of 44/44
Catalogue 2012/2013

bold catalog

  • View
    233

  • Download
    6

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Publishing house catalog for 2012/2013

Text of bold catalog

  • Catalogue2012/2013

  • R-CRITU-RES

    mdias mixtesinterprtationconstruction

    inventionsupports

    outils

  • DE NOU-VELLES PERSPEC-TIVES La question de la conservation est moins sre. Si le parchemin et dans une moindre mesure

    le papyrus a pu traverser des millnaires, on ne possde gure de recul pour les supports lectroniques. Les CD-ROM semblent pouvoir rsister au temps, mais certains spcialistes nous assurent que leur dure de vie ne devrait pas dpasser dix ans. Et dailleurs, trouverons- nous encore des lecteurs capables de les lire dans cinquante ans? Qui est encore capable aujourdhui de lire des disques au format 514? Quant notre exprience dinternaute, elle nest gure plus encourageante. Sur une liste de liens offerts par une page Web, on peut sattendre ce que le tiers en soit prim au bout de deux ou trois ans. Les causes en sont multiples: lauteur du texte a dmnag ou a perdu son compte sur le serveur, ou ce dernier a t remplac. Le texte lectronique rvle ici ses limites, qui sont lenvers de ses qualits: il est fragile et peut disparatre tout moment.Sous format lectronique, le Livre est ainsi confront son ultime avatar. Lextrme labilit du texte et la facilit avec la- quelle on peut maintenant le manipuler, le dcouper et le copier contribuent en faire un objet banal, rptitif et dune valeur plus relative que jamais auparavant. Aussi le

    Catalogue 2012/2013Avant-propos

  • DE NOU-VELLES PERSPEC-TIVES

  • sommaire

    11.

    13.

    17.

    19.

    23.

    27.

    29.

    TYPOGRAPHIE CONTEMPORAINE.3D TYPE

    TYPOGRAPHIE PLASTIQUEI LOVE TYPE, FRANKLIN GOTHIC

    TYPOGRAPHIE DE LA MATIRESAGMEISTER

    TYPOGRAPHIE DU MDIUMJOB WOUTERS

    TYPOGRAPHIE DINVENTIONTWENTY SIX CHARACTERS

    TYPOGRAPHIE DU PHYSIQUETYPE NAVIGATOR

    TYPOGRAPHIE DU PAPIERTYPOHOLIC

  • 31.

    39.

    41.

    43.

    45.

    47.

    31.

    33.

    35.

    37.

    TYPOGRAPHIE DE LHOMMEADRIAN FRUTIGER

    TYPOGRAPHIE ANTHROPOLOGIQUEDU PAPYRUS A LHYPERTEXTE

    TYPOGRAPHIE DU MDIUMTYPOMOFO

    TYPOGRAPHIE CRATIVETYPE PLAYER

    TYPOGRAPHIE DE LAUTRELAURA BERETTI

    TYPOGRAPHIE VERSATILECLEMENTINE PLEUX

    TYPOGRAPHIE UNDERGROUNDMARTHE DE LAFORCADE

    TYPOGRAPHIE MERGENTECAMILLE DANNEELS

    TYPOGRAPHIE DU MONDEMARINE NARQUET

    TYPOGRAPHIE DHISTOIREMLAINE TOP

  • SUP-PORTS

  • La dmocratisation des outils conjugue la d-lgitimation de la comptence esthtique a contribu brouiller les frontires qui interdisaient au profane, jusquau milieu du XXe sicle, laccs un espace restreint dont les imprimeurs avaient le monopole: la typographie. Ces deux facteurs sont lorigine de profondes modifications du rapport la forme typo-graphique, qui, dans le domaine de la production, comme dans celui de la consommation si lon prend le point de vue du lecteur, invitent reconsidrer la lettre en dehors de ses usages lgitimes et des critres esthtiques dominants. Repenser la valeur du signe dans la perspective de ses usages, cest aussi rflchir, en dehors des classifications proposant des catgories transcendantes, aux conventions qui nous lient son existence. Cette valeur nest alors plus chercher dans la forme, mais dans le spectateur qui en est le tmoin, et au-del, dans tout ce qui accompagne lcrit et qui ne relve plus de la lecture.

