ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. PLAN 1.Anatomie – Les voies a©riennes sup©rieures – Trach©e et bronches – La cage thoracique – Poumons –

  • View
    128

  • Download
    4

Embed Size (px)

Text of ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. PLAN 1.Anatomie – Les voies a©riennes...

  • Page 1
  • ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE
  • Page 2
  • PLAN 1.Anatomie Les voies ariennes suprieures Trache et bronches La cage thoracique Poumons Bronchioles et alvoles Plvre 2.Physiologie Protection des voies ariennes Mcanique ventilatoire Echanges gazeux dans les poumons Circulation pulmonaire
  • Page 3
  • Les voies ariennes suprieures
  • Page 4
  • Le larynx Vue postrieure du larynx Vue suprieure du larynx Avant Droite
  • Page 5
  • Trache et bronches Trache Carne Bronche souche gauche Bronche souche droite Cartilage thyrode Epiglotte Larynx Cartilages
  • Page 6
  • Pourquoi les fausses routes vont-elles le plus souvent droite
  • Page 7
  • La cage thoracique Appendice xiphode Sternum Manubrium sternal 12 paires de ctes Arc postrieur Arc latral Arc antrieur = cartilagineux
  • Page 8
  • La cage thoracique
  • Page 9
  • Les poumons 3 lobes droite2 lobes gauche Lobe suprieur Lobe infrieur Lobe suprieur Lobe infrieur Lobe moyen
  • Page 10
  • Vascularisation pulmonaire Ventricule droit Tronc de lartre pulmonaire Artres pulmonaires droites et gauches Artres pulmonaires segmentaires Sang veineux 4 veines pulmonaires Oreillette gauche Sang artriel Oxygnation
  • Page 11
  • Alvoles et bronchioles Bronchioles : paroi musculaire lisse, pas de cartilages Alvoles : petits sacs recouverts de capillaires Lieu de loxygnation du sang Interface sang-air Echanges gazeux entre le sang et lair
  • Page 12
  • La plvre Sreuse entourant les poumons et se rflchissant sur la paroi thoracique Les deux feuillets de la plvre (feuillet viscral et feuillet parital) dlimitent un espace normalement virtuel : lespace pleural Pneumothorax : prsence dair dans lespace pleural Hmothorax : sang dans la cavit pleurale Pleursie : panchement inflammatoire (pus) dans la cavit pleurale
  • Page 13
  • Page 14
  • 2 me PARTIE : PHYSIOLOGIE
  • Page 15
  • Protection des voies ariennes Carrefour aro-digestif : cf Lair inspir est rchauff et humidifi par son passage dans le nez Les impurets sont retenues par le mucus tapissant les cavits nasales, le pharynx, la trache et les bronches Le mucus scrt dans la trache et les bronches est remont par lascenseur muco- ciliaire puis dgluti
  • Page 16
  • Page 17
  • La toux Rflexe dclench notamment par une irritation de la muqueuse trachale ou bronchique Fermeture de la glotte Augmentation de la pression intra-thoracique par contraction de certains muscles respiratoires Puis relchement brutal de lobstruction Permet de rejeter les corps trangers (fausse route)
  • Page 18
  • Mcanique ventilatoire Lair rentre et sort de la cage thoracique grce la diffrence de pression entre la cage thoracique et la pression atmosphrique Inspiration : P alvoles < P atm Expiration : P alvoles > P atm La plvre permet de transmettre les variations de volume et donc de pression au poumon
  • Page 19
  • Mcanique ventilatoire Inspiration : aplatissement du diaphragme, soulvement de la cage thoracique (scalnes), ventuellement muscles intercostaux (inspi force) Expiration : rtrcissement de la cage thoracique passif, ventuellement contraction des abdominaux qui poussent le diaphragme vers le haut
  • Page 20
  • Mcanique ventilatoire Volumes pulmonaires : Mesurs au cours dune preuve fonctionnelle respiratoire Volume courant : volume dair mobilis au cours dune inspiration normale. 0,5 L Capacit vitale : volume dair mobilis au cours dune expiration force qui suit une inspiration force. 5 L Volume de lespace mort : volume dair inspir ne parvenant pas aux alvoles (reste dans les voies ariennes)
  • Page 21
