Bilan de la recherche sociale au Québec auprès des jeunes en difficulté et leur famille Claire Chamberland Titulaire Chaire de recherche senior du Canada

  • Published on
    04-Apr-2015

  • View
    102

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • Bilan de la recherche sociale au Qubec auprs des jeunes en difficult et leur famille Claire Chamberland Titulaire Chaire de recherche senior du Canada sur la victimisation des enfants cole de Service social Universit de Montral Richard Cloutier Professeur mrite associ lcole de psychologie Universit Laval RUIJ 1102091
  • Page 2
  • Un peu dhistoire RUIJ 1102092
  • Page 3
  • 3 En 1981, les CJ nexistaient pas Les ordinateurs personnels nexistaient pas encore Ni le courriel, ni internet Mais la recherche sociale existait Dans les universits (CRSH, CQRS, FCAC) Dans les Centres de services sociaux avec plusieurs chercheurs en tablissement. Mais cela ne fonctionnait pas de la mme manire
  • Page 4
  • RUIJ 1102094 Des CSS aux CPEJ 1966-1972 la commission denqute sur la sant et les services sociaux (le rapport Castonguay- Neveu) => les CLSC, les CSS le rapprochement de la sant et du social Janvier 1979: La LPJ entre en vigueur 1990: la rvision de la Loi sur la sant et les services sociaux sur la base de lanalyse de la Commission Rochon (rapport en 1988) => Nouvelle Loi en 1991 avec raffirmation du rle du rseau des CLSC et apparition des CPEJ ou CJ maintenant (fusions, intgration, mission jeunesse) Les CSS faisaient de la recherche (ex.: Micheline Mayer, Teresa Sherif, )
  • Page 5
  • Deux documents marquants qui ont structur les objets et dynamiques de la recherche sociale 5 dcembre 1991 Un Qubec fou de ses Enfants: objectifs pour les 10 prochaines annes (il faisait lui-mme suite aux rapports Batshaw -1975, Charbonneau -1982, Harvey I et II- 1988/1991) mais ctait notre rapport, rsultat dune vaste consultation.Rduire de 25 30% ngligence, abus, marginalisation.Rduire de moiti pauvret des jeunes familles.Accent sur la prvention et concertation et action communautaire 15 juin 1992 La Politique de la Sant et Bien-tre et ses 19 objectifs notamment les mauvais traitements, les troubles de comportement des jeunes, la dlinquance, la violence faite aux femmes, l'itinrance, l'alcoolisme et l'usage abusif des psychotropes, les problmes de sant mentale ou le suicide. ex. D'ici l'an 2002, diminuer les cas d'abus sexuel, de violence et de ngligence l'endroit des enfants, et attnuer les consquences de ces problmes. RUIJ 1102095
  • Page 6
  • La phase gocentrique deux CULTURES qui coexistent Deux dynamiques/modles historiques Lexprimentation sociale Lanalyse dcisionnelle RUIJ 1102096
  • Page 7
  • Deux dynamiques/modles historiques: Phase gocentrique LExprimentation sociale Pour chercheur universitaire, milieu=un terrain Expertise des chercheurs est spcialise Contrle les questions de recherche Enjeu: Qualit des connaissances; validit interne; contrle des variables (devis; randomisation) Implantation de programme: degr de conformit Transfert des connaissances: diffusion top-down Limites: savoir fragment, accent sur le quoi et pourquoi au dtriment du comment RUIJ 1102097
  • Page 8
  • Deux dynamiques/modles historiques: Phase gocentrique LAnalyse dcisionnelle Le chercheur en tablissement subordonn aux questions de la direction et aux urgences de laction Expertise des chercheurs est plus polyvalente Enjeu: pertinence sociale, stratgique et politique Recherche de type utilitaire Limites: savoir morcel et plus centr sur le court- terme; peu de programmation de recherche RUIJ 1102098
  • Page 9
  • Des exceptions notables De vraies concertations, il y en a eu: Jeannine Guindon (les forces du moi; Le Centre de psychoducation du Qubec) Nol Mailloux ( le Centre dOrientation/fondation du dpartement de psychologie de lUniversit de Montral avec Gilles Gendreau, Marc Leblanc, Claude Bilodeau Boscoville La psychoducation au Qubec est ne dun partenariat universit/milieu de radaptation (aujourdhui: plus de 3000 membres de lOrdre des psychoducateurs au Qubec) CRSC 1985 Fdration des CLSC (Hector Ouellet, Marie Simard, Jacques Vachon.. JEFAR actuel) Micheline Mayer au CJMtl, Teresa Sherif au CJQ RUIJ 1102099
  • Page 10
  • Mais quest-ce quune culture? RUIJ 11020910
  • Page 11
  • Dimensions dune culture 1. Univers symboliques (valeurs, croyances, ides, coutumes et pratiques 2. Rapports Sociaux (mode dorganisation, rles et changes) 3. Culture matrielle (outils de travail) RUIJ 11020911
  • Page 12
  • Le milieu universitaire valorise Le milieu de pratique valorise La pertinence des connaissances La qualit des services Lautonomie professionnelle La dmarche intuitive- dductive Les savoirs implicites et explicites RUIJ 11020912 La qualit scientifique des connaissances La crdibilit scientifique La libert acadmique La dmarche hypothtico-dductive Les savoirs systmatiss
  • Page 13