    12

    3DTY-PE

    TYPO

    GRAP

    HIE C

    ONTE

    MPOR

    AINE

  • Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

    300PROJETS

    Le dcalage entre le processus de lecture et la perception du signe plastique, serait par ailleurs questionner sur le terrain scientifique. John Ridley Stroop, psychologue amricain n en 1897, a mis en vidence ds 1935 les relations entre une tche principale et un processus cognitif interfrant. Lexemple des couleurs est bien connu: le fait de devoir lire le nom dune couleur, crit dans une couleur diffrente de celle quil dsigne, cre une interfrence se manifestant par un temps de raction plus long. Le caractre typographique (entendu comme couleur, forme et matire) najoute rien au contenu

  • Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

    14

    I LOVE TYPE

    La famille typographique des linales, ou grotesques selon la terminologie allemande, se caractrise par labsence dempattement (police sans srif). Elle sest dveloppe aprs la Premire Guerre mondiale dans un contexte de banalisation des imprims publicitaires (affiches, catalogues), et de recherche du Bauhaus au dbut des annes 1920, les travaux des artistes du Bauhaus bannissent tout esthtisme et tendent vers le fonctionnalisme, mlangeant architecture et typographie quils traitrent de la mme manire en adoptant des modles qui leur semblaient dnus de caractristiques culturelles. Les linales sont une famille apparue au XIXe sicle.

    LA FAMILLE DES LINALES TAIT LA BASE EMPLOYE POUR LES AFFICHES PUBLICITAIRES ET NEXISTAIT QUEN CAPITALE. LES POLICES ISSUES DE CETTE FA-MILLE ONT POUR CARACTRISTIQUE PRINCIPALE LA SOBRIT, ELLES TAIENT

    FRANKLIN GOTHIC

    TYPO

    GRAP

    HIE P

    LAST

    IQUE

  • I LOVE TYPE On les surnomme aussi Grotesques. Elles sont issues de la tradition des affiches, des enseignes. Ce sont des catgories contemporaines. Malgr des connotations modernes, leurs origines sont nettement classiques. Cette proto-linale, en tant que caractre de titrage, ne comprend alors que des capitales. On peut toutefois signaler des manifestations de linales, notamment dans des marques de fabrique, ds le XVIIIe sicle.Au cours du XIXe sicle, la capitale sans empattement devint le signe distinctif dun nouveau vocabulaire

    graphique de titrage. Les formes sobres adoptes par cette famille devinrent symboliques de labandon des rfrences historiques. Elles proviennent des critures grecques et latines et leur apparition dans lhistoire correspond la redcouverte de lantiquit grecque, en effet la gravure lapidaire en appelait cette catgorie de lettres en capitales. Lvolution de la lithographie en augmenta encore lutilisation par la

  • MATIRES

  • MATIRES

  • TYPOHOLICDE LINSTALLATION AUX CARACTRES IMPRIMS, TYPOHOLIC RUNIT 120 EXEMPLES O LA TYPOGRAPHIE STIMULE LIMAGINATION DES CRATEURS.

    18

    Depuis le dbut des annes 1990, on se demande rgulire- ment dans des colloques ou des revues si le livre lectronique pourra un jour remplacer le vrai livre .Pour beaucoup encore, un vrai livre ne saurait tre quun ouvrage imprim sur papier, que lon peut prendre en mains, emporter avec soi sur une plage ou dans le mtro, et qui procure en outre des sensations tactiles et olfactives rattaches la matrialit de lobjet. Selon cette dfinition, il est bien vident que le document lectronique ne pourra jamais accder la dignit du livre.Rappelons quun dbat similaire avait dj eu lieu, dans la Rome du IIIe sicle de notre re. Loccasion en avait t fournie par linterprtation dun testament dans lequel taient lgus les livres du

    dfunt: fallait-il entendre par l les seuls rouleaux de papyrus ou y inclure les codex? Selon lavis juridique dun avocat de lpoque, cest cette dernire conception qui devait prvaloir: Les codex doivent aussi tre considrs comme des lires. On regroupe sous lappellation de livres non pas des rouleaux de papyrus mais un mode dcriture visant une fin dtermine.Ce jugement oblige ainsi prendre une certaine hauteur par rapport la question initiale et nous rappelle quun livre renferme de lcrit dans une intention donne. Cette tendance

