Au delà du principe de plaisir (freud)

  • View
    216

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    1/57

    Sigmund FREUD (1920)

    Au-del duprincipe de plaisir

    Traduction de lAllemand par le Dr. S. Janklvitch en 1920

    revue par lauteur.

    Un document produit en version numrique par Gemma Paquet, bnvole,professeure la retraite du Cgep de Chicoutimi

    Courriel: mgpaquet@videotron.ca

    dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales"fonde dirige par Jean-Marie Tremblay,

    professeur de sociologie au Cgep de ChicoutimiSite web: http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html

    Une collection dveloppe en collaboration avec la Bibliothque

    Paul-mile-Boulet de l'Universit du Qubec ChicoutimiSite web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    2/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 2

    Cette dition lectronique a t ralise par Gemma Paquet, bnvole,professeure la retraite du Cgep de Chicoutimi partir de :

    Sigmund Freud (1920)

    Au-del du principe de plaisir

    Une dition numriques ralise partir de lessai Au-del du principe de plaisirpubli dans louvrage Essais de psychanalyse. Traduction de lAllemand par le Dr. S.Janklvitch en 1920, revue par lauteur. Rimpression : Paris : ditions Payot, 1968,

    (pp. 7 82), 280 pages. Collection : Petite bibliothque Payot, n

    44. Traductionprcdemment publie dans la Bibliothque scientifique des ditions Payot.

    Polices de caractres utilise :

    Pour le texte: Times, 12 points.Pour les citations : Times 10 points.Pour les notes de bas de page : Times, 10 points.

    dition lectronique ralise avec le traitement de textesMicrosoft Word 2001 pour Macintosh.

    Mise en page sur papier formatLETTRE (US letter), 8.5 x 11)

    dition complte le 6 octobre 2002 Chicoutimi, Qubec.

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    3/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 3

    Table des matires

    Au-del du principe du plaisir

    1. Le principe du plaisir2. Principe du plaisir et nvrose traumatique. Principe du plaisir et jeux

    d'enfants3. Principe du plaisir et transfert affectif

    4. Les mcanismes de dfense contre les excitations extrieures et leurchec. La tendance a la rptition5. La contrainte de rptition, obstacle au principe du plaisir6. Dualisme des instincts. Instincts de vie et instincts de mort7. Principe du plaisir et instincts de mort

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    4/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 4

    SIGMUND FREUD

    N Freiberg (Moravie) en 1856, autrichien de nationalit, SigmundFREUD est mort migr Londres, en 1939.

    Crateur de la science psychanalytique, il est l'auteur d'une, uvre monu-mentale, qui constitue l'un des vnements les plus importants qu'ait eu enregistrer l'histoire des sciences de l'esprit.

    Ce livre contient les Essais de psychanalyseparmi les plus marquants queFreud ait crits et nous rvle les principaux jalons de sa pense et de samthode.

    Retour la table des matires

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    5/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 5

    sigmund freud

    essais de psychanalysepetite bibliothque payot, n 44.

    Cet ouvrage, traduit par le Dr S. Janklvitch, a t prcdemment publi

    dans la Bibliothque Scientifique des ditions Payot, Paris.

    Celle nouvelle dition des Essais de Psychanalyse de FREUD repro-duit le texte dj traduit une premire fois en langue franaise, avec une fidlit que n'altre pas et au contraire affirme une mise jourterminolo-gique, conforme l'usage des termes que les psychanalystes franais ontadopt.

    Cet essai condense les aspects de la contrainte de rptition , phno-mne qui se situe au-del du principe du plaisir, mais ne le nie pas, observ

    dans les confins du Psychique et du Biologique.

    Retour la table des matires

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    6/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 6

    Au-del

    du principe du plaisir

    Retour la table des matires

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    7/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 7

    Au-del du principe du plaisir

    1

    Le principe du plaisir

    Retour la table des matires

    La thorie psychanalytique admet sans rserves que l'volution des pro-cessus psychiques est rgie par le principe du plaisir. Autrement dit, nouscroyons, en tant que psychanalystes, qu'elle est dclenche chaque fois parune tension dsagrable ou pnible et qu'elle s'effectue de faon aboutir une diminution de cette tension, c'est--dire la substitution d'un tat agrable un tat pnible. Cela quivaut dire que nous introduisons, dans la consi-dration des processus psychiques que nous tudions, le point de vue cono-

    mique, et nous pensons qu'une description qui tient compte, en mme tempsque du ct topique et dynamique des processus psychiques, du facteurconomique, reprsente la description la plus complte laquelle nous puis-sions prtendre actuellement et mrite d'tre qualifie de mtapsychologique.

