Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Paul Marie Guyon - Pierre Vidal CS Lascaux OCT

  • View
    105

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de...

  • Page 1
  • Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Paul Marie Guyon - Pierre Vidal CS Lascaux OCT 201 D1
  • Page 2
  • La problmatique de la prservation des peintures I Dune crise lautre 1960 - 2010 Prserver les peintures: Une question de mthode II35 ans de stabilit climatique et microbiologique 1966- 2000 Pourquoi ? Comment ? III Que faudrait-il faire ? CS Lascaux OCT 201 D2
  • Page 3
  • La situation actuelle Les taches de mlanine sont toujours prsentes dans la grotte mais de faon moins prgnante quen 2006 1. Nous ne connaissons pas le mcanisme de leur production 2. Les champignons (blancs?) apparaissent sur les instruments, matriaux introduits dans la grotte On suspecte une relation de cause effet entre climat interne et prolifration de champignons 1.On constate des phnomnes de vermiculation et de condensation La structure de coordination scientifique nest toujours pas en place. Des dcisions importantes pour le court et le long terme attendent.
  • Page 4
  • La crise des annes 2000-2010 ? Que sest -il pass? Qua-t-on fait? CS Lascaux OCT 2010 D4 Changement de protocole 1998-2008 Un nouveau systme de mesure automatique est progressivement mis en place. Il ne sera au point quen 2008 ? 2000-2001 Dmontage de la machine Guyon et remplacement par la nouvelle machine 2001 Invasion par le Fusarium solani (champignons blancs ) 2002 Apparition des taches noires, acclration ds 2004, instabilits micro climatiques, vermiculations. Les actions 2001-2004 Interventions urgentes restauratrices (chimiques, biologiques, mcaniques) pandage de chaux vive. ( LRMH, quipes de restaurateurs) 2001-2010 Tests, machine en fonctionnement discontinu, pas de contrle prcis du climat de la grotte. 2001-2010 Interventions long terme Programme simulateur, Relev 3D, Constat dtat, Programmes de recherches biologiques 2010 On na toujours pas rtabli le systme dassistance climatique Guyon Pourquoi?
  • Page 5
  • La crise des annes 1960 CS Lascaux OCT 2010 D4 Problmes microbiologiques Invasion dalgues vertes Prolifration bactrienne Problmes physicochimiques Micro cristallisations Ecoulements deau Entranement de pigments rouges
  • Page 6
  • Rsolution de la crise des annes 1960 : CS Lascaux OCT 2010 D5 (1963) Diagnostique 1.Grand nombre de visiteurs --> Problmes dhygine 2.Machine de conditionnement dair souvent en panne, rgle 14C, --> Problmes physico chimiques Dfinition dun objectif prioritaire 1.Retrouver les conditions de stabilit des paramtres physicochimiques --> Etude climatologique Recherche dune solution 1.Eviter les condensations, et les microcristallisations de calcite --> La machine dassistance climatique
  • Page 7
  • Un objectif : Etude Climatologique de la grotte La mthode Moyens humains Un organigramme, une quipe Les outils Mise au point des instruments de mesure Les mesures &traitement100 000 mesures ! Un modle Fonctionnement du climat de la grotte Une solution approche Le systme dassistance climatique CS Lascaux OCT 2010 D6
  • Page 8
  • Formulation des questions Quels sont les paramtres dterminants du climat interne ? Origine des coulements deauInfiltrations Condensations Origine du C0 2 Humaine Naturelle Rgime de ventilation a-Thermique (convection) B- Echanges avec lextrieur Rgime des tempratures Air Roche Rgime de lhumidit Air Roche CS Lascaux OCT 2010 D7
  • Page 9
  • Etude Climatologique de la grotte Tempratures (1964-1966) CS Lascaux octobre 2010 D8 Moyenne annuelle ST 124 DT 0,5 Moyenne annuelle DA 124 DT 0,3 Moyenne annuelle Gourdon 11,8 Moyenne 10 ans (Meteo locale) 12,4 Temprature ST 1963 (125) 25 paires de thermomtres Prolabo talonns 0,05