    TYPO

    GRAP

    HIE D

    U PA

    PIER

  • Typo Holic, que lon pourrait traduire par dpendant ou addict et dont le sous-titre est: Tout dont vous avez besoin cest de la Typo ! est le remarquable dernier ouvrage de Victionary sur la typographie.

    Vous dcouvrirez dans ce livre dcoup en deux volets, tout dabord plus de 40 nouvelles familles typographiques numriques ou en installation, suivies par 200 pages aux couleurs vives de projets

    Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais, francais.

  • 20

    LE TRAVAIL DE STEFAN SAGMEISTER EST EN LIEN AVEC SA PERSONNALIT ORIGINALE,

    En 1981, il part de chez ses parents (ceux-tiennent un magasin de prt porter) et sinstalle Vienne. Accept sa deuxime tentative, il tudie le design graphique lUniversit des Arts Appliqus de Vienne. Quatre ans plus tard, il est diplm avec la plus haute mention et reoit un prix de 1 000 $ de la ville de Vienne. Il part New York en 1987 avec une bourse dtudes Fulbright en poche et tudie lInstitut Pratt. Oblig de revenir en Autriche pour faire son service militaire en 1990, il cre la mme priode les affiches pour le Festival de Jazz Nickelsdorf.Lanne 1991 est celle de son dpart pour Hong Kong o il dcroche un emploi en tant que typographe dans lagence de publicit Lo Burnett Hong Kong Design Group. Un an plus tard il fait polmique avec laffiche Bum-Bearing 4 AS.Il retourne New York en 1993 o Tibor Kalman le parraine pour lobtention de sa carte verte et

    lembauche dans son studio, M&CO. Six mois plus tard, Kalman ferme le studio. Stefan Sagmeister en profite alors pour ouvrir un studio son nom dans le but de faire du design pour les groupes musicaux quil apprcie en se payant le luxe de choisir ses clients. Il y emploie le

    TYPO

    GRAP

    HIE D

    E LA M

    ATIR

    E

  • pochette de Set the Twilight Reeling. Il commence cette mme anne une srie daffiches (une par an pendant trois ans) pour lorganisation de designers professionnels amricains AIGA, allant jusqu se graver au cutter les lments de la dernire affiche (il expliquera plus tard quil souhaitait exprimer ainsi la douleur que ressent chaque cratif en accouchant dun projet). Un an plus tard, il retravaille avec David Byrne et enchane avec le Bridges to Babylon des Rolling Stones.Il a rejoint un groupe anti-guerre en Irak, accompagn de cinq cents artistes et personnalits.En 2003 aprs une anne sabbatique et une

    things I have learnt so farin my life LE TRAVAIL DE STEFAN SAGMEISTER

    EST EN LIEN AVEC SA PERSONNALIT ORIGINALE,

    designer Hjalti Karlsson.Alors quaucun label ne semble tre intress par son travail, il saisit lopportunit de concevoir la jaquette de H.P Zinkers pour lalbum Mountains of Madness. L o ses contemporains ne trouve pas dintrt au support CD, Sagmeister voit le potentiel dexcitation quil peut crer chez le consommateur. Avec la jaquette de cet album, il remportera la premire de ses quatre nominations aux Grammy Awards.En 1995 il collabore avec David Byrne pour la compilation Afropea puis avec Lou Reed en 1996 pour la fameuse

