Click here to load reader

Communication S2 2015 - Copy

  • View
    43

  • Download
    30

Embed Size (px)

DESCRIPTION

hello

Text of Communication S2 2015 - Copy

  • CommunicationSemestre 2

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Objectifs du coursDfinir les composantes de la communicationConnaitre lhistorique de la communicationExpliquer les interacteurs de la communicationEnumrer les principaux facteurs dchec et de russite de la communication

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Contenu dtaill du coursI- Introduction la communicationDfinitionLes composantes de la communication1-lmetteur2-le rcepteur

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • 3-le message4- le code-lencodage ou codage-le dcodage5- le canal6- la rtroaction

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • 7- les parasites8-le cadre de rfrence9-les effets10-le contexte de la communication

    II- les enjeux de la communication Lenjeu informatifLenjeu identitaireLenjeu dinfluenceLenjeu relationnel

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • III. Les types de communicationCommunication de masseCommunication de groupeCommunication interpersonnelleIV- les schmas de communication-le modle de Shannon et Weaver-le modle de Lasswell-le modle de Riley et Riley-le modle de Jakobson

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • -Les fonctions du discours chez Jakobson:La fonction rfrentielleLa fonction expressive La fonction incitativeLa fonction mtalinguistiqueLa fonction relationnelle La fonction potique*M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • V- les formes de communicationA- la communication verbaleI- la communication verbale orale ou crite1-la signification connotative ou dnotative

    2-Plusieurs significations pour un terme (polysmiques)3-un message intelligible

    II- la communication verbale orale-le volume ou lintensit (exercice)-larticulation-le dbit ou le rythme-les pauses et les silences-laccentuation, lintonation

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • B- la communication non verbale-le corps- les gestes (exercices)-le visage (exercice)-lespace

    VI- les sources de dysfonctionnement de la communicationA- les obstacles la communication1-les obstacles dordre individuel

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • 2- les obstacles dordre smantique3- les obstacles dordre organisationnel

    B- Les facteurs de russite ou dchec de la communication :1- les facteurs lis lmetteur2- les facteurs lis au rcepteur3- les facteurs lis au code 4- les facteurs lis au message5- les facteurs lis au canalExercices

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • BibliographieLa communication efficace, Richard Arcand / Nicole Bourbeau ,dition : CEC.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Introduction la communication

    Sur le fond, la communication cherche bien rpondre l'un des objectifs suivants:faire passer une information, une connaissance, ou une motion; crer une norme commune pour se comprendre; crer une relation pour dialoguer frquemment, ou relancer le dialogue; obtenir une influence pour inciter l'autre agir selon sa volont; donner son identit, sa personnalit au tiers, pour tre connu (la communication de soi):*M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • La communication de soi:La parole:Ne parlez pas trop rapidement vitez de jargonner. Surveillez la hauteur de votre ton Contrlez le volume de votre voixAttention aux expressions vides. Attention votre langage.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Lapparence:Ayez belle apparence et belle prestance. Portez la tte haute. Attention vos positions corporelles Il faut soigner ses accessoires S'habiller un cran au dessus de son emploi actuel Soignez les dtails

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Les bonnes manires professionnelles:Perfectionnez vos manires de table Perfectionnez l'art des prsentations Utiliser une carte d'affaire de bonne facture. Prenez la situation en main... fermement! Apprenez l'art oratoire Soyez attentif dans les runions.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • DfinitionCommuniquer = tablir une relation avec qqn

    Communiquer: Faire connatre (qqch qqn). (...) Faire partager. (...) Rendre commun ; transmettre (qqch.)

    tymologiquement, le mot vient du latin communicare, mettre en commun.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • () un processus dynamique par lequel un individu tablit une relation avec quelquun pour transmettre ou changer des ides, des connaissances, des motions,aussi bien par la langue orale ou crite que par un autre systme de signes: gestes,musique,dessins.p.5, La communication efficace.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • La communication unilatrale stablit dun metteur vers un rcepteur sans quil y ait rciprocit. (rtroaction = feed-back)Peut savrer efficace :Sil sagit dune situation de crise ou dune urgenceSi le temps presseSi une information doit tre communique sans quune rponse soit ncessaire

    Exemple : Le professeur durant un cours magistral, le poste de tlvision, laffiche sur un mur diffuse des messages sans recevoir de rponse.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • La communication bilatrale. Elle stablit lorsque lmetteur et le rcepteur font alterner leurs rles. Cest ce qui se passe au cours dune conversation courante, o lon change des messages.