    Peu nous importe de savoir si, en tablissant le principe du plaisir, nousnous rapprochons de tel ou tel systme philosophique dtermin, consacr parl'histoire.

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    8/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 8

    C'est en cherchant dcrire et expliquer les faits de notre observationjournalire que nous en arrivons formuler de pareilles hypothses spcula-tives. Nous ne visons, dans notre travail psychanalytique, ni la priorit ni l'originalit et, d'autre part, les raisons qui nous incitent poser le principe en

    question sont tellement videntes qu'il n'est gure possible de ne pas lesapercevoir. Nous dirons cependant que nous ne marchanderions pas notregratitude toute thorie philosophique ou psychologique qui saurait nous direce que signifient exactement les sensations de plaisir et de dplaisir qui exer-cent sur nous une action si imprative. Il s'agit l de la rgion la plus obscureet la plus inaccessible de la vie psychique et, comme nous ne pouvons pasnous soustraire son appel, nous pensons que ce que nous pouvons faire demieux, c'est de formuler son sujet une hypothse aussi vague et gnrale quepossible. Aussi nous sommes-nous dcids tablir entre le plaisir et ledplaisir, d'une part, la quantit d'nergie (non lie) que comporte la vie psy-chique, d'autre part, certains rapports, en admettant que le dplaisir corres-pond une augmentation, le plaisir une diminution de cette quantit d'ner-

    gie. Ces rapports, nous ne les concevons pas sous la forme d'une simplecorrlation entre l'intensit des sensations et les modifications auxquelles onles rattache, et encore moins pensons-nous (car toutes nos expriences depsycho-physiologie s'y opposent) la proportionnalit directe ; il est probableque ce qui constitue le facteur dcisif de la sensation, c'est le degr de diminu-tion ou d'augmentation de la quantit d'nergie dans une fraction de tempsdonne. Sous ce rapport, l'exprience pourrait nous fournir des donnes utiles,mais le psychanalyste doit se garder de se risquer dans ces problmes, tantqu'il n'aura pas sa disposition des observations certaines et dfinies,susceptibles de le guider.

    Nous ne pouvons cependant pas demeurer indiffrents devant le fait qu'un

    savant aussi pntrant que G. Th. Fechner concevait le plaisir et le dplaisird'une manire qui, dans ses traits essentiels, se rapproche de celle qui se dga-ge de nos recherches psychanalytiques. Dans son opuscule : Einige Ideen zurSchpfungs- und Entwicklungsgeschichte der Organismen (1873, Section XI,appendice, p. 94) il a formul sa conception de la manire suivante : tantdonn que les impulsions conscientes sont toujours accompagnes de plaisirou de dplaisir, nous pouvons fort bien admettre qu'il existe galement desrapports psycho-physiques entre le plaisir et le dplaisir, d'une part, et destats de stabilit et d'instabilit, d'autre part, et nous prvaloir de ces rapportsen faveur de l'hypothse que nous dvelopperons ailleurs, savoir que toutmouvement psychophysique dpassant le seuil de la conscience est accompa-gn de plaisir pour autant qu'il se rapproche de la stabilit complte, au-deld'une certaine limite, et est accompagn de dplaisir pour autant qu'il se rap-proche de l'instabilit complte, toujours au-del d'une certaine limite, unecertaine zone d'indiffrence esthsique existant entre les deux limites, quipeuvent tre considres comme les seuls qualificatifs du plaisir et dudplaisir...

    Les faits qui nous font assigner au principe du plaisir un rle dominantdans la vie psychique trouvent leur expression dans l'hypothse d'aprs

  • 8/4/2019 Au del du principe de plaisir (freud)

    9/57

    Sigmund Freud, Au-del du principe de plaisir (1920) 9

    laquelle l'appareil psychique aurait une tendance maintenir un tiage aussibas que possible ou, tout au moins, un niveau aussi constant que possible laquantit d'excitation qu'il contient. C'est le principe du plaisir formul dansdes termes un peu diffrents, car, si l'appareil psychique cherche maintenir

    sa quantit d'excitation un niveau aussi bas que possible, il en rsulte quetout ce qui est susceptible d'augmenter cette quantit ne peut tre prouv quecomme anti-fonctionnel, c'est--dire comme une sensation dsagrable. Leprincipe du plaisir se laisse ainsi dduire du principe de la constance ; enralit, le principe de la constance lui-mme nous a t rvl par les faits m-mes qui nous ont impos le principe du plaisir. La discussion ultrieure nousmontrera que la tendance de l'appareil psychique, dont il s'agit ici, reprsenteun cas spcial du