  • OUTILS

  • Letman, six lettres derrire lesquelles se cache lartiste Job Wouters. Dun style immdia te ment recon nais sable, les lettrages, calli gra phies et autres illus tra tions typogra phiques de Letman suscitent depuis quelques annes lintrt des grands groupes (Audi, Heineken, Monoprix, etc.), de la mode (Dries van Noten) et des amoureux des lettres.Pass par la KABK de La Haye et la Rietveld dAmsterdam, Letman doit aussi beaucoup au graffiti. lnergie et lesthtique hrites de ce dernier (pour son diplme, Letman avait ralis 500 posters diff rents avec les noms de ses camarades) se sont ajouts des techniques et des modles calli-gra phiques plus classiques et appli qus (pinceau pointu, plume plate, etc.) et un souci de lobjet fini (techniques dimpression, couleurs, choix des

    24

    TRAVAUX A LENCRE

    TYPO

    GRAP

    HIE D

    U M

    DIUM

  • En dehors du graffiti, ses influences et ses sources dinspiration sont diffi ci le-ment identi fiables (ses formes semblent relever davan tage dune sensi bi lit anglo- saxonne) et voluent en fonction du sujet. En conti nuant se consti tuer un vocabu laire de formes nouvelles, Letman renoue rguli re ment avec lnergie et lchelle du graffiti par le biais de la perfor mance et de la fresque. ce titre, on notera sa fresque- performance en colla bo ra tion avec lartiste Gijs Frieling pour le lance ment de la collec tion Automne/ Hiver de Dries van Noten,le style actuel de Letman doit

    Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

    letman

  • 26

    dans un ocan de documents interconnects. La navigation suppose un dplacement lestime dans un environnement non balis, o nexistent pas de repres stables, de routes prcisment traces. Cest une activit qui prsente aussi des prils et des surprises: on peut se perdre, aborder sur une terre nouvelle, schouer sur un rcif (pendant plusieurs annes, cela correspondait la fameuse Error 404). Danciennes adresses ont disparu ou dmnag, de nouvelles surgissent: linformation est emporte dans un vaste et constant mouvement de mare. Mais peut-on dire du hardi navigateur quil lit encore? Certes, il est oblig de lire pour se rendre

    dun nud un autre. Mais, dans la mesure o il navigue, sa lecture sera hache, rapide, instrumentale et entirement oriente vers laction. Comme un surfeur, le cybernaute ne fait que glisser sur lcume constitue par des milliers de fragments textuels. Berc par linfini moutonnement des liens et des textes, il semble quil vise dabord rapporter de son expdition des preuves de

    Avec la numrisation de lcrit et la mise en circulation quotidienne de millions de mots sur le Web, le mode extensif de lecture va trouver de nouvelles mtaphores.

    Chacun sait aujourdhui quon ne lit pas un hypermdia: on y navigue ou on y surfe. Il semble en effet difficile de trouver des termes plus appropris pour dcrire laction du cybernaute qui surfe sur la crte dune vague dinformations sans cesse renouvele ou qui navigue dun nud un autre

    TYPENAVIGATOR

    JOUER,INVENTER,VISITER LES MILLES FACETTES DES LETTRES

    TYPO

    GRAP

    HIE D

    U PH

    YSIQ

    UE

  • sa navigation, consistant souvent en quelques adresses plus ou moins exotiques. En matire dcriture, la mtaphore de la navigation est bien plus ancienne que ne le laisserait croire sa popularit rcente. Curtius nous apprend ainsi que les potes romains avaient coutume de comparer la rdaction dun ouvrage une traverse en bateau.

    Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

  • INTER-PR-TATION

  • 30

    dnomination Cette faon de rduire un processus mental un simple contenu lexical est sans doute une forme extrme de ce que lon doit bien appeler la crainte du psychologisme.Or, comme le dit Bakhtine, le sens nest pas soluble dans le concept (p. 382). En effet, le sens ne peut avoir dexistence qu lintrieur de lesprit qui comprend. Il est, en dernire ana- lyse, la projection pseudo-objective de la confiance que possde chacun

