ATLAS SIH 2015 VF - atih.sante.fr ?· ATLAS 2015 DES SIH | 2 Sommaire 1 INTRODUCTION 4 2 PARTIE 2 :…

  • Published on
    11-May-2019

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

dzd

Atlas 2015 des SIH

Etat des lieux des systmes dinformation hospitaliers

Direction gnrale de loffre de soinsMai 2015

ATLAS 2015 DES SIH | 2

Sommaire

1 INTRODUCTION 4

2 PARTIE 2 : LES OBSERVATOIRES 6 2.1. Lobservatoire des systmes dinformation de sant oSIS 6 2.2. Un observatoire renseign par tous les tablissements de sant 6 2.3. Le dispositif de suivi des Charges et Ressources SIH 7 2.4. Le Rfrencement des Editeurs, de Logiciels et des Intgrateurs du Monde de la Sant 7

3 PARTIE 3 : LE DEPLOIEMENT DES SYSTEMES DINFORMATION HOSPITALIERS 8 3.1. Ltat de la saisie dans oSIS avril 2015 9 3.2. La mthode danalyse des donnes 10 3.3. Linfrastructure technique des SIH 11 3.2. La gestion du dossier patient informatis (DPI) 14 3.3. La gestion du dossier de soins 18 3.4. Linformatisation des services daccueil des urgences (SAU) 22 3.5. La gestion des prescriptions 24 3.6. La programmation des ressources 30 3.7. Le systme dinformation des tablissements SSR 31 3.8. Le systme dinformation des tablissements PSY 34 3.9. La gestion des ressources humaines 35 3.10. Le systme dinformation conomique et financier 39 3.11. Le systme dinformation de pilotage 41

4 PARTIE 4 : LUSAGE DES SYSTEMES DINFORMATION HOSPITALIERS / LES INDICATEURS HPITAL NUMERIQUE 43

4.1. Ltat de la saisie dans oSIS Mars 2015 44 4.2. La mthode danalyse des donnes 45 4.3. Etat des lieux de latteinte des pr-requis du programme Hpital Numrique 46 4.4. Etat des lieux de latteinte du pr-requis P1 - Identits-mouvements 55 4.5. Etat des lieux de latteinte du pr-requis P2 - Fiabilit / Disponibilit 58 4.6. Etat des lieux de latteinte du pr-requis P3 Confidentialit 60 4.7. Etat des lieux de latteinte des domaines prioritaires du programme Hpital Numrique 62 4.8. Etat des lieux de latteinte du domaine prioritaire D1 rsultats dimagerie, de biologie et danatomo-pathologie 69 4.9. Etat des lieux de latteinte du domaine prioritaire D2 Dossier patient informatis et interoprable et communication extrieure 71 4.10. Etat des lieux de latteinte du domaine prioritaire D3 Prescription lectronique alimentant le plan de soins 73 4.11. Etat des lieux de latteinte du domaine prioritaire D4 Programmation des ressources et agenda du patient 76 4.12. Etat des lieux de latteinte des indicateurs du domaine prioritaire D5 Pilotage mdico-conomique 78

5 PARTIE 5 : CHARGES ET RESSOURCES CONSACREES AU SYSTEME DINFORMATION HOSPITALIER (SIH) 81 5.1. Evolution des donnes entre 2012 et 2013 82 5.2. Les dpenses consacres aux sih 83 5.3. Les charges dexploitation consacres aux sih 87 5.4. Les emplois consacrs aux SIH 95 5.5. Les ressources humaines consacres aux SIH 102 5.6. La rmunration du personnel affect aux SIH 109

ATLAS 2015 DES SIH | 3

6 PARTIE 6 : LOFFRE INDUSTRIELLE 114 6.1. Les chiffres cls du marche des diteurs de logiciel en sante 115 6.2. Le positionnement commercial des industriels 115 6.3. Les logiciels sante 118

