of 35/35
REPETITION GENERALE Vendredi 16 mai 2014 - 20h00 CAVALLERIA RUSTICANA Mélodrame en un acte Livret de Guido Menasci et Giovanni Targioni-Tozzetti d’après les « scènes populaires » de l’écrivain sicilien Giovanni Verga Musique de Pietro Mascagni (Editions musicales Leduc) Création au Teatro Costanzi, à Rome, le 17 mai 1890 I PAGLIACCI Drame en deux actes Livret et musique de Ruggero Leoncavallo (Editions musicales Leduc) Création au Teatro dal Verme, à Milan, le 21 mai 1892 en co-production avec Les Chorégies d’Orange et l’Opéra de Marseille

CAVALLERIA RUSTICANA I PAGLIACCI - lyc-char.ac … · et parues en 1890 dans Récits de voyage, la vie errante, de Guy de Maupassant : « nerveuse à l'excès, douée d'une ... de

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of CAVALLERIA RUSTICANA I PAGLIACCI - lyc-char.ac … · et parues en 1890 dans Récits de voyage, la...

  • REPETITION GENERALE Vendredi 16 mai 2014 - 20h00

    CAVALLERIA RUSTICANA

    Mlodrame en un acte Livret de Guido Menasci et Giovanni Targioni-Tozzetti

    daprs les scnes populaires de lcrivain sicilien Giovanni Verga Musique de Pietro Mascagni

    (Editions musicales Leduc) Cration au Teatro Costanzi, Rome, le 17 mai 1890

    I PAGLIACCI Drame en deux actes

    Livret et musique de Ruggero Leoncavallo

    (Editions musicales Leduc) Cration au Teatro dal Verme, Milan, le 21 mai 1892

    en co-production avec Les Chorgies dOrange et lOpra de Marseille

  • DISTRIBUTION

    Direction musicale LUCIANO ACOCCELLA Direction des churs AURORE MARCHAND Etudes musicales HLNE BLANIC Mise en scne JEAN-CLAUDE AUVRAY Assistante la mise en scne IRNE FRIDRICI Dcors BERNARD ARNOULD Costumes ROSALIE VARDA Lumires LAURENT CASTAINGT

    CAVALLERIA RUSTICANA

    Santuzza NINO SURGULADZE Lola VIRGINIE VERREZ Mamma Lucia SVETLANA LIFAR

    Turridu JEAN-PIERRE FURLAN Alfio SENG HYOUN KO

    PAGLIACCI

    Nedda BRIGITTA KELE

    Canio JEAN-PIERRE FURLAN Tonio SENG HYOUN KO Silvio ARMANDO NOGUERA Beppe LEONARDO CORTELLAZZI

    ORCHESTRE REGIONAL AVIGNON-PROVENCE Directeur gnral : Philippe Grison Premier chef invit : Samuel Jean

    CHUR DE LOPERA GRAND AVIGNON

    Direction : Aurore Marchand

    MAITRISE DE LOPERA GRAND AVIGNON Direction : Florence Goyon-Pogemberg

    Pierre GUIRAL

    Directeur de lOpra Grand Avignon

    Directeur technique VINCENT PAYEN Directeur de production et de la scne PHILIPPE TURCHI Rgisseur gnral PATRICE BLANCKE Rgisseurs de scne NATHALIE BRUNO

    MICHELE SORO Chef Costumire SOPHIE CHATEAU Costumires SALIHA BOUAZIZ

    LILIANE BOUVIER LILIANE TOMEI

    Coiffeuse-perruquire SANDRINE DEGIOANNI Assistante DELPHINE ROUX

  • Maquilleuse LAURENCE LABROUSSE Assistante CAMILLE BONARDI Surtitrage PIERRE-LUC LANDAIS SYLVIE ROGIER Les perruques sont fournies par la Maison. et les chaussures pour la Maison Les dcors et costumes ont t raliss dans les Ateliers de lOpra de Marseille. LOpra Grand Avignon remercie la Festival dAvignon pour sa collaboration technique.

  • PIETRO MASCAGNI et CAVALLERIA RUSTICANA Aprs des tudes musicales Livourne, o il est n en 1863, et au Conservatoire de Milan, en compagnie de Puccini et sous la direction de Ponchielli, Mascagni entre dans une troupe lyrique itinrante, puis s'tablit Cerignola, en Apulie, en qualit de chef d'orchestre municipal. En 1889, il abandonne la composition de son opra Guillaume Ratcliff, d'aprs la tragdie de Heine, pour participer un concours organis par l'diteur Sonzogno, destin rcompenser un opra en un acte. Deux potes livournais, Guido Menasci et Giovanni Targioni- Tozzetti, lui fournissent un livret tir d'une pice thtrale de l'crivain sicilien Giovanni Verga, Cavalleria Rusticana, cre Turin en 1884, avec Eleonora Druse. Malgr la passion mise dans sa composition, Mascagni traverse une priode de doute et hsite envoyer son opra. Par bonheur, sa femme Lina poste en cachette la partition qui arrive temps pour concourir. Louvrage fait sensation sur les membres du jury qui lui donnent le premier prix l'unanimit. Cette distinction s'accompagne d'une somme d'argent consquente et surtout de la cration de l'opra prim au Thtre Costanzi, de Rome, avec une distribution de luxe runissant deux vedettes lyriques de l 'poque, la soprano Gemma Bellincioni et le tnor Roberto Stagno, sous la direction du chef Leopoldo Mugnone. Les rptitions se droulent dans des conditions idylliques. Les interprtes ne tarissent pas d'loges sur l'ouvrage, Gemma Bellincioni allant mme jusqu' dclarer qu'elle avait l'impression de chanter la musique de Verdi , comme l'crit Mascagni sa femme, ajoutant et si tu savais comme elle la chante ! . Le compositeur apprend galement que sa Cavalleria Rusticana sera joue la Scala de Milan l 'anne suivante et que Sonzogno lui commandera un autre opra. Confirmant toutes les prdictions, la cration au Thtre Costanzi, le 17 mai 1890, est triomphale. Il en est de mme en Italie et l'tranger, dans les mois qui suivent. La lgende veut que Verdi ait dclar : maintenant, je peux mourir content; il y a quelqu'un qui continue dignement l'opra italien . Mascagni ne devait plus connatre ensuite semblable russite, malgr les qualits des ouvrages suivants: L'Amico Fritz ( 1891), Les Rantzau (1892), Iris ( 1898), Le Maschere (1901) et Nerone (1935). Lucide, le compositeur reconnatra plus tard : il est regrettable que j'aie commenc par Cavalleria. J'ai t couronn avant d'tre roi . Avec sa Cavalleria Rusticana, Mascagni innove en crivant le premier opra vriste italien, exploitant une tranche de vie populaire, un fait divers sanglant, mettant en relief des tres humains, mus par la passion, la jalousie et la vengeance. Mascagni ouvre ainsi une nouvelle voie au thtre lyrique, dans laquelle ne va pas tarder le suivre Ruggero Leoncavallo avec Pagliacci. Mascagni Mascagni mena galement une brillante carrire de chef dorchestre. Il pronona aussi lloge funbre de son ami Puccini lorsque celui-ci mourut prmaturment en 1924. Mascagni mourra Rome en 1945, aprs une vieillesse qui ternit limage quil lgua la postrit ; le compositeur septuagnaire tant devenu un proche de Benito Mussolini, qui le nommera par dcret en 1929, parmi les premiers membres de lAcadmie dItalie, cre trois ans plus tt. LIntermezzo de Cavalleria Rusticana et le notturno de Silvano font galement partie de la bande originale du film Raging Bull de Martin Scorsese ainsi que du Film Le Parrain III de Francis Ford Coppola.

    RUGGERO LEONCAVALLO et PAGLIACCI N Naples en 1857, Leoncavallo suit d'abord Bologne l'enseignement de Carducci, puis mne une existence de nomade, passant de l'Egypte la France. Dj auteur de l'opra Chatterton, d'aprs Alfred de Vigny, dont personne ne veut, i l entreprend une ambitieuse trilogie consacre la Renaissance italienne, Crepusculum, qui lui a t commande par l'diteur Giulio Ricordi. Devant la lenteur de ce dernier pour publier 1 fvledici, premier volet de sa trilogie, Leoncavallo dcide d'imiter Mascagni en crivant un ouvrage similaire Cavalleria Rusticana, dont l'histoire sera puise dans la vie relle. Il s'agit d'un crime passionnel, survenu dans une troupe de saltimbanques, lors d'une reprsentation thtrale Montalto, en Calabre. En sa qualit de magistrat, le pre du

  • musicien avait eu juger cette affaire sanglante. En ralit, il semblerait que Leoncavallo se soit plutt inspir, en crivant son livret, d'une pice de Catulle Mends, La Femme de Tabarin, joue Paris en 1887. Menac d'tre poursuivi en justice pour plagiat par le pote franais, le compositeur se justifie dans le journal Le Figaro, en juin 1899, allant jusqu' affirmer que son personnage de Canio, le mari meurtrier, de son vrai nom Alessandro, tait toujours vivant. Une autre source littraire possible a t releve avec Un drama nuevo, de Manuel Tamaya y Ba us, cr en 1889. Quoiqu'il en soit, Leoncavallo mne rondement son affaire, crivant en cinq mois le livret et la musique de Pagliacci, que l'diteur Sonzogno achte aprs la seule lecture du texte. Louvrage comporte deux actes et un prologue, crit tout exprs pour le baryton Victor Maurel, crateur de Tania. Dans le prologue, vritable manifeste du vrisme musical italien, Tania avertit les spectateurs des intentions de l'auteur: l'auteur a cherch vous dpeindre une tranche de vie, ayant pour seule maxime que l'artiste est un homme, qu'il doit crire pour des hommes, en s'inspirant de la vrit . Cette profession de foi trouve un cho dans ces lignes consacres au public sicilien et parues en 1890 dans Rcits de voyage, la vie errante, de Guy de Maupassant : nerveuse l'excs, doue d'une oreille aussi dlicate que sensible, aimant la folie la musique, la foule entire devient une sorte de bte vibrante, qui sent et qui ne raisonne pas. En cinq minutes, elle applaudit avec enthousiasme et siffle avec frnsie l e mme acteur... Rien ne passe inaperu de la salle attentive et frmissante qui tmoigne, tout instant, son sentiment, et qui, parfois, saisie d'une colre soudaine, se met hurler comme le ferait une mnagerie de btes froces . Pagliacci est destin au Teatro dal Verme, Milan. La distribution runit, outre Victor Maurel, le tnor Fiorello Giraud (Canio), la soprano Adelina Stehle-Garbin ( Nedda), le baryton Mario Ancona (Silvio) et Le tnor Francesco Daddi (Beppe), sous la direction musicale d'Arturo Toscanini. La cration, le 21 mai 1892, est triomphale, avec de nombreux passages bisss, dont la srnade d'Arlequin de Beppe, et pas moins de quinze rappels. Comme pour l'opra Cavalleria Rusticana, avec lequel il devient vite insparable, Pagliacci connat rapidement un succs plantaire, qui ne s'est plus dmenti depuis. Andr Segond

