Caves de Plein Air

  • Published on
    27-Oct-2015

  • View
    22

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>1716</p><p>(c) Caisse en bois enterre</p><p>2.1a : </p><p>Stockage en plein air </p><p>de petites quantits.</p><p>Mais elles ont aussi leurs inconvnients :! Il est malais de vrifier rgulire-</p><p>ment les lgumes.! Ce mode de stockage est moins </p><p>commode quune cave. Quand on retire des lgumes, lisolation doit tre parfaitement reconsti-tue, sinon il faut vider entire-ment le silo.</p><p>! En cas de gel, le silo est difficile ou impossible ouvrir. Pendant une priode de geles prolonge, il faut transfrer suffisamment de lgumes consommer dans un autre local.</p><p>Les produits du jardin ne doivent pas tre humides au moment de les stocker et lemplacement choisi doit tre labri de la nappe phratique </p><p>et de lhumidit persistante, leau de pluie doit svacuer rapidement. Le sol idal est sablonneux, meuble, facile creuser et remplissant bien les espaces entre les lgumes. Une terre lourde formant de gros grumeaux est pnible creuser et recouvre incompltement les lgumes. La terre qui recouvrira le silo ne doit pas contenir dlments organiques grossiers qui risqueraient de gter les denres en se dcom-posant. Il est dailleurs conseill de changer le silo de place chaque anne. dfaut, il faut le nettoyer soigneusement et le laisser lair libre pendant quelques jours avant de le remplir.Installez votre cave de plein air prs de la maison, dans un endroit ombrag et abrit du vent, </p><p>Stockage Souterrain</p><p>Les petites quantits de lgumes se conservent trs bien dans un tambour de machine laver inoxydable. Le tambour ne rouille pas, les souris ny pntrent pas et il ne cote rien rcuprer. Enterrer le tambour avec louverture vers le haut, remplir de lgumes et recouvrir dune planche. En cas de risque de geles, recouvrir dune paisse couche de paille alourdie avec de la terre.</p><p>Une grande caisse en bois fabrique avec des chutes de bois non trait fera un bon silo enterr. On la place dans un trou dans la terre et on la tapisse de grillage contre les rongeurs. Puis on alterne les couches de paille et de lgumes, on recouvre la dernire couche de lgumes avec 10 cm de paille, par-dessus une planche revtue de grillage bien ajuste et enfin des ballots de paille. Recouvrir les ballots avec une bche synthtique pour les protger de la pluie.</p><p>grillage</p><p>couche de paille</p><p>environ 10 cm</p><p>lgumes</p><p>paille</p><p>2. Caves de plein airlaffaire pour de petites quantits de lgumes (fig. 2.1).Les caves de plein air ont des avantages :! Elles sont conomiques et rapides </p><p> crer. Il suffit dun bout de sol sec, de paille ou autre matriau isolant, et dun grillage pour tenir distance les souris et autres gourmands.</p><p>! Correctement ralises, elles per-mettent de conserver la plupart des lgumes en hiver. En effet, la temprature est relativement stable et lhumidit trs le-ve dans la terre environnante. Pendant les geles, une couver-ture tanche lair augmente la concentration de dioxyde de car-bone mis par les lgumes, ralen-tissant leur vieillissement.</p><p>(a) Conservation sous chssis</p><p>(b) Silo en ballots de paille rectangulaires</p><p>On regroupe dans cette catgorie toutes sortes de dispositifs simples, jauges ou silos, quon peut consi-drer comme les prcurseurs des caves de maisons. En plein air, on met profit les conditions natu-relles (climat extrieur, sol) pour stocker les lgumes (plus rarement les fruits) en automne, en hiver et au printemps. Les plus simples sont gnralement creuss 20 ou 30 cm de profondeur dans les sols secs et lgers (silos, jauges), ou la surface du sol si le sol est lourd et humide. La largeur dun silo est gnralement de 1,6 m, la longueur votre convenance.Les silos enterrs, de 0,8 1 m de profondeur, demandent plus de travail. Un chssis, un tonneau ou autre rcipient enterrs font aussi </p><p>Stockage en Surface</p><p>Les petites quantits de lgumes peuvent se conser-ver sous un chssis vide. Couvrir le fond dun grillage anti-rongeurs avant de planter les lgumes en rangs dans le sable. Puis poser le chssis vitr, le recouvrir de planches, de feuilles, de paille ou dun paillasson en cas de geles (a).