Baromètre EY - France Digitale : La performance ?· atteindre 5,3 Mds € en 2016. Celles-ci accélèrent…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • L A P E R F O R M A N C E

    C O N O M I Q U E E T S O C I A L E D E S S T A R T - U P N U M R I Q U E S

    E N F R A N C E

    Baromtre 2017

  • D I T O 3

    1. M T H O D O L O G I E 5

    2. R S U M 7

    3. C H I F F R E S C L S 93.1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e 1 03.2 p a r t a g e d e l a v a l e u r 1 73.3 s o u t i e n l i n n o v a t i o n 1 93.4 e m p l o i 2 2

    4. C O N T A C T S 3 1

  • Pour la 6e dition du baromtre, 317 start-up ont rpondu au questionnaire (+41% par rapport ldition prcdente). Voici les messages cls de cette dition :

    1/ HYPER CROISSANCE DES START-UP

    Notre baromtre est sans appel, les start-up consultes sont en hyper croissance, leurs revenus ayant cr de 33% en un an, pour atteindre 5,3 Mds en 2016. Celles-ci acclrent tout en structurant des modles de croissance durables comme lillustre la profitabilit affiche par les start-up de plus de 50 M de chiffre daffaires. Cette tendance positive devrait se poursuivre : 49% des start-up prvoient de doubler leur chiffre daffaires en 2017.

    2/ DVELOPPEMENT LINTERNATIONAL

    La part des revenus raliss hors de France constitue la majorit du chiffre daffaires total en 2016 (54%), un record pour le baromtre ! La France dispose de champions internationaux mais aussi de jeunes acteurs faisant le pari de linternational ds leur cration (+45% de croissance des revenus linternational entre 2015 et 2016). Pour mieux acclrer linternational, 80% des socits de plus de 50 M de chiffre daffaires ont fait le choix dune implantation hors de France (35% pour lensemble du panel). Cette excellence franaise attire les investisseurs trangers (35% des start-up tant finances par au moins un VC tranger contre 25% en 2014).

    3/ LE FINANCEMENT DEMEURE LUN DES PRINCIPAUX ENJEUX DES START-UP

    En 2016, les leves de fonds cumules par ces start-up depuis leur cration atteignent plus dun milliard deuros*. Quelle que soit leur taille, ces start-up parviennent attirer des investisseurs et ce, bien que les fondateurs considrent le financement comme le troisime principal frein au dveloppement. Par ailleurs, les fondateurs de start-up nhsitent pas associer leurs quipes leur succs, 74% des rpondants confirmant le recours des instruments de capitaux propres !

    4/ LES START-UP NUMRIQUES DVELOPPENT LEUR PROPRE MODLE SOCIAL

    Les jeunes start-up sappuient dsormais sur tous les acteurs de lcosystme, y compris les incubateurs ou acclrateurs. Celles-ci utilisent massivement les subventions dtat notamment les crdits dimpts.

    dito

  • 5/ LES START-UP SONT PLUS QUE JAMAIS CRATRICES DEMPLOIS

    La croissance de leurs effectifs est de 25% entre 2015 et 2016. Quelques champions du recrutement se sont distingus : le top 5 des recruteurs ont cr plus de 1 500 emplois en 2016. Cette tendance lembauche devrait tre se poursuivre : 94% des participants indiquent quils recruteront en 2017 !

    ... PRINCIPALEMENT EN FRANCE...

    Alors que nos start-up sont de plus en plus dynamiques hors de France, celles-ci crent des emplois en tout premier lieu dans lHexagone. Pour un job cr linternational, plus de deux jobs sont crs en France.

    ... MAIS TOUTEFOIS FREINES PAR LA DIFFICULT DE DNICHER DES TALENTS

    lment intressant, alors quil est toujours aussi difficile de trouver des dveloppeurs, les start-up cherchent aujourdhui recruter de trs bons commerciaux. Preuve en est que nous passons progressivement du standard start-up celui d international scale up .

    dito

    FRANCK SEBAG XAVIER LORPHELINPartner EY Managing Partner Serena Capital

    *Fonds levs via des business angels, capitaux-risqueurs, IPO, etc.

  • mthodologie

  • 1 . 1 m t h o d o l o g i e

    CE BAROMTRE EST RALIS PARTIR DE DONNES COLLECTES AUPRS DE START-UP DIGITALES FINANCES PAR DES BUSINESS ANGELS, CAPITAL-RISQUEURS, FONDS DINVESTISSEMENT...

