of 47 /47
Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière BENAZIZ. O

Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

  • Upload
    others

  • View
    5

  • Download
    0

Embed Size (px)

Citation preview

Page 1: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Bonnes Pratiques dePréparations Hospitalière

Bonnes Pratiques dePréparations Hospitalière

BENAZIZ. O

Page 2: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

INTRODUCTION

• Au sein d’un hôpital ou autre structure desanté, la gestion des produitspharmaceutiques (médicaments et dispositifsmédicaux) relève des prérogatives de lapharmacie hospitalière.• La gestion de ces produits comprend non

seulement :– Achat–Mise à disposition aux malades

• Au sein d’un hôpital ou autre structure desanté, la gestion des produitspharmaceutiques (médicaments et dispositifsmédicaux) relève des prérogatives de lapharmacie hospitalière.• La gestion de ces produits comprend non

seulement :– Achat–Mise à disposition aux malades

Page 3: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Mais également le volet clinique c’est-à-diretout ce qui est lié à la prise en chargethérapeutique du malade hospitalisé.• Au niveau de cette structure hospitalière c’est

le pharmacien qui en est responsable.• Le pharmacien a non seulement une

responsabilité administrative mais égalementune responsabilité réglementaire.

• Mais également le volet clinique c’est-à-diretout ce qui est lié à la prise en chargethérapeutique du malade hospitalisé.• Au niveau de cette structure hospitalière c’est

le pharmacien qui en est responsable.• Le pharmacien a non seulement une

responsabilité administrative mais égalementune responsabilité réglementaire.

Page 4: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• L’une des principales mission du pharmacienhospitalier est de procéder aux préparationshospitalières et magistrales dans le respectdes Bonnes Pratiques de PréparationsHospitalières.

• L’une des principales mission du pharmacienhospitalier est de procéder aux préparationshospitalières et magistrales dans le respectdes Bonnes Pratiques de PréparationsHospitalières.

Page 5: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Définition d’une préparation hospitalière:

c’est un médicament préparé dans unepharmacie à usage intérieur selon lesindications de la pharmacopée dans desconditions conformes aux Bonne Pratiques dePréparations Hospitalières dès lors qu’aucunespécialité pharmaceutique n’est disponible ouadaptée sur le territoire.Ces préparations ne peuvent être dispensésqu’au vu d’une présentation médicale au seinde l’établissement de santé.

c’est un médicament préparé dans unepharmacie à usage intérieur selon lesindications de la pharmacopée dans desconditions conformes aux Bonne Pratiques dePréparations Hospitalières dès lors qu’aucunespécialité pharmaceutique n’est disponible ouadaptée sur le territoire.Ces préparations ne peuvent être dispensésqu’au vu d’une présentation médicale au seinde l’établissement de santé.

Page 6: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Les préparations hospitalières sont:

– Préparées à l’avance;– En l’absence d’une spécialité pharmaceutique

adaptée;– Destinées à un ou plusieurs patients d’un

établissement de santé.

• Les préparations hospitalières sont:

– Préparées à l’avance;– En l’absence d’une spécialité pharmaceutique

adaptée;– Destinées à un ou plusieurs patients d’un

établissement de santé.

Page 7: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Définition d’une préparation magistrale

• Une préparation magistrale est définie commeé tant tout médicament préparé selon uneprescription médicale destinée à un maladedéterminé en raison de l’absence despécialités pharmaceutiques disponibles.• Elles sont préparées de façon extemporanée

c’est-à-dire qu’elles ne sont pas stockées.

• Une préparation magistrale est définie commeé tant tout médicament préparé selon uneprescription médicale destinée à un maladedéterminé en raison de l’absence despécialités pharmaceutiques disponibles.• Elles sont préparées de façon extemporanée

c’est-à-dire qu’elles ne sont pas stockées.

Page 8: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Contenu des Bonnes Pratiques dePréparation

Page 9: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Chapitre 1:

Gestion de la qualité

Chapitre 1:

Gestion de la qualité

Page 10: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

a. Politique qualité• La politique qualité d’un hôpital ou toute

autre structure hospitalière est donnée dansson organisation générale;• La pharmacie hospitalière joue un rôle

primordial et a un impact très important sur laqualité des soins apportés aux patients;• La politique qualité d’un établissement

hospitalier permet non seulement de définirles objectif mais également de donner desorientations pour atteindre ces objectifs.