</p><p>Disposer des ballots de paille en un rectangle vide au centre. Habiller le trou central de grillage et de paille et placer les lgumes lintrieur. Placer par-dessus deux ballots reposant sur deux lattes en bois. Quand le froid augmente, retirer les lattes pour refermer louverture (b).</p></li><li><p>2322</p><p>thermomtrefumier 15 cm</p><p>terre 30 cm</p><p>rameaux ou paille 25 cm</p><p>15 cm de diamtre. Dans les petits silos, une gerbe de paille verticale ou un tube perfor suf-fisent la ventilation (fig. 2.9).Une fois secs, on empile les lgumes en pyramide sur une hau-teur de 60 cm, puis on les recouvre de 10 cm de terre. On tasse la terre avec prcaution pour facili-ter lcoulement de leau de pluie. Autour du silo, une petite tranche vacue leau de pluie (fig. 2.9 et 2.10). La terre de dblai sert ensuite couvrir les lgumes.Ds la temprature lintrieur du silo est infrieure +2 C, on ajoute une couche de paille et une seconde couche de terre pour assurer liso-lation thermique (fig. 2.11 et 2.12). La paille est dispose de manire dtourner leau de pluie le long de la paroi du silo. Pour loigner les souris, il est frquent de placer des grains empoisonns dans les conduits da-ration, mais il est prfrable den-tourer le silo dun grillage mailles troites. Une couverture de feuilles de noyer serait aussi efficace.Dans un silo bien ralis, les lgumes conservent particulire-ment bien leur qualit et leurs vita-mines. Le revers de la mdaille est la grande quantit de travail que cela reprsente. Les professionnels </p><p>2.12 : </p><p>a) Coupe transversale dun silo pommes de terre non ventil</p><p>b) Coupe longitudinale dun silo pommes de terre ventil</p><p>c) Recouvrement progressif du silo avec ventilation la base et sur le fate</p><p>A</p><p>B</p><p>C</p><p>2.10 : Vue en coupe dun silo choux.</p><p>terre 200 mm</p><p>paille 150 mm</p><p>terre 200-300 mm</p><p>paille 50 mm</p><p>2.11 : Silo terre-paille pour choux pomms (mesures en mm).</p><p>a) pour les hivers doux sans longues priodes de geles</p><p>b) pour les hivers avec priodes de geles longues et rigoureuses</p><p>couche de terre supplmentaire</p><p>couche de terre supplmentaire</p><p>premire couche de terre</p><p>couche de terre finale au sommet</p><p>thermomtre</p><p>paille</p><p>pommes de terre</p><p>entre dair</p><p>sortie dairterre</p><p>paille</p><p>terrepaille</p><p>pommes de terre</p><p>Le fate nest pas recouvert de terre</p><p>b)</p><p>b)</p><p>a)</p><p>a)</p><p>c)</p><p>Silos</p><p>Un silo est un tas allong en forme de toit rig en surface ou lgre-ment encaiss jusqu 30 cm. Il est constitu de lgumes recouverts dun matriau isolant tel que paille, mulch dcorce, fougres sches, feuilles mortes, rameaux, ainsi que de terre. Pour viter une exposition excessive au soleil et une lvation de temprature indsirable, le tas est orient selon un axe nord-sud. Ainsi le soleil nclaire que lavant troit du silo. Mais suivant les vents dominants, une orientation est-ouest peut tre prfrable pour diminuer lexposition aux vents froids et le risque de gel associ.On prlve les lgumes en bout de silo mesure des besoins. Il est donc judicieux de placer prs de louverture les lgumes desti-ns tre consomms en premier. Louverture doit tre soigneusement referme chaque fois.Il y a diverses faons de monter un silo. Pour les lgumes-racines et les varits rustiques de chou, le silo peut tre avec ou sans ventilation (fig. 2.7). Pour assurer la ventila-tion, on pose au fond un tuyau de drainage longitudinal de 10 cm de diamtre (fig. 2.8) ou des planches assembles en V invers (fig. 2.10) et dpassant aux deux extrmits. Ce conduit reste ouvert jusquaux premires geles, puis on le bouche avec de la paille. Un second conduit nest pas rare au sommet du tas, (fig. 2.8). Les conduits sont par-fois remplacs par deux andains de paille sur toute la longueur du silo, souvent relis tous les 2 mtres avec des gerbes de paille verticales de </p><p>paille longitudinale</p><p>terre</p><p>la paille dpasse pour assurer laration du silo</p><p>couche de terre (environ 10 cm)</p><p>gerbe de paille longitudinale pour </p><p>laration</p><p>profondeur de la tranche env. 30-35 cm</p><p>grande tranche grande tranche</p><p>petite tranchepetite tranche</p><p>couche de paille</p><p>2.9 : Aration au moyen de gerbes de paille.