  • NOTE DE MISE EN SCENE

    ... DEUX TRAGDIES POPULAIRES, DEUX OPRAS DE LA PASSION

    Deux ouvrages prsents ensemble le plus souvent, parce quen a pparence, par le

    sujet, i l s se ressemblent ...

    Mais en ralit ils sont assez diffrents, surtout musicalement. Ils se droulent dans les annes 1890-1900, dans le sud de l'Italie pour Pagliacci, et en Sicile pour Cavalleria. Nous avons transpos leur action dans les annes 1950 car il tait intressant, je crois, de la situer une poque plus proche de nous, celle de l'apothose du no -ralisme dans le cinma italien de Fellini, de De Sica, de Rossellini, de Lattuada, de La Strada au Voleur de bicyclette ou Ossessione de Visconti, un cinma marqu par le besoin de se rapprocher des ralits humaines, et que l'on retrouve l'opra, la fin du 19e

    sicle, dans le vrisme, un mouvement littraire et musical qui exalte les vnements

    de la vie de tous les jours.

    Il me paraissait essentiel d'authentifier et de sublimer la charge motionnelle

    engendre par deux faits divers ayant pour objet, l'amour-passion, la jalousie, le

    sens de l'honneur, la vengeance: des sentiments humains, certes d'une banalit ass.ez

    confondante, mais qui peuvent mener l'acte criminel. Ces deux tragdies revtent une teinte chrtienne, dans les deux ouvrages, l'action se droule le jour d'une fte religieuse: le jour de Pques pour Cavalleria, et, le quinze aot, jour de l'Assomption pour Pagliacci.

    Ces deux ftes se termineront par un sacrifice humain : un homme en sera la victime dans Cavalleria, et, dans Pag liacci, ce sera une femme, pour les mmes raisons. En Sicile, la mort n'est jamais occulte, la vie est ainsi troitement lie la mort,

    c'est pourquoi les sentiments s'y expriment d'une manire directe et violente,

    avec une force dramatique terrifiante.

    Jean-Claude Auvray

  • CAVALLERIA RUSTICANA

    Analyse La scne se droule dans un village sicilien, le jour de Pques. On entend la voix de Turiddu chanter la beaut de Lola, la jeune pouse d'Alfio. Des hommes et des femmes se rassemblent sur la place du village pour assister la messe. Ils pntrent dans l'glise. Une jeune villageoise, Santuzza, parat, la recherche de son fianc, Turiddu. Elle s'adresse la mre de ce dernier, Mamma Lucia, qui lui rpond qu'il est all chercher du vin la ville. Mais Santuzza souponne Turiddu de se trouver toujours au village, car elle l'a vu se diriger du ct de la maison de Lola et d'Alfio. Ce dernier survient, chantant les joies de son mtier de charretier ( Il cavallo scalpita... ).Puis il demande du vin Mamma Lucia qui lui rpond que son fils est parti en chercher. Confirmant ce que pense Santuzza, Alfio dment, car il a vu rcemment Turiddu prs de chez lui. Aprs le dpart d'Alfio, Santuzza raconte Mamma Lucia l'histoire de son amour trahi. Turiddu, qui tait fianc Lola avant son dpart pour l'arme, l'a retrouve son retour marie Alfio; il s'est d'abord consol en devenant l'amant de Santuzza, avant de la tromper en devenant l'amant de Lola Voi lo sapete,o mamma... . Terrifie par ce qu'elle vient d'entendre, Mamma Lucia se dirige vers l'glise. Turiddu parat sur ces entrefaites. Son entrevue avec Santuzza est tendue. Larrive de Lola, une chanson provocante la bouche Fior di giaggiolo... ne fait qu'aggraver la situation. Lola pntre son tour dans l'glise, laissant Santuzza et Turiddu face face. Excd, Turiddu bouscule avec violence Santuzza et court rejoindre Lola. Alfio sort ce moment de l'glise. Aveugle par la jalousie, Santuzza met Alfio au courant de son infortune. La messe de Pques termine, Turiddu porte un toast la gloire du vin Viva il vina spumeggiante... puis en offre un verre Alfio, qui le refuse. Une telle insulte ne peut se terminer que par un duel. Turiddu provoque donc Alfio la sicilienne, en lui mordant l'oreille. Aprs avoir fait ses adieux sa mre Mamma,quel vina generoso... Turiddu part affronter Alfio. Pressentant un malheur, Santuzza se jette dans les bras de Mamma Lucia. Rompant tragiquement le silence, une voix de femme ne tarde pas crier que Turiddu a t tu.

  • PAGLIACCI Analyse Prologue Avant que ne commence l'action, le clown bossu, Tonio, annonce aux spectateurs qu'ils vont assister une histoire vraie, o Les personnages souffrent et pleurent comme de vritables tres humains( Si pu? Signore,Signori... !.

    Acte I Le jour de l'Assomption, une troupe de comdiens ambulants arrive sous les acclamations dans un petit village sicilien. Canio, le chef de la troupe, annonce la reprsentation du soir laquelle il convie la population (Un grande spettacolo a ventritr ore... ). Tonio essaie d'aider Nedda descendre, ce qui lui vaut une gifle de Canio, trs jaloux de sa jolie femme. Les comdiens sont invits boire l'auberge, laissant Tanio qui prfre s'occuper de l'ne. Un villageois insinue, en plaisantant, que Tonio veut rester en tte en tte avec Nedda pour la courtiser, ce qui provoque des propos menaants de Canio ! (Un tai gioco,credetemi... ). Reste seule et encore effraye par les paroles de Canio, Nedda s'abandonne ensuite une nostalgique rverie que lui inspire un vol d'oiseaux ( Qual fiamma avea net guardo !...Stridono lass ... ). Tonio survient et lui avoue son amour ( So ben che difforme... ). ce qui provoque les moqueries de Nedda. Tonio essaie alors d'embrasser la jeune femme qui le repousse en le cravachant. Le bossu s'enfuit, en jurant de se venger. Epiant Nedda, Tonio la dcouvre en compagnie de Silvio, jeune homme qu'elle aime et qui elle promet de partir avec lui le soir mme. Tonio va aussitt prvenir Canio, qui surprend les deux amoureux. Silvio russit s'chapper et Canio demande Nedda de lui rvler le nom de son amant. Comme elle refuse, Canio s'apprte la tuer, mais Beppe et Tonio l'en empchent. Demeur seul, Canio mdite avec amertume sur son sort : il doit aller faire rire les spectateurs, alors qu'il a le cur bris( Recitar !...Vesti la giubba... . (Revtu de mon habit clinquant) avec le fameux Ridi Pagliaccio ( Ris donc, Paillasse ). Cest lternelle histoire du bouffon qui doit rire et faire rire les autres alors que son cur est bris.

    Acte Il Les villageois sont rassembls dans t'attente du spectacle. Silvio est parmi eux. La pice qui va tre joue reflte cruellement la situation relle de l'acte prcdent. Colombine (Nedda) raconte au public que, pendant l'absence de son mari Paillasse (Canio). elle attend son amant, Arlequin. Ce dernier ne tarde pas arriver et chante une srnade sa belle ( 0 Colombina...). Alors que Colombine s'attend voir apparatre son amoureux, c'est Taddeo qui entre et lui fait des avances. Arlequin intervient et chasse Taddeo. Un duo passionn unit Arlequin Nedda. Lorsque Taddeo annonce la prsence de Canio dans les parages, Colombine fait fuir Arlequin, en lui promettant de partir avec lui le soir mme. Arriv juste temps pour entendre cette promesse, Canio revit ainsi, dans la comdie qu'il joue, l'infortune qui le tourmente dans la vie relle. Oubliant alors la comdie, malgr les efforts de Nedda pour l'y ramener, Canio n'est plus Paillasse, mais un mari bafou qui souffre( No ! Pagliaccio non son ... ). Seul, Silvio, dans l'assistance, comprend la gravit de la situation. Alors que Canio devient de plus en plus menaant, en exigeant le nom de son amant, Nedda essaie encore une fois, de continuer la comdie, en dsignant Arlequin, avant de cesser d'tre Colombine pour affronter son destin de femme. Fou de jalousie, Canio se saisit d'un couteau et poignarde Nedda. Cette

  • dernire a encore la force d'appeler son secours Silvio, qui s'lance et qui est poignard son tour. Avant de laisser tomber son couteau, Canio se tourne vers les spectateurs horrifis pour leur annoncer que la comdie est finie ( La commedia finita !... ).