    CETTE ENQUTE A T ENVOYE PAR FRANCE DIGITALE ET CAPITAL-RISQUEURS AUX START-UP DANS LESQUELLES ILS ONT INVESTI :

    317 participants (224 participants en 2016) ge moyen : 6 ans 2,4 M investis par les capital-risqueurs (mdiane) Chiffres cls des donnes financires des exercices 2015 & 2016

    EY, TIERS DE CONFIANCE, A ENSUITE CONSOLID CES DONNES ET VEILL LEUR CONFIDENTIALIT.

  • rsum

  • HYPER CROISSANCE DURABLE ET GLOBALE

    - +33% de croissance du chiffre daffaires, passant de 4 Mds en 2015 5,3 Mds en 2016

    - 54% des revenus ont t gnrs ltranger en 2016

    - 2,9 Mds de chiffre daffaires ralis hors de France en 2016 contre 2 Mds en 2015

    - 35% des rpondants ont un VC tranger ayant dj t investi dans une entreprise

    PARTAGE DE LA VALEUR

    - 59% du capital est dtenu par les dirigeants et salaris

    - 74% des start-up utilisent des instruments de capital

    - 63% des start-up ont un EBIT positif lorsquelles dpassent 50 M de CA

    - 92% nont jamais distribu de dividendes

    SOUTIEN LINNOVATION

    - 52% des start-up bnficient du statut de Jeune entreprise innovante (JEI)

    - 56% des start-up ont eu recours au crdit dimpt recherche

    - 55% des jeunes start-up (de moins de 5 ans) font appel des incubateurs ou des acclrateurs

    EMPLOI

    - +25% de croissance des effectifs par rapport 2015 soit 2 0571 salaris en 2016

    - 4 064 emplois ont t cres en 2016- 89% de CDI- 43% des salaris travaillent pour des start-up

    de plus de 50 M de chiffre daffaires- 68% des salaris ont un niveau Master- 10% des PDG sont des femmes

    2 . 1 r s u m

  • chiffres cls

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : c h i f f r e d a f f a i r e s

    Chiffre daffaires total (en M) * Croissance du chiffre daffaires total (en %)*

    Analyse prsente par tranche de chiffre daffaires

    +33%

    2015

    3 977

    2016

    5 287

    0 5 M

    60%

    18%

    5 20 M

    22%

    20 - 50 M

    37%

    + 50 M

    * chantillon de 317 start-up

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : c h i f f r e d a f f a i r e s

    Dynamisme de lcosystme dans la rgion dimplantation*

    * chantillon de 116 start-up

    Faible Correct Dynamique Trs dynamique

    En %

    6

    8

    33

    53

    Hausse du chiffre daffaires prvisionnel pour 2017 des socits participant ltude**

    ** chantillon de 122 start-up

    Aucune croissance Entre O et 50% Entre 50 et 100% >100%

    En %49

    30

    16

    5

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : c r o i s s a n c e i n t e r n a t i o n a l e

    croissance du chiffre daffaires par zone gographique part du chiffre daffaires ralis en dehors de france sur le total du chiffre daffaires (compar aux trois dernires ditions du Baromtre)

    50%dition 2016

    54%dition 2017

    39%dition 2014

    43%dition 2015

    +21%

    +44%

    +47%

    2015 2016

    1 992 M50%

    853 M21%

    1 132 M29%

    2 406 M46%

    1 251 M23%

    1 630 M31%

    France Europe (hors France) International (hors Europe)

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : c r o i s s a n c e i n t e r n a t i o n a l e

    Les start-up ont-elles install des bureaux ltranger pour poursuivre leur expansion internationale?*

    En %

    33

    67

    Oui Non Oui Non

    >50 M5 50 M0 5 M

    19%

    81%

    30%

    40%

    70%

    30%

    Analyse prsente par tranche de chiffre daffaires

    * chantillon de 307 start-up

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : c r o i s s a n c e i n t e r n a t i o n a l e

    Ville privilgie lors dune implantation aux tats-Unis*

    En %

    36

    3

    10

    51

    New York San Francisco Boston Austin

    * chantillon de 98 start-up

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : c r o i s s a n c e i n t e r n a t i o n a l e

    Les start-up envisagent-elles des oprations de croissance externe pour poursuivre leur dveloppement* ?