• La politique qualité d’un hôpital ou touteautre structure hospitalière est donnée dansson organisation générale;• La pharmacie hospitalière joue un rôle

primordial et a un impact très important sur laqualité des soins apportés aux patients;• La politique qualité d’un établissement

hospitalier permet non seulement de définirles objectif mais également de donner desorientations pour atteindre ces objectifs.

Page 11: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

b. Système qualité

• Le système qualité de la pharmaciehospitalière dépend directement du Systèmequalité de l’hôpital et il est étroitement lié à cedernier;

• Le système qualité de la pharmaciehospitalière dépend directement du Systèmequalité de l’hôpital et il est étroitement lié à cedernier;

Page 12: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

c. Organisation

• Définir dans des procédures (écrit) :– L’organigramme– Qui est responsable?– Qui a autorité sur qui ?– Qui dépend de qui?– Quelles sont les tâches du personnel (Fiches de

fonction);

• Définir dans des procédures (écrit) :– L’organigramme– Qui est responsable?– Qui a autorité sur qui ?– Qui dépend de qui?– Quelles sont les tâches du personnel (Fiches de

fonction);

Page 13: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

d. Documentation

• Tout se fait par écrit;• Le système documentaire doit être géré par

une procédure;• Les écrits permettent de transmettre

l’information de façon fiable et juste;• Ils assurent la traçabilité;• Dans un système qualité les documents

doivent répondre à un certains nombres decritères :

• Tout se fait par écrit;• Le système documentaire doit être géré par

une procédure;• Les écrits permettent de transmettre

l’information de façon fiable et juste;• Ils assurent la traçabilité;• Dans un système qualité les documents

doivent répondre à un certains nombres decritères :

Page 14: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Les documents doivent être datés:– Date de création du document;– Date de vérification du documents;– Date d’approbation

Exemple : sur la page de garde des documentsqualités on retrouve:

• Les documents doivent être datés:– Date de création du document;– Date de vérification du documents;– Date d’approbation

Exemple : sur la page de garde des documentsqualités on retrouve:

Rédigé par Vérifié par Approuvé par

Nom et prénom

Fonction

Date

Signature

Page 15: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Le style de rédaction des documents qualitédoit être accessible pour l’ensemble desutilisateurs afin que ces derniers puissentcomprendre et utiliser ces documents;• Les documents peuvent faire l’objet d’une

modification par des personnes qualifiées(service qualité), la nouvelle version dudocument doit être également référencée.Après la diffusion de la nouvelle version, nousdevons retirer l’ancienne version qui a étémodifiée.

• Le style de rédaction des documents qualitédoit être accessible pour l’ensemble desutilisateurs afin que ces derniers puissentcomprendre et utiliser ces documents;• Les documents peuvent faire l’objet d’une

modification par des personnes qualifiées(service qualité), la nouvelle version dudocument doit être également référencée.Après la diffusion de la nouvelle version, nousdevons retirer l’ancienne version qui a étémodifiée.

Page 16: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Lors de la diffusion des documents qualité,nous devons assurer une traçabilité c’est-à-dire établir la liste des destinataires sur unregistre:

– Nom, Prénom et fonction du destinataire;– Date de réception du document;– Date de restitution du document éventuellement.

• Lors de la diffusion des documents qualité,nous devons assurer une traçabilité c’est-à-dire établir la liste des destinataires sur unregistre:

– Nom, Prénom et fonction du destinataire;– Date de réception du document;– Date de restitution du document éventuellement.

Page 17: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Exemples de quelques documents du systèmequalité:Manuel qualité :

Enonce la politique qualité de l’établissement;Décrit la système qualité;Définit les objectifs qualité ;Il doit également définir :

l’organigramme,Les responsabilités;Les relations de travail entre le personnel;L’organisation du système qualité.

