --\

    .~ t.1~

  • CONCLUSION

    La bonne suite du programme suppose que cette bonne entente entre ORSTOM et OCP dure.

    4.6. Installation de tllimnig raphes su pplmentaires

    rce tion

    Il est certain que la mise au point des matriels: tlbalises, station de rception notamment,reprsente pour le Laboratoire d'Hydrologie bien du temps chercheurs et bien des dplacements TOULOUSE, non initialement prvus.

    Il convient enfin de garder l'esprit que l'accomplissement des tches prvues dans les contratsreprsente en temps de chercheurs et techniciens considrablement plus que le nombre de joursfacturs par l'ORSTOM au titre des indemnits de tourne sur le terrain.

    La prparation du matriel pour "installation des tlbalises a occup aussi BAMAKO beaucoupde tempsde MM. GUIGUEN et PEPIN.

    Le point n02 a fait "objet d'un rapport partiel concernant "installation des 5 premires balises enAot 86 par M. GAUTIER, et sera complt d'un rapport final "issue de l'installation des 15autres.

    Le point nO l de l'avenant nO l de l'accord OMS-OCP/ORSTOM : 081181/9K sign le 23.05.86 a djfait l'objet d'un rapport de campagne de MM; GUIGUEN et PEPIN, remis directement OCP.

    Les six points 4.1 4.6, que nous venons d'baucher trs brivement, feront l'objet de latroisime convention ORSTOM-OCP actuellement la signature d'OCP.

    Tout ce travail, ralis en fort peu de temps, n'a t possible que grce la parfaite harmonieentre les quipes de l'ORSTOM, celles d'OCP et celles guinennes ou maliennes.

    Ces installations pourraient dbuter ds novembre-dcembre 1987 selon un calendrier et uninventaire des sites mettre au poi nt courant 87.

    L'OCP aura d'ici la mi-87 achet 30 tlbalises complmentaires CEIS-Espace, dont un certainnombre pourrait tre consacr l'quipement des phases 2 et 3 de l'extension ouest.

    Comme en 1986, l'ORSTOM constituera 1 ou 2 quipes (GUIGUEN, PEPIN, ETIENNE) pour encadrerles brigades guinennes et maliennes qui devront poursuivre l'talonnage de plusieurs stationsen GUINEE et sans doute aussi au MALI, durant toute la priode de hautes eaux. Dans le cas ol'OCP parviendrait mettre sur pied ses propres brigades hydrologiques, cette quipe pourraitassumer leur formation.

    4.5. Assistance de l'ORSTOM pourdes complments d'talonnage:

    A partir de juillet 1987 seront dvelopps ABIDJAN (en liaison avec BADER LOME) les logicielsde prvision des dbits qui seront ultrieurement implants ODIENNE et LAMA-KARA.

    Cette assistance sera assure sur place par M. ETIENNE, affect ODIENNE ds fvrier 1987, parMM. LAPETITE et CHEVALLIER (puis SERVAT) au dpart d'ABIDJAN.

    4.4.

    111111111111111111111

  • 111111111111111111111

    ANNEXE 1

    STATIONS HYDROLOGIQUES EXISTANTES, ABANDONNEES OU ENVISAGEES DANSLA ZONE DE LA PROSPECTION. TABLEAU DE SYNTHESE ET COMMENTAIRE

  • 111

    ANNEXE 1

    Signification des codes du tableau synthtigue prcdent:

    11

    EQUIPEMENT

    E:L:A:0:

    Echelle limnimtrique simpl...