    Peut savrer efficace :

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • lorsquune clarification simposelorsque les deux parties doivent avoir une interactionpour confirmer que la teneur du message envoy est bien celle du message entendulorsquil y a des malentendus ou des perceptions divergentes

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Les composantes de la communicationToute situation de communication comporte un metteur (qui?), un rcepteur ( qui?), un message (dit quoi?), un code (dans quel langage?), un rfrent ( propos de quoi?) et un canal (par quel moyen?). De plus, elle a comme toile de fond un entourage physique, vnementiel, social, psychologique o lieu la communication. Quelle que soit la situation de communication, on y retrouve toujours les mmes composantes.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Lmetteur

    Lmetteur est celui ou celle dont lintention de communication (faire un expos, donner une confrence, etc.) est lorigine du message, cest celui ou celle qui dit quelque chose. Ce peut tre un individu (crivain, journaliste, etc) ou encore un groupe (une entreprise, un gouvernement, etc.)

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Habituellement, pour tre metteur, il faut avoir lintention de communiquer, mais il arrive que nous soyons metteur malgr nous, quant, par exemple, un geste ou une mimique nous chappe.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Le rcepteur

    Le rcepteur est la personne ou le groupe qui reoit le message, qui le message est destin, bien quil arrive quon lise ou entende des messages mis lintention de quelquun dautres. Le spectateur, le lecteur et lauditeur sont des rcepteurs. Dans la conversation, lmetteur et le rcepteur schangent les rles.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Le code

    Le code est un systme constitu de signes et des rgles de combinaison de ces signes; il est destin reprsenter et transmettre de linformation. Le code que nous utilisons le plus souvent est la langue, orale ou crite. Les gestes, les vtements, le graphisme, la musique sont dautres codes.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • On appelle codage ou encodage lopration par laquelle lmetteur utilise un ou des codes pour transformer en message son intention de communication. En parallle, on appelle dcodage lopration par laquelle le rcepteur a recours au code pour comprendre un message.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • le messageCest une information dont le sens provient dun assemblage dlments emprunts un ou plusieurs codes. Le message constitue lobjet de la communication.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • le canalLe canal dsigne, un support matriel permettant la transmission du message. Lair dans lequel se dplacent les ondes sonores constitue le canal par lequel ont lieu la plupart des contacts verbaux quand les interlocuteurs sont en prsence lun de lautre. Exp. Micro, tlphone, lettre, etc;

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • la communication emprunte rarement un seul canal. Au cours des conversations en tte tte, par exemple, nous parlons et coutons (canal vocal et auditif) mais nous faisons aussi des gestes et nous percevons visuellement ces signaux (canal visuel). De plus, nous mettons des odeurs et nous en sentons (canal olfactif), et souvent nous nous touchons, ce qui constitue une autre communication (canal tactile).

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • le contexte La communication se produit toujours lintrieur dun cadre ou dun environnement spcifique. Le contexte influence tant ce que lon dit que la manire dont on le dit. Les contextes comptent au moins quatre aspects: physique, temporel, social et psychologique.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Ces quatre aspects sont en interaction

    Le contexte influence tant ce que lon dit que la manire dont on le dit.On ne parle pas un collgue au travail comme on parle un parent chez soi.On ne salut pas un ami comme on salut un responsable. Etc.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • La rtroactionOn appelle rtroaction (ou feed-back) le processus par lequel le rcepteur ragit au message, la rtroaction permet lmetteur de savoir comment son message a t reu et, au besoin, de se rajuster. Cette interaction accroit lefficacit de la communication.

    *M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • Il existe deux types de rtroaction : la rtroaction positive et la rtroaction damlioration. 1.La rtroaction positive prend la forme dencouragements et de flicitations pour un comportement.flicits ou encourags. La rtroaction positive fait en sorte que les gens sont fiers deux-mmes. La rtroaction positive confirme ce qui va bien.*M.MOUFID*

    M.MOUFID

  • 2. La rtroaction damlioration et la critique positive. La rtroaction damliora