  • Mcanique ventilatoire Les mouvements respiratoires sont automatiques (involontaires), sous contrle de rcepteurs Les centres respiratoires du systme nerveux central sont sensibles au pH sanguin, la concentration dO2 et de CO2 dans le sang et le liquide cphalo-rachidien Les rcepteurs vasculaires (carotide, aorte) sont sensibles la concentration sanguine en 02 Monte du CO2 ou diminution du pH : augmentation des mouvements respiratoires (frquence, volume courant)
  • Page 22
  • Mcanique ventilatoire Une augmentation de la frquence respiratoire aboutit une augmentation de lespace mort Ex : respiration douloureuse, superficielle aprs une fracture de cte Le volume dair disponible au niveau alvolaire pour les changes gazeux est diminue
  • Page 23
  • Mcanique ventilatoire Beaucoup de pathologies neurologiques et musculaires se compliquent dinsuffisance respiratoire ou de fausses routes Lsions de la moelle pinire cervicale haute Lsions du tronc crbral Myopathies Myasthnie
  • Page 24
  • Echanges gazeux Les poumons permettent doxygner le sang veineux et den retirer le CO 2, grce des changes gazeux entre le sang et lair contenu dans les alvoles pulmonaires Les changes se font par diffusion des gaz au travers de la membrane alvolo-capillaire La diffrence de pression dun gaz entre le sang et lair alvolaire conditionne la vitesse de diffusion
  • Page 25
  • Echanges gazeux : lO 2 Loxygne se fixe sur lhmoglobine des globules rouges, via le fer quelle contient La saturation en oxygne (SpO2), mesurable au doigt, est le pourcentage dhmoglobine lie de loxygne N > 95 % La PaO 2, mesure sur les gaz du sang, est la quantit de gaz dissoute dans le plasma. Cest un reflet direct de la quantit totale dO 2 dans le sang N : 80 110 mmHg
  • Page 26
  • Echanges gazeux : lO 2 La quantit dO 2 se fixant sur lHb dpend de : La Fraction inspire dO 2 (FiO 2 ) : 21% en air ambiant La qualit de la membrane alvolo-capillaire La pression dans les alvoles Donc si la SpO2 baisse : le plus simple est daugmenter la FiO2 !
  • Page 27
  • Echanges gazeux : le CO 2 Le gaz carbonique (CO 2 ) est dissout dans le plasma, combin dautres molcules, ou fix lhmoglobine Le pH sanguin, mesur sur les gaz du sang, baisse si le CO 2 augmente. En cas daugmentation chronique du CO 2, le pH revient la normale. N = 7,40 La PaCO 2 (N = 40 mmHg) et les bicarbonates (N=20 mmol/L), mesurs sur les gaz du sang, sont les reflets de la quantit totale de CO 2
  • Page 28
  • Echanges gazeux : le CO 2 Le CO 2 diffuse trs facilement au travers de la membrane alvolo-capillaire La concentration de CO 2 dans lair ambiant est par ailleurs trs faible
  • Page 29
  • Echanges gazeux Pourquoi ne faut-il pas administrer trop doxygne un patient atteint dinsuffisance respiratoire chronique ? En gros : chez ces patients, la saturation en oxygne est habituellement basse (90-94%) et la PaCO 2 leve (>45 mmHg). Les rcepteurs crbraux y sont habitus En cas daugmentation de la SpO 2, les centres respiratoires vont demander aux muscles respiratoires de moins respirer, ce qui va faire monter la PaCO 2 risque de coma
  • Page 30
  • Circulation pulmonaire Le poumon est le seul organe recevoir lintgralit du dbit cardiaque Petite circulation : ventricule droit artres pulmonaires capillaires pulmonaires veines pulmonaires oreillette gauche La perfusion et la ventilation doivent tre adaptes pour optimiser les changes Zones bien perfuses mais mal ventiles : diminution de la ventilation, bronches bouches par du pus Zones bien ventiles mais mal perfuses : embolie pulmonaire
  • Page 31
  • Page 32
  • Importance de ladquation ventilation/perfusion : lembolie pulmonaire Un caillot de sang se forme dans une veine des membres infrieurs puis se dtache Il progresse jusquau cur, puis vas se bloquer dans une branche de lartre pulmonaire Donc la zone reste ventile mais nest plus perfuse Cela entrane une diminution de la PaO 2 et de la SpO 2 qui nest que mal corrige par loxygne