CHRONOLOGIE DE LA GRANDE CHRONOLOGIE DE LA GRANDE GUERRE CHAPITRE 1. LA PREMIأˆRE GUERRE MONDIALE, UNE
CHRONOLOGIE DE LA GRANDE CHRONOLOGIE DE LA GRANDE GUERRE CHAPITRE 1. LA PREMIأˆRE GUERRE MONDIALE, UNE

CHRONOLOGIE DE LA GRANDE CHRONOLOGIE DE LA GRANDE GUERRE CHAPITRE 1. LA PREMIأˆRE GUERRE MONDIALE, UNE

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of CHRONOLOGIE DE LA GRANDE CHRONOLOGIE DE LA GRANDE GUERRE CHAPITRE 1. LA PREMIأˆRE GUERRE MONDIALE,...

  •  1900. L’Europe, symbole de progrès et de modernité, domine le monde. Cependant le continent est divisé, marqué par des rivalités coloniales et par des tensions nationalistes.

     28 juin 1914. L’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hon- grois, est assassiné à Sarajevo par Gavrilo Princip, un serbe qui refuse l’annexion de son pays. Les tensions sont vives entre l’Empire austro-hongrois et la Serbie.

     28 juillet 1914. L’Empire austro-hongrois déclare la guerre à la Serbie et bombarde Belgrade.

     30 juillet 1914. Un jeu d’alliances se met en place : l’Empire russe, allié de la Serbie, déclare la guerre à l’Empire austro-hongrois. Tous les hommes russes sont alors mobilisés pour les combats.

     1er août 1914. L’Empire allemand, allié de l’Autriche-Hongrie, déclare à son tour la guerre à la Russie, puis à la Belgique, à la France et au Royaume-Uni.

     2 août 1914. La liberté de presse est suspendue en France. Les journaux sont désormais soumis à un régime de contrôle préalable et l’autorité militaire peut interdire toute publication jugée dangereuse.

     2-18 août 1914. En France, plus de trois millions d’hommes venant de métropole et des colonies sont mobilisés. C’est d’ailleurs la première fois qu’une mobilisation générale est décrétée en France.

     4 août 1914. À l’Ouest, l’Empire allemand envahit la Belgique : les ‘‘Empires centraux’’ prennent ain- si l’initiative de l’attaque. En réaction, le Royaume-Uni entre en guerre aux côtés de la France et de la Russie. À l’Est, les Empires allemand et austro-hongrois attaquent l’Empire russe et la Serbie.

     7 août 1914. À l’arrière*, le chef du gouvernement français lance un appel aux femmes afin qu’elles remplacent, dans les champs puis dans les usines, les hommes envoyés au front. Tout le monde participe donc à cette guerre.

     7-10 août 1914. Première défaite française à Mulhouse. L’armée allemande se dirige alors vers Paris.

     5-11 septembre 1914. Les troupes franco-britanniques passent à l’attaque dans la Marne et obligent les Allemands à reculer. La défaite allemande sauvent alors la capitale française.

     9-14 septembre 1914. À l’Est, les Allemands battent l’armée russe lors de la bataille des Lacs de Mazurie.

     1915. Aucun camp ne domine réellement l’autre : leurs forces sont similaires. La guerre de mouvement* se transforme alors en guerre de position* et les sol- dats commencent à s’enterrer dans tranchées.*

     1915. En France, le groupe Renault produit de plus en plus de chars, de moteurs d’avion et d’obus. Les ouvrières, surnommées « munitionnettes », y sont de plus en plus nombreuses.

     22 avril 1915. Les Allemands utilisent pour la première fois des gaz mortels (gaz moutarde) contre les poilus*. De nouvelles armes font en effet leur appa- rition durant la guerre : mortier, grenade, mitraillette.

    CHRONOLOGIE DE LA GRANDE GUERRE

    1/2CHAPITRE 1. LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE TOTALE

  •  31 mai 1915. Premier bombardement de Londres par des dirigeables allemands. Les civils deviennent des cibles stratégiques, ce qui permet diminuer la production d’armes et d’affaiblir le moral à l’arrière.

     avril 1915 - juillet 1916. Plus d’un million Arméniens (minorité chrétienne de Turquie) sont massacrés par l’Empire ottoman, allié des Empires centraux. On parle alors de génocide*.

     novembre 1915. Le gouvernement français demande aux civils de participer à « l’effort de guerre » en finançant la production d’armes. Pour ce faire, l’État utilise la propagande (presse, affiches...).

     été 1915. De nombreuses mutineries éclatent : environ 2/3 des régiments français sont touchés. De nombreux poilus refusent d’attaquer. Des dizaines d’entre-eux sont ainsi exécutés.

     février - décembre 1916. Les armées françaises et allemandes s’affrontent à Verdun pendant dix mois. Le bilan est dramatique : 160 000 soldats français et 143 000 soldats allemands sont tués.

     6 avril 1917. En raison de la présence des sous-marins allemands dans l’océan Atlantique, les États- Unis entrent en guerre aux côtés de l’Entente (Royaume-Uni, France, Russie).

     mai - novembre 1918. Contre-attaque de l’Entente : les troupes de l’Entente font reculer l’armée allemande. Les villes de Lille et Douai sont libérés le 17 octobre.

     11 novembre 1918. Suite à l’abdication de l’empereur allemand Guillaume II, les généraux allemands signent l’armistice*, à 6 heures du matin, à Rethondes. À 11 heures, les hostilités sont suspendues.

    hiver 1918. Le bilan de la guerre est désastreux : jamais un conflit n’aurait fait autant de morts (10 millions) et blessés (20 millions). En France, environ 700 000 veuves de guerre deviennent cheffes de famille.

    28 juin 1919. Le traité de Versailles, un traité de ‘‘paix’’, est rédigé par les pays vainqueurs. L’Alle- magne est humiliée : celle-ci est tenue responsable de la guerre et doit payer de lourdes réparations. De plus elle est divisée en deux et perd de nombreux territoires (comme Alsace-Lorraine). De nouveaux pays voient également le jour comme la Pologne, l’Autriche et la Hongrie.

    2/2CHAPITRE 1. LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE TOTALE

     Armistice. Accord permettant la fin des combats.

     Arrière. Territoire non concerné par les combats mais soumis à l’effort de guerre.

     Économie de guerre. Économie orientée vers l’armement.

     Front. Zone de guerre où ont lieu les combats.

     Génocide. Extermination programmée d’un peuple en raison de ses origines ou de sa religion.

     Gueule cassée. Surnom donné aux soldats revenant du front avec des blessures physiques graves.

     Guerre de mouvement. Phase de la guerre où les attaques sont rapides et où le front est mobile.

     Guerre de position. Phase de la guerre où les combattants s’enterrent pour conserver leurs positions.

     Guerre totale. Guerre qui mobilise toute la société. Tout est mit en œuvre pour remporter la victoire.

     Poilu. Nom donné aux soldats français durant la Première guerre mondiale.

     Tranchée. Fossé dans lequel les soldats vivent et combattent durant la Première guerre mondiale.