  • LEquipe Artistique

    LUCIANO ACOCCELLA Direction musicale

  • LUCIANO ACOCELLA Direction musicale

    Aprs des tudes au conservatoire Santa-Cecilia de Rome et lAcadmie Royale de Musique de Copenhague, Luciano Acocella est laurat en 1996 des concours Prokofiev et Mitropoulos. Il devient lassistant de Danile Gatti et voit rapidement dbuter sa carrire internationale. Ainsi dirigera-t-il, en Italie, en Belgique, en France, en Espagne, en Grce, au Danemark, aux Etats-Unis, au Japon, en Chine, Core et Russie. En 2000, il fait ses dbuts Copenhague avec The Rape of Lucretia de Benjamin Britten. Son vaste rpertoire comprend Madama Butterfly, Adriana Lecouvreur, Manon Lescaut, Il Barbiere di Siviglia, Rigoletto, Tosca, La Boheme, Il Viaggio a Reims, Lucia di Lammermoor, La Traviata, mais aussi I Pagliacci, LArlesiana, Nerone (Mascagni), ou encore LElisir dAmore. Sa collaboration avec le Festival della Valle dIntria est particulirement remarquable. Il y conduit pour la premire fois I Capuleti e i Montecchi, dans sa version 1830 de la Scala. Il travaille aussi rgulirement, avec lOrchestre National de France et lOrchestre National dIle de France. En juin 2011, 2012 et 2013, il a dirig Musiques en fte , en direct des Chorgies dOrange, co-produit et retransmis par France Tlvisions, France Musique et les Chorgies dOrange. En janvier 2012, il dirige La Donna del lago de Rossini Moscou. Son intrt pour le rpertoire symphonique, la conduit diriger les Orchestres Philharmoniques de Saint-Ptersbourg, de Tokyo, de Moscou, de Marseille, ainsi que lOrchestre del Teatro Communale de Bologne ou encore lOrchestre du Festival de Miami. Il a galement dirig lOrchestre Symphonique de la Radio Danoise, lOrchestre Symphonique de Galice, lOrchestre de lAcadmie Nationale di Santa Cecilia de Rome, lOrchestre Philharmonique de Soul, lOrchestre Lyrique de Rgion Avignon-Provence, lOrchestre du Thtre Carlo Felice de Gnes, celui de la Fenice de Venise et lOrchestre I Pomeriggi Musicali de Milan. Le Centre Franais de Promotion Lyrique lui a demand de diriger entre 2008 et 2010, la nouvelle production de Il Viaggio a Reims, engagement qui le fera voyager dans quarante maisons dOpras europennes. Sa discographie comprend I Capuleti e i Montecchi, dans sa version de la Scala de Milan de 1830 et la collection duvres de Puccini avec Melanine Diener et lOrchestre Philharmonique de Prague. Luciano Acocella est aujourdhui directeur musical de lOpra de Rouen-Haute Normandie. En 2012, il a dirig La Traviata, Lige et Rouen, qui le retrouvera pour Carmen, et parmi ses projets 2013-2014, notons I Capuleti e i Montecchi Reims, La Damnation de Faust Rouen, La Boheme et La Traviata au Bolcho, La Traviata Marseille ainsi que divers concerts Symphoniques Paris, Marseille, Rouen, Moscou et Kazan. En aot 2014, nous le retrouverons aux Chorgies dOrange pour un Concert Lyrique avec Patrizia Ciofi. LOpra Grand Avignon la dj accueilli en 2008 pour La Boheme et Il Viaggio a Reims et en 2011 lors dun concert Lyrique avec Patrizia Ciofi et en 2012 pour La Traviata.

  • AURORE MARCHAND Direction des churs

    Aurore Marchand dbute la musique au Conservatoire National de Musique dOrlans, o elle tudie le violoncelle puis le chant. Elle acquiert galement au cours de ces annes des expriences de musique de chambre instrumentale, vocale et dorchestre symphonique. En 1983 elle se tourne dfinitivement vers le chant et intgre le chur professionnel de lOpra de Tours, participe toutes les productions en qualit de soprano et se voit attribuer des petits rles dans divers opras et oprettes. En septembre 2002, elle est nomme Chef des Churs de lOpra de Tours et prpare pour les diffrentes saisons lyrique entre autre Jenufa (Janacek), Le Mikado, (Sullivan), La Belle Hlne (Offenbach), Le Bal Masqu, Don Carlo (Verdi) En 2001, elle participe aux Chorgies dOrange pour Aida et Rigoletto, et sera rinvite en 2003 pour Otello. En septembre 2007, Aurore Marchand prend la direction des Churs de lOpra Thtre du Grand Avignon. En 2010, elle dirige le spectacle Le Petit Prince lOpra-Thtre du Grand Avignon, lOpra de Reims et au Thtre Imprial de Compigne.

  • HLNE BLANIC Etudes musicales

    Premier prix de piano, de solfge et de lecture vue au Conservatoire dOrlans, Hlne Blanic est engage comme pianiste accompagnatrice au CNIPAL de Marseille (Centre National dInsertion Professionnelle dArtistes Lyriques), puis comme chef de chant lOpra-Thtre dAvignon, Monte-Carlo et Nice. Depuis 1992, elle travaille rgulirement Radio-France avec des chefs dorchestre tels que Marek Janowski, Charles Dutoit, Jeffrey Tate ou encore Kent Nagano Elle est rgulirement invite en qualit de chef de chant dans de nombreux thtres et festivals lyriques franais (Chorgies dOrange, Acadmie du Festival dAix-en-Provence). Elle est galement pianiste lors de master classes dartistes de rputation internationale, tels que Rgine Crespin, Gabriel Bacquier, Yvonne Minton, Elisabeth Vidal ; elle est par ailleurs sollicite par ces solistes pour les accompagner lors de rcitals. Elle prte galement son talent de nombreux jeunes artistes lyriques franais. En 2006, Hlne Blanic a assur les tudes musicales dAida aux Chorgies dOrange, de Don Giovanni au Festival de Saint-Cr et sest produite en concert, Radio France. Parmi ses projets, on notera La Boheme, en mai 2015, Reims. LOpra Grand Avignon la accueillie de 1988 1990, en qualit de pianiste rptitrice aux cts de Serge Gandolfi, alors chef des churs ; en 2003 pour Tosca, et Tremplin Jeunes Chanteurs, en 2005 pour Madama Butterfly et la Fte de la Musique, en 2006 nouveau pour Tosca et un concert lyrique donn dans le cadre de la Fte de la Musique, ainsi que pour le Requiem de Mozart ; pour les ftes de fin danne 2006/2007 pour Die Zauberflte, en 2008 pour La Boheme, et Orphe aux Enfers, en 2011 pour Thas, en 2012 pour Faust, en 2013 pour Madama Butterfly, et la retrouvera en 2014 pour Mireille et en 2015 pour La Boheme.

  • JEAN-CLAUDE AUVRAY Mise en scne

    Aprs des tudes de thtre, Jean-Claude Auvray devient comdien au Thtre National de Paris. Il est diplm de l'Universit du Thtre des Nations. De 1969 1972, il est assistant de metteurs en scne clbres, tels que Jean Vilar, Margharita Wallmann, Jean-Pierre Ponnelle, Giorgio Strehler et participe ainsi la ralisation de nombreuses productions : Don Carlo (Arnes de Vrone - 1969), Turandot (Macerata - 1969), Boris Godounov (Cologne - 1970), Otello (Monte-Carlo - 1970), Maria Stuarda (Scala de Milan - 1971), La Cenerentola (Mai Musical Florentin - 1972), signant en 1972 sa premire mise en scne Nice, Norma, avec Montserrat Caball. En 1973, Rolf Libermann l'engage comme metteur en scne-rsident l'Opra National de Paris o il restera jusqu'en 1977. Il participe alors aux grandes productions de cette poque, signes Strehler, Lavelli, Chreau. Il y reviendra en 1982 pour signer ses propres mises en scne de Tosca et Cosi Fan Tutte. En 1973, il obtiendra le prix de la Critique pour Le Nozze di Figaro Nancy et en 1974 pour Manon Toulouse. En 1977, il monte La Boheme lEnglish National Opera de Londres. De 1981 1988, il signe treize mises en scne pour l'Opra de Ble, o il se distingue particulirement avec Rigoletto (transpos aux USA pendant la prohibition), La Clemenza di Tito ( l'poque mussolinienne), Idomeneo (dans la Grce des Colonels), Les Contes d'Hoffmann, Manon, Romo et Juliette, Il Trittico, Lucia di Lammermoor, Falstaff, et un cycle des principaux opras de Mozart. Au cours de la saison 1988-1989, il met en scne La Gioconda aux Arnes de Vrone, Manon Houston, puis La Traviata Toulouse et Montpellier. En 1989, il a effectu sa premire approche d'un opra baroque avec celui de Monteverdi Il Ritorno di Ulisse in Patria (Lausanne, Avignon et Genve). Entre 1991 et 1993, il ralise Pellas et Mlisande, Die Entfhrung aus dem Serail Lausanne, Don Carlo Nice, Macbeth, La Forza del Destino Montpellier, La Boheme, Madama Butterfly Lucerne et La Traviata Nantes et Nancy. Entre 1994 et 1997, il monte Carmen Lucerne et Die Entfhrung aus Dem Serail Nantes, Toulouse et Copenhague ; Attila Nice, Un Ballo in Maschera Lausanne, Nantes, Rennes, Nmes, Rouen et Caen ; Werther Tel Aviv, Le Nozze di Figaro Tours, L'Enfant Prodigue et Le Rossignol (Stravinsky) Londres. Il ralise la premire version scnique franaise de Der Prinz von Homburg (Henze) Toulouse (Prix de la Critique 1997). Entre 1998 et 2008, il met en scne Peter Grimes Lausanne, La Traviata Toulouse, Reims et Nice, Ernani Montpellier, Attila Strasbourg, Otello l'Opernhaus de Halle, Macbeth Tel Aviv, Manon Lescaut Saarbrucken, Ernani et Attila Lige et Eugne Onguine Tel Aviv. Entre 2004 et 2008, il met en scne une nouvelle production de LAfricaine de Meyerbeer lOpra National du Rhin et Un Ballo in Maschera lOpra de Nice, La Traviata, Un Ballo in Maschera, Fidelio et Dialogues des Carmlites Marseille, Manon Lescaut Tel Aviv, LHeure Espagnole, LEnfant et les Sortilges et La Finta Giardiniera Londres, Eugne Oneguine Tel Aviv. Dbut 2011, il a mis en scne I Pagliacci et Cavalleria Rusticana Marseille. A ce jour, Jean-Claude Auvray a ralis plus de cent-cinquante mises en scne pour les plus grandes scnes nationales et internationales : Paris, Londres, Munich, Francfort, New-York, Houston, Venise, Copenhague, Lige, Genve, Nice, Avignon, Marseille, Toulouse,