7 GLOSSAIRE 123

ATLAS 2015 DES SIH | 4

1 INTRODUCTION

La Direction Gnrale de lOffre de Soins assure le pilotage de plusieurs outils permettant de suivre lvolution des systmes dinformation de lensemble des tablissements de sant quelles que soient leur taille et leur nature juridique : lobservatoire des systmes dinformations de sant (oSIS), lobservatoire du Rfrencement des Editeurs de Logiciels et des Intgrateurs du Monde de la Sant (RELIMS) et le dispositif de suivi des charges et ressources SIH administr via la plateforme Ancre de lATIH. Depuis 2013, la DGOS publie annuellement un Atlas des SIH afin de mettre disposition de lensemble des acteurs de la sant les donnes principales et tendances de lvolution des systmes dinformation hospitaliers (SIH) sur le territoire. Depuis 2014, la DGOS a enrichi latlas dun tat des lieux des indicateurs du socle commun du programme Hpital numrique. LAtlas est labor en collaboration avec lATIH en charge de la mise en uvre de loSIS et de RELIMS ainsi que du recueil et de lanalyse des donnes relatives aux charges et ressources SIH. Le document est structur en 5 parties :

Prsentation des outils permettant de suivre lvolution des SIH ; Dploiement du systme dinformation hospitalier (oSIS) ; Usage du systme dinformation hospitalier, la mesure de lusage via les indicateurs Hpital

numrique ; Les dpenses consacres au systme dinformation hospitalier par les tablissements (Ancre) ; Loffre industrielle (RELIMS).

Les principaux constats sont les suivants :

Saisie des tablissements : o La saisie des tablissements dans lobservatoire oSIS a progress de 8% entre 2014 et 2015. Le

taux de remplissage atteint 70% des tablissements.

Dploiement et usage du SIH :

Linformatisation du processus de soins se poursuit ; o L'informatisation du dossier mdical du patient est bien engage avec 92% des tablissements

dclarant un projet achev ou en cours, pourcentage en progression de 10% par rapport 2014. Les projets en cours sont toujours nombreux ; plus de 30% des tablissements indiquent un projet en cours, comme en 2014. Le nombre des projets achevs est en augmentation par rapport 2014 : 748 contre 589 pour 1350 tablissements rpondants ;

o Lintgration des rsultats dexamens (laboratoire, imagerie) dans le DPI se gnralise ; les pourcentages dtablissements dclarant un projet en cours augmentent de faon sensible par rapport 2014 : rsultats de laboratoire + 13%, rsultats dimagerie + 15%. (Le nombre des projets achevs est en augmentation : 694 contre 561, pour 1337 tablissements rpondants) ;

o Linformatisation du dossier de soins connait une progression importante par rapport 2014 : +6% dtablissements dclarent le projet achev, +8% dclarent le projet en cours ; il en est de mme pour linformatisation du plan de soins : +6% et + 7%. Au final, plus de 85% des tablissements dclarent un projet achev ou en cours ;

o Linformatisation de la prescription de mdicaments est gnralise avec 94% dtablissements dclarant un projet achev ou en cours, en progression de 7% par rapport 2014. Dans les structures o la prescription est plus complexe, le taux de projets en cours reste toujours lev (par ex. 76% dans les CH3 comme en 2014). Le nombre des projets achevs est en augmentation par rapport 2014 : 799 contre 607 pour 1346 tablissements rpondants ;

ATLAS 2015 DES SIH | 5

o Les niveaux d'informatisation des autres prescriptions sont moindres, mais en croissance par rapport 2014. 62% des tablissements dclarent un projet en cours ou achev pour les prescriptions d'imagerie (47% en 2014), 69% pour les prescriptions danalyse mdicales (55% en 2014). Le niveau d'informatisation des prescriptions de soins est plus avanc (83% de projets achevs ou en cours). Pour ces 3 prescriptions, les taux de projets en cours sont importants (environ 30%). L'informatisation des prescriptions de chimiothrapie est largement acheve;

o Linformatisation de la gestion des blocs nest acheve que dans 50% des tablissements quips dun bloc. L'informatisation de la gestion des lits est acheve dans 54% des tablissements.