Exemples de quelques documents du systèmequalité:Manuel qualité :

Enonce la politique qualité de l’établissement;Décrit la système qualité;Définit les objectifs qualité ;Il doit également définir :

l’organigramme,Les responsabilités;Les relations de travail entre le personnel;L’organisation du système qualité.

Page 18: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Procédures : Les procédures écrites définissent qui fait quoi?

Quand? Comment? Où? En utilisant quelsmoyens, équipements, matériels,…

Instructions, Modes opératoires, Moded’utilisation: Documents dans lesquels sont décrits les modes

opératoires.

Enregistrement : Documents dans lesquels sont reportés (écrits)

les différentes opérations réalisées.

Procédures : Les procédures écrites définissent qui fait quoi?

Quand? Comment? Où? En utilisant quelsmoyens, équipements, matériels,…

Instructions, Modes opératoires, Moded’utilisation: Documents dans lesquels sont décrits les modes

opératoires.

Enregistrement : Documents dans lesquels sont reportés (écrits)

les différentes opérations réalisées.

Page 19: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• La maîtrise de la gestion documentaire doitpermettre d’avoir une traçabilité de toute ladocumentation:– Date de création des différents documents qualité

(procédures, instruction, mode opératoires, …)– Date de modification (références de toutes les

version existantes;– Diffusion des documents (comment, à qui?...)– Conservation et identification de ces documents;–Modalités de retrait;– Archivage.

• La maîtrise de la gestion documentaire doitpermettre d’avoir une traçabilité de toute ladocumentation:– Date de création des différents documents qualité

(procédures, instruction, mode opératoires, …)– Date de modification (références de toutes les

version existantes;– Diffusion des documents (comment, à qui?...)– Conservation et identification de ces documents;–Modalités de retrait;– Archivage.

Page 20: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

e. Gestion de la non conformités• La procédure de non-conformité s’applique lorsque

le produit fabriqué ne correspond pas aux exigences :IL EST NON CONFORME.• Comment peut-on gérer la non-conformité?

Réunir les personnes concernées et procéder aux actionssuivantes:

– Identifier la non-conformité;– Rassembler la documentation relative à cette non-conformité;– Évaluation de la non-conformité,– Proposition d’action correctives et en informer les personnes

concernées,– Rédiger un Procès verbal et faire le suivi des actions correctives

proposées.

• La procédure de non-conformité s’applique lorsquele produit fabriqué ne correspond pas aux exigences :IL EST NON CONFORME.• Comment peut-on gérer la non-conformité?

Réunir les personnes concernées et procéder aux actionssuivantes:

– Identifier la non-conformité;– Rassembler la documentation relative à cette non-conformité;– Évaluation de la non-conformité,– Proposition d’action correctives et en informer les personnes

concernées,– Rédiger un Procès verbal et faire le suivi des actions correctives

proposées.

Page 21: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Qu’est-ce qu’une action préventive et qu’est-ce qu’une action corrective?

Action préventive:Identifier et maîtriser

tous les facteurspouvant conduire àune non-conformité

afin de les éviter.

Action corrective:Proposer des solutionpour corriger la non-conformité et éviter

d’avoir encore une foiscette non-conformité.

Action préventive:Identifier et maîtriser

tous les facteurspouvant conduire àune non-conformité

afin de les éviter.

Action corrective:Proposer des solutionpour corriger la non-conformité et éviter

d’avoir encore une foiscette non-conformité.

Page 22: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

f. Auto-évaluation

• L’auto-évaluation permet de procéder à unevérification du système qualité del’établissement;• S’assurer de l’utilisation, respect et application

des différentes procédures, instructions, … parle personnel;• L’auto-évaluation doit faire l’objet d’un procès

verbal ou un compte-rendu.

• L’auto-évaluation permet de procéder à unevérification du système qualité del’établissement;• S’assurer de l’utilisation, respect et application

des différentes procédures, instructions, … parle personnel;• L’auto-évaluation doit faire l’objet d’un procès

verbal ou un compte-rendu.

Page 23: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

g. Audit interne

• L’audit interne est une activité du servicemanagement de la qualité permettant decontrôler la maitrise des procédures envigueur afin d’apporter une amélioration(actions correctives) et de renforcer ainsi lesystème qualité de l’établissement.

• L’audit interne est une activité du servicemanagement de la qualité permettant decontrôler la maitrise des procédures envigueur afin d’apporter une amélioration(actions correctives) et de renforcer ainsi lesystème qualité de l’établissement.

Page 24: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

h. Formation à la qualité

• Former et sensibiliser le personnel auxprincipes de l’assurance qualité.• Cette formation doit se faire initialement c’est-

à-dire au recrutement du personnel maiségalement doit se faire dans le cadre de laformation continue.

• Former et sensibiliser le personnel auxprincipes de l’assurance qualité.• Cette formation doit se faire initialement c’est-

à-dire au recrutement du personnel maiségalement doit se faire dans le cadre de laformation continue.

Page 25: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Chapitre 2:

Personnel

Chapitre 2:

Personnel

Page 26: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Personnel qualifié (doit être formé);• La pharmacie hospitalière est gérée par un

pharmacien;• Le pharmacien est assisté par:– Des préparateurs en pharmacie;– Agents hospitaliers;– Agents administratifs;

• Organigramme de la pharmacie avec desfiches de postes pour l’ensemble du personnel• Respect des procédures d’hygiène (habillage,

comportement, …

• Personnel qualifié (doit être formé);• La pharmacie hospitalière est gérée par un

pharmacien;• Le pharmacien est assisté par:– Des préparateurs en pharmacie;– Agents hospitaliers;– Agents administratifs;

• Organigramme de la pharmacie avec desfiches de postes pour l’ensemble du personnel• Respect des procédures d’hygiène (habillage,

comportement, …

Page 27: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Le personnel doit faire l’objet de visitemédicale et ce au moment du recrutementmais aussi de façon périodique,• Mettre à la disposition du personnel les

moyens de protections;• Formation continue du personnel;

• Le personnel doit faire l’objet de visitemédicale et ce au moment du recrutementmais aussi de façon périodique,• Mettre à la disposition du personnel les

moyens de protections;• Formation continue du personnel;

Page 28: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Chapitre 2:

Locaux et matériel

Chapitre 2:

Locaux et matériel

Page 29: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• La localisation des locaux, leur conceptionainsi que leur construction doivent êtreadaptés aux activité de la pharmaciehospitalière.• La conception de ces locaux doit permettre :– La préparation;– Le stockage,– La distribution des produits pharmaceutiques.

• La localisation des locaux, leur conceptionainsi que leur construction doivent êtreadaptés aux activité de la pharmaciehospitalière.• La conception de ces locaux doit permettre :– La préparation;– Le stockage,– La distribution des produits pharmaceutiques.

Page 30: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Afin d’assurer et de garantir la conservation etla protection des produits pharmaceutiquesles locaux doivent répondre à un certainsnombre d’exigences notamment:

–L’éclairage, l’isolation, la température,l’hygrométrie, la ventilation.

• Afin d’assurer et de garantir la conservation etla protection des produits pharmaceutiquesles locaux doivent répondre à un certainsnombre d’exigences notamment:

–L’éclairage, l’isolation, la température,l’hygrométrie, la ventilation.

Page 31: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Par ailleurs, les surfaces (sols, murs, plafonds,…) doivent permettre un nettoyage et unedésinfection faciles.• Les locaux ne doivent pas permettre l’entrée

d’insecte ou d’animaux,…• Les locaux doivent être munis d’installations,

équipements qui garantissent la sécurité dupersonnel notamment par rapport austockage des produits dangereux.

• Par ailleurs, les surfaces (sols, murs, plafonds,…) doivent permettre un nettoyage et unedésinfection faciles.• Les locaux ne doivent pas permettre l’entrée

d’insecte ou d’animaux,…• Les locaux doivent être munis d’installations,

équipements qui garantissent la sécurité dupersonnel notamment par rapport austockage des produits dangereux.

Page 32: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Les consignes de sécurité concernant lamanipulation des produits toxiques doiventêtre rédigées et affichée. Il en est de mêmepour les consignes en cas d’accident. Lepersonnel doit être informé.

• Les différentes zones dans une pharmaciehospitalière sont :

• Les consignes de sécurité concernant lamanipulation des produits toxiques doiventêtre rédigées et affichée. Il en est de mêmepour les consignes en cas d’accident. Lepersonnel doit être informé.

• Les différentes zones dans une pharmaciehospitalière sont :

Page 33: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Le préparatoire:– Local dédié à la préparation des médicaments. Il

doit être muni de toutes les utilités;– Les matières premières sont stockées

conformément à la réglementation. L’accès auxsubstances dangereuses et toxiques doit êtrecontrôlé;– Une zone de quarantaine (les produits en attente

de contrôle);– Une zone de conditionnement conçue de façon à

ce qu’elle permet d’éviter les erreurs et lesconfusions.

• Le préparatoire:– Local dédié à la préparation des médicaments. Il

doit être muni de toutes les utilités;– Les matières premières sont stockées

conformément à la réglementation. L’accès auxsubstances dangereuses et toxiques doit êtrecontrôlé;– Une zone de quarantaine (les produits en attente

de contrôle);– Une zone de conditionnement conçue de façon à

ce qu’elle permet d’éviter les erreurs et lesconfusions.

Page 34: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Les préparations réalisée dans une pharmaciehospitalière doivent suivre un processus biendéfini:– Réception de la prescription au niveau de la

pharmacie;– Vérification et validation de cette prescription,– Fabrication,– Contrôle et conditionnement– Étiquetage;– Dispensation.

• Les préparations réalisée dans une pharmaciehospitalière doivent suivre un processus biendéfini:– Réception de la prescription au niveau de la

pharmacie;– Vérification et validation de cette prescription,– Fabrication,– Contrôle et conditionnement– Étiquetage;– Dispensation.

Page 35: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Zone de réception, de stockage, dedistribution et de dispenation :

– La conception de ces locaux doit faciliter lacirculation des chariots et des bacsd’acheminement vers les services,…– Elle doit également permettre une gestion

informatisée des données relatives à ladistribution et la dispensation des médicaments,– Les locaux de réception doivent avoir une

superficie adaptée à l’activité de la pharmacie;

• Zone de réception, de stockage, dedistribution et de dispenation :

– La conception de ces locaux doit faciliter lacirculation des chariots et des bacsd’acheminement vers les services,…– Elle doit également permettre une gestion

informatisée des données relatives à ladistribution et la dispensation des médicaments,– Les locaux de réception doivent avoir une

superficie adaptée à l’activité de la pharmacie;

Page 36: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

– la zone de stockage d se trouve à proximité de lazone de réception . Au niveau de ces locaux lessurfaces doivent être lisses permettant unnettoyage et une désinfection faciles et nepermettent pas l’accumulation de poussière,… lesplafonds doivent être étanches,– Les armoires frigorifiques ne doivent pas contenir

autre choses mis à part les médicaments. Ellesdoivent être munies d’alarmes et de systèmesd’enregistrement.– Les produits dangereux, toxiques, inflammables,

gaz médicaux doivent être stockés conformémentà la réglementation.

– la zone de stockage d se trouve à proximité de lazone de réception . Au niveau de ces locaux lessurfaces doivent être lisses permettant unnettoyage et une désinfection faciles et nepermettent pas l’accumulation de poussière,… lesplafonds doivent être étanches,– Les armoires frigorifiques ne doivent pas contenir

autre choses mis à part les médicaments. Ellesdoivent être munies d’alarmes et de systèmesd’enregistrement.– Les produits dangereux, toxiques, inflammables,

gaz médicaux doivent être stockés conformémentà la réglementation.

Page 37: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

EXEMPLE:

PREPARATIONS DE MEDICAMENTSSTERILES

EXEMPLE:

PREPARATIONS DE MEDICAMENTSSTERILES

Page 38: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• La préparation de médicaments stériles exigedes conditions particulières en vue d’évitetoute contamination qu’elle soit bactérienne,particulaire ou pyrogène;• Les locaux et le matériel utilisé doivent être

adaptés afin de garantir la qualité desmédicaments préparés;• Personnel qualifié et formé;• Système de gestion de la qualité (procédures,

instructions, modes opératoires,…)

• La préparation de médicaments stériles exigedes conditions particulières en vue d’évitetoute contamination qu’elle soit bactérienne,particulaire ou pyrogène;• Les locaux et le matériel utilisé doivent être

adaptés afin de garantir la qualité desmédicaments préparés;• Personnel qualifié et formé;• Système de gestion de la qualité (procédures,

instructions, modes opératoires,…)

Page 39: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Les matières premières sontsoit des matières premièrespharmaceutiques soit desspécialités pharmaceutique.Elles doivent répondre auxnormes de la pharmacopée.

• Les matières premières sontsoit des matières premièrespharmaceutiques soit desspécialités pharmaceutique.Elles doivent répondre auxnormes de la pharmacopée.

Page 40: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

03 Procédés de préparation:

Préparation enasepsie

Stérilisation finale pourles produits pouvant

être stérilisés dans leursconditionnement final

Stérilisation parfiltration pour les

produits qui ne peuventpas être stérilisés dansleurs conditionnement

final

Page 41: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• La préparation des médicaments stériles sefait dans des zones d’atmosphère contrôlée(ZAC);• Les ZAC munies d’un flux d’air laminaire sont

équipées de filtres HEPA (Haute Efficacité pourles Particules de l’Air);• L’accès à ces zones se fait par des SAS;• Ces zones doivent être contrôlées

régulièrement.

• La préparation des médicaments stériles sefait dans des zones d’atmosphère contrôlée(ZAC);• Les ZAC munies d’un flux d’air laminaire sont

équipées de filtres HEPA (Haute Efficacité pourles Particules de l’Air);• L’accès à ces zones se fait par des SAS;• Ces zones doivent être contrôlées

régulièrement.

Page 42: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Les isolateurs permettent de réaliser unebarrière physique entre le manipulateur, lapréparation et l’environnement;• L’isolateur est muni d’un système de

ventilation équipée de filtre HEPA en amont eten aval.• Le nettoyage, la désinfection et/ou la

stérilisation doit se faire selon des procéduresvalidées.• Une surveillance microbiologique des ZAC doit

se faire régulièrement.

• Les isolateurs permettent de réaliser unebarrière physique entre le manipulateur, lapréparation et l’environnement;• L’isolateur est muni d’un système de

ventilation équipée de filtre HEPA en amont eten aval.• Le nettoyage, la désinfection et/ou la

stérilisation doit se faire selon des procéduresvalidées.• Une surveillance microbiologique des ZAC doit

se faire régulièrement.

Page 43: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• Tous les équipement utilisés en ZAC doiventêtre qualifié et les procédés utilisés doiventêtre validés;• La maintenance des équipements en ZAC

doivent se faire de façon préventive etrégulière selon un calendrier ou planningétabli au préalable;

• Tous les équipement utilisés en ZAC doiventêtre qualifié et les procédés utilisés doiventêtre validés;• La maintenance des équipements en ZAC

doivent se faire de façon préventive etrégulière selon un calendrier ou planningétabli au préalable;

Page 44: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Nombre maximal de particules autorisé au niveau des différentes zonesd’atmosphère contrôlée

Page 45: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Limites recommandées de contaminationmicrobiologiques dans les ZAC

Page 46: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

• L’accès du personnel aux ZAC doit êtrecontrôlé, réduit au minimum et maîtrisé.• Ce personnel doit être formé.• Le personnel doit porter une tenue de

protection , masque, gants, …

• L’accès du personnel aux ZAC doit êtrecontrôlé, réduit au minimum et maîtrisé.• Ce personnel doit être formé.• Le personnel doit porter une tenue de

protection , masque, gants, …

Page 47: Bonnes Pratiques de Préparations Hospitalière

Références• Bonnes pratiques de préparation. AFSSAPS.

2007• Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière.

Direction de l’hospitalisation et del’organisation des soins. 1ère Edition Juin 2001• www.ansm.sante.fr

• Bonnes pratiques de préparation. AFSSAPS.2007• Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière.

Direction de l’hospitalisation et del’organisation des soins. 1ère Edition Juin 2001• www.ansm.sante.fr