  • Montpellier, Nancy, Nantes, Strasbourg. Il a mis en scne treize des vingt-huit opras composs par Verdi et deux cycles des opras de Mozart. Il a particip aux plus grands Festivals (Aix-en-Provence, Wexford, Vrone et Orange). Dans le cadre des Chorgies d'Orange, il a ralis Don Carlo en 1984 et 1990, Boris Godounov en 1985, Elektra en 1991, La Forza del Destino en 1996, Tosca en 2000 et I Pagliacci et Cavalleria Rusticana en 2009, et il a t rinvit en 2013 pour Un Ballo in Maschera. L'Opra Grand Avignon l'a accueilli en 1989 pour Carmen, en 1990 pour Il Ritorno di Ulisse in Patria, en 1991 pour Tristan und Isolde, en 1993 pour Die Entfhrung aus dem Serail, en 1994 pour Madama Butterfly, en 1996 pour Un Ballo in Maschera, en 1997 pour Le Nozze di Figaro, en 1999 et en 2011 pour Dialogues des Carmlites, en 2001 pour La Traviata, en 2004 pour Un Ballo in Maschera, en 2007 pour Fidelio.

  • IRNE FRIDRICI Assistante la mise en scne

    Ne Saverne, Irne Fridrici dbute lapprentissage de la danse au Conservatoire National de Danse de Rgion de Metz. Par la suite, elle est engage en qualit de danseuse lOpra Grand Avignon. En 1995, elle soriente vers la mise en scne et devient lassistante de Bernard Broca pour Eugne Onguine et La Traviata lOpra-Thtre de Metz, ainsi que pour Carmen lOpra Grand Avignon. Depuis lors, elle accompagne galement dans leurs mises en scne Christian Gangneron (The Rakes Progress, Don Giovanni, Le Nozze di Figaro), Paul-Emile Fourny (Carmen), Daniel Benoin (La Boheme) et Nadine Duffaut (La Fille du Tambour-Major, Les Pcheurs de Perles et Manon). En 2004, lIle de la Runion, elle a remont la mise en scne de La Traviata de Jean-Claude Auvray. En 2006, Irne Fridrici a assist Robert Fortune lOpra Royal de Wallonie pour Les Huguenots, a collabor avec Christian Gangneron Vichy pour Le Nozze di Figaro (dans la production dAvignon) et avec Daniel Benoin Trieste pour La Boheme. En 2007, elle a assist Nadine Duffaut Shanga pour une nouvelle production de Carmen. En 2008, les Chorgies dOrange lont invite pour Carmen et en 2010 pour Tosca (mises en scne Nadine Duffaut). Elle a galement collabor en 2009 pour Mireille Marseille (mise en scne Robert Fortune), en 2010 pour Manon Massy, pour I Capuleti e i Montecchi Tours et pour Le dernier jour dun condamn Szeged (mises en scne Nadine Duffaut). Elle a galement t lassistante de Jean-Claude Auvray pour Cavalleria Rusticana et I Pagliacci Orange et Marseille. En 2011, elle a collabor pour Rigoletto Montpellier, pour Le Chteau de Barbe-Bleue et La Voix humaine (mises en scne Ren Koering) Nice, et pour la reprise des Nozze di Figaro (mise en scne Christian Gangneron) Massy et Marseille. Les Chorgies dorange lont invite en 2009 pour Cavalleria Rusticana et I Pagliacci et en 2013 pour Un Ballo in Maschera (mises en scne Jean-Claude Auvray). LOpra Grand Avignon la accueillie en 2005 pour Carmen et Le Ngre des Lumires, en 2007 pour Les Pcheurs de Perles, et La Traviata, en 2009 pour Manon et pour I Capuleti e i Montecchi, en 2011 pour Carmen et en 2012 pour Tosca.

  • BERNARD ARNOULD Dcors

    Bernard Arnould effectue ses tudes l'cole Boulle, puis l'cole Nationale des Beaux-Arts de Paris. Il dbute l'O.R.T.F. et y travaille six ans en qualit de dcorateur. De 1972 1991 il est successivement, l'Opra National de Paris, responsable artistique, directeur des ateliers de dcors, responsable de production et dcorateur rsident. En tant que scnographe, il signe son premier contrat en 1975, puis suivent de trs nombreuses productions (dont il conoit galement les costumes) en France : Festival d'Aix, Chorgies d'Orange, Opra National de Paris et l'tranger : Allemagne, Canada, Suisse, Italie, Belgique, Mexique, Japonbelle manire de parcourir le monde. Il inaugure avec Faust la premire ralisation dun opra Paris-Bercy et, des annes plus tard, au Stade de France avec Aida. Dautre part, il est invit par le Mariinsky (La Traviata), Charleston (Lakm), Genve, Lausanne (Il Ritorno di Ulisse in patria) aux Arnes de Vrone, Berlin, Madrid et Strasbourg pour une production trs remarque de LAfricaine (Meyerbeer) (mise en scne Jean-Claude Auvray). Il est rgulirement invit par Eurodisney et plus rcemment afin dy raliser Le Roi Lion. Dix annes de collaboration avec le mme producteur hollandais lui ont permis de raliser la scnographie de nombreux spectacles au Palais des Sports de Rotterdam. Dautre part, il a enseign la scnographie lEcole Suprieure dArchitecture de Paris. A l'Opra de Marseille, il cre dcors et costumes dAida (1986) pour Jacques Karpo, collabore avec Charles Roubaud (Don Juan de Maara, Die Frau Ohne Schatten - meilleur spectacle saison 1992/1993-) et signe les dcors de La Forza del destino, production qui a t reprise par de nombreuses scnes. Dans la mise en scne de Jean-Claude Auvray, il a sign pour Marseille les dcors dune nouvelle production de Fidelio, (mise en scne Jean-Claude Auvray), en co-production avec lOpra Grand Avignon, qui succde celles dj ralises Montpellier et Lucerne. Il a ralis les dcors pour Andrea Chnier et A Midsummer Nigths dream lOpra de Nancy et de Lorraine en 2008 et Welcome to the Voice au Thtre du Chtelet. Il a t invit en 2009 aux Chorgies dorange pour Cavalleria Rusticana et I Pagliacci. Cette mme anne, il a ralis les dcors pour Cloptre au Palais des Sports Paris et en tourne dans tous les zniths de France, et a particip un spectacle culturel (PANAF) Alger. En 2011, il a conu les dcors de Dracula pour le Palais des Sports de Paris, suivi dune tourne dans les zniths de France. Il a aussi ralis les dcors de Cavalleria Rusticana et Pagliacci lOpra de Marseille. En 2012, il a cr 1789, les Amants des la Bastille au Palais des Sports Pari, suivi dune tourne dans les zniths de France et ltranger, et a ralis les dcors de Macbeth Bordeaux. Parmi ses projets, notons pour septembre 2014 au Casino de Paris, un spectacle Thtral et musical retraant la vie de Mistinguett en ce lieu. LOpra Grand Avignon la dj accueilli en 1990 pour Carmen, en 1991 pour Il Ritorno di Ulisse in Patria, en 1995 et en 2006 pour La Forza del Destino et en 2007 pour Fidelio.

  • ROSALIE VARDA Costumes

    Aprs des tudes dhistoire de lart et de haute-couture, Rosalie Varda travaille en qualit dassistante costumire de Christian Gasc, avant de raliser depuis 1981 les costumes de nombreux films tels que Les hommes prfrent les grosses (Poir), Passion (Godard), Une chambre en ville et Parking (Demy), Sans toit ni loi, Les Cent et une nuits (Agns Varda), Bleu comme lEnfer (Boisset) ou encore Trois places pour le 26 (Samuel Fuller). Pour le thtre, elle a travaill pour LEscalier (Yves Robert), Sans titre (Antoine Bourseiller), La Dame de chez Maxims (Franon) et Un chapeau de paille dItalie, dipe Colonne et Torquato Tasso (Bruno Bayen), respectivement prsents la Comdie-Franaise, au Festival dAvignon et au Thtre de lOdon. LOpra lui a permis de dessiner des costumes allant du Moyen-Age aux annes 60, ainsi a-t-elle ralis Madama Butterfly ,Idomeneo, La Traviata, Tristan und Isolde, King Priam, Orphe aux Enfers, La Vie Parisienne, Billy Bud, Mireille, Carmen (aux Arnes de Vrone), Lohengrin, Lady Macbeth ,Katia Kabanova, La Voix Humaine, Phaedra, LHomme de la Mancha, Candide, Lulu, Il Viaggio a Reims, Don Pasquale, La Femme Silencieuse, Les Huguenots, Les Contes dHoffmann, Fidelio, plus dune trentaine douvrages, avec des metteurs en scne tels que Jean-Claude Auvray, Antoine Bourseiller Olivier Benezech ou encore Robert Fortune, et a collabor avec la chorgraphe Karine Saporta. Depuis 2001, elle est directrice artistique pour le Festival de Cannes. Elle est galement styliste pour des films publicitaires (Perrier, NY stock exchange, Actimel ou encore American Express). Elle a conu en 2006, la conception de lexposition Lle et Elle avec Agns Varda pour la Fondation Cartier. Par ailleurs, elle assiste Agns Varda dans ses projets mlangeant le cinma et lart contemporain pour des installations dans diffrents muses et travaille au sein de la socit familiale Cin Tamaris qui distribue, restaure et diffuse les films de Jacques Demy et Agns Varda. Rosalie Varda est Chevalier dans lordre des Arts et des lettres depuis 2007. Elle a t invite en 2009 pour I Pagliacci et Cavalleria Rusticana (mises en scne de Jean-Claude Auvray) aux Chorgies dOrange, qui lont retrouve en 2010 pour Mireille. LOpra Grand Avignon la accueillie en 1990 pour Tristan und Isolde, en 1998 pour Mireille, en 1999 pour LHomme de la Mancha, en 2000 pour Il Viaggio a Reims, pour les ftes de fin danne 2008/2009 et en octobre 2009 pour Le Chanteur de Mexico.