  • Page 10
  • Etude Climatologique de la grotte Humidit CS Lascaux octobre 2010 D9 Le Psychromtre Dupuy Guyon + Tmoins de condensation Prcision 0,5%
  • Page 11
  • Etude Climatologique de la grotte Ventilation CS Lascaux octobre 2010 D10
  • Page 12
  • CS Lascaux OCT 2010 D11
  • Page 13
  • Etude Climatologique de la grotte Origine du gaz carbonique et analyse de lair CS Lascaux octobre 2010 D12 Carbonimtre optique Zeiss
  • Page 14
  • Etude Climatologique de la grotte Rsultats Ventilation : Thermique + globale Echanges avec lextrieur et le rseau infrieur cause des variations baromtrique Source de CO 2 : Naturelle ; Origine : Le puits du sorcier Temprature : Stable = moyenne extrieure (10 ans) carts annuels ST 0,5 Humidit : Stable 99 +/-1 % Sources de leau: Infiltration Microfissures (cailles) + air du rseau infrieur Zones sensible dchanges : Entre, sas, salle des machines CS Lascaux OCT 2010 D 13
  • Page 15
  • Un modle de fonctionnement climatique Indpendance des zones pour la convection naturelle I Entre, Sas 1et 2, Salle des machines IISalle des taureaux, Diverticule Axial III Partie droite: Passage, Abside galerie des Flins, Puits du sorcier Considrations pour la gestion du climat interne: Seules les interactions entre la salle des taureaux et la zone I sont considrer pour lassistance climatique. Lair plus froid et plus sec introduit par les glissires basses du mur de la salle des Taureaux permet de contrler la convection et lhumidit dans les limites prcises 99 < H < 100% (critre 1) La respiration naturelle de la grotte permet un renouvellement lent de lair. La prsence de CO 2 dans lair de la grotte ne provoque pas dattaque calcique en labsence de condensations (critre 1), par contre elle vite la prcipitation du CO 3 Ca pendant les priodes dinfiltration deau.
  • Page 16
  • lassistance climatique : Mise en uvre 1965- 2000 CS Lascaux OCT 2010 D16 Caractristiques : Maintenance aise Place hors de la ST Glissires isolation ST Puissance faible Points de consigne : humidit ST 99 < H < 100%
  • Page 17
  • 1965-2000 35 ans de stabilit climatique et biologique ? 2000-2010 10 ans dinstabilit ? Que faut-il en conclure ? Que faut-il faire ?
  • Page 18
  • Conclusions & Que faut-il faire? CS Lascaux OCT 2010 D 16 1.Est possible de revenir aux conditions climatiques initiales OUI (lorsquon a compris le modle de fonctionnement climatique de la grotte ) 2Y a-t-il une corrlation entre la stabilit climatique et microbiologique : OUI Mais la relation de cause effet nest pas tablie 3Le rchauffement climatique a-t-il un effet sur la prservation des peintures NON La temprature interne de la grotte suit lentement les variations de temprature extrieure 4 Est-il ncessaire de corriger les perturbations dues aux changes physiques dans la zone de lentre OUI mais le systme doit tre arrt certaines priodes de lanne (priorit absolue Systme de fermeture des glissires) 5Peut on permettre lentre de visiteurs ou travailleurs dans la grotte ? OUI cest ncessaire (mais en nombre limit et en respectant des rgles dhygine simples)
  • Page 19
  • 6Quels instruments sont-ils ncessaires combien de points de mesure Quelques thermomtres mercure, prcision 0, 05 pour contrler les sondes lectroniques, un psychromtres de prcision 0,5% entre 98 et 100% 7Distinguer les recherches court et long terme 8Rvision de tous les programmes de recherche et dtude en cours sur les critres : Stabilit climatique interne Protocoles de mesure simples et rguliers Facilit daccs la cavit Mthode rigoureuse, de contrle de ltat de surface des peintures 9Rallocation des ressources humaines (personnel permanent et contractuel) et financires suivant des priorits scientifiquement fondes. Conclusions & Que faut-il faire?