    Croissance externe par tranche de chiffre daffaires*

    Analyse prsente par tranche de chiffre daffaires

    Oui Non

    En %

    40

    60

    * chantillon de 122 start-up

    Oui Non

    > 20 M5 20 M0 5 M

    50%

    50%

    33%

    67%

    65%

    35%

  • 3 . 1 h y p e r c r o i s s a n c e d u r a b l e e t g l o b a l e : f o n d s l e v s

    Montant mdian des leves de fonds ralises par les start-up depuis leur cration, incluant les introductions en bourse (En M)*

    Analyse prsente par tranche de chiffre daffaires

    Pourcentage de start-up finances par au moins un fond dinvestissement tranger*

    Pourcentage de socits en capital risque tranger qui investissent dans les start-up franaises du digital.

    Analyse effectue par segmentation du CA

    % de start-up digitales ayant lev des fonds en 2016*

    Nombre de start-up ayant lev des fonds en 2016 par tranche de CA

    >50 M

    20

    >50 M

    79%

    5 50 M

    7

    5 50 M

    32%

    0 5 M

    20 5 M

    34%

    >50 M

    38%

    5 50 M

    33%

    0 5 M

    42%

    * chantillon de 252 start-up

    35%des start-up

    sont finances par au moins un fond dinvestissement tranger contre

    25% en 2014

  • 3 . 2 p a r t a g e d e l a v a l e u r

    Earnings before interests and taxes oU EBIT *

    pourcentage de start-up ayant ralis un EBIT positif par tranche de chiffre daffaires*

    Pourcentage de start-up ayant dj vers des dividendes**

    >50 M

    63%

    5 50 M

    30%

    0 5 M

    19%

    Perte Gain

    En %75

    25

    * chantillon de 273 start-up

    Oui Non

    En %

    8

    92

    ** chantillon de 241 start-up

  • 3 . 2 p a r t a g e d e l a v a l e u r

    Les start-up utilisent-elles des instruments de capitaux propres pour motiver leurs quipes ?*

    Pourcentage de capital dtenu par la direction et les salaris**

    Type dinstruments de capitaux propres***

    ** chantillon de 230 start-up in 2016

    Oui Non Dtenu par les dirigeants et les employs

    Autres

    Bons de souscription de parts de Crateurs dEntreprise (BSPCE)

    Actions gratuites

    Stock options

    En %74

    26

    En % 4159

    En %

    18

    68

    14

    * chantillon de 144 start-up in 2016 *** chantillon de 135 start-up in 2016

  • 28

    72

    Oui Non

    Les start-up ont-elles recours au Crdit dImpt pour la Comptitivit et lEmploi (CICE) ?**

    Les start-up ont-elles recours au Crdit dimpt Recherche (CIR) ?*

    3 . 3 s o u t i e n l i n n o v a t i o n

    * chantillon de 273 start-up

    >50 M5 50 M0 5 M

    75%

    25%

    50%

    50%

    68%

    32%

    Oui Non

    En %

    ** chantillon de 173 start-up

  • Les start-up ont-elles recours au Crdit dimpt innovation (CII) ?*

    Oui Non

    En %

    34

    66

    * chantillon de 169 start-up

    Oui Non

    En %

    48

    52

    ** chantillon de 122 start-up

    Les start-up bnficient-elles du label Jeune entreprise innovante (JEI) ?*

    3 . 3 s o u t i e n l i n n o v a t i o n

  • 3 . 3 s o u t i e n l i n n o v a t i o n 45%des start-up ont recours des

    incubateurs ou des acclrateurs

    Oui Non Oui Non

    Les start-up ont-elles recours des incubateurs ou des acclrateurs ? *

    Analyse prsente par tranche de chiffre daffaires Analyse des start-up par ge

    * chantillon de 183 start-up

    >50 M5 50 M0 5 M

    33%

    67%

    52%

    48%

    24%

    76%

    > 10 ans5 10 ans0 - 4 ans

    13%

    87%

    55%

    45%

    36%

    64%

  • +25%

    2015

    16 507

    2016

    20 571

    croissance des effectifs*

    Le top 10 des recruteurs ont cr 2 182 emplois

    Rpartition des embauches par zone gographique*

    Rpartition des effectifs par tranche de chiffre daffaires des start-up du digital**

    3 . 4 e m p l o i

    2 795embauches en France

    69%

    1 269embauches ltranger

    31%

    4 064emploi crs

    * chantillon de 317 start-up

    43%

    20%

    36%

    ** chantillon de 221 start-up

    0 5 M 5 50 M >50 M

  • Quel est le pourcentage de salaris trangers travaillant dans une entit francaise ?**