  • LAURENT CASTAINGT Lumires

    Concepteur lumire et scnographe, trs tt, Laurent Castaingt se destine aux techniques du spectacle et plus particulirement celles de la lumire. Depuis plus de 25 ans, il partage son temps entre thtre et opra, cherchant toujours diversifier les genres. Il poursuit depuis plusieurs annes une longue collaboration aux cts de personnalits aussi diverses quAlfredo Arias, Bernard Murat, Jean-Louis Grinda, Richard Brunel, Jean-Claude Auvray, Ren Loyon, mais on le retrouve galement avec Karel Reisz (lorsque celui-ci est venu monter Pinter Paris), le chorgraphe franco-japonais Hideyuki Yano, Roman Polanski (Ibsen au Thtre Marigny), Grard Desarthe et Franois Marthouret pour Sderberg, Olivier Bnzech, Lesage et Le Clezio, Sylvie Testud lorsquelle a mont au thatre son roman Gamines, Laure Duthilleul avec Patrik Ourednik, Madeleine Marion pour Claudel et Hugo, avec Pierre Barrat et Marie-Nol Rio pour de nombreuses crations contemporaines ; Jean-Claude Berutti lopra et au thtre, Marie-Pascale Osterrieth et Michle Bernier dans lunivers du stand-up, avec Vincent Delerm pour une srie de concerts, Alain Delon pour chacune de ses apparitions sur scne , Pierre Ascaride ou encore Karl Lagerfeld . Une solide amiti le lie avec Jean-Claude Auvray depuis plus de dix ans et un certain nombre de spectacles, tels quErnani, Cav/Pag, La forza del destino, Un Ballo in Maschera. Il a travaill sur les plus grandes scnes: Opra Bastille, Volksoper de Vienne, Liceu de Barcelone, Opra de Monte-Carlo, Teatro Colon Buenos Aires, Opra de Hong-Kong, Chorgies dOrange, mais galement lOlympia, au Bataclan, la Comdie Franaise, au Thtre de lOdon, Thtre de LAthne, Thtre Edouard VII, Teatro Valle Rome, Sporting de Monaco. Son travail sur la lumire et lespace la conduit crer galement les scnographies de certains spectacles avec Jean-Louis Grinda (Les Contes dHoffmann Monaco et Hong- Kong, Duello Amoroso Monaco), avec Elsa Rooke (Transformations de C. Suza, Postcards from Morocco (Argento), ainsi que A Midsummer nights dream (Britten) Lausanne, Salome de Richard Strauss (Monaco, Lige et Vienne) et Reigen (Boesmans) au Conservatoire National Suprieur de Musique de Paris, avec Marguerite Borie. Ses recherches sur la matire lumineuse et la nature ont aussi donn lieu une installation en 2005 dans le cadre du Festival Arbres et Lumires Genve : Ecorces Vives, ainsi quune collaboration avec le dessinateur Franois Schuitten pour Planet of Visions, dans le cadre de lExposition Universelle Hanovre 2000. Il a reu 3 nominations pour le Molire de la meilleure lumire. Il a cr rcemment les lumires de Tannhaser de Richard Wagner Monaco. Parmi ses projets, nous noterons Ernani et Guillaume Tell Monte-Carlo, la scnographie et la lumire pour King-Kong thorie au Thtre de la Ppinire Paris. Dbut Avignon.

  • Les interprtes

    Cavalleria Rusticana

    NINO SURGULADZE Santuzza

    La mezzo-soprano Nino Surguladze est ne en Tbilisi, en Gorgie. Elle a fait ses tudes musicales au Conservatoire de Musique de Tbilisi avant dobtenir les prix prestigieux des plus grands Concours de chant tels ceux de Toulouse, Francisco Vinas Comptetition de Barcelone et le BBC Cardiff consacrant le meilleur chanteur mondial. Elle a t invite se produire lAcademy Studio du Thtre de la Scala de Milan, pour ses dbuts dans le rle de Cuniza (Oberto, Conte di San Bonifacio) de Verdi et a t dirige par Riccardo Muti, durant la saison 2003 2004 pour le rle de Marie (Mose et Pharaon) de Rossini. Depuis lors, elle sest produite dans de nombreuses productions qui regroupent les rles de Meg Page (Falstaff) sous la direction de Muti, Olga (Eugne Onguine) dirige par Graham Vick, Idamante (Idomeneo) sous la direction de Harding ; Fedor (Boris Godounov), sous la direction de Gergiev ; Solokha (Tcherevichki de Tchaikovski), Siebel (Faust) et Valencienne dans Die Lustige Witwe. En Italie, on a pu lentendre dans Les Contes dHoffman (Niklausse) Turin, La Damnation de Faust (Marguerite) dirige par Michel Plasson Parme, dans Cosi fan Tutte (Dorabella) et pour le rle de Cuniza au Teatro Carlo Felice de Gnes. Elle Chante Carmen Bari, Macerata, Bologne et Naples et le rle de Fenena (Nabucco) aux Arnes de Vrone et Piacenza. Nino Surguladze a galement fait ses dbuts au Liceu de Barcelone, 22 ans, dans le rle de Sonjetka (Lady Macbeth de Mzensk) o elle a t nouveau invite par Luisa Miller (Federica) et Rigoletto (Maddalena), rle quelle a interprt galement au Metropolitan Opera de New York, au Bayerische Staatsoper Munich et au Teatro Real de Madrid avec Leo Nucci dans le rle-titre. Elle a chant avec un immense succs le rle de Dorabella au Palau de Les Arts Reina Sofia Valencia, les rles dOlga et Dorabella du Royal Opera House et Clara (Betrothal in a Monastery) de Prokofiev au Glyndebourne Festival o elle obtiendra le prix unanime de la critique et de la presse. En Allemagne, elle sest produite dans La Clemenza di Tito (Sesto), Les Contes dHoffmann, Carmen, Idomeneo et dans Ariodante Franckfort. En 2009, elle fait ses dbuts au Festival de Salzbourg dans Mose et Pharaon, dirige par Muti, rle quelle reprendra Rome. A Tokyo, elle a chant Madama Butterfly, Dorabella (Cosi fan Tutte) et Carmen et aux Etats-Unis, Carmen et Eugne Onguine Chicago. Plus rcemment, on a pu lentendre dans Rigoletto Cologne, Nabucco la Scala de Milan, Eugne Onguine Turin et au Teatro Regio ; dans Romo et Juliette aux Arnes de Vrone, dans Rigoletto au Teatro Carlo Felice de Gnes, Carmen Saint-Ptersbourg et Ada Lige. Parmi ses projets, notons Carmen Soul et Sassari, Aida Bergen, La Damnation de Faust Lige, Rigoletto au Festival International de Musique de Bogota. Dbut Avignon et dans le rle.

  • VIRGINIE VERREZ

    Lola

    Virginie Verrez, mezzo-soprano, a particip des rcitals Paris, Baden bei Wien, Vienne et Rheinbeck. Elle a galement chant dans le Dixit Dominusde (Vivaldi) Limoges. En tant qu'lve au Schubert Institut, Virginie Verrez a tudi avec de nombreux artistes tels que Roger Vignoles et Robert Holl. En 2013, Virginie Verrez a interprt, la Juilliard School, le rle de Beatrice (Le Donne Curiose) et celui de Zenobia (Radamisto) et a galement t invite se produire en 2012 au New York Festival of Song. Virginie Verrez a reu le premier prix au Festival dArt Lyrique d'Arles ainsi qu' la comptition new-yorkaise Opera Index. Elle tudie actuellement la Juilliard School de New York avec le professeur Edith Wiens. Dbut Avignon et dans le rle.

    SVETLANA LIFAR Mamma Lucia

    Franaise dorigine russe, Svetlana Lifar tudie le chant au Conservatoire Tchakovski de Moscou avant de poursuivre sa formation au Conservatoire National Suprieur de Paris puis au Centre National dArtistes Lyriques de Marseille. Laurate de nombreux concours internationaux, elle intgre la troupe de lOpra National de Lyon, scne sur laquelle elle chante des rles, tels que Clara (Les Fianailles au Couvent), Rosina (Il Barbiere di Siviglia), Tisbe (La Cenerentola), Minerve (Orphe aux Enfers), Flora (La Traviata), Fiodor (Boris Godounov), Pauline (La Dame de Pique), Vava (Moscou, Quartier des Cerises de Chostakovitch).