</p><p>2.7 : Silo terre-paille pour lgume-racines avec son isolation hivernale </p><p>(mesures en mm).</p><p>a) avec conduite de ventilation triangulaire. </p><p>b) avec couches de sable intermdiaires</p><p>2.8 : Cration dun silo.</p><p>Ci-dessous : tranche avec tuyau de drainage </p><p>pour la ventilation des choux par en dessous</p><p>1. terre 100-200 mm 2. paille 200-300 mm 3. sable ou terre 100 mm</p><p>a) b)</p></li><li><p>6362</p><p>isolation</p><p>toiture</p><p>enduit</p><p>ventilateur</p><p>Refroidissement par ventilation naturelle</p><p>La ventilation de la cave permet de rguler la temprature et lhu-midit lintrieur de la cave. Il sagit en gnral de faire entrer lair extrieur frais et dvacuer lair intrieur chaud. La ventilation permet aussi dvacuer les produits gazeux du mtabolisme qui acc-lrent la maturation des fruits et des lgumes. Les systmes de conservation agricoles se divisent en trois catgories, qui se dis-tinguent par le mode de refroidisse-ment, les dispositions constructives et le cot des appareils :</p><p>Refroidissement par ventilation naturelleLes produits vgtaux sont refroi-dis par lapport dair extrieur frais grce llvation naturelle de lair chaud, qui est remplac par larrive dun volume quivalent dair froid. </p><p>3.55 : Refroidissement par ventilation naturelle.</p><p>3.56 Tuyau de sortie dair </p><p>avec ventilateur.</p><p>On peut distinguer deux formes de ventilation naturelle : la venti-lation par gravit et la ventilation force. Dans le premier cas, cest uniquement llvation naturelle de lair chaud qui produit la circulation de lair. Aucun appareil ni aucune consommation dnergie ne sont ncessaires (fig. 3.55). Dans la ventilation force, la circu-lation est principalement engendre par un ventilateur (fig. 3.56).</p><p>en surface dans la terre</p><p>sous terre3.53 et 3.54 : Caves naturelles. Photos : Entreprise Lindner</p></li><li><p>6564</p><p>Refroidissement mcaniqueLa temprature de stockage est maintenue une valeur optimale par un appareil rfrigrant, ind-pendamment du climat extrieur (fig. 3.58).</p><p>Atmosphre contrleEn complment de la rfrigration mcanique, la composition de lair est modifie.En raison de lintensification de la production agricole, le stockage de longue dure des aliments est devenu un facteur conomique important. Mieux on matrise lhu-midit, la circulation et la tempra-ture de lair, et mieux les aliments se conservent (fig. 3.59 et 3.60). Cest pourquoi la ventilation natu-relle, moins facilement contrlable, ne reprsente quun mode de stoc-kage dappoint pour les marachers professionnels. En effet, seules des machines peuvent maintenir des basses tempratures en perma-nence. Mais les cots dachat et de fonctionnement de ces appareils se rpercutent sur le consommateur.Les restaurants et les commerces utilisent de petites units de rfri-gration standards. Elles ont leur utilit quand on na pas dautre endroit pour conserver des fruits, des lgumes et des boissons. </p><p>Mais pour un usage personnel, une cave naturellement ventile est le dispositif le mieux adapt. Cest pourquoi nous ne reviendrons plus sur la rfrigration mcanique.</p><p>Ventilation naturelleLe refroidissement par ventilation naturelle utilise la gravit, quand lair chaud (plus lger) slve et que de lair froid (plus lourd) prend sa place. Une circulation perma-nente dair se cre ainsi, sauf quand les tempratures sont identiques lintrieur et lextrieur. Ce prin-cipe est mis profit depuis des sicles pour climatiser naturellement </p><p>3.59 : Pourcentage de </p><p>pommes commercialisables </p><p>de la varit Boskoop en </p><p>fonction du procd de </p><p>conservation.