    Les start-up francaises rencontrent-elles des difficults pour recruter des salaris trangers*?*

    3 . 4 e m p l o i

    ** chantillon de 60 start-up

    2015

    84%

    16%

    2016

    83%

    17%

    trangers Franais Oui Non

    30%

    70%

    * chantillon de 112 start-up

  • 3 . 4 e m p l o i

    Quel est le pourcentage des femmes employes dans les start-up ?*

    Qualification des effectifs (2016)**

    Hommes Femmes

    28%

    24%

    5%

    68%

    3%

    72%

    * chantillon de 126 start-up ** chantillon de 133 start-up

    Baccalaurat ou moins

    Licence ou moins

    Master

    Doctorat

  • Qualification des effectifs (2016)**

    3 . 4 e m p l o i

    Types de contrat de travail (2016)*

    4

    89

    5

    En %

    Contrat Dure Indtermine (CDI)

    Contrat Dure Dtermine & Intrim

    Contrat dapprentissage

    Stage

    les start-up ont-elles recours des freelances** ?

    ** chantillon de 120 start-up* chantillon de 133 start-up

    Oui Non

    45%55%

    2

  • 3 . 4 e m p l o i

    Focus sur le recrutement de lanne 2017

    94%vont embaucher

    en 2017*

    53%des start-up interroges

    considrent que les profils

    les plus difficiles recruter

    sont les dveloppeurs***

    *chantillon de 122 start-up **chantillon de 115 start-up

    Profils recherchs**

    ***chantillon de 110 start-up

    Commerciaux/marketing Programmeurs/dveloppeurs Autres

    47%

    40%

    13%

  • 3 . 4 e m p l o i

    Ratio des salaires dirigeants par rapport aux salaires des employs**

    ** chantillon de 103 start-up* chantillon de 158 start-up

    ge moyen*

    2015 2016 2015 2016

    Dirigeants

    39 ans 40 ans

    Salaris

    31 ans 31 ans

    Moyenne

    2.4 2.2

    Max.

    13.2

    7.2

    Min.

    0.5 0.6

  • 3 . 4 e m p l o i

    Le dirigeant est-il un serial entrepreneur ?*

    Oui Non

    * chantillon de 166 start-up

    pourcentage de femmes dirigeantes*

    ** chantillon de 176 start-up

    8%dition 2016

    10%dition 2017

    9%dition 2015

    52%

    48%

    52%

    48%

    2015 2016

  • Quels sont les freins au developpement ?*

    *chantillon de 82 start-up

    1er choix 2e choix 3e choix

    2%

    1%1% 11%

    1% 4% 10%

    5% 9% 10%

    6% 5% 7%

    8% 12% 10%

    9% 8% 10%

    13% 11% 9%

    15% 11% 5%

    14% 20% 8%

    26% 14% 10%

    Manque dinfrastructure rseau

    Manque dattractivit de la France

    Autre

    troitesse du march franais

    Fiscalit des entreprises inadapte

    Rigidit du droit du travail

    Complexits administratives

    Difficult contractualiser

    Difficults de financement

    Cot du travail

    Difficults recruter les talents

    3 . 4 e m p l o i

  • contacts

  • 4 . 1 c o n t a c t s

    Franck SebagPartner, EYVC & IPO Leader Western Europe & Maghreb franck.sebag@fr.ey.com

    @frsebag

    Xavier LorphelinManaging Partner Serena Capital xlorphelin@serenacapital.com

    @xlorphelin

  • EY | Audit | Conseil | Fiscalit & Droit | Transactions

    EY est un des leaders mondiaux de laudit, du conseil, de la fiscalit et du droit, des transactions. Partout dans le monde, notre expertise et la qualit de nos services contribuent crer les conditions de la confiance dans lconomie et les marchs financiers. Nous faisons grandir les talents afin quensemble, ils accompagnent les organisations vers une croissance prenne. Cest ainsi que nous jouons un rle actif dans la construction dun monde plus juste et plus quilibr pour nos quipes, nos clients etla socit dans son ensemble.

    Prsent dans 15 bureaux en France, EY accompagne depuis plus de 30 ans, les entrepreneurs et les entreprises de croissance qui veulent devenir leaders sur leur march. Quelle que soit leur taille, leurs enjeux et leur secteur, nos 1500 collaborateurs ddis runi...