Comment le djihad est arriv© en Europe

  • View
    558

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Comment le djihad est arriv© en Europe

Comment le Djihad est arriv en Europe

Titre original : Wie der Dschihad nach Europa kam, NP Verlag, 2005 2006 ditions Xenia, CP 395, 1800 Vevey, Suisse pour ldition franaise www.xeditions.com

Jrgen Elssser

Comment le Djihad est arriv en EuropeEssai Traduit de lallemand par Fred Hissim

Prface de Jean-Pierre Chevnement

Xenia

Prface

L

a traduction franaise du livre de Jrgen Elssser Comment le Djihad est arriv en Europe constitue une mine de rvlations pour quiconque cherche comprendre les enjeux gostratgiques mondiaux. Que les services spciaux amricains aient prt la main subrepticement ds 1992 en violation de lembargo sur les armes , puis officiellement partir de 1994, larmement des milices islamistes de Bosnie, est un fait bien connu. De mme les liens tisss avec Oussama ben Laden et son organisation en Afghanistan ds les annes quatre-vingt mais maintenus longtemps aprs. Ce que montre, en revanche, avec un grand luxe de dtails Jrgen Elssser, cest le vritable chaudron du terrorisme islamiste quont constitu les guerres yougoslaves tout au long des annes quatre-vingt-dix. Les attentats du 11 septembre 2001 New-York, de Madrid le 11 mars 2003, et du 7 juillet 2005 Londres font tous merger des personnages qui, des titres divers, ont t des vtrans des guerres de Bosnie. Il semble quil sagisse l de connexions si gnantes quil faille absolument les taire ou les dissimuler. Certes il faut viter la vision bosno-centre bien que quelques clairages a posteriori sur la division SS Hanjar, les exploits des djihadistes et les frquentations douteuses dAlija Izetbegovi mriteraient coup sr dbranler la bonne conscience de lopinion occidentale, tellement manipule travers des grilles de lecture fausses. Ainsi voit-on apparatre el Zawahiri, considr comme lactuel numro deux dAl Quada, dans lapprovisionnement en armes des milices islamistes bosniaques au milieu des annes quatre-vingt-dix.Prface

Pourquoi ce soutien apparemment aveugle de la politique amricaine, travers services spciaux et entreprises mercenaires, la cration dun Etat musulman au cur de lancienne Yougoslavie ? Les Etats-Unis taient-ils pousss par le noble idal de lautodtermination des peuples ? Ou bien poursuivaient-ils un but plus obscur dont le monde musulman, en dfinitive, aurait t le jouet ? Car ce qui intresse lAdministration amricaine cest quand mme avant tout le contrle des gisements de ptrole et des voies dacheminement de celui-ci par la voie maritime ou par oloducs (en Afghanistan et dans le Caucase notamment). Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller de Jimmy Carter pour les affaires extrieures, a clair dune lumire crue, dans un matre livre paru en 1998, Le grand chiquier, les enjeux centraux de la diplomatie amricaine : contrler lEurasie et les rgions ptrolifres du Golfe et de la Caspienne, rduire linfluence de la Russie et asseoir la domination des Etats-Unis sur le monde musulman. La mise en uvre ultrieure de ce grand dessein par les noconservateurs laisse sans doute quelque peu dsirer La grande guerre dclare au terrorisme rompt-elle vraiment avec la volont dinstrumenter le monde musulman travers le soutien des milices fondamentalistes en Afghanistan, dans lex-Yougoslavie, voire dans le Caucase ? Elle exacerbe les contradictions qui sy manifestent et entrane non seulement le monde musulman mais le monde tout entier dans une rgression sans prcdent. Le livre de Jrgen Elssser est fort instructif sur le rle des services spciaux dans la manipulation des conflits (et des opinions publiques drogues aux idologies identitaires). Il est vrai que les services se prennent souvent les pieds dans leurs propres intrigues. Dans la socit hypermdiatique o nous vivons, leurs manigances finissent toujours par tre ventes. Cest lun des grands mrites du livre de Jrgen Elssser de nous faire voir par leur petit ct (mais les trous de serrure ne font-ils pas dcouvrir bien des choses ?) les projets mgalomaniaques ourdis par les matres de lheure (qui cesseront souvent de ltre dans lheure qui suit). Mme si Jrgen Elssser nous tourdit parfois sous la multiplicit de ses sources et labondance de ses rfrences, rendons hommage son rudition : son livre contribuera utilement

Comment le Djihad est arriv en Europe

un sain pluralisme et lclosion de vrits pas toujours bonnes dire. Saluons son immense travail et la contribution salubre que son livre apporte un dbat dmocratique dbarrass des a priori trompeurs qui obscurcissent la comprhension des enjeux et retardent lheure dune paix juste dans les Balkans et ailleurs. Je souhaite que ce livre fasse rflchir au-del des passions souvent instrumentes des fins pas toujours avouables. Je ne doute pas quil sera utile au retour de relations pacifies entre les EtatsUnis, lEurope et le monde musulman. Jean-Pierre Chevnement