    A lOpra National de Paris, elle chante Flora (La Traviata), la Deuxime Nymphe (Rusalka) dont le spectacle est enregistr en DVD (Arthaus Musik), Dryade (Ariadne auf Naxos), Olga (Eugne Onguine) ou encore plus rcemment, le rle de Douniasha dans la cration mondiale de lopra de Philippe Fnlon, La Cerisaie. En 2005, elle fait ses dbuts La Scala de Milan en interprtant le rle de Pauline (La Dame de Pique), rle quelle reprendra Lige et Monte-Carlo. Sur cette dernire scne, elle est invite rgulirement pour Kontchakovna (Le Prince Igor), Larina (Eugne Onguine) et Smaragdi (Francesca da Rimini). Aussi laise dans le rpertoire italien Fenena (Nabucco) Toulon, Suzuki (Madama Butterfly) Tours, Besanon et Nice, Mrs. Quickly (Falstaff) Tours, Nris (Medea) Nancy que franais, Marguerite (La Damnation de Faust) pour louverture du Festival International du Printemps Shanghai, Slysette (Ariane et Barbe-Bleue) Nice, Genevive (Pellas et Mlisande) Tours, Mercdes (Carmen) Avignon ou encore dans le rpertoire russe La Mre dans (Noces de Stravinsky) et plus rcemment Marthe (Iolanta) lOpra National de Nancy et de Lorraine et Metz, elle ne nglige pas pour autant les rles dalto ou de mezzo dramatiques, tels que La Troisime Dame dans Die Zauberflte (ONDIF, Festival dAntibes et de Lacoste, Nice), Bianca dans The Rape of Lucretia (Angers-Nantes Opra), La Magicienne dans Dido and Aeneas (Marseille et Toulon), Carolina dans Elegie fr junge Liebende de Henze (Bilbao), La Mre dans Hnsel und Gretel (en tourne en France). Svetlana Lifar se produit galement en concert. Elle chante rgulirement le Requiem de Verdi (Nancy), la IXe Symphonie de Beethoven et La Petite Messe Solennelle de Rossini avec lOrchestre Rgional Avignon-Provence, le Requiem de Mozart (Saint-Etienne et Lyon), Les Nuits dEt au Festival Berlioz, les

  • Siete Canciones Populares Espaolas de Manuel de Falla (Festival de Radio France et Montpellier). Elle se produit dans un rcital intitul Pouchkine Traverse, rcital original autour de textes de Pouchkine Nancy, Lille, Tours et Paris. Cette saison, on la retrouve dans les rles dEmilia (Otello) Bordeaux, Madame Larina (Eugne Onguine) Montpellier, Fiodor (Boris Godounov) avec Tugan Sokhiev Toulouse, la Salle Pleyel, et en tourne en Espagne, Suzuki (Madama Butterfly) Antibes. Parmi ses projets, citons encore Smeaton (Anna Bolena) Toulon, La Vieille Tzigane (Aleko) de Rachmaninov Nancy. Lopra Grand Avignon la accueillie en 2011 dans Carmen.

    JEAN-PIERRE FURLAN Turridu / Cavalleria Rusticana

    Canio / I Pagliacci

    Aprs une formation dinstrumentiste, Jean-Pierre Furlan entame une carrire de chanteur. Il fait ses dbuts dans le rle dHoffmann (Les Contes dHoffmann), rle quil reprendra sur diffrentes scnes internationales, telles que le Deutsche Oper de Berlin, lOpra de Philadelphie et le Festival de Savonlinna. Parmi ses autres rles du rpertoire franais, on peut citer Faust de Gounod la Scala de Milan, mais galement Faust (La Damnation de Faust) Monte-Carlo et Tokyo (sous la direction de Charles Dutoit), Don Jos (Carmen) Lige ; Strasbourg, Leipzig, Graz et Savonlinna et Le Cid de Massenet Zrich, Polyeucte et Le Prophte (Meyerbeer) Stockholm. Il aborde galement lopra italien avec notamment le rle-titre de Don Carlo Boston et Hambourg, Radames (Aida) Boston, Malm et Lige, Cavaradossi (Tosca) Saint-Etienne, ou encore Pinkerton (Madama Butterfly) Hambourg et la Fenice de Venise, et Luigi (Il Tabarro) lOpra National de Lyon. Au dbut des annes 2000, Jean-Pierre Furlan aborde deux rles majeurs du rpertoire, Don Jos (Carmen) quil interprte Lige, Avignon et au Festival de Carcassonne, lOpra du Rhin ainsi qu Leipzig, Zrich et Hambourg et celui de Manrico dans la version franaise de Il Trovatore Montpellier et dans la version italienne Saint-Etienne. En concert, on pu lentendre dans Le Requiem (Berlioz) au Palais Omnisport de Bercy, dans La Damnation de Faust Monte-Carlo, Birmingham, Pkin et Tokyo (invit par Charles Dutoit), dans la Petite Messe Solennelle de Rossini Marseille, dans le Requiem (Dvorak) Antibes et au Thtre des Champs Elyses sous la direction de Myung-Whun Chung. Plus rcemment, il a interprt le rle-titre de Don Carlo Hambourg et Copenhague, Samson (Samson et Dalila) et Pollione (Norma) Saint-Etienne ; Das Klagende Lied Madrid, La Damnation de Faust Birmingham, le rle-titre de Don Carlo Anvers, et Il Tabarro Bari. Parmi ses projets, citons le rle de Don Jos (Carmen) Reims, Samson (Samson et Dalila) Karlsruhe, Hoffmann (Les Contes dHoffmann) Malm, Cavaradossi (Tosca) Copenhague, Tosca et La Clemenza di Tito Marseille et Otello Vichy. LOpra Grand Avignon laccueilli en 1997 dans Mireille, pour les ftes de fin danne 1998-1999 pour La Veuve Joyeuse, en 2000, 2005 et 2011 pour Carmen, en 2001 pour Norma et Madama Butterfly, en 2003 pour Faust, en 2004 pour Turandot et le retrouvera en 2015 pour Otello.

  • SENG HYOUN KO Alfio / Cavalleria Rusticana

    Tonio / I Pagliacci Diplm de lAcadmie de Musique Soul en 1985, Seng-Hyoun Ko se perfectionne lAcadmie de la Scala de Milan. Cest avec Le Nozze di Figaro que lartiste fait en 1982 ses dbuts lOpra de Soul, o il chantera par la suite des ouvrages verdiens et vristes tels quAida, Rigoletto, La forza del destino, Un ballo in maschera, Otello, La Traviata, Andrea Chenier, Adriana Lecouvreur, Tosca ou encore Simone Boccanegra. Depuis 1990, le baryton se produit souvent en Italie, au Festival Pucciniano Torre del Lago (Tosca, Cavalleria rusticana, I Medici), au Festival Verdi de Parme (Alzira, La Forza del destino), Catania (Cavalleria rusticana, I Pagliacci), Padoue (Rigoletto, Tosca), au Juillet Musical Trapanese (Macbeth, Tosca, Rigoletto), au Teatro Comunale de Bologne (Andrea Chenier), au Teatro del Maggio Musicale Fiorentino et au Teatro dellOpera di Roma pour I Pagliacci en 2009, dans une mise en scne de Franco Zeffirelli. On peut lapplaudir aussi en Espagne : Cordoba, Jerez, Bilbao (Rigoletto) et Santa Cruz de Teneriffe (Carmen, Macbeth, Rigoletto) ; en France Montpellier (Attila), Toulouse (I Pagliacci, Lucia di Lammermoor), Marseille (Aida et Otello) ; en Allemagne Hambourg (Rigoletto, Cavalleria rusticana, I Pagliacci, Tosca) Cologne, Leipzig et Wiesbaden (Rigoletto, Tosca), Berlin, au Deutsche Oper (Aida, Nabucco, Andrea Chnier) ; en Belgique, Lige (Rigoletto, I Pagliacci, Andrea Chnier) ; au Japon Tokyo (Rigoletto) ; aux Etats-Unis, Palm Beach (Rigoletto) ; en Isral, Tel-Aviv (Nabucco, Rigoletto, Samson et Dalila) ; Athnes (I Pagliacci dans la mise en scne de Franco Zeffirelli), ainsi quen Suisse, Genve, dans Tosca. Seng-Hyoun Ko a enregistr pour Samsung, avec lOrchestre Symphonique de Los Angeles. Le baryton a triomph aux Chorgies dOrange en 2006 dans le rle dAmonasro (Aida), en 2007 dans celui de Luna (Il Trovatore ) et en 2009 dans Alfio (Cavalleria rusticana) et Tonio (I Pagliacci), il y sera de nouveau invit en 2014 pour le rle de Iago (Otello). Parmi ses projets, notons Tosca au Festival de Wiesbaden, et le rle de Iago (Otello) Marseille et Vichy. Paralllement ses prestations lyriques, il est professeur de chant lUniversit Hanyang de Soul. LOpra Grand Avignon la accueilli en 2006 et 2012 dans Tosca.

  • Pagliacci

    BRIGITTA KELE

    Nedda

    La soprano roumaine Brigitta Kele tudie le chant lUniversit dOradea avec Lavinia Chereches et lAcadmie de Musique Gheorghe Dima Cluj-Napoca, o elle terminera ses tudes en 2005, auprs de Gheorghe Rou et Alexandru Farca.

    Elle remporte le Prix Spcial du Jury au Concours International Bad Mergentheim en 2006 et le Prix Agnes Kriza de lOpra Hongrois de Cluj-Napoca en 2007.

    De 2007 2012, en qualit de soliste de lOpra Hongrois Cluj-Napoca, elle chante Pamina ( (Die Zauberflte), Mim (La Boheme), Micaela (Carmen), Amelia (Un ballo in maschera), Saffi (Der Zigeunerbaron), Hanna Glavary (Die lustige Witwe) et Sylva Varescu (Princesse Csardas) de Kalman.

    Durant la saison 2011- 2012 Brigitta Kele sest produite au Deutsche Oper am Rhein Dsseldorf dans les rles de Mim (La Boheme) et Nedda (Pagliacci) - rle quelle chante ensuite lOpra National de Paris (dans la mise en scne de Giancarlo del Monaco/ direction musicale Daniel Oren) et elle sera galement invite au Festival de Masada pour interprter Micaela (Carmen) avec le Israeli Opera de Tel-Aviv.

    Depuis la saison 2012-13, la soprano est soliste permanente du Deutsche Oper am Rhein, o elle incarne frquemment les rles de Nedda, Mimi, Donna Elvira, Micaela, Violetta Valery ou encore Contessa (Le Nozze di Figaro).

