BSN4 : Eléments de la politique nationale pour les archives ouvertes

  • Upload
    oaccsd

  • View
    834

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Présentation de Christine Berthaud, Eléments de la politique nationale pour les archives ouvertes, Généraliser l'accès ouvert aux résultats de la recherche, Paris, 24-25 janvier 2013

Citation preview

  • 1. Elments de la politique nationalepour les archives ouvertes Christine Berthaudhttp://ccsd.cnrs.fr/Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 1

2. Enjeux de la politique sur les archivesouvertes (BSN4)Mise en uvre dune politique scientifique et techniquecommune, en consolidant les moyens, permettant auxchercheurs de :partager les rsultats de leurs travaux sous formenumrique,diffuser ces rsultats immdiatement et gratuitement la communaut scientifique internationale, ainsiquau grand public,assurer de manire transparente leur conservation long terme. Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche24 25 janvier 2013, Paris2 3. Contexte national des archivesouvertesDepuis 2003 engagement des tablissements denseignement suprieur et de recherche franais dans la voie des archives ouvertes 2006, signature du protocole daccord, pour une approche nationale, coordonne de larchivage ouvert de la production scientifique, sur la base de HAL (CNRS-CCSD). Soutien constant du MESR pour le dveloppement de la plateforme HALGnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 3 4. HAL ou Hyper Article en Ligne : larchiveouverte pluridisciplinaire HAL, est destine audpt, et la diffusion darticles scientifiquesde niveau recherche, publis ou non, et dethses, manant des tablissementsdenseignement et de recherche franais outrangers, des laboratoires publics ou privsGnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 4 5. Objectifs 2012 de la BSN4 ActionSigner une nouvelle convention de partenariatautour de Hal avec un objectif de gouvernance etde financement partags sous forme dune UMS. La rdaction commune de la convention. Le texte final de la convention, avec ses annexes techniques,contient des modles dinterconnexion qui satisfont les souhaitsdes partenaires. PartenairesUniversits, Grandes Ecoles, EPST, EPICGnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 5 6. Objet de la convention La convention a pour objet le dveloppementcoordonn des archives ouvertes sur la base dudveloppement de la plateforme mutualise HAL et deson interconnexion avec les archives institutionnellesexistantes des tablissements partenaires. Les partenaires dcident de sassocier pour utiliser HALcomme plateforme de dpt de la productionscientifique, commune et interoprable avec les autresdpts darchives ouvertes satisfaisants aux critres de lacommunication scientifique directe internationale. Cettestratgie, qui sinscrit dans le cadre de lespace europende la recherche, doit contribuer la valorisation de larecherche franaise et donner aux institutions unemeilleure visibilit de leurs productions. Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 6 7. Modalits de pilotage et de gouvernance cration dune unit mixte de service (UMS) Comit Scientifique et Technique coordonnpar le directeur du CCSDComposition du CSTReprsentation quilibre des partenairessignataires compose de professionnels de lIST etdes systmes dinformation et de chercheurs etenseignants chercheurs dans une proportion duntiers au minimum.Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 7 8. Engagements des partenaires Inciter leurs chercheurs dposer dans les AO Elaboration dune stratgie et dune communicationcommune, fonde sur la construction et la diffusion debonnes pratiques sur le libre accs aux rsultatsscientifiques. Concilier les archives institutionnelles et larchive commune(nationale) HAL. Respecter les contraintes techniques et procdurales de laplateforme commune HAL, notamment dans les solutionsdinteroprabilit. Le CCSD facilitera la mise en uvre de la convention enmettant disposition des partenaires les procdures etprotocoles qui font autorit dans la communautinternationale des archives ouvertes ainsi que ladocumentation et lappui technique appropris. Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche24 25 janvier 2013, Paris8 9. Mise en uvre de la mutualisation1. Dveloppement par le Partenaire dune archive ouverte institutionnelle locale qui duplique son contenu (texte intgral et signalement) dans larchive HAL, sous rserve de se conformer aux conditions scientifiques et techniques dligibilit la plate-forme. Ces dispositions permettent aux archives institutionnelles locales de bnficier de larchivage prenne de HAL mis en uvre avec le CINES ainsi que de linterconnexion aux bases internationales, ArXiv, PubmedCentral, Repec.Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 9 10. Mise en uvre de la mutualisation2. Utiliser un portail spcialis de HAL, cr par le CCSD pour le partenaire qui en fait la demande. Personnalisation du portail Ajout de mtadonnes locales Archivage prenne et interconnexion aux basesinternationales, ArXiv, PubmedCentral, Repec. Linvestissement, le dveloppement, la gestionde linfrastructure sont supports par uneunit spcialise. Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche24 25 janvier 2013, Paris10 11. HAL et OpenAIRE Le protocole devrait amener les chercheurs etenseignants- chercheurs franais dposer,dans le cas o ils ne trouvent pas leurinstitution dans la liste des archives proposespar le projet (via Open DOAR), dposer danslarchive commune HAL , plutt que danslarchive orpheline. Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche24 25 janvier 2013, Paris11 12. en quelques chiffres 213 319 articles scientifiques accessibles en texteintgral sur HAL dont : 42 276 documents lis aux disciplines des SHS 32 549 thses sur TEL Plus de 600 000 auteurs rfrencs En 2012 : 2763 transferts vers ArXiv, 1736 versRePec et 465 vers Pubmed 94 portails et 2563 collectionsGnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche 24 25 janvier 2013, Paris 12 13. En forme de conclusionIt remains to be seen if individual institutionalmanagement of a repository is the most efficientand effective means of operation. A question thatshould be asked of the users of repositories iswhether their needs are met by the dispersedmodel of repositories that exists at the presenttime, or if some kind of unification (or at leastunified search and retrieval capability) would bemore useful.Sur Dlib.org ; Institutional Repositories: Exploration of Costs and ValueArticle by C. Sean Burns, Amy Lana and John M. Budd, University ofMissouri [http://www.dlib.org/dlib/january13/burns/01burns.html] Gnraliser laccs ouvert aux rsultats de la recherche24 25 janvier 2013, Paris13