  • Le chercheur universitaire Obit des obligations de production scientifique (temps, type de production, publication et subvention) La sanction vient de lvaluation par les pairs Conoit des thories du problme qui dbouchent sur des thories de laction. Le praticien Obit des obligations dintervention (rpondre la demande, sajuster aux virages) La sanction vient de la satisfaction des clientles et de la rsolution de problmes Conoit des thories de laction qui dbouchent sur des thories du problme. RUIJ 11020913
  • Page 14
  • Le milieu universitaire Le milieu de pratique sappuiesappuie Sur un fonctionnement collgial et une adhocratie (lexistence de petites quipes centres sur latteinte dun objectif) Le savoir-penser permet de chercher et gnrer des connaissances de qualit Sur des lignes de gestion et une autonomie professionnelle encadre par des lois Le savoir-faire permet de trouver des rponses concrtes aux questions des gestionnaires/intervenants. RUIJ 11020914
  • Page 15
  • Elle repose, luniversitEn milieu de pratique, sur elle dpend La dmarche scientifique La littrature Les modles thoriques Les devis Les instruments Les statistiques Des protocoles et mesures De la programmation Des approches dintervention RUIJ 11020915
  • Page 16
  • RUIJ 11020916 Un troisime modle en mergence? Stade allocentrique Ouverture lautre : frquentation; interactivit;rciprocit; lieux institus communs Co-opration chercheurs/milieux (du co- dveloppement de la programmation jusquaux co- auteurs du transfert des connaissances) Dfi de relever le choc culturel de deux mondes distincts dont lancrage et lhistoire diffrent
  • Page 17
  • RUIJ 11020917 volution des objets, mthodes et contextes de recherche
  • Page 18
  • RUIJ 11020918 volution des objets 1980-1995/99 Recherches comprhensives, fondamentales, +axes sur dveloppement normatif de lenfant Peu de recherches sur problmatiques et sur intervention/prvention/valuation
  • Page 19
  • 1980-1995/99: Thmes principaux 1) Dveloppement de lenfant Sensibilit maternelle Conduites parentales Comptence sociale Co-parentalit Conflits conjuguaux Performance scolaire Interaction garderie-famille 2) Familles et rorganisations Sparation, relation dans fratrie 3) Dveloppement cognitif, psychologie sociale, mthodologie Jugement, raisonnement morale, schma de soi, estime de soi 4) Inadaptation sociale tude longitudinale de lagressivit, anxit RUIJ 11020919
  • Page 20
  • volution des objets 2002-2010 Recherches appliques Axes davantage sur des problmatiques Augmentation de projets dintervention/prvention et dvaluation RUIJ 11020920
  • Page 21
  • 2002-2010: Thmes principaux 1) Problmatiques Inadaptation sociale Mauvais traitements Problmes scolaires Victimisation par les pairs Dlinquance Toxicomanie, itinrance, criminalit MTS/SIDA 2) Dveloppement des enfants La relation parent-enfant comme focus Caractristiques parentales Jeux de batailles Autorgulation Style dattachement Pratiques disciplinaires Adaptation sociale Coping parental Adoption RUIJ 11020921
  • Page 22
  • 2002-2010 Thmes principaux (suite) 3) Famille Fratrie, Paternit 4) Interculturel Acculturation, relation parent-enfant; rponses des systmes aux parents immigrants; surreprsentation des populations immigrantes et autochtones en protection de la jeunesse; 5) Prvention et Intervention/valuation RUIJ 11020922
  • Page 23
  • volution des objets Des objets de recherche porteurs de continuit mais aussi renouvellement et mergences : ngligence; pidmiologie des mauvais traitements (enqutes populationnelles, signalements, donnes administratives) Connaissance des clientles et mergence de nouvelles problmatiques (ex) enfants exposs la violence conjugale; mauvais traitements psychologiques; jeunes de gang de rue; polyvictimisation; mdicalisation des jeunes; suicide chez les jeunes; lien entre MT et TC/Dlinquance; sant mentale et toxicomanie chez parent; enjeux interculturels Emphase mis sur les recherches axes sur le comment: (ex alliance thrapeutique; lien entre gravit et intensit des intervention; approche centre sur les forces et les besoins des enfants et des familles. Approfondissement des approches : bases sur les thories de lattachement, des trauma et familial/systmique. Accent mis valuation dimplantation pour ajustement et flexibilit (Ces annes incroyables!) RUIJ 11020923
  • Page 24
  • volution des objets Faons de faire et complexification des objets: 1) Partenariat accru dans formulation conjointe des questions et de linterprtation des rsultats; du dveloppement et de lvaluation des approches Ex: pidmiologie: participatory data analysis , Enqute sur violence parentale) 2) valuation de programme (co-dveloppement des contenus (AIDES); accent mis sur ladaptation/appropriation vs conformit au programme RUIJ 11020924
  • Page 25
  • RUIJ 11020925 volution des mthodes de la recherche sociale Approches multidisciplinaires Recherche action/ recherche- intervention Recherche valuative Approches qualitative/quantitative/mixtes Perspectives pidmiologiques: depuis les enqutes transversales (habitudes de vie, ados-familles et milieux de vie) vers les suivis longitudinaux Analyses secondaires sur banques de donnes Mta-analyses