</p><p>1 Atmosphre contrle</p><p>2 Local rfrigr </p><p>+ humidificateur</p><p>3 Local rfrigr</p><p>4 Stockage normal</p><p>3.58 : Deux possibilits </p><p>dinstallation pour </p><p>rfrigrer mcaniquement </p><p>un local de conservation.</p><p>unit de rfrigration</p><p>unit de rfrigration</p><p>dissipateur thermique</p><p>local rfrigr local rfrigr</p><p>entre ou sortie dair</p><p>% d</p><p>e fr</p><p>uits</p><p> com</p><p>mer</p><p>cial</p><p>isab</p><p>les</p><p>Dure de stockage en mois3.57 : Cette cave vote rend de bons services depuis plus de 20 ans. Photo : Entreprise Neuschwander</p></li><li><p>7978</p><p>4. exemples de Caves naturelles</p><p>voisines de pntrer ; dautre part, atteindre le taux dhumidit nces-saire. La future cave devra donc tre situe dans le secteur le plus favorable de votre sous-sol. Si la surface disponible le permet, il est judicieux de construire une pice dentre (fig. 3) qui servira despace tampon et pourra servir ranger les conserves en bocaux.</p><p>par Bernhard NixdorfTransformer une cave chaude en cave frache</p><p>Pendant des dcennies, nous avons cru que les aliments conservs au rfrigrateur ou au conglateur taient une rserve suffisante, et nous nous contentions dacheter nos fruits et lgumes au kilo. Mais aujourdhui, nous redcou-vrons la cave de conservation, et avec elle limportance dune cave frache et humide. Les anciennes caves de conservation ont souvent t ramnages dautres fins, quand la prsence dune chaudire ne les rend tout simplement pas inutilisables pour la conservation. Elles sont trop chaudes et les fruits et lgumes y pourrissent.Que faire alors pour conserver aussi longtemps que possible les lgumes, pomme de terre et fruits que lon a cultivs dans son propre jardin ? Dans une cave ordinaire, les pommes de terre commencent germer ds dcembre, les carottes et autres fruits et lgumes des-schent ou pourrissent.</p><p>Le prsent chapitre explique com-ment transformer une cave trop chaude en local propice la conser-vation. Si vous souhaitez conser-ver la fois des pommes et des pommes, prvoyez deux pices spares, car les pommes de terre altrent le got des pommes.Les deux points cls sont dune part, empcher la chaleur des pices </p><p>3.88 : Stockage dans une tranche mure.</p><p>combien a cote ?! Dmontage de 1,5 m2 de </p><p>semelle en bton, creusement dun trou de 1,5 m3 et va-cuation de la terre : environ 400 .</p><p>! Coulage dune semelle en bton de 8 cm dpaisseur, montage dun mur pais de 17,5 cm sur une longueur de 3 m et une hauteur de 50 cm, enduit mural : environ 500 .</p><p>! Plancher en bois praticable avec planches paisses de 3 cm visses avec du contre-plaqu : environ 250 pour une surface de 50 x 50 cm.</p><p>planches ou panneaux de bois</p><p>tranche mure</p><p>ProPosition 2</p><p>4 couvercles spars</p><p>tranche mure 4 chambres</p></li><li><p>113112</p><p>Nous habitons une maisonnette ge denviron 150 ans, que nous avons entirement rnove et transforme en 1993. La cave pommes de terre na pas survcu ces travaux. vrai dire, ce ntait quun trou de 1 x 2 m sous la cui-sine, accessible par une trappe.Nous navions donc pas de lieu o entreposer les fruits de nos vieux arbres et les lgumes du potager. Sans tre autonomes, nos rcoltes </p><p>nous nourrissent pendant quelques mois, condition dtre conserves dans de bonnes conditions.Un caveau lgumes simposait. Lendroit a vite t trouv : un coin proche de la bergerie sur notre ter-rain en pente de 1 500 m2. Le caveau pouvait tre construit dans la pente. Avec une mini-pelle, nous avons creus une fosse un peu plus grande que la future cave de 2 x 3 m et profonde de </p><p>3. Hiver : la temprature </p><p>intrieure nest jamais descendue </p><p>en-dessous de 4 C.</p><p>par Andreas Holdstein</p><p>1. Printemps : le caveau est couvert dun tapis vert tendre. 2. t : la vgtation est bien dveloppe.</p><p>Caveau lgumes dans une pente</p><p>29. La terre dorigine entrepose sur les cts de la fosse est </p><p>main...</p></li></ul>

Recommended

View more >