Concernant les indicateurs Hpital Numrique, le taux de renseignement a fortement progress depuis lanne dernire et lvolution depuis 2013, montre une constante progression. Les niveaux datteinte sont galement en progression :

o Le nombre dtablissements ayant dclar atteindre lensemble des pr-requis a plus que doubl depuis mars 2014, passant de 322 847 tablissements ;

o Le niveau moyen datteinte des pr-requis a galement bien progress passant de 77% 85% et les indicateurs prsentant les taux moyens datteinte les plus faibles ont galement enregistr les plus fortes progressions depuis mars 2014, illustrant un phnomne de rattrapage sur ces indicateurs dits dorganisation (indicateurs P1.4, 2.1, P2.2, et P3.1) ;

o Concernant les domaines prioritaires, la progression globale est moins forte et les niveaux datteinte restent fortement htrognes selon le type dtablissement et selon les domaines prioritaires. Mais on constate, depuis mars 2014, une forte progression du nombre dtablissements ayant dclar atteindre le domaine D3 (de 399 537 tablissements) et, dans une moindre mesure, le domaine D5 (de 522 663 tablissements).

Dpenses consacres au systme dinformation hospitalier : o Les tablissements consacrent en 2013, en moyenne 2% de leurs dpenses au systme

dinformation hospitalier, en augmentation depuis lanne prcdente (2012) o la part des dpenses slevait 1.9% ;

o 4 872 ETP sont ddis au SIH pour des rmunrations slevant 0.9 % des rmunrations totales des tablissements (en lgre progression depuis lanne dernire).

Offre industrielle : o 277 socits se sont inscrites sur RELIMS et ont dclar 767 logiciels disponibles sur le march

franais ; o Le nombre de socits inscrites a progress de 5% par rapport 2014 et leffectif mdian a

progress avec 17 personnes (contre 15 personnes en 2014) ; o Le nombre de logiciels disponibles a, quant lui, progress de 8%, mais la couverture

fonctionnelle des logiciels MCO reste stable avec 5 fonctions couvertes en mdiane.

Cette troisime dition de lAtlas des SIH permet de mesurer des premires volutions des systmes dinformation depuis lanne dernire, en ce qui concerne le dploiement, les usages des systmes dinformation par les professionnels de sant (via ltat des lieux de latteinte des indicateurs Hpital numrique), les dpenses consacres au SIH et loffre industrielle. Enfin, la progression du renseignement de loSIS et de Relims permet de disposer dun panel reprsentatif des systmes dinformation. Pour toutes les questions relatives cet Atlas 2015 des SIH, vous pouvez vous adresser au bureau des systmes dinformation des acteurs de loffre de soins ladresse suivante dgos-pf5@sante.gouv.fr

ATLAS 2015 DES SIH | 6

2 PARTIE 2 : LES OBSERVATOIRES

2.1. LOBSERVATOIRE DES SYSTEMES DINFORMATION DE SANTE OSIS

2.1.1. LES OBJECTIFS DOSIS

Lobservatoire oSIS collecte les informations sur le systme dinformation hospitalier (SIH) de chaque tablissement : donnes dcrivant lquipement, matriel et logiciel, donnes dcrivant lusage du SIH, donnes de suivi des instructions mises par la DGOS. Le renseignement de loSIS concerne tous les tablissements de sant, quels que soient leur taille, leur activit et leur statut juridique (Instruction NDGOS/PF/MSIOS/2012/347 du 25 septembre 2012 relative au renseignement de lobservatoire des systmes dinformation de sant). Chaque tablissement de sant peut apprcier sa propre situation en matire de dploiement du SIH et se situer par rapport des tablissements comparables. Les agences rgionales de sant (ARS) ont galement accs ltat des SIH dans leur rgion, permettant dorienter les principaux axes dune politique rgionale de dveloppement des systmes dinformation. Elles peuvent ainsi sassurer que les objectifs fixs par les contrats pluriannuels dobjectifs et de moyens (CPOM) sur les SIH sont bien atteints. Les oprateurs nationaux et la DGOS disposent, laide de loSIS dlments fiables pour accompagner les politiques publiques de dveloppement des SIH et apprcier globalement la situation nationale. Les tablissements de sant doivent notamment renseigner la valeur des indicateurs du socle commun du programme hpital numrique (pr-requis et domaines prioritaires) et tlcharger les pices justificatives correspondantes. Les donnes sont collectes depuis octobre 2012, date douverture de lobservatoire, et historises semestriellement.

