Cause premiere du Big Bang - ?· 1 Quelle est la cause première du Big Bang ? Le Big Bang est la théorie…

  • Published on
    02-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 1

    Quelle est la cause premire du Big Bang ? Le Big Bang est la thorie la plus couramment accepte pour expliquer lorigine de lunivers. Elle sinspire du fait que lunivers est en expansion. Les scientifiques ont retrac ce mouvement dexpansion jusquau tout dbut, quand lunivers noccupait quun point infinitsimal dans lespace. Tel tait ltat de lunivers au temps zro il y a plus de treize milliards dannes. Tout ce que nous connaissons a pris naissance partir de ce point de dpart : protons, neutrons, toiles, galaxies y compris lespace et le temps. A ce temps zro commena une norme expansion. Lespace et le temps taient ns. Lexpansion est la force mystrieuse qui a souffl lunivers nouveau-n de lchelle sous-microscopique une taille gigantesque en une fraction de seconde. Cet vnement est connu sous le nom de Big Bang. Cette thorie amne se poser plusieurs questions : qui ou quoi a caus ce Big Bang et pourquoi ? Le Big Bang na pas davant La premire question : quelle est la cause du Big Bang ? a donn lieu plusieurs thories. La premire thorie soutient quil peut se produire un vnement sans quil ny ait de cause. Le temps nexiste pas et rien nexiste avant le Big Bang qui puisse en expliquer lorigine. Il ny a pas de relation de cause effet. Le Big Bang na pas de cause. Cette thorie dit galement quune expansion sans prcdent sest produite. Pour quelle raison ? La rponse est que cela sest produit, cest tout. Il me semble que dire cela est comme dire quune grossesse se produit sans fcondation. Cela suppose un miracle, comme naitre dune vierge. Dieu est lorigine du Big Bang La deuxime thorie soutient que Dieu a caus le Big Bang. La question qui vient alors immdiatement lesprit est do vient Dieu ? Si nous disons que Dieu a toujours exist, alors nous retombons dans la situation prcdente dun point de vue causal : quelque chose peut exister sans que rien ne lait caus. Si cela sapplique Dieu, cela peut galement sappliquer lunivers, et la question de la causalit nest pas rsolue. En soutenant que Dieu est lorigine du Big Bang, on doit postuler que Dieu tait rest inactif et qu un moment donn il a appuy sur le bouton. Cette thorie nous met en difficult (pose problme) sur le plan philosophique et thologique. Ceux que lon nomme crationnistes croient en une cration telle que raconte dans le livre de la Gense : Dieu a cr le monde en six jours et sest repos le septime jour, ce qui est loppos de la thorie de lvolution. Do la controverse en cours dans le monde occidental entre les crationnistes et les volutionnistes. Lunivers est cyclique La troisime thorie est que lunivers est cyclique. Il se gonfle et se contracte. Dans ce type de mouvement, chaque univers successif dure un peu plus longtemps que le prcdent. Si nous remontons lorigine, cela nous conduit un univers longueur zro et sans pass et nous retournons au moins un big bang initial sans raison apparente. Sil existe de nombreux univers, il peut y avoir eu de nombreux big bangs. Il peut y avoir des univers en expansion, dautres qui se contractent et dautres qui naissent simultanment.

  • 2

    Le multivers La quatrime thorie est celle du multivers. Cette thorie pose que dans la premire minuscule fraction de seconde aprs le Big Bang pendant laquelle lunivers a connu cette expansion exponentielle, certaines parties de lespace-temps se sont dveloppes plus rapidement que dautres. Cela peut avoir cr des bulles despace-temps qui ont donn naissance dautres univers. Lunivers que lon connait a ses propres lois physiques et les autres univers peuvent tre soumis dautres lois. Cela signifie que notre univers peut tre issu dun autre univers, un univers-mre. Cette thorie ajourne la ncessit de Dieu. Mais la question demeure : quelle est lorigine de lunivers-mre au dbut des temps ? * Aucune de ces thories ne me semble satisfaisante car quelque chose reste inexpliqu. Je voudrais proposer une nouvelle hypothse : la naissance de lme est la cause premire du Big Bang. La Nature de la Cration Concernant la nature de la cration, il existe deux attitudes prpondrantes. Les religions prophtiques, telles que le judasme, le christianisme, lislam et quelques autres proposent un Dieu crateur. Elles croient que Dieu a cr notre univers ex nihilo. La cration est une crature de Dieu et il existe un abme entre Dieu et ses cratures. Le christianisme adopte deux positions : une pour les chrtiens et une autre pour le Christ. Les chrtiens sont des cratures de Dieu mais Jsus Christ en est lincarnation et pour finir Un avec Lui. Pour Jsus Christ Dieu nest pas son crateur mais son pre et non seulement son pre mais son mme. Le Pre et moi sommes un a-t-il dit. Les penseurs vdiques (Hindous) ne croient pas en un Dieu crateur. La cration ne sort pas de rien mais il ny a pas quune seule thorie concernant sa nature. Elles sont multiples. Certains disent que la cration est une illusion, certains soutiennent quelle est une manation de Dieu et le corps de Dieu mais il subsiste une diffrence subtile entre Dieu et la cration. Certains disent que la cration est la fois diffrente et non diffrente de Dieu. Certains posent que la cration est la manifestation de Dieu et dautres que la cration nest rien dautre que Dieu Lui-mme. Leur thse commune est que la cration nest pas luvre de Dieu partir de rien et que Dieu nest pas le crateur. Dans le christianisme ceci nest vrai que pour le Christ. Ces deux positions, prophtiques et vdiques, ne rendent pas compte de la thorie de lvolution. Il nous faut donc chercher une autre solution. Deux Crations Je voudrais proposer lhypothse de deux crations : lune vient de Dieu, lautre du Big Bang. La cration issue de Dieu nest pas cre par Dieu mais en est le rayonnement. De mme que le soleil rayonne en plnitude, Dieu rayonne la cration. Les sages vdiques considrent le soleil comme le symbole de lternel et ont chant : purnamadah, purnamidam purnat purnam udtachyate : Cela est Plnitude et ceci est galement plnitude. *Jusquici jai collect les informations sur diffrents sites internet

