C’est de l’eau - .David Foster Wallace C’est de l’eau Quelques pensées, exprimées en une

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of C’est de l’eau - .David Foster Wallace C’est de l’eau Quelques pensées, exprimées en une

  • David Foster Wallace

    Cest de leauQuelques penses, exprimes en une occasion signifi cative, pour vivre sa vie avec compassion

    Traduit de langlais (tats-Unis)par Charles Recours

    DV_Wallace_eau_ok.indd 3DV_Wallace_eau_ok.indd 3 20/07/10 18:24:2220/07/10 18:24:22

  • 7

    Cest lhistoire de deux jeunes poissons qui nagent et croisent le chemin dun poisson plus g qui leur fait signe de la tte et leur dit, Salut, les garons. Leau est bonne ?

    DV_Wallace_eau_ok.indd 7DV_Wallace_eau_ok.indd 7 20/07/10 18:24:2320/07/10 18:24:23

  • 8

    Les deux jeunes poissons nagent encore un moment, puis lun regarde lautre et fait, Tu sais ce que cest, toi, leau ?

    DV_Wallace_eau_ok.indd 8DV_Wallace_eau_ok.indd 8 20/07/10 18:24:2320/07/10 18:24:23

  • 9

    Ceci une exigence classique du discours de remise de diplmes, le dploiement de petites histoires didactiques en forme de paraboles.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 9DV_Wallace_eau_ok.indd 9 20/07/10 18:24:2320/07/10 18:24:23

  • 10

    Il savre que lhistoire est une des meilleures conventions du genre, disons une des moins connes mais si vous craignez que je me prsente comme le vieux poisson sage qui explique aux jeunes poissons ce que cest que leau, nayez pas peur.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 10DV_Wallace_eau_ok.indd 10 20/07/10 18:24:2320/07/10 18:24:23

  • 11

    Je ne suis pas le vieux poisson sage.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 11DV_Wallace_eau_ok.indd 11 20/07/10 18:24:2320/07/10 18:24:23

  • 12

    La morale immdiate de cette histoire est tout simplement que les ralits les plus videntes, les plus omniprsentes et les plus importantes, sont souvent les plus diffi ciles voir et exprimer.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 12DV_Wallace_eau_ok.indd 12 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 13

    Dit comme a, ce nest quune banale platitude mais il nempche que, dans les tranches dune vie dadulte, les banales platitudes peuvent revtir des enjeux de vie ou de mort.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 13DV_Wallace_eau_ok.indd 13 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 14

    Cest en tout cas ce que je souhaite vous suggrer en ce joli matin sec.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 14DV_Wallace_eau_ok.indd 14 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 15

    Bien sr, ce type de discours exige de moi que je vous parle de la signifi cation de votre enseignement universitaire pour tenter de vous expliquer en quoi la vritable valeur du diplme que vous vous apprtez recevoir est humaine et pas seulement matrielle.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 15DV_Wallace_eau_ok.indd 15 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 16

    Parlons donc du clich le plus rpandu dans le genre du discours de remise de diplmes, savoir quun enseignement universitaire ne consiste pas vous gaver de connaissances mais plutt , je cite, vous apprendre penser .

    DV_Wallace_eau_ok.indd 16DV_Wallace_eau_ok.indd 16 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 17

    Si vous tes comme moi quand jtais tudiant, vous naimez pas entendre a et vous vous sentez presque insults par lassertion daprs laquelle vous avez besoin quon vous apprenne penser, dans la mesure o votre admission dans un tablissement de cette qualit semble prouver que vous savez dj penser.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 17DV_Wallace_eau_ok.indd 17 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 18

    Mais je vais postuler que le clich de lenseignement universitaire nest, au fond, pas du tout insultant car, dans un lieu comme celui-ci, nous sommes censs recevoir une ducation la pense qui ne sadresse pas avant tout la capacit de penser, mais au choix de ce quoi penser.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 18DV_Wallace_eau_ok.indd 18 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 19

    Si votre complte libert de choix quant lobjet de vos penses vous semble bien trop vidente pour quon perde notre temps en parler, je vous demanderai de penser aux poissons et leau et de mettre quelques petites minutes entre parenthses votre scepticisme concernant la valeur des vidences.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 19DV_Wallace_eau_ok.indd 19 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 20

    Voici une nouvelle petite histoire didactique.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 20DV_Wallace_eau_ok.indd 20 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 21

    Cest lhistoire de deux types assis dans un bar en plein milieu des tendues sauvages dAlaska.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 21DV_Wallace_eau_ok.indd 21 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 22

    Lun est croyant, lautre est athe, et ils dbattent de lexistence de Dieu avec cette intensit particulire qui sinstalle aux environs de la quatrime bire.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 22DV_Wallace_eau_ok.indd 22 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 23

    Et lathe dit, coute, cest pas comme si javais aucune raison fonde de ne pas croire en Dieu.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 23DV_Wallace_eau_ok.indd 23 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 24

    Cest pas comme si javais jamais essay tous ces trucs de prire et de Dieu.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 24DV_Wallace_eau_ok.indd 24 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 25

    Tiens, le mois dernier, un blizzard atroce ma loign du camp, je voyais rien, jtais paum, il faisait moins cinquante, et alors je lai fait, jai essay : je me suis mis genoux dans la neige et jai cri, Mon Dieu, sil y a un Dieu, je suis perdu dans le blizzard, je vais mourir si vous ne maidez pas !

    DV_Wallace_eau_ok.indd 25DV_Wallace_eau_ok.indd 25 20/07/10 18:24:2420/07/10 18:24:24

  • 26

    Et l, dans le bar, le croyant regarde lathe, perplexe : Alors tu dois y croire, maintenant, il dit. Aprs tout tes l, bien vivant.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 26DV_Wallace_eau_ok.indd 26 20/07/10 18:24:2520/07/10 18:24:25

  • 27

    Lathe lve les yeux au ciel comme si le croyant tait un crtin : Non mon pote, tout ce qui sest pass, cest que deux Eskimos sont passs par l et mont indiqu la direction du camp.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 27DV_Wallace_eau_ok.indd 27 20/07/10 18:24:2520/07/10 18:24:25

  • 28

    Il est facile de passer cette histoire au fi ltre danalyse classique des sciences humaines : une exprience rigoureusement identique peut signifi er deux choses totalement diffrentes pour deux personnes diffrentes, selon leurs diffrentes structures de croyances et leurs manires de construire les signifi cations partir de lexprience.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 28DV_Wallace_eau_ok.indd 28 20/07/10 18:24:2520/07/10 18:24:25

  • 29

    Vu que nous sommes attachs la tolrance et la diversit des croyances, aucun moment nous naffi rmerons dans notre analyse de sciences humaines que linterprtation dun des types est vraie et que celle de lautre est fausse ou mauvaise.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 29DV_Wallace_eau_ok.indd 29 20/07/10 18:24:2520/07/10 18:24:25

  • 30

    Et cest trs bien, sauf que nous ne nous demanderons jamais non plus do viennent ces structures de croyances individuelles, cest--dire, do elles viennent lintrieur de ces deux types.

    DV_Wallace_eau_ok.indd 30DV_Wallace_eau_ok.indd 30 20/07/10 18:24:2520/07/10 18:24:25