ANRC Brochure (French Version)

  • Published on
    29-Jul-2016

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

A short introduction to the ANRC

Transcript

<ul><li><p>Centre africain des ressources naturellesCATALYSER LA CROISSANCE ET LE DVELOPPEMENT PAR UNE GESTION EFFICACE DES RESSOURCES NATURELLES</p></li><li><p>Les pays africains seront mieux en mesure de tirer parti de leurs ressources naturelles pour une croissance inclusive et durable</p><p>Petrole</p><p>Petrole/ Ptrole / Gaz naturel / Produits ptroliers / Ptrole brut</p><p>Mtaux / MinrauxFer / Minraux / Phosphates / Aluminium / Uranium / Cuivre</p><p>Mtaux prcieux / MinrauxOr / Diamants / Platinum</p><p>Produits du boisBois de construction</p><p>Pches</p><p>TerresAgriculture / Planification rgionale et urbaine / Rserves Naturelles</p></li><li><p>Centre africain des ressources naturelles Catalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles 3</p><p>Rpondant un besoin, tirant parti de la richesse, gnrer loccasion :Une introduction au Centre africain des ressources naturellesLe Centre africain des ressources naturelles (CARN) est une entit hors-prts instaure par la Banque africaine de dveloppement (BAD) pour renforcer la capacit des dcideurs politiques africains grer les ressources naturelles pour des rsultats de dveloppement amliors. Le CARN est le point focal pour les activits de la Banque dans le secteur, en collaboration avec les gouvernements africains, les institutions rgionales, le secteur priv, les organisations de la socit civile (OSC) et les bailleurs de fonds.</p><p>Grce au Centre, les pays africains sont mme de tirer parti des ressources naturelles du continent pour une croissance verte inclusive et durable. Plus prcisment, le Centre contribue au renforcement des capacits institutionnelles, fournit des conseils sur les politiques, des orientations stratgiques sur les investissements et les ngociations, et une assistance technique cible sur les questions rglementaires.</p><p>Grer les ressources naturelles de lAfrique pour un avenir prometteurDfis et opportunits</p><p>LAfrique a une importante richesse en ressources naturelles. La rgion renferme </p><p>la plus grande masse de terres arables de la plante; les deuximes plus grands et </p><p>plus longs fleuves (le Nil et le Congo); et sa deuxime plus grande fort tropicale. </p><p>La valeur ajoute totale de ses pches et de laquaculture seule est estime 24 </p><p>milliards USD. En outre, environ 30% de toutes les rserves mondiales de minraux </p><p>se trouvent en Afrique. Les rserves prouves de ptrole du continent constituent </p><p>8% du stock mondial et celles de gaz naturel 7%. Les minraux reprsentent une </p><p>moyenne de 70% du total des exportations africaines et environ 28% du produit </p><p>intrieur brut.</p><p>La contribution des industries extractives aux finances publiques est significative, </p><p>avec des recettes publiques de certains pays africains dpendant presque </p><p>entirement deux. En effet, la BAD estime que les ressources extractives de </p><p>lAfrique pourraient contribuer plus de 30 milliards de dollars par an en recettes des </p><p>gouvernements pour les 20 prochaines annes. La Banque estime galement que </p><p>les revenus du ptrole, du gaz et de minraux rcemment dcouverts pourraient </p><p>contribuer entre 9% et 31% des recettes publiques supplmentaires au cours des </p><p>dix premires annes de production pour les pays tels que le Ghana, le Libria, </p><p>le Mozambique, la Sierra Leone, la Tanzanie et lOuganda. En outre, au-del des </p><p>extractives, des terres, des bassins hydrographiques, les rserves de faune et les </p><p>parcs nationaux offrent une opportunit pour lcotourisme et lactivit conomique </p><p>connexe.