Compte RenduSabatierMiramaris Copie

  • Published on
    13-Jul-2016

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

compte-rendu d'une visite technique d'entreprise

Transcript

<ul><li><p>COMPTE-RENDU </p><p>DE LA VISITE </p><p>DE LENTREPRISE SABATIER </p><p>(VITROLLES) </p><p>Ralis par la classe de 3me DP3 du </p><p>Collge Miramaris (Miramas) </p></li><li><p>Le car est venu nous chercher </p><p>13h30 au collge et nous a dpos </p><p>devant lentreprise Sabatier Vitrolles. Nous sommes 21 lves de troisime </p><p>et dans le cadre de loption DP3, nous travaillons sur la dcouverte du </p><p>monde professionnel. </p><p>Cest la semaine de lindustrie et nous avons eu la chance, en participant </p><p>ce rallye, de pouvoir visiter une </p><p>entreprise spcialise dans la </p><p>fabrication de ligne dassemblage de bidons. </p><p>A priori, rien de trs enthousiasmant ! </p><p>Quallons-nous dcouvrir ? : des ateliers sales, bruyants ? </p></li><li><p>SOMMAIRE </p><p>1. Prsentation de lentreprise </p><p>2. Notre visite de lentreprise </p><p> Le bureau dtude Les ateliers Le bureau des mthodes </p><p>3. Nos impressions </p></li><li><p>1. Prsentation de lentreprise </p></li><li><p>Nous avons t accueillis par M. Vigouroux, directeur technique </p><p>de lentreprise Sabatier. Il nous a prsent lentreprise de manire gnrale avant de nous guider dans un parcours qui nous a permis </p><p>de dcouvrir les diffrents ples de lentreprise. </p><p>Didier Torrelli, prsident </p><p>Arnaud Caugant et Florent Cioffi, </p><p>chefs des ventes </p></li><li><p>Lentreprise Sabatier a t fonde dans les annes 1960 </p><p>par M. Sabatier. Aujourdhui, cest une SAS (Socit par Actions Simplifies) compose </p><p>dune soixantaine de salaris. </p><p>M. Vigouroux nous a indiqu que cette entreprise tait une filiale du groupe suisse </p><p>Soudronic et quelle tait un des leader mondial dans la fabrication de ligne dassemblage de bidons. La quasi-totalit de son chiffre daffaires est ralis ltranger : ses clients sont situs sur tous les continents. Mais, lentreprise doit faire face une concurrence de plus en plus forte, venant notamment dItalie ou de Core du Sud. Le temps de fabrication moyen dune machine (du projet jusqu la mise en service) est denviron 8 mois). </p><p>La quasi-totalit dentre-eux sont des hommes. Lactivit principale de lentreprise est la fabrication dquipements demballage en acier, de conditionnement et de pesage. </p></li><li><p>Quelques exemples de machines </p><p>fabriques par lentreprise : </p></li><li><p>2. Notre visite de lentreprise </p></li><li><p> Le bureau dtude </p><p>Notre parcours a commenc par la visite du bureau dtude : </p><p>Cette pice est compose de plusieurs postes de </p><p>travail avec des ordinateurs. Il ny a pas de sparation entre les diffrents postes pour </p><p>permettre le travail en commun car plusieurs </p><p>personnes peuvent travailler sur un mme projet. </p></li><li><p>Nous avons pu interroger des chefs de </p><p>projet en plein travail. Ils nous ont </p><p>expliqu quils avaient un Bac + 2 et quils travaillaient sur des logiciels leur permettant de crer modles de </p><p>machines. Nous avons pu remarquer </p><p>que ces logiciels ressemblaient ceux </p><p>que nous utilisons en cours de </p><p>Technologie, comme SolidWorks. </p><p>Nous avons t tonns par le calme qui rgnait dans cette pice ainsi que par lge (plutt jeunes) de ces chefs de projet. </p></li><li><p>Nous avons pu apercevoir sur un des bureaux, les bidons qui sont fabriqus </p><p>grce aux machines cres par lentreprise Sabatier : </p></li><li><p> Les ateliers </p><p>Nous avons ensuite dcouvert les lieux o lon fabriquait les machines conus par le bureau </p><p>dtude. Nous avons t surpris par la taille des ateliers ainsi que par leur propret. Tout tait </p><p>bien rang et, contrairement ce quon pensait, il ny avait pas beaucoup de bruit. </p></li><li><p>M. Vigouroux nous a prsent les machines en </p><p>cours de construction pour des clients </p><p>trangers : </p></li><li><p>Pendant cette visite des ateliers, nous avons </p><p>pu rencontrer des employs qui travaillaient </p><p>sur des projets et dans diffrents domaines. </p><p>Cet employ tait un technicien qui montait </p><p>une des machines en cours de fabrication. Il </p><p>nous