  • 3

    Cette plnitude-ci merge de cette Plnitude-l. Dieu est plnitude, et la cration, en tant que rayonnement de Dieu, est galement plnitude. Plnitude signifie quil nexiste pas de mouvement de devenir, quil ny a pas despace ni de temps. Dieu ninitie pas la cration un moment prcis. Le soleil commence-t-il rayonner un moment dfini ? Certes non. La cration issue de Dieu est tout aussi ternelle que Lui. Elle se produit sans cesse, elle na pas de commencement et donc pas de fin. La cration nest pas extrieure Dieu puisque rien ne peut exister lextrieur de Dieu, elle est en Dieu. Isavasyam idam sarvam : Toute la cration manifeste est enveloppe par Dieu. Ce processus de rayonnement divin peut tre nomm involution. Linvolution est ce qui permet au plus lev de se manifester dans le plus humble sans perdre de sa plnitude ou de sa compltude. La cration qui vient de Dieu nest pas cre par Dieu mais en est linvolution. Les deux principales strates de la cration de Dieu

    Ce rayonnement divin peut se manifester des niveaux diffrents ( limage des quarks vers les atomes) mais je me rfre aux deux strates principales en fonction de leur niveau de vibration et de leur proximit avec la Source ou le Divin. Ces strates sont comme des miroirs dans lesquels se reflte le divin en continu. Si lon compare lnergie du centre divin celle du Soleil, le premier niveau de rayonnement est semblable lnergie de la Lune, un miroir limpide qui reflte le Soleil dans toute sa puret. Ce reflet initie un mouvement de devenir. Le dernier niveau est lnergie subtile primordiale ou matire, do provient notre univers. Lorsque le rayonnement sloigne de sa source, il se solidifie progressivement, tel un morceau de glace mergeant de leau. Pourtant le divin et son rayonnement portent la mme nergie. La premire strate est comparable un quark et la dernire un atome. Bien que ltincelle divine se reflte dans la dernire couche, celle de la matire primordiale subtile, ce reflet ne sera pas vraiment pur car il est conditionn par la solidit. Cette couche est comparable la terre. Elle se comporte comme une matrice en tat de concevoir. Elle nourrit la vie. En sy refltant, ltincelle divine y apporte une nouvelle entit que lon peut nommer me ou jiva. Ltincelle divine est comme le sperme et la matire primordiale comme lovule. Leur rencontre cre une nouvelle vie, telle lapparition dune bulle sur locan de lnergie primordiale. (Les couches suprieures ne forment pas de bulles). La naissance de lme est le dbut de la conception, le dbut de linsufflation. Cest le Big Bang. Pourtant lme nest pas cre par Dieu directement. Elle est le reflet de ltincelle de Dieu dans lnergie primordiale. Dans la tradition biblique ltincelle de Dieu est limage et la ressemblance de Dieu. Quel est lobjectif de lexpansion ? Si la conception physiologique rpond certains objectifs, la conception de lme a galement ses raisons dtre. Quels sont les objectifs de la conception physiologique? Il en existe deux : lun est de protger et nourrir lembryon jusqu ce quil puisse survivre dehors, lautre et lautre de lui donner naissance dans lespace infini. De la mme faon, la conception de lme rpond deux objectifs : le premier est immdiat et le second ultime. Lobjectif immdiat a lui-mme deux niveaux : le premier niveau est de produire des esprits et des corps dots de conscience, dintelligence et de volont. Le second niveau est de transcender cette volont et cette intelligence travers un processus de renoncement et de passage du temps lternit, et donc damener la conscience humaine trouver sa source vritable, ltincelle