    Quest-ce que le sens? Si lon examine ce terme dans sa seule rfrence au domaine du langage, on constate que le sens est souvent vu comme un donn en soi, qui prexisterait la saisie quon peut en faire: on cherche le sens dun texte, on dira que telle phrase a un sens plus profond quon ne laurait pens, etc. Normalement implicite, toile de fond pralable toute acti- vit discursive, le sens forme lhorizon sur lequel schafaudent nos jugements. Son importance est le plus souvent perue en ngatif, par rapport son absence. Cest alors linterjection spon- tane de a na pas de sens chez lindividu qui lit un texte quil ne comprend pas, ou son corollaire l, a a du sens quand, par une opration sur la matrialit du texte, ou sur ses propres fil- tres dinterprtation, le

    2.lecteur russit restaurer les conditions de viabilit du sens. On est tellement habitu riger son propre contexte dintellection en rfrent universel que lon en arrive croire que le sens est une valeur objective, dont la ralit serait mystrieusement incorpore dans les textes. Mme des smioticiens comme Greimas et Courts nchappent pas cette tenta- tion objectivante quand ils affirment que la comprhension peut tre identifie la dfinition du concept, assimil lui-mme

    TWENTY SIX CHARACTERST

    YPOG

    RAPH

    IE D

    INVE

    NTIO

    N

  • dans sa capacit de comprendre. Loin dtre un donn, mme cognitif, le sens est le produit de notre activit de compr- hension ou dexpression et na dexistence que dans le processus mme qui le fait natre. Cette conception se rapproche de la formule de Sartre, dans un de ses textes lumineux sur la lecture: le sens nest pas la somme des mots, il en est la totalit organique Il faut donc aborder la question du sens, chez un individu en train de lire, par lactivit cognitive qui

    le cre, soit lopration de comprhension. Une telle opration est inhrente la condi- tion humaine et fait partie de notre exprience quotidienne, de- puis notre plus jeune ge. Un acte de comprhension saccom- pagne dune sensation particulire de compltude, comparable leffet que produit la dcouverte de la bonne forme dans la thorie de la Gestalt. Cest cette sensation qui constitue la manifestation du sens, tandis que la signification ne constitue que la paraphrase que

    TWENTY SIX CHARACTERS

    Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

  • 32

    TYPO

    GRAP

    HIE A

    NTHR

    OPOL

    OGIQ

    UE

    Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

  • DES SIGNESCet ouvrage est la reprise perfectionne et actualise du livre Des signes et des hommes, paru en franais en 1983. Il sagit dune longue rflexion quAdrian Frutiger a mrie au long de sa vie professionnelle de crateur de caractres, denseignant et de pdagogue. travers les trois parties de cet ouvrage, Adrian Frutiger entrane le lecteur la dcouverte de la gense des tracs pertinents lmentaires et de lvolution des signes dans la vie des hommes, travers les millnaires et les cultures

    de notre plante, et ce que nous en faisons aujourdhui: comprendre et concevoir un signe, la fixation de la langue par le signe, lvolution du signe en un symbole, en une marque, en un signal.Un ouvrage de rfrence, crit par lun des plus grands typographes de notre temps. lire lentement. Plus de 2 000 croquis. Une bibliographie. Public concern: professionnels de la communication, enseignants, universitaires, tudiants et tout passionn des arts graphiques et typographiques, voire dethnologie et de sociologie. Soyons clair: cet ouvrage nest pas mettre entre toutes les mains. Il est en effet exhaustif, thorique et porte sur le signe, sa