  • Page 26
  • RUIJ 11020926 Un contexte favorable aux partenariats Reconnaissance de lconomie du savoir et de la valeur des donnes empiriques pour fonder la pratique Recherche de lefficience travers linnovation base sur des donnes probantes Conviction que le R&D est payante, mme dans les services sociaux tablissements neufs : dots dune nouvelle mission et la recherche dune identit, dune cohrence interne, dun langage commun les centres jeunesse (1992) Gnralisation de la logique des meilleures pratiques et de la reddition de compte fondes sur des donnes probantes dans les milieux de pratique. Mme les lois : valuation du degr dimplantation des nouvelles mesures et de leur impact sur la population.
  • Page 27
  • Un contexte favorable aux partenariats/interactivit Des universits souvrant, petit petit, sur la valeur potentielle de la recherche sociale, applique et en partenariat. Valorisation du transfert des connaissances, du rle de la pertinence sociale des recherches, de linnovation sociale de la recherche participative dans les critres de promotion; Bureau de valorisation de la recherche Programmes dorganismes subventionnaires (CQRS CRSH Centres dexcellence Chaires de recherche) et critres dvaluation axs sur le partenariat ( qualit du partenariat, expriences de transfert des chercheurs; programme de diffusion/transfert dans la demande de subvention; indicateurs de ralisations: produits livrables Apparition des centres de liaison et de transfert de connaissance (CLIPP, CETREQ et autres); Programmes de rsidence de recherche en milieu de pratique, internats doctoraux (CJM-IU, CJQ-IU) (espace de rciprocit) RUIJ 11020927
  • Page 28
  • RUIJ 11020928 Une meilleure capacit de cerner la complexit De nouveaux outils donnant accs une comprhension du fonctionnement de systmes complexes La mesure de linfluence de paramtres multiples qui influencent le risque chez lenfant et sa famille
  • Page 29
  • Les dfis conjugus au pluriel pour les rseaux RUIJ 11020929
  • Page 30
  • RUIJ 11020930 Les dfis des jumelages disciplinaires et institutionnels Multidisciplinarit: le partage des objets de recherche et la complmentarit des approches Les partenariats universits- milieux: superposer les missions Des ingrdients ncessaires aux mlanges russis: le partage du pouvoir, des ressources, des actions Avons-nous russi?
  • Page 31
  • Rapprochement des cultures? Des accommodement trs raisonnables Tensions gocentriques existent toujours mais plusieurs conditions favorables au stade allocentrique tape dquilibration: lmergence dun nouveau stade de dveloppement: recherche interactive Fusion des identits ni ncessaires, ni souhaitables MAIS Passion pour les mmes finalits ou focus sur les mmes objectifs: condition ncessaire De la diffusion des connaissances lutilisation des connaissances pour amliorer les pratiques RUIJ 11020931
  • Page 32
  • Conditions gagnantes pour appropriation de la recherche et utilisation des connaissances (Dagenais et al,. 2010: Gervais et Chagnon, 2010; Berthelette, 2010) Connaissances: Qualit et accessibilit des connaissances concrtes, applicables et centres sur les besoins Utilisateur:Apport de rponses concrtes;rsultats conformes aux attentes; avantage peru Chercheur:crdibilit, capacits relationnelles; adaptation aux besoins Interactions: Intensit et continuit des interactions chercheurs/utilisateurs Contexte organisationnel: valorisation, ressources, climat coopratif, ouvert au changement Stratgies de soutien: momentum, confiance, importance perue, rflexivit, adaptation des formats, accompagnement (activits de co- dveloppement; supervision) Technologies: favoriser change dinformations et communication entre acteurs (ex bulletin lectronique, communauts de pratique, vidoconfrence, formation support mdia, guide de pratique.) RUIJ 11020932
  • Page 33
  • En somme des cultures qui senrichissent RUIJ 11020933 Des univers symboliques plus compatibles et qui se co- construisent Espaces de rciprocit et dchanges de plus en plus prcoces; croisement des savoirs et parfois des identits (chercheur clinicien ou clinicien chercheur) Des rapports de pouvoir plus galitaires; respect des expertises (personne est au service de lautre); mis en commun des ressources (prt de service;) reconnaissance des milieux de pratique un facteur important pour un chercheur Culture matrielle plus partage: valorisation dune dmarche scientifique en milieu appliqu et une centration plus assume sur des recherches ancres sur la programmation des tablissements
  • Page 34
  • RUIJ 11020934 RUIJ les enjeux davenir Rseau ? Universitaire ? Intgr ? Jeunesse ? La marche est haute et la russite passe par lincontournable indicateur participation: ce doit tre un projet commun
  • ...

Recommended

View more >