    Elle vient dinterprter, tout rcemment, Musetta (La Boheme) lOpra National de Paris.

    Parmi ses projets en 2014 et 2015 il faut mentionner Nedda (Pagliacci) au NCPA Beijing, Suzel (LAmico Fritz), l Opra National du Rhin-Strasbourg, Mimi (La Boheme) lOpra Grand Avignon.

    Dbut Avignon.

  • ARMANDO NOGUERA Silvio

    N en Argentine, Armando Noguera tudie le chant au Teatro Coln de Buenos Aires puis intgre lAtelier Lyrique de lOpra National de Paris. En 2005, il est finaliste du Concours International Operalia Madrid. Trs jeune, il fait ses dbuts au Teatro Coln comme Figaro dans Il Barbiere di Siviglia, Falke dans Die Fledermas, Aeneas dans Dido and Aeneas. Rapidement, il est trs demand dans tous les rpertoires, de Monteverdi (Il Vespro alla Beata Vergine) John Casken (Golem) ou Susumu Yoshida (Sumidagawa), tous deux en cration mondiale. Sil se produit rgulirement dans le rpertoire mozartien Le Nozze di Figaro (Figaro), Die Zauberflte (Papageno), Cosi Fan tutte (Guglielmo), il a une prdilection pour le rpertoire italien et franais. Il chante ainsi avec beaucoup de succs Rossini (Il Barbiere di Siviglia, LItaliana in Algeri, La Cenerentola, Il Viaggio a Reims), Donizetti (lElisir dAmore, Don Pasquale ), mais aussi Verdi (La Traviata, Falstaff), Puccini (Madama Butterfly, La Boheme) et Leoncavallo (I Pagliacci). Le rpertoire franais nest pas en reste comme le montrent ses nombreuses prises de rle dans des opras tels que Charles VI, Faust, Carmen, Djamileh, Les Mamelles de Tirsias, LHeure espagnole, Les Caprices de Marianne ou dans un rpertoire plus lger, La Vie parisienne, La Veuve joyeuse. Citons par ailleurs le rle-titre dEugne Onguine, et parmi dautres, Lodoska de Cherubini, Die Fledermaus, Il Segreto di Susanna de Wolf-Ferrari, la zarzuela Dona Francisquita, The Rape of Lucretia de Britten, The Telephone. En concert, outre de nombreux rcitals de lieder et mlodies au Brsil, en Argentine, et en France (Capitole de Toulouse et Opra de Nantes) on a pu lapplaudir dans LEnfance du Christ de Berlioz, lEnfant Prodigue de Debussy, Misa Tango de Bacalov, le Requiem de Faur, le Deutsches Requiem de Brahms, le Magnificat de Monteverdi et aux Chorgies dOrange pour la Fte de la Musique. Sa carrire internationale lui permet de sillustrer du Brsil au Festival de Baalbeck, du Festival de Glyndebourne la Fenice Venise, du Teatro Coln ou de Santiago du Chili lAccademia Santa Cecilia de Rome. Il est galement trs prsent dans les grands thtres franais comme en tmoignent ses multiples apparitions lOpra National de Paris, au Thtre des Champs-lyses, lOpra-Comique et dans les Opras de Bordeaux, Lille, Montpellier, Marseille, Avignon, Toulouse, Strasbourg, Nantes, Nice et aux Chorgies dOrange Plus rcemment, il a chant Marcello (La Boheme) et Die weisse Rose Nantes, Danilo (La Veuve Joyeuse) Avignon, et Il Barbiere di Siviglia Lille Il a par ailleurs fait ses dbuts remarqus au Festival de Glyndebourne dans Dandini (Cenerentola), Pellas et Mlisande Nantes, Madama Butterfly Lille, Il Barbiere di Siviglia Dijon, lElisir dAmore et La Vie Parisienne Marseille et dans et dans Carmen Orange. LOpra Grand Avignon la dj accueilli en 2005 pour Il Barbiere di Siviglia, en 2006 pour Il Viaggio a Reims, en 2008 pour lElisir dAmore, en 2009 pour Die Zauberflte, en 2011 pour Eugne Onguine et en fvrier 2014 dans LItaliana in Algeri.

  • LEONARDO CORTELLAZZI Beppe

    Le tnor Leonardo Cortellazzi est n Mantoue, en Italie et effectuera dans un premier temps ses tudes dEconomie et de Commerce lUniversit de Parme, avant de se diriger vers le College de Musique Arrigo Boito de Parme o il se spcialisera en chant sous les conseils de Lelio Capilupi. En 2006, Leonardo Cortellazzi obtiendra le Primo palcoscenico au Cesena College de Musique pour sa prestation dans le Requiem de Mozart et le Prix de la XIIIme dition du Concours International Giuseppe di Stefano pour son rle de Ferrando dans Cosi fan Tutte de Mozart. Il a aussi particip au Festival Rossini de Bad Wildbad (Allemagne) pour le rle-titre de Don Giovanni de Pacini. Il a t invit se produire la Scala de Milan avec lAcademia dArtie Mestieri, lors dun concert reprenant des uvres de Puccini, dirig par Riccardo Chailly, Ottavio Dantone et Giovanni Antonini. Durant ces dernires saisons, on a pu lentendre dans Vesperae Solennes de Confessore, K. 339 (Mozart), dirig par Myung-Wung Chung, dans lOrfeo et Il Ritorno di Ulisse in patria (Monteverdi), dans LOccasione fa il ladro de Rossini (rle du Comte Alberto) et dans Le Convenienze ed inconvenienze teatrali (Donizetti) la Scala de Milan, dans Lucia di Lammermoor (rle dArturo) lOpra House de Sassari, dans Don Giovanni (rle de Don Ottavio) et dans Cosi fan Tutte (rle de Ferrando) la Fenice de Venise ; dans Rigoletto (rle de Borsa), dans une adaptation pour la tlvision dAndrea Andermann, destine tre diffuse internationalement, avec Placido Domingo dans le rle-titre et Zubin Mehta la direction du RAI Symphony Orchestra ; dans Die Zauberflte (rle de Tamino) et dans Il cappello di paglia di Firenze de Rota lors du lombardy Opera House circuit ; dans Don Giovanni et Risorgimento de Ferrero Bologne et enfin dans Anna Bolena (rle de Percy) lEngandin Opera Festival de Saint-Moritz. Durant ses rcents engagements, on a pu lapplaudir dans Don Pasquale la Scala de Milan, dans la Petite Messe solennelle de Rossini aux Chorgies dOrange, dans lElisir damore lOpra de Massy et dans le rle titre de Dido and Aeneas au Teatro Filarmonico de Vrone. Les saisons 2013 2014 regroupent ses interprtations de Vitek (Vec Makropulos) et Alfredo (La Traviata) Venise, Don Ottavio (Don Giovanni) Saint-Moritz, Fenton (Falstaff) au Teatro Petruzelli) Bari et Don Pasquale lOpra de Rouen Haute-Normandie et lOpra-Thtre de Limoges. Dbut Avignon.

  • ORCHESTRE REGIONAL AVIGNON-PROVENCE

    Violon solo super soliste Cordelia Palm Premiers Violons Sophie Saint Blancat Sylvie Bonnay Jeanne Maizoue Marc Aidinian Ccile de Rocca serra Jean-Luc Amiel Corinne Tarbouriech Vronique Ragu Seconds Violons Gabriella Kovacs Patricia Chaylade Nathalie Caulier Natalia Madera Anne-Marie Bernard Claude Costa Juliette Nougue Alti Fabrice Durand Laurence Vergez Michel Tiertant Marie Claude Conrad Muriel Solfrini Stphanie Bayle

    Directeur Gnral Philippe Grison Premier chef invit Samuel Jean Violoncelles Nicolas Paul Emmanuel Lecureuil Jean-Christophe Bassou Jean-Victor Bahuaud Camille Gueirard Contrebasses Frdric Bethune Jean Claude Galigne Alain Marcantetti Fltes Ccile Robilliard Nicole Gonin-Libraire Jean-Loup Grgoire Hautbois Frdrique Costantini Thierry Guelfucci Vincent Barthlmy Clarinettes Franois Slusznis Christophe Hocquet Didier Breuque Bassons Arnaud Coic Pascal Chabaud Marc Boyer

    Cors Eric Sombret Gaelle Claudin Luc Valkenaire Clmence Lion Trompettes Thierry Aubier Alain Longearet William Sayd Trombones Didier Comte Andr Canard Eric Serra Timbales Marie Franoise Antonini Percussions Herv Catil Rachel Faucon Julien Sombret Harpes Alienor Girard Martine Flaissier Orgue Jean-Marie Puli Musiciens Coulisse Fabienne Garceau Michel Testenire

    Chef Comptable Jany Franois

    Secrtaire de direction Bndicte Denton

    Charge de mission, Nouveaux Publics Isabelle Ronzier

    Rgisseur gnral Daniel Loustaunau

    Rgisseur Adjoint, Conducteur Lionel Bergont

    Musicien bibliothcaire David Gobbe

    Assistante Communication Marie-Emilie Coste

    Rgisseur adjoint technique Conducteur Marc-Antoine Degrenier

  • CHOEUR DE L'OPERA GRAND AVIGNON

    Direction : Aurore Marchand

    Soprani

    Rolande GARCIA Frdrique LAULAN - Vanina MERINIS Batrice MEZRICH - Isabelle MONPERT Marie SIMONEAU

    Alti Solenne AUBRUN - Audrey KESSEDJIAN

    Julie MAUCHAMP - Wiebke NOLTING

    Tnors Cyril HERITIER - Patrice LAULAN - Serge MIONE Gentin NGJELA

    Basses Jean-Franois BARON Pascal CANITROT

    Guo CHEN Thibault JULLIEN Xavier SEINCE

    CHURS SUPPLMENTAIRES

    Soprani Gersende DEZZITER - Dsire RAPPIN - Tanya LAING

    Alti

    Sonia FAKIR - Isabelle GUILLAUME Sylvie MAZUYET Agns LOYER Agns LOYER Sandrine PERIS