    gense et son volution, et non sur la typographie et ses applications. Toutefois, connatre cette gense est un prrequis indispensable pour toute personne qui veut pratiquer avec discernement lart typographique.Surtout, la page, qui peut tre expose la vue de tous, permet au texte de cohabiter avec des images. Alors que le papyrus se renroulait sur lui-mme, aprs la consultation du texte, le codex peut rester ouvert une double page, tels ces grands psautiers du Moyen ge exposs dans les glises sur leur lutrin.La page devient ainsi le lieu o le texte, jusque-l peru comme une simple transcription de la voix, accde lordre du visuel. Elle va ds lors tre travaille de plus en plus comme un tableau et senrichir denluminures, chose profondment trangre au rouleau de papyrus. Le spectacle du codex ouvert devient ainsi emblmatique dune religion qui veut tendre tous lidal de la lecture des textes sacrs et faire partager au monde entier la nouvelle de la Rvlation. Diverses innovations favoriseront la mutation du rapport au texte et la lecture. Parmi celles-ci, il faut mentionner la sparation entre les mots, apparue au VIIe sicle, et qui entranera des amnagements dcisifs dans la mise en forme du texte. Entre le XIe et le XIIIe sicle, on verra se consolider bon nombre des pratiques qui permettent au lecteur dchapper la linarit originelle de la parole, grce notamment la demande.

    LA RICHESSE GRAPHIQUE DES CRITURES

    ADRIAN FRUTIGER, COUVERTURE SOUPLE,319 PAGES, 2000, ATELIER PERROUSSEAUX

  • 34

    DU PAPYRUSA LHYPERTEXTE

    Prcisons ainsi que la

    mise en place sur hypertexte dun essai est radicalement diffrente de

    celle dun manuel. Le

    premier peut fort bien

    saccommoder de pages

    de longueur variable, dans

    lesquelles sinsreraient

    des essais complets,

    cest--dire des units.

    Lactivit de lecture est associe, dans le cas du texte sur papier, des dimensions physiques particulires qui interviennent le plus souvent

    de faon subliminale: paisseur et caractristiques du papier, odeur de lencre et de la reliure, etc. On peut toucher le livre, le prendre entre

    ses mains et le sentir comme une prsence relle. Par comparaison, lordinateur est un mdia inerte dont lcran lourd et massif a quelque peu le caractre monumental TY

    POGR

    APHI

    E ANT

    HROP

    OLOG

    IQUE

    UN MANUEL SUR HYPERTEXTE, O LE CHEMINEMENT DE LLVE DOIT POUVOIR TRE

    Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

  • DU PAPYRUSA LHYPERTEXTE

    Longtemps lcrit a t peru comme une pure transcription de la parole ou, la rigueur, comme un simple supplment celle-ci, selon la position classique dveloppe par Rousseau dans lmile: Les langues sont faites pour tre parles, lcriture ne sert que de supplment la parole; sil y a quelques langues qui ne soient qucrites et quon ne puisse parler, propres seulement aux sciences, elles ne sont daucun usage dans la vie civile. Loin de rompre avec cette position, la linguistique moderne qui se constitue avec Saussure posera la primaut de loral comme principe mthodologique de base:Langue et criture sont deux systmes de signes distincts; lunique raison dtre du second est de reprsenter le premier; lobjet linguistique nest pas dfini par la

    combinaison du mot crit et du mot parl; ce dernier constitue lui seul cet objet. Mais le mot crit se mle si intimement au mot parl dont il est limage quil finit par usurper le rle principal; on en vient donner autant et plus dimportance la reprsentation du signe vocal qu ce signe lui-mme. Cest comme si lon croyait que, pour connatre

    quelquun, il vaut mieux regarder sa photographie que son visage. Derrida sattaquera de front ces positions traditionnelles et se fera le tenant dune grammatologie

    des pierres tombales et o le texte parat hors de porte, inaccessible. Saisi purement par le regard, il risque de rester pour le lecteur une abstraction froide. Aussi est-il impor-

    tant de mettre en uvre tous les moyens qui permettront au lec- teur de sapproprier la surface de lcran, de la fantasmer comme une prsence

    LCRITURE ET LA FIXATION DE LA PENSE. LORALIT ET LHYPERTEXTE.

