Campus Lycée HIVER 2011-2012

  • Published on
    15-May-2015

  • View
    1.643

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li>1.Lycewww.planetecampus.com Le magazine des annes lyce Hiver 2011 - 2012HERBIE BRENNAN Musique oRELsAN Cinma: RencontRe avec KevIn McHaLe FoRmAtIoN : isir Comment Chos? ses tude Paolo Barbieri Mode : CommENt CHoIsIR soN jEAN ? 2011-2012 - hiver - campus lyce / 1</li></ul><p>2. SommaireEDItOmme si les journes se raccourcicent et que vous frisonnez en sortant de chez vous le matin, ne ngligeons pasles avantages du froid car toute saison apporte son lot de consolations. lhiver cest un bon chocolat chaud, passerune soire emmitoufl sous un plaid et dguster une raclette entre amis. Je sens dj votre sourire revenir, puisquequen plus, les vacances de nol approchent ! loccasion de se retrouver en famille, desprer avoir t assezsage pour quon vous offre le cadeau de vos rves et, pour les plus chanceux, profiter de la neige la montagne.Dans ce numro, campus lyce vous fait rencontrer lacteur Kevin mchale de la srie Glee et le rappeur franaiscontrovers Orelsan. ct tudes, on vous apporte de prcieux conseils pour vous orienter et aussi choisir descours domicile. Bonne lecture et davance tous nos vux de russite et de bonheur pour 2012 !20 rue VoltaireCINma p.06 93100 montreuiltl. 01 41 63 29 80LIVREp.12 fax. 0141 63 29 89redaction@campusmag.frmusIquEp.16Directrice de la publication Johanna Naonsecrtariat lydia Faribault l.faribault@campusmag.frmODE p.20Rdaction : ont particip ce numro: Docteur Flou, Ornella lamberti,mlissa idbazzi, Jean michel cathelotte, Jonathan pretro, marine Bpoix, sarah riahi,bEaut p.23emmanuelle Germain, Grgoria, Jonathan GuezfORmatIONp.28 publicit publicite@campusmag.frple culture : Guillaume courchay g.courchay@campusmag.frLCtIONple orientation : Karelle roussin karelle@campusmag.frpRsIDENtIELLE p.31 ple grande consommation : sabrina dubois sabrina@campusmag.frmaquette scOB maket@campusmag.frImpression vic servicesCouverture paolo BarbieriDpt lgal parution. Toute reprodution darticles, dannonces, publicits estformellement interdite et engage les contrevenants des poursuites judiciaires.campusmag est dit par 2NK meDias,s.a.r.l au capital de 90 000 euros.Grante : Johanna Naonla rdaction dcline toute responsabilit duissN 1267-7876.contenu rdactionnel des magazines campusculture, campus mag et campus lyce 2011-2012 - hiver - campus lyce / 3 3. EXTRAIT ExtraitEXTRAITExtrait Puis il saperut que la bestiole qui se dbattait dans la - Je ne veux pas te faire de mal, dit Henry. Sans moi, legueule de Hodge ntait pas un papillon. chat taurait mang. Hoche la tte si tu me comprends. () Lelfe acquiesa. Le garon lemmena dans la remise et chercha du regard un bocal vide. Il en dnicha un,Henry se figea, bouche be. Ses yeux papillotaient y dposa la crature avec prcaution, puis le rebouchanergiquement alors quil essayait de dterminer quellesoigneusement. Lelfe porta les mains sa gorge, commechose il avait aperu dans la gueule de Hodge. Une petitesi il suffoquait dj.silhouette aile. Les ailes elles-mmes ressemblaient des ailes de papillon ; en revanche, la silhouette, elle - Daccord, daccord, pousse toi, grommela le garon.Henry nen revenait pas. La chose quil tait en traindexaminer tait un elfe. Tout simplement. Enfin, pas si Il navait pas lintention dter le couvercle ; mais, avecsimplement que a : les elfes nexistaient pas.son couteau de poche, il y pratiqua quelques ouvertures pour laisser passer lair. Lelfe stait install tout auDaccord, M. Fogarty croyait aux elfes, comme il fond du pot tandis que Henry trouait le couvercle. Acroyait aux fantmes et aux soucoupes volantes. M. lvidence, il ntait pas idiot.Fogarty croyait aussi que le monde tait gouvern parune socit secrte de banquiers suisses. Mais ce nestBon, et maintenant, quallait- il en faire ? Qutait-onpas parce que M. Fogarty croyait en quelque chose quecens faire quand on avait attrap un elfe ?ce quelque chose existait.Il eut une ide. Il essaya de loublier, mais elle revenait, Ce jour l, M. Fogarty ouvrit la porte si vite que - Dsol, marmonna Henry. Jai d faire un truc pour - Hodge ! cria le garon. Lche a, imbcile !insistante. Il finit par cder et, conscient de sa navet, Henry aurait jur quil tait post derrire, en train de mon pre, et il chuchota :Il se jeta sur le gros matou et le prit par la peau du lattendre.- Tu veux quon en parle, ou tu prfres te mettre tout cou, comme font les chattes avec leurs chatons. Hodge - Est-ce que tu exauces trois souhaits ? Le vieil homme avait un corps frle et noueux, le crne de suite au boulot ? protesta en miaulant et lcha le... la Bref, HodgeLelfe indiqua quil navait pas entendu. Henry chauve et une hanche qui lui donnait des douleurs Henry estimait quil avait assez parl comme a pour relcha ce quil avait dans la bouche. Alors, Henry libra shumecta les lvres et reprit, un peu plus fort : atroces quand le temps virait la pluie. Cependant,la matine. son tour le matou. Lanimal le fixa dun air accusateur son visage semblait taill dans le granit, et son regard et sloigna de deux pas avant de sasseoir. Henry- Est-ce que tu exauces trois souhaits ? redoutablement perant.- Je prfre my mettre tout de suite.enferma lelfe dans ses mains en coupe en prenant garde Lelfe opina vigoureusement, puis demanda par gestes - Tu es en retard, constata-t-il. Et tu nas pas lair en - Trs bien. Je ne peux plus entrer dans le cabanon du de ne pas froisser ses ailes.au garon douvrir le bocal. forme.jardin. Jette ce qui doit tre jet, range le reste. Mais ne Il carta lgrement ses doigts pour jeter un autre petit - Non, non, non, dit Henry sans hsiter. touche pas la tondeuse ! coup dil. La crature tait un jeune homme dunetaille minuscule, pourvu dailes, qui devait tre peineIl avait limpression de stre laiss aller. Il ny avait que Le jardin de M. Fogarty tait constitu dune tendue les petits enfants pour simaginer que les elfes exauaient de pelouse sche, comme recouverte de poussire, et dun plus vieux quHenry. Il portait une veste et un pantalon non, des hauts-de-chausses vert bouteille tirant sur letrois vux, non ? Mais il ny avait aussi que les petits buddleia fatigu. Ctait peu prs tout. Il tait entour enfants pour simaginer que les elfes existaient Henry dun haut mur de pierre, et agrment dun cabanon.marron. Ses ailes taient gristres. tait perplexe. Ledit cabanon tait une vieille baraque branlante en- Qui es-tu ? demanda le garon. bois qui avait connu des jours meilleurs. Trois poubelles Peut- tre M. Fogarty saurait-il le conseiller. M. Fogarty roulette taient poses devant. Apparemment, M.Lelfe ctait forcment un elfe, un elfe mle maisavait un avantage de taille sur Henry : il croyait en Fogarty esprait que Henry trouverait des choses un elfe quand mme plaqua ses mains sur ses oreilles lexistence des elfes, lui. Ce qui signifiait probablement jeter. et essaya de schapper. Henry se dpcha de placer sesquil les avait tudis. Quil les connaissait. Mme sil nenpouces de manire bloquer la sortie. Puis il redemanda,avait jamais vu, il avait pu lire un livre o on expliquait Le garon carra ses paules. Un travail dur et salissant moins fort : la marche suivre. Avant mme davoir pu balayer ses lattendait. Ca ne le drangeait pas. Au contraire. Undernires objections, Henry avait gliss le bocal dans sa travail dur et salissant, cest exactement ce dont il avait - Qui es- tu ? poche et tait parti la recherche du vieil homme. besoin pour ne plus penser ce qui lui encombrait Il se rendit compte que sa question montrait quil avait lesprit. Au moins quelques temps. accept beaucoup de prsupposs. Comme il appuyait sur la poigne de la porte du 1. Il avait admis que, comme dans les livres, lelfeLe coup de coeur de la rdaction Paolo Barbieri cabanon, un petit papillon marron se dtacha dupouvait parler. buddleia et voleta un moment vers la fentre de la 2. Il avait aussi admis que les elfes existaient ; or, quest- remise avant de se poser sur lherbe. Hodge, le matouce que ctait, un elfe ? Peut-tre juste un petit insecte. de M. Fogarty, bondit de nulle part pour lattraper dans Enfin, juste un petit insecte trs rare. sa gueule.3. Pourtant, en sadressant un elfe en anglais, Henry - Hodge, arrte ! sexclama Henry. On ne mange pas avait galement admis quun elfe peut-tre intelligent les papillons !(plus quun insecte en tout cas) et susceptible de La guerre des eLfesLe garon aimait les chats, mais il dtestait les voir sen comprendre langlais. auteur : Herbie Brennan prendre aux oiseaux ou aux insectes. Nombre de Pages : 1408 pages Il ne distinguait pas trs bien ce que fabriquait lelfePrix : 22,90 - Allez, Hodge, rpta-t-il avec fermet, relche cedans ses mains ; il crut cependant voir bouger sa bouche. editeur : Pocket Jeunesse papillon immdiatement ! Aucun son nen sortit. 4 / campus Lyce - t - 20112011-2012 - hiver - campus lyce / 5 4. CInmA Cinma CInmA CinmapROpOs RECuEILLIs paR JONathaN GuEz FOOtNOteFuilm choc prsent en comptition du 64me Festivalde cannes, michael dcrit les relations dun homme n vieux professeur puriste, dur et un peu grin-de 35 ans et du jeune enfant vivant chez lui. sauf que cheux, a travaill toute sa vie dans la recherchelenfant y est enferm contre son gr, dans le sous- mais na eu droit quasiment aucune reconnais-sol. et que lhomme est pdophile. sance, hormis une note en bas de page (footnote)markus schleinzer, ralisateur du film, sintressele citant dans un livre clbre. son fils, qui suit ladepuis longtemps la manire daborder les criminels. en ne voie paternelle, est reconnu par ses pairs. un jour,tombant pas dans le drame absolu mais en dcrivant le quotidienltat appelle le pre pour lui annoncer quil va recevoir le prix ledun homme qui tente davoir une vie normale de comptable mal- plus prestigieux de sa discipline. lorsque le fils comprend quemON PIRegr ses crimes, il parvient nous toucher dune faon inattendue.lobjectif de dpart tait de partir du point de vue et de luniversde ce pdophile et, surtout, de le faire de la manire la plus cr-le cAsse Deltat sest tromp et que le prix devait lui tre dcern, il est confront un dilemme inattendu... prix du scnario au dernier Festival de cannes, Footnote bn-ceNtRAl PARkdible qui soit. Fort et drangeant.ficie dune mise en scne amusante, dune musique omnipr-cAuchemAR sente, et dacteurs hauts de gamme. en outre, la mtamorphoseD physique du mconnaissable lior ashkenazi (Tu marcheras suru DRAme AutRIchIeN De mARkusleau) est bluffante. malheureusement, la fin du film semble avoir schleINzeR,ans une rsidence de luxe bordant central park,t bcle... un bon moment malgr tout. Avec mIchAel FuIth, DAvID ne bourgeoise coince qui dirige une fondation des employs dcouvrent quun milliardaire de RAucheNBeRGeR, chRIstINe dart contemporain rencontre malgr elle un hom-kAIN limmeuble les a spolis de leur retraite. ils dci- FIlm DRAmAtIque IsRAlIeN me rustre vivant dallocations et ivre la plupart du dent de cambrioler son penthouse o il cache une temps... le clash sera immense ! sORtIe le 9 NOvemBRe partie de sa fortune, avec laide dun magouilleur De JOsePh ceDAR, Avec shlOmO BAR-ABA, lIOR Nouvelle comdie danne Fontaine, mon pire cau-pas trs dou. voil une comdie policire deAshkeNAzI, AlIzA ROseN chemar runit un trs beau casting et un scnariohaute voltige o on retrouve, avec plaisir, un eddie murphy enmalin. Quelques gags et comiques de situation font de ce film mode gouailleur (aprs une longue priode de mauvaises com- sORtIe le 30 NOvemBReun moment agrable, mme si lon peut regretter une certainedies familiales) et un Brett ratner qui revient un genre o ilvulgarit (assume) et un lger manque de rythme. est bon, aprs avoir massacr deux franchises (hannibal lecteravec Dragon rouge et X-men avec X-men 3). Drle et enlev, ceOR NOIR casse de central park, aussi inoffensif soit-il, est terriblementdistrayant On nen demandait pas plus !DMON PIREFRANCIS BOESPFLUG, PHILIPPE CARCASSONNE, BRUNO PESERY ET JRME SEYDOUX PRSENTENTISABELLEHUPPERT Le + Campus : Ta Leoni est, la ville, Madame David BENOTDuchovny. le chAt POtte (3D) POELVOORDEans les annes 30, la rivalit de deux mirs ara-CAUCHEMAR ANDR DUSSOLLIER bes sur fond des dbuts de lexploitation ptroli- DVIRGINIEEFIRA fre. heureusement, un jeune prince plus portUN FILM DEsur les livres que sur les batailles unira les tribus ANNE FONTAINEdes royaumes du dsert. aprs le flop (immrit) couvrez lhistoire du vengeur solitaire flin etde sa majest minor, le ralisateur de stalingrad, grand sducteur devant lternel : le chat pott,de lOurs et du Nom de la rose, revient avec une magnifique et avant shrek et lne, avant quil ne devienne leurspectaculaire fresque adapte du livre de hans ruesch (The Great compagnon daction, avant mme quil ne soitThirst), double dun splendide plaidoyer pour lislam modr, etengag pour les traquer. Quel plaisir de retrou-dont lune des nombreuses qualits est de faire que hros ver, dans cette prquelle trs russie, lun descomme mchants de lhistoire ont, leur faon, tous raison. personnages les plus intressants de la saga shrek ! action, hu- ne pas manquer ! mour, et 3D efficace Ne boudons pas notre plaisir !Le + Campus : donc, pour jouer des princes et des princesses Le + Campus : dsormais responsable de production surarabes, vous avez un Franais (Rahim), un Anglais (Strong), un les films danimation DreamWorks, le ralisateur espagnolEspagnol (Banderas) et une Indienne (Pinto) Tous crdiblesGuillermo del Toro (Blade 2, Helloy 1 &amp; 2) prte ici sa voix audans leur rle.Commandante (en VO). AveNtuRe. ANImAtION AVEC CORENTIN DEVROEY DONATIEN SUNER AURLIEN RECOING DE LA COMDIE-FRANAISE RIC BERGER BRUNO PODALYDS AVEC LA PARTICIPATION DE PHILIPPE MAGNAN SCNARIO ET DIALOGUES NICOLAS MERCIER ET ANNE FONTAINE IMAGE JEAN-MARC FABRE A.F.C COSTUMES CATHERINE LETERRIER DCORS OLIVIER RADOT FRANce/GB usA De JeAN-JAcques ANNAuDMONTAGE LUC BARNIER ET NELLY OLLIVAULT MUSIQUE ORIGINALE BRUNO COULAIS SON BRIGITTE TAILLANDIER FRANCIS WARGNIER ET OLIVIER GOINARDSCRIPTE ARUNA VILLIERS ASSISTANT RALISATEUR JOSEPH RAPP A.F.A.R MAQUILLAGE THI-LOAN NGUYEN ET CORINE MAILLARD COIFFURE FRDRIC SOUQUETCASTING PASCALE BRAUD A.R.D.A DIRECTION DE PRODUCTION FRDRIC BLUM PRODUIT PAR PHILIPPE CARCASSONNE BRUNO PESERY FRANCIS BOESPFLUG ET JRME SEYDOUX COPRODUCTEURS DIANA ELBAUM SBASTIEN DELLOYE ET PATRICK QUINET PRODUCTEUR ASSOCI FLORIAN GENETET-MOREL UNE COPRODUCTION CIN-@ MAISON DE CINMA F.B. PRODUCTIONS PATH M6 FILMS De chRIs mIlleRENTRE CHIEN ET LOUP ARTMIS PRODUCTIONS RTBF (TLVISION BELGE) BELGACOM AVEC LA PARTICIPATION DE CANAL+ CIN+ M6 EN ASSOCIATION AVEC TAX SHELTER FILMS FUNDING CASA KAFKA PICTURESCASA KAFKA PICTURES MOVIE TAX SHELTER EMPOWERED BY DEXIA ET AVEC LAIDE DU CENTRE DU CINMA ET DE LAUDIOVISUEL DE LA FDRATION WALLONIE-BRUXELLES WWW.MONPIRECAUCHEMAR-LEFILM.COM Avec tAhAR RAhIm, ANtONIO Avec (vOIx) ANtONIO BANDeRAs, BANDeRAs, mARk stRONG, cOmDIe POlIcIResAlmA hAyek (vF vIRGINIe FReIDA PINtOusAeFIRA), zAch GAlIFIANAkIs, BIllycOmDIe ROmANtIque DANNesORtIe le 23 NOvemBReDe BRett RAtNeRBOB thORNtONFONtAINe, Avec BeN stIlleR, eDDIe muR-Avec IsABelle huPPeRt, BeNOt Phy, cAsey AFFleck, mAtthew sORtIe le 30 NOvemBRePOelvOORDe, ANDR Du...</p>