    Tnors

    Rmi BEER-DEMANDER - Samuel ODDOS Pascal PORQUET Paolo RICCUCCI Alessandro TARCHI

    Basses

    Pascal GMYREK Jean-Philippe LEFEBVRE Franck LICARI Patrice OBERLING Philippe RALL

    _______________________________

    Rgisseur du Chur Wiebke NOLTING

    Bibliothcaire

    Vanina MERINIS

    Pianiste rptiteur Pierre-Luc LANDAIS

  • MAITRISE

    Lou ANGEVIN--DUFFAUT Mathis AMOUREUX-CRET

    Myriam DESCOURS Anouk HANQUIEZ

    Philippine HANQUIEZ Ins LAPAGE

    Marcel LAUGIER Louise MARCHAT Victoria TRITON

    Eileen WELLECAM

    FIGURANTS

    Ophlie CHAIX Helena VAUTRIN

    Jean-Michel BAYARD Aurlien BERREUR Arny BERRY Quentin BONAMI Farid BOUGHALEM Thomas BREANT

    Norbert CHAIX Laurent DALLIAS Bruno DE SOUZA Malik ELAKEDHAL Vivien FEDELE Mathieu FERNANDES

    Franois MANUELIAN Pierre NISI Alain SPERTA

  • SAISON 2014 2015 LYRIQUE

    Samedi 4 octobre 20h30

    Dimanche 5 octobre 14h30

    Mozart REQUIEM

    Direction musicale : Leonardo Garcia Alarcn

    solistes : Jolle Harvey * / soprano

    Sophia Patsi * / mezzo-soprano

    Valerio Contaldo * / tnor Josef Wagner * / basse

    en premire partie : Concerto pour clarinette et orchestre K622

    Allegro - Adagio - Rondo

    soliste : Benjamin Dichtyens * / clarinette

    Orchestre New Century Baroque Choeur de Chambre de Namur

    en co-ralisation avec Musique Baroque en Avignon

    Production du Festival dAmbronay

    _____________________________________________________

    Dimanche 30 novembre - 14h30 Mardi 2 dcembre - 20h00

    dans le cadre du 150me anniversaire de la cration de louvrage

    Gounod MIREILLE

    Direction musicale : Alain Guingal

    Mise en scne : Robert Fortune Chorgraphie : Eric Belaud

    Lumires : Jean-Michel Bauer Dcors : Dominique Pichou Costumes : Rosalie Varda

    Nathalie Manfrino - Sylvie Brunet-Grupposo - Ludivine Gombert Clmence Olivier* - Aurlie Ligerot

    Florian Laconi - Marc Barrard - Nicolas Cavallier Philippe Ermelier - Jean-Marie Delpas - Jean-Francois Baron

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Chur, Ballet et Matrise de lOpra Grand Avignon

    Production Opra Grand Avignon

  • Samedi 27 dcembre - 20h30 Dimanche 28 dcembre - 14h30 Mercredi 31 dcembre - 20h30

    Offenbach LA BELLE HLNE

    Direction musicale : Dominique Trottein

    Mise en scne : Jrme Savary Ralisation : Frdrique Lombart

    Chorgraphie : Eric Belaud Lumires : Alain Poisson Dcors : Michel Lebois

    Costumes : Michel Dussarrat

    Julie Robard-Gendre - Antoinette Dennenfeld* Ludivine Gombert - Audrey Kessedjian Isabelle Monpert

    Stanislas de Barbeyrac - Marc Barrard - Jean-Claude Calon Lionel Peintre - Philippe Ermerlier - Franck Licari

    Xavier Seince Thibault Jullien Cyril Hritier

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Chur et Ballet de lOpra Grand Avignon

    Production Opra Grand Avignon ____________________

    Dimanche 25 janvier - 14h30 Mardi 27 janvier - 20h30

    Nouvelle Production

    Donizetti DON PASQUALE

    Direction musicale : Roberto Fores-Veses

    Mise en scne : Andrea Cigni * Lumires : Fiammetta Baldisseri *

    Dcors / Costumes : Lorenzo Cuttuli *

    Anna Sohn*

    Simone del Savio * - Serguey Romanovsky * Alex Martini * - Jean Vendassi

    Orchestre Rgional Avignon-Provence

    Chur de lOpra Grand Avignon

    en co-production avec le Centre Lyrique Clermont-Auvergne, et les Opras de Limoges, Reims

    Rouen, Saint-Etienne et Vichy

  • Dimanche 15 fvrier - 14h30

    Mardi 17 fvrier - 20h30

    Nouvelle Production

    Puccini LA BOHEME

    Direction musicale : Balzs Kocsar

    Mise en scne : Nadine Duffaut Lumires : Philippe Grosperrin

    Dcors : Emmanuelle Favre Costumes : Krisztina Berzsenyi*

    Brigitta Kele - Cristina Pasaroiu*

    Paolo Fanale*- Lionel Lhote - Yann Toussaint Ugo Guagliardo - Lionel Peintre - Francis Dudziak

    Patrice Laulan - Xavier Seince - Jean-Franois Baron - Jentin Ngjela

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Chur de lOpra Grand Avignon

    Production Opra Grand Avignon ____________________

    Dimanche 15 mars 17h00

    TREMPLIN JEUNES CHANTEURS

    avec la participation de Jeunes chanteurs

    Etudes musicales / piano : Kira Parfeevets

    en collaboration avec lassociation des Amis du Thtre Lyrique

    Entre Libre

  • Vendredi 20 mars - 20h30

    Dimanche 22 mars 14h30

    Verdi SIMON BOCCANEGRA

    Direction musicale : Alain Guingal

    Mise en scne : Gilles Bouillon Lumires : Michel Theuil

    Dcors : Nathalie Holt Costumes : Marc Anselmi

    Barbara Haveman * - Audrey Kessedjian

    George Petean - Wojtek Smilek - Roberto di Basio * Lionel Lhote - Patrick Bolleire - Patrice Laulan

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Chur de lOpra Grand Avignon

    Production Opra de Tours ______________________

    Dimanche 12 avril - 14h30

    Mardi 14 avril - 20h30

    Nouvelle Production Cration Avignon

    Sauguet LES CAPRICES DE MARIANNE *

    Direction musicale : Claude Schnitzler

    Mise en scne : Oriol Tomas * Lumires : Etienne Boucher *

    Dcors : Patricia Ruel * Costumes : Laurence Mongeau *

    Zuzana Markova - Sarah Laulan

    Philippe-Nicolas Martin * - Cyrille Dubois * - Thomas Dear * Julien Brean * - Raphal Brmard

    Jean-Christophe Born - Tiago Matos*

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Chur de lOpra Grand Avignon

    en co-production avec le Centre Franais de Promotion Lyrique,

    les Opras de Bordeaux, Limoges, Marseille, Massy, Metz, Montpellier, Nice, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Tours, Vichy

    et lAvant-Scne Opra (Suisse)

  • Dimanche 3 mai 14h30 Mercredi 6 mai 20h00

    sous lgide de lAssociation des Amis du Thtre Lyrique

    Thomas HAMLET

    Direction musicale : Jean-Yves Ossonce

    Mise en scne : Vincent Boussard* Lumires : Alessandro Carletti*

    Dcors : Vincent Lemaire* Costumes : Katia Duflot

    Patrizia Ciofi - Graldine Chauvet

    Jean-Franois Lapointe* - Nicolas Test - Sbastien Guze Patrick Bolleire - Julien Dran - Bernard Imbert

    Jean-Marie Delpas - Alain Herriau - Raphal Brmard

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Chur de lOpra Grand Avignon

    Production Opra de Marseille

    ________________

    Mercredi 3 juin 20h30

    OPERA COMPETITION AND FESTIVAL / ARTE

    (Hongrie 2014)

    Cest lopra qui aura obtenu le Grand Prix de ldition 2014, dont le concours se droulera au mois doctobre en Hongrie,

    qui sera prsent sur la scne de lOpra Grand Avignon

    __________________

    Jeudi 11 juin 20h30

    LES SOLISTES DU CNIPAL EN CONCERT

    Centre National dArtistes Lyriques

    Orchestre Rgional Avignon-Provence

  • PROCHAINS SPECTACLES

    Vendredi 23 mai 20h30

    CONCERT SYMPHONIQUE

    Direction : Jean-Claude Malgoire

    Soliste : Nicolas Rivenq / baryton

    Grtry Haydn Piccinni Gluck - Mozart

    Orchestre Rgional Avignon Provence

    Co-ralisation Orchestre Rgional Avignon Provence

    Opra Grand Avignon

    _________________________________

    Samedi 24 mai - 17h00 Foyer du Public

    APEROPERA

    Avec le concours du CNIPAL Centre National dArtistes Lyriques Avec le soutien de lAssociation Les Amis du Thtre Lyrique

    ________________________________

    Dimanche 1er juin 14h30

    Mardi 3 juin 20h30

    Nouvelle production

    Hrold LA FILLE MAL GARDE

    Direction musicale : Fayal Karoui Chorgraphie : Eric Belaud Dcors : Emmanuelle Favre Costumes : Danile Barraud

    Lumires : Philippe Grosperrin

    Orchestre Rgional Avignon-Provence Ballet de lOpra Grand Avignon

    Production de lOpra Grand Avignon

    Directeur de la publication : Pierre Guiral Brochure ralise par Charlyne Blaise / attache de presse

    Marion Duffaut / Secrtaire Opra Grand Avignon - BP 111-84007 Avignon Cedex 01

    04 90 82 42 42 (administration) / 04 90 82 81 40 (location) / tlcopie : 04 90 82 81 41 www.operagrandavignon.fr - Facebook : operatheatredavignon - Twitter : @operaavignon

    Prix : 5