expliquait son mtier en nous indiquant </p><p>quun des avantages tait de partir ltranger pour la mise en service des machines. </p><p>Il effectue le montage partir des plans que </p><p>lui envoie le bureau dtude. </p></li><li><p>Nous avons ensuite rencontr un lectricien </p><p>qui nous a expliqu les particularits de son </p><p>mtier (tre soigneux, consciencieux, </p><p>mthodique). Il nous a montr larmoire lectrique quil tait en train de cbler. </p></li><li><p>M. Vigouroux nous a ensuite expliqu </p><p>comment les machines taient transports : </p><p>Lentreprise Sabatier fabrique ses propres caisses pour expdier un </p><p>matriel encombrant. </p></li><li><p> Le bureau des mthodes </p><p>Nous avons rencontr un dessinateur projeteur </p><p>industriel qui nous a prsent son mtier et son </p><p>parcours (il possde un CAP puis a suivi des </p><p>formations pour voluer dans lentreprise et encadr une quipe. </p><p>Il nous a ensuite expliqu le fonctionnement </p><p>dune machine numrique. </p></li><li><p>Cette machine est relie </p><p>lordinateur de lajusteur. Elle contient 3 axes de fraisage. Elle </p><p>rejette de lhuile blanche pour refroidir la fraise. </p><p>Exemple de pice fabrique </p></li><li><p>3. Nos impressions </p><p>Page du site internet de lentreprise Sabatier </p></li><li><p>Impressions gnrales : </p><p>Cette visite a permis de modifier notre vision de lentreprise et nos reprsentations. Nous navons pas vu dateliers sales ou bruyants ! Nous avons aussi pris conscience des multiples mtiers prsents au sein dune entreprise et de limportance du travail en quipe afin quun projet puisse se raliser. Depuis le bureau dtude en passant par le bureau des mthodes et latelier, une complmentarit est ncessaire. </p><p>Nous avons pu aussi nous apercevoir que le travail sur certains logiciels que </p><p>nous effectuons en classe peut nous tre utiles dans le monde de </p><p>lentreprise plus tard. </p><p>Enfin, nous avons pris conscience de limportance de matriser langlais : les employs que nous avons interrog nous ont rappel que lorsquils allaient mettre en service des machines ltranger, la langue de communication tait langlais. </p></li><li><p>Impressions personnelles : </p><p>Yosra : Cette visite m'a t trs enrichissante mais , je nai pas trop aim car les mtiers que j'ai dcouvert ne m'intressaient </p><p>pas et il n'y a que des hommes dans les ateliers . </p><p>Morgan : J'ai aim car j'ai appris des choses sur cette </p><p>entreprise et les mtiers qu'il fallait pour pouvoir faire tourner </p><p>l'entreprise mais il n'y avait pas de mtiers qui </p><p>m'intressaient . </p></li><li><p>Impressions personnelles : </p><p>Leila : J'ai bien aim la sortie car j'ai dcouvert des mtiers et des </p><p>machines que je ne connaissais pas . </p><p>Je ne compte pas me diriger vers ce domaine de mtiers car ce n'est </p><p>pas ce que j'aime mais je les ai trouv intressants . </p><p>Anissa : Une sortie enrichissante car on dcouvre des mtiers </p><p>que lon ne connait pas bien et on a des ides fausses sur lindustrie, je pensais que les ateliers taient sales et bruyants dans lindustrie ; dans cette entreprise ce nest pas vraiment le cas. Cest dommage quil ny ait pas trop de femmes dans cette entreprise . </p></li><li><p>Impressions personnelles : </p><p>Nami : C'est une belle entreprise avec plusieurs </p><p>mtiers qui me plaisent et j'aimerais travailler un jour l-</p><p>bas en tant qu' lectricien. </p><p>Cette entreprise est bien l ou elle est Vitrolles, pas </p><p>trs loin de notre ville si je travaille l-bas. </p><p>Ce n'tait pas la meilleure sortie mais c'tait une belle </p><p>sortie et une bonne aprs midi . </p></li><li><p>Impressions personnelles : </p><p>Saloua : J'ai beaucoup aim la visite de votre entreprise, en </p><p>raison du manque d'information que lon a sur le secteur dans lequel votre entreprise travaille. </p><p>Jordan: J'ai apprci cette visite, car j'ai dcouvert qu'ils </p><p>utilisaient des logiciels, appareils etc. certains, on les avait utiliss en cours de technologie, comme Solid works, et la </p><p>commande numrique Charly robot qui ressemble a un </p><p>appareil qu'ils utilisaient, en plus moderne et plus complexe. </p></li><li><p>Impressions personnelles : </p><p>Kevin : J'ai apprci le travail