2.2. UN OBSERVATOIRE RENSEIGNE PAR TOUS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

1 - Les informations renseignes par ltablissement concernent dabord lquipement du SIH :

Linfrastructure technique informatique, les modalits dexploitation du SIH. Ltat dutilisation de la Carte des Professionnels de Sant (CPS) pour accder de faon scurise au

SIH. Les logiciels (nom du logiciel, nom de lditeur) utiliss par ltablissement pour informatiser les

grandes fonctions dun SIH ; 66 fonctions donc autant de questions remplir par ltablissement sont proposes. Une vrification est faite dans loutil de Rfrencement des diteurs de Logiciels et des Intgrateurs du March de la Sant (RELIMS), garantissant que les diffrents logiciels ont bien t dclars par leurs diteurs.

2 Ltablissement renseigne des donnes sur lusage du SIH : La couverture fonctionnelle du SIH qui indique les activits (les fonctions) qui sont informatises ou

non ; ceci est fait sur la base de 112 questions correspondant autant dactivits, auxquelles il convient de rpondre si elles sont informatises ou non dans ltablissement et quel est le degr de dploiement.

Les valeurs des indicateurs dusage du SIH dfinis par le programme hpital numrique : 12 indicateurs pour les pr-requis, 22 pour les 5 domaines fonctionnels.

3 Ltablissement indique le suivi des instructions Ltat dinformatisation des Services dAccueil et de traitement des Urgences, des Units Spcialises

(quand ltablissement en hberge un ou une).

ATLAS 2015 DES SIH | 7

Ltat davancement de la mise en uvre de lidentification du prescripteur pour les ordonnances excutes en ville (Instruction NDGOS/MSIOS/2010/396 du 25 novembre 2010 relative aux modalits de marquage des prescriptions hospitalires excutes en ville avec les codes barres).

Ltat davancement de lusage de la messagerie scurise MSSant dans les tablissements de sant (INSTRUCTION N DGOS/PF5/2014/361 du 23 dcembre 2014).

4 Ltablissement renseigne des donnes sur la Scurit du SIH, dans le cadre de la mise en uvre de la Politique Gnrale de Scurit des SI en Sant (PGSSI-S). Remarque : Les donnes collectes dans le cadre du dispositif de suivi des ressources et des charges du SIH sont dupliques et consultables dans oSIS.

2.3. LE DISPOSITIF DE SUIVI DES CHARGES ET RESSOURCES SIH

Afin didentifier les moyens que les tablissements de sant consacrent leur systme dinformation hospitalier, la DGOS a mis en uvre, ds 2009, un dispositif de suivi des charges et ressources SIH et a prcis les modalits dimputation. Lanalyse des rsultats ainsi obtenus permet de :

mesurer dans le temps la mobilisation effective des ressources de notre systme hospitalier sur une fonction critique pour sa modernisation ;

faciliter, terme, lanalyse de limpact sur lexploitation des investissements en SI ; fournir des lments dvaluation susceptibles dorienter les politiques publiques en matire de SIH.

En 2012, afin de fiabiliser les donnes recueillies, la DGOS a men des travaux de refonte et damlioration du recueil avec notamment la mise jour de la liste des comptes concerns par le recueil. Le cadre de recueil est dsormais stable.

2.4. LE REFERENCEMENT DES EDITEURS, DE LOGICIELS ET DES INTEGRATEURS DU MONDE DE LA SANTE

Dans le cadre du programme Hpital numrique (axe 3 : offre des solutions) et dans la perspective dune meilleure connaissance du march des systmes dinformation hospitaliers (SIH), la DGOS a lanc lobservatoire RELIMS, outil...