Prface

Introduction

Un spectre hante lEuropeujourdhui, plus de gens savent de quoi il sagit lorsquon leur parle du 11 septembre que lorsquon voque le 11 novembre, voire le 14 juillet. Quatre-vingt-treize1 est-ce que les jeunes daujourdhui savent mme de quoi il sagit ? Tandis que 9/11 est un sigle omniprsent. Leffondrement des gratte-ciel du World Trade Center : nos rtines en sont encore tout imprgnes Une image de cinma, une image irrelle, de la science-fiction. Et soudain cette image passe en boucle lheure du journal tlvis et reste marque dans la mmoire collective, comme au fer rouge. La copie relle a dpass loriginal virtuel. King Kong na fait que grimper sur lEmpire State Building, mais notre nouvel Ennemi public numro 1 a t capable, lui, de raser les Twin Towers en moins dune heure. La science-fiction, ctait hier. Aujourdhui, lhorreur a atteint les mtropoles. Et demain, aprs leffondrement de notre civilisation, les survivants considreront les vnements du 11 septembre comme nous, aujourdhui, voyons lanantissement de Pompi. Comme un signe. Mme en Europe, aujourdhui, on ne se sent plus vraiment en scurit : les touristes kidnapps de Djerba, les bombes des synagogues dIstanbul, les massacres de Madrid et de Londres enfin jalonnent la voie de la terreur vers le cur de notre continent. Athnes, on a trembl pendant les Jeux1. Exemples transposs dans la mmoire historique franaise. (N.d.T.)Introduction : Un spectre hante lEurope

A

11

Olympiques de 2004, chaque messe publique du pape, Rome, les indicateurs de scurit sont au rouge. Bien entendu, ces craintes sont justifies. Le sang-froid avec lequel ces criminels ont perptr leurs assassinats de masse, leur absence de piti mme envers les femmes et les enfants, ne peuvent que rappeler aux Europens les brigades tte de mort des SS et leurs admirateurs no-nazis, les poseurs de bombes dans les trains italiens, Action Directe ou la Fraction Arme Rouge. Pourtant, avant de sacrifier lun aprs lautre, dans nos accs de panique scuritaire, nos droits fondamentaux, il convient dexaminer le danger dun peu plus prs. Les terroristes viennent-ils dun autre monde, est-il juste de dire que musulman gale extraterrestre ? Nmanent-ils pas du mme terreau que celui qui a nourri notre civilisation ? Avant tout : quelle relation y a-t-il entre ces guerriers insaisissables et notre docteur Frankenstein, celui qui a donn naissance tant de monstres par le pass, je veux parler des services secrets, tout particulirement amricains ? Cette question est le fil rouge de ce livre. Le lecteur y trouvera lui-mme la rponse, en accompagnant les principaux coupables du 11 septembre l o personne ne les a encore accompagns. Une nue de journalistes a dj dpeint leurs dernires annes Hambourg, leurs dernires semaines en Floride, leurs dernires minutes dans les appareils dtourns ou en tout cas, ils ont dcrit ce que les autorits voulaient voir et entendre. Mais personne ne les a suivis dans cette terra incognita qui se trouve juste notre porte, une heure davion de Vienne ou de Paris, l o on leur a enseign la haine de tous les Infidles . L, tout prs, o on leur a appris les mettre mort. Il y a bien longtemps vivaient dans un pays Il tait une fois, il y a bien longtemps, un pays, la Yougoslavie. Dans ce pays, il y avait un peu de tout : les contreforts des Alpes et les montagnes noires du Montngro, o lon skie ; les plages de rve de lAdriatique, qui invitent la baignade de12Comment le Djihad est arriv en Europe

mai octobre ; les vertes rives du lac dOhrid ; et puis il y avait des villes trpidantes comme Belgrade, Zagreb ou Ljubljana. Politiquement aussi, au fil des annes, un heureux mlange avait t mis au point, une troisime voie entre socialisme et conomie de march. Ltat tablissait certes des plans de dveloppement, il contrlait certes le secteur financier, mais les travailleurs bnficiaient dune sorte dautogestion dans leur entreprise, notamment en lisant leur directeur. Une classe moyenne solide et une paysannerie indpendante se dvelopprent. La passion mditerranenne et la tradition commerciale de lOrient sunissaient pour que dans chaque recoin du systme la fantaisie fleurisse et quen somme lhumain prenne en toute chose la premire place. La phrase clef, dans les Balkans de lpoque, ctait nema problema : pas de problmes ! Cependant que les besoins fondamentaux de la population taient mieux garantis par le socialisme que par le systme concurrentiel, comme sous ce dernier, les dsirs individuels ntaient pas oublis. Sy ctoyaient Karl Marx et Coca-Cola, les universits du Parti et les discothques, ljivovica et whisky. Tout le monde pouvait voyager o bon lui semblait, lire ce qui lui plaisait. En un mot : la Yougoslavie tait un mlange de Sude et de Hongrie, le plus social des pays de lOuest et la moins triste des casernes du bloc de lEst. Les hommes aussi, dans ce pays, taient un heureux mlange dingrdients divers. motifs, ils pouvaient pleurer comme Russes et rire comme Italiens, et se montraient travailleurs acharns leur heure. Et pourtant ils taient tout sauf semblables :