  • INVEN-TION

  • 38

    Mais qui ne va pas sans risque pour la sant. Le fait de proposer des icnes est une autre faon de rompre avec labstraction de la chose imprime. Les images, en effet, invitent un mode de lecture diffrent, dordre symbolique, et qui tisse des rapports subtils avec le texte. En outre, la couleur, parce quelle est saisie par la vision priphrique, contribue donner au texte une dimension plus vivante et plus chaude, qui compense la faible dfinition de lcran et ajoute la richesse du matriau visuel. Utilise de avec cohrence, elle permet un reprage plus facile et, dans le cas dune situation didactique, une meilleure assimilation des notions prsentes. Lordinateur peut aussi ajouter des vnements virtuels afin de traduire dans le domaine visuel ou auditif certaines caractristiques qui accompagnent la consultation du livre dans le monde physique. Par exemple, un bruit de page froisse correspondant au changement de page recrera chez le lecteur-spectateur limpression de feuilleter un livre imprim sur papier fort ou un ancien

    efficace de regrouper des textes destins une lecture suivie, surtout dans le cas de textes considrs comme durables ou devant procurer une motion esthtique renouvele. Mais la dimension hypertexte deviendra de plus en plus indispensable tout un chacun parce quelle offre une plus grande souplesse de consultation et quelle permet plus facilement au texte de se plier la volont de lusager et de ragir ses actions.Cela est particulirement vident pour lencyclopdie. Dans la version papier, une recherche choue si le mot que lusager a en tte ne correspond pas lentre slectionne. Il en va diffremment pour une encyclopdie informatise, o les contrles tabulaires sont extrmement tendus. Le lecteur dune telle encyclopdie peut rechercher une donne soit en consultant

    parchemin effet dj courant dans des encyclopdies lectroniques ou des jeux comme Riven. Le changement de page peut galement tre accompagn deffets optiques analogues aux procds dont sest dlect le cinma pendant longtemps: fondu au noir, fondu enchan, mouvement en spirale, effet de puzzle, etc. La dure que prend cette mme opration a son importance pour latmosphre de lecture: rapide, elle pousse le lecteur avancer vite; lente, elle oblige un pas mesur, une approche plus attentive du contenu de la page.Combins, ces divers procds concourent mettre en place un hyperlivre aussi maniable que la t le codex, et aussi indispensable que lui aux oprations de culture. Certes, il est probable que le format du livre restera longtemps encore une faon

    Cet ouvrage est la reprise perfectionne et actualise du livre Des signes et des hommes, paru en franais en 1983. Il sagit dune

    FAIRE DFILER UNE LIGNE DU TEMPS, O TOUTES LES DONNESTY

    POGR

    APHI

    E DU

    MDI

    UM

  • Typo-mofo

    Prix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais

  • 40

    Typeplayer

    Lavnement du codex marquera une rupture radicale avec cet ordre ancien. Il consiste en un ouvrage dont les feuilles plies et relies forment ce que nous appelons aujourdhui un cahier ou un livre. Il est apparu quelques dizaines dannes avant notre re dans la Rome classique lpoque dHorace, qui sen servait dailleurs comme dun carnet de notes. Plus petit et plus maniable que le rouleau, le codex est aussi plus

    conomique parce quil permet au scribe dcrire des deux cts, voire de gratter la surface pour rcrire par-dessus. Mais en raison de son anciennet, le rouleau jouissait dune dignit qui le faisait prfrer par llite des lettrs et que le codex mettra plusieurs sicles acqurir. Le passage de lun lautre ne sera vraiment effectu dans lEmpire romain quau IVe

    sicle. Et il faudra encore longtemps avant que le nouveau mdia se libre du modle impos par le volumen de la mme faon que lautomobile a mis plusieurs dizaines dannes avant de se dgager compltement du modle de la voiture chevaux: inertie des reprsentations culturelles dominantes! Longtemps lcrit a t peru comme une pure transcription de la parole ou, la rigueur, comme un simple supplment celle-ci, selon

    LANGUE ET CRITURE SONT DEUX SYSTMES DE SIGNES DISTINCTS.T

    YPOG

    RAPH

    IE CR

    ATIV

    E

    CODEX, FORMAT ET LECTURECONTEMPORAINE

  • playerPrix: 29.90Editeurs: R. Klanten, F. SchulzeRelease Date: Dcembre 2012Format: 22.5 x 29 cmAttributs: 256 pages, couleur, couverture souple.Langue: Anglais