</p><p>Librer le potentiel des ressources naturelles de lAfrique</p><p>Les ressources naturelles de lAfrique offrent une occasion unique de favoriser le </p><p>dveloppement humain et conomique. Cependant, il y des obstacles majeurs </p><p>qui empchent les pays africains de raliser ce potentiel. Premirement, il y a des </p><p>dfis de dveloppement durable et de gouvernance, y compris les problmes </p><p>environnementaux, la dsertification, la conservation des ressources, le dplacement </p><p>de communauts de leurs terres traditionnelles, un manque de directives claires des </p></li><li><p>Centre africain des ressources naturellesCatalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles4</p><p>politiques nationales, des mauvaises dcisions dinvestissement </p><p>et la gestion des recettes. Deuximement, la faiblesse des </p><p>institutions conduisent la faiblesse des contrles aux frontires, </p><p>un manque de scurit humaine, une baisse de linvestissement, </p><p>de mauvais choix politiques ainsi quun dclin de la biodiversit et </p><p>du commerce formel.</p><p>Dans ce contexte, il y a une pression pour rsoudre les problmes </p><p>rapidement. Tout dabord, la ncessit de protger les ressources </p><p>naturelles augmente au fur et mesure que la consommation </p><p>augmente et que des compromis entre les diffrentes utilisations </p><p>des ressources offrent plus de solutions de rechange (activits </p><p>minires par exemple par rapport la conservation vocation </p><p>touristique). Deuximement, la pauvret persistante, le chmage, </p><p>les ingalits et la voix et linfluence croissantes des OSC ajoutent </p><p> la pression sur les gouvernements et les investisseurs partager </p><p>les bnfices de la richesse des ressources naturelles. Bien quil y </p><p>ait une comprhension claire de ces besoins et dfis, il nest pas </p><p>gal avec la capacit y rpondre. Cest l o le CARN entre en </p><p>jeu. Une proposition de valeur cl du Centre est sa capacit aider </p><p> combler cette lacune.</p><p>politiques pour la mise en uvre de solutions de dveloppement </p><p>durable, la conservation, la ngociation de concessions, la </p><p>gestion des besoins contradictoires en ressources, promouvoir la </p><p>transparence et tablir des liens entre les projets de ressources </p><p>naturelles et les conomies nationales.</p><p>Le programme de travail du Centre se concentre sur la gestion des </p><p>ressources naturelles en amont. Du point de vue du rle de ltat </p><p>comme gardien des ressources naturelles, les principaux dfis et </p><p>possibilits des pays africains sont principalement en amont de la </p><p>chane de valeur conomique. Les activits du centre ciblent ainsi </p><p>ltape de la matire premire qui inclut le dveloppement des </p><p>projets, mais exclut les tapes de traitement et de post-traitement.</p><p>La mission du CARN est de conseiller les pays africains sur la </p><p>gestion des ressources naturelles, la formulation et la mise en </p><p>uvre des politiques pour leur permettre dassurer une plus grande </p><p>valeur conomique et sociale du dveloppement des ressources.</p><p>Le CARN met la disposition des pays africains des produits axs </p><p>sur des solutions, des outils et services pour accrotre leur capacit </p><p> grer les ressources naturelles. Les produits et les outils du </p><p>CARN sont conus avec un accent sur laspect pratique pendant </p><p>que son appui en plaidoyer nonce les options de politiques, les </p><p>risques, les bnfices et les compromis pour informer le dialogue </p><p>public.</p><p>Aller au cur du problme </p><p>Les activits du Centre recoupent les ressources renouvelables </p><p>(eaux, forets, pches, terres) et non renouvelables (ptrole, gaz </p><p>et minraux). De nombreux dfis et opportunits propres aux </p><p>politiques de gestion des ressources naturelles sont communs aux </p><p>deux types de ressources. Ces points communs comprennent des </p><p>Ce que nous faisonsRenforcement des capacits pour une meilleure gestion des ressources naturelles</p></li><li><p>Centre africain des ressources naturelles Catalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles 5</p><p>Notre orientation stratgiqueUne approche deux volets pour plus dimpact</p><p>La stratgie de six ans du CARN (2015 - 2020) est formule autour </p><p>de deux piliers, savoir la planification intgre de dveloppement </p><p>des ressources naturelles pour protger lenvironnement par le </p><p>dveloppement durable; et la bonne gouvernance des ressources </p><p>naturelles pour soutenir les ngociations, le contenu local et la </p><p>transparence par le biais de la participation du public.</p><p>La planification intgre de la gestion des ressources naturelles</p><p>Lexploitation des ressources naturelles ne peut pas tre durable </p><p>sans concilier les objectifs de dveloppement industriel du </p><p>pays avec la ncessit contradictoire de la conservation et </p><p>les besoins pour la subsistance des populations. Le premier </p><p>pilier stratgique du CARN promeut une approche intgre de </p><p>lexploitation des ressources renouvelables et non renouvelables </p><p>et une perspective de planification long terme. Le travail sous </p><p>ce pilier comprend laide aux pays africains comprendre </p><p>les compromis conomiques et environnementaux lis au </p><p>dveloppement de diffrents types de ressources et llaboration </p><p>des bons outils pour permettre aux gouvernements de dvelopper </p><p>les industries des ressources naturelles, tout en attnuant les </p><p>impacts environnementaux et assurant la prennit des ressources </p><p>renouvelables.</p><p>La bonne gouvernance des ressources naturelles</p><p>La bonne gouvernance est une condition pralable la </p><p>ralisation de la valeur conomique des ressources naturelles. </p><p>La transparence, la responsabilit et la participation du public </p><p>sont ncessaires pour permettre aux gouvernements de </p><p>reprsenter efficacement les intrts des gnrations actuelles </p><p>et futures dans leurs ngociations avec les investisseurs. En </p><p>outre, les gouvernements doivent tre en mesure de faire plus </p><p>que simplement scuriser les revenus de lindustrie extractive. </p><p>La capacit institutionnelle doit tre l pour permettre aux </p><p>gouvernements de stimuler les conomies locales et de favoriser </p><p>lemploi local dans le secteur.</p><p>Le centre met laccent sur lapport dappuis pratiques et doutils </p><p>qui sont adaptables dun pays lautre et applicables un ventail </p><p>de questions</p><p>En vertu de ce deuxime pilier, le CARN appuie la capacit </p><p>institutionnelle des gouvernements ngocier, favorise la </p><p>responsabilisation et la participation du public, et fournit des </p><p>conseils stratgiques aux ngociations sur les contrats et les </p><p>accords de gestion des ressources naturelles. En outre, le CARN </p><p>fournit des outils de politique, juridiques et institutionnels afin de </p><p>rduire lasymtrie de connaissances entre les pays africains, leurs </p><p>homologues et les investisseurs mondiaux.</p><p>Le CARN aide les pays africains tablir des systmes qui </p><p>favorisent la responsabilisation et la participation du public. </p><p>Il appuie les parlementaires, les institutions de contrle </p><p>indpendants, les normes de transparence, et la formulation des </p><p>dcisions et des processus relatifs la gestion des ressources </p><p>naturelles.</p><p>Le Centre contribue galement la conception de politiques </p><p>et a la ngociation des investissements suivant deux objectifs. </p><p>Premirement pour assurer des liens de lconomie locale avec les </p><p>projets dinfrastructure multi-usages ; et, deuximement, faire en </p><p>sorte que les projets profitent aux chaines dapprovisionnement </p><p>locales, aux industries manufacturires et aux secteurs des </p><p>services.</p></li><li><p>Centre africain des ressources naturellesCatalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles6</p><p>Production des resources naturelles en Afrique2000, 2010 et potentiel futur</p><p>REMARQUE. Agriculture totale ne comprend pas le bois. Le gaz naturel valu au prix moyen europen. Source: 2,013 African Economic Outlook, en utilisant les donnes de BGR </p><p>(Bundesanstalt fr und Rohstoffe Geowissenschaften) (e), les donnes sur la production minire fournies pour ce rapport, la FAO (2012), FAOSTAT, (base de donnes), http: //faostat.fao. </p><p>org /, (donnes sur les ressources non alcoolises), lEIA (2012), les statistiques internationales nergie, www.eia.gov/cfapps/ipdbproject/IEDIndex3.cfm~~number=plural (donnes sur </p><p>lnergie), Banque mondiale (2013c), des prix des produits de donnes - Pink Sheet , http://go.worldbank.org/4ROCCIEQ50.</p><p>2000</p><p>La part de lAfrique </p><p>dans la production </p><p>mondiale en %</p><p>Valeur de la </p><p>production de </p><p>lAfrique (2010 </p><p>millions dUSD)</p><p>Nombre de pays </p><p>2000</p><p>55 10 588 1</p><p>43 490 6</p><p>45 4 265 16</p><p>51 1 578 4</p><p>32 493 4</p><p>28 4 607 10</p><p>24 25 568 36</p><p>17 111 3</p><p>3 2 871 11</p><p>5 1 225 5</p><p>5 4 637 10</p><p>14 59 592 44</p><p>10 216 001 18</p><p>5 39 036 14</p><p>6 21 266 15</p><p>10 276 303 11</p><p>8 195 082 54</p><p>8 5 618 54</p><p>8 200 675 54</p><p>12% 77 267 46</p><p>2010</p><p>La part de lAfrique </p><p>dans la production </p><p>mondiale en %</p><p>Valeur de la </p><p>production de </p><p>lAfrique (2010 </p><p>millions dUSD)</p><p>Nombre de pays </p><p>2000</p><p>74 14 191 4</p><p>62 1 775 8</p><p>54 4 967 17</p><p>42 2 442 4</p><p>30 3 131 8</p><p>26 5 662 10</p><p>19 19 947 39</p><p>19 1 013 4</p><p>8 7 806 12</p><p>5 1 535 5</p><p>4 6 404 9</p><p>12 73 286 44</p><p>11 284 875 19</p><p>7 68 423 18</p><p>4 23 759 13</p><p>377 056 36</p><p>9 260 910 54</p><p>6 5 729 54</p><p>9 266 605 54</p><p>13% 87 229 54</p><p>MGP</p><p>Cobalt</p><p>Diamants</p><p>Chromite</p><p>Manganse</p><p>Phosphates</p><p>Or</p><p>Uranium</p><p>Cuivre</p><p>Nickel</p><p>Minerai de fer</p><p>T. de lexploitation Minire</p><p>Huile</p><p>Gaz</p><p>Houille</p><p>Totale dnergie</p><p>Aliments</p><p>Non alimentaire</p><p>Agriculture totale</p><p>construction</p></li><li><p>Centre africain des ressources naturelles Catalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles 7</p><p>Le CARN Un conseiller the confiance</p><p> Fournit des services consultatifs sur les politiques pour les pays africains et les communauts conomiques rgionales afin damliorer la valeur partage </p><p> Prconise la gestion des ressources naturelles africaines dans les forums internationaux pertinents afin dassurer des avantages mutuels </p><p> Fournit des conseils stratgiques aux ngociateurs pour assurer des accords stables </p><p> Promeut la responsabilit environnementale afin dassurer la durabilit </p><p> Agit comme un conseiller de confiance dans le dialogue entre les gouvernements rgionaux et les investisseurs privs, entre autres activits</p><p>La croissance de la </p><p>production relle en </p><p>2000-10 en %</p><p>La diffrence </p><p>dans les pays</p><p>Potentiel futur</p><p>34 2 En 2017 laugmentation de la production de 33%</p><p>262 2 En 2017 laugmentation de la production de 87%</p><p>16 1 En 2017 laugmentation de la production de 14%</p><p>55 0</p><p>535 4</p><p>23 0</p><p>-22 3 En 2017 laugmentation de la production de 53%</p><p>813 1</p><p>172 1 En 2017 laugmentation de la production de 86%</p><p>25 0</p><p>38 -1 En 2017 laugmentation de la production de 466%</p><p>23 0</p><p>32 1</p><p>75 4 La croissance de 15-20% supplmentaire lexpansion normale de nouveaux champs en Mozambique et en Tanzanie</p><p>12 -2</p><p>34 0</p><p>2 0</p><p>33 0</p><p>13% 8</p></li><li><p>Centre africain des ressources naturellesCatalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles8</p><p>Le CARN est unique dans sa focalisation </p><p>sur les ressources naturelles renouvelables </p><p>et non renouvelables. Son large ventail </p><p>dexpertise et de connaissances sur les </p><p>complexits et les questions transversales </p><p>entre les deux types de ressources lui </p><p>permet de fournir aux pays des outils et </p><p>produits dappui la gestion globale des </p><p>ressources naturelles et des produits.</p><p>Le travail du CARN est pratique. Le </p><p>Centre se concentre sur lappui et les </p><p>outils qui sont adaptables selon les pays </p><p>et applicables une srie de questions </p><p>pratiques. Ces outils constituent une </p><p>base cohrente de politique qui peut tre </p><p>adapte aux circonstances spcifiques </p><p>et avoir une pertinence pour les secteurs </p><p>et les contextes nationaux. Ceci est </p><p>important, tant donn la demande des </p><p>produits tailles sur mesure et compte </p><p>tenu de la quantit et de la complexit de </p><p>linformation dont les pays africains doivent </p><p>disposer pour la conception des politiques.</p><p>Sortant de lordinaire Notre valeur unique</p></li><li><p>Centre africain des ressources naturelles Catalyser la croissance et le dveloppement par une gestion efficace des ressources naturelles 9</p><p>Sa position au...</p></li></ul>