  • 4

    divine, pour finalement raliser son unit avec Dieu. Cela signifie dpasser la cration ne du Big Bang et entrer dans la cration de Dieu. Dans ce dpassement la cration issue du Big Bang devient le vhicule de la cration issue de Dieu. On peut donc dire que cest la naissance de lme et son dsir inconscient de dcouvrir sa source qui donne limpulsion au Big Bang et au processus dvolution. Avec le dveloppement de la volont et de lintelligence ce dsir inconscient devient peu peu un dsir conscient. Du point de vue de la Bible, jusqu larrive dAdam et Eve, lvolution est inconsciente. Avec le dsir de devenir comme Dieu, qui marque la naissance de la volont et de lintelligence, lvolution consciente commence. Lvolution navance pas en aveugle et au hasard Ce processus dvolution nest pas un processus aveugle bas sur le hasard mais, comme nous lavons indiqu prcdemment, il a deux objectifs bien dfinis : lun ultime, lautre immdiat. A son dbut ce processus est inconscient comme lest le ftus dans la matrice. Lvolution se fait inconsciemment, mue par lintelligence naturelle. Cette intelligence tant conditionne, cest un chemin dpreuves et derreurs jusqu lmergence de la vie et larrive du corps et du cerveau capables de conscience de soi. Avec larrive de la conscience et le dveloppement de la volont et de lintelligence, le processus dvolution devient conscient. Lme ralise quelle est incomplte et doit trouver quelque chose qui lui manque. Au stade initial, lme sidentifie surtout la matire et aux dsirs triviaux de nourriture et de sexe car elle ignore sa source vritable, ltincelle divine. Cette ignorance fait naitre le dsir de dcouvrir sa nature relle. Le chemin qui y mne est intrieur. Dans son tat dignorance, lme projette son dsir lextrieur, et ainsi naissent lespace et le temps psychologiques. Cela mne dune volution base sur la matire une volution base sur la religion. Lvolution religieuse recherche le sens de la vie. Puisqu cette tape lme est toujours conditionne, son volution traverse encore des preuves et des erreurs jusqu ce quelle rencontre ltincelle divine. Tous les contes de la cration, toutes les religions et philosophies appartiennent ce niveau. Lorsque la conscience religieuse volue, le sens de la vie change galement et cest la raison pour laquelle nous avons de nombreuses cultures, philosophies et religions. Lvolution religieuse sinscrit encore dans ce processus. Chez certains individus, lvolution peut se faire trs rapidement : les sages des Upanishads, le Bouddha, Jsus Christ et dautres grands sages et prophtes ont ralis ce processus dvolution avant davoir atteint lge de cinquante ans. Dune faon gnrale, les individus ramnent ces mes ralises au niveau des religions et ferment ensuite la porte lternit. Lorsque cela se produit, il faut souvent attendre un autre millnaire avant quun nouveau sage, un nouveau Bouddha ou un nouveau Christ apparaissent. Chez la majorit des gens, cette volution se fait trs lentement. Il arrive souvent que lon bloque consciemment cette volution un certain niveau et que lon sy fixe. Il est aussi possible que lon sidentifie la matire et dnie tout ce qui nest pas matire. Cest seulement en transcendant le niveau matriel (le corps) et le niveau religieux (les religions) que lon peut entrer dans lternit, devenir un tre veill et ralis, et renaitre dans le royaume ternel. Lme a un commencement et une fin Il faut bien faire la distinction entre ltincelle du divin et lme. Ltincelle du divin nest pas cre par Dieu. Elle est ternelle comme Dieu et na ni commencement ni fin. Lme

  • 5

    nest pas cre par Dieu directement : elle est la combinaison de ltincelle divine et de la matire. Elle a donc un commencement et aussi une fin, puisque tout ce qui commence finit. Lunivers que nous voyons ayant eu un commencement, il aura aussi une fin. La fin est le retour ltat primordial. Ce nest que la transformation de lnergie. Puisque lnergie de base do provient lunivers est le rayonnement du divin, lunivers est galement ternel et peut engendrer un autre univers. Lme tant la rencontre du divin et de la matire primordiale, elle peut parfois se rapprocher de la matire et dnier ltincelle divine, ou bien se rapprocher du divin et dnier la matire. Lme est un champ de bataille entre le spirituel et le matriel (illustr dans la lgende indienne du Mahabharata par la guerre entre les Pandavas et les Kauravas) jusqu ce quelle dcouvre ltincelle divine. Notre tincelle divine est situe au-del de ce champ de bataille car elle prexistait lme, au big bang, la formation de lunivers et larrive des religions. Le but de lvolution, la fois matrielle et religieuse, est damener la conscience humaine la porte de ltincelle divine. Elle est comme un bateau qui nous emmne du rivage de linconscience travers les eaux de la conscience (le pch ou le samsara) jusquau rivage de la conscience divine. Lorsque le voyage est termin, lme et le corps deviennent alors des vhicules de la conscience divine. Points-cl de cette nouvelle hypothse

    1 Il y a deux types de cration, lune qui vient de Dieu et lautre du Big Bang, cause par lme et son dsir inconscient.

    2. Dieu nest pas le crateur. La cration est le rayonnement du divin. Demander do

    vient Dieu ? revient demander do vient leau ? en voyant flotter un morceau de glace. Un peu comme si une feuille de larbre se demandait si les racines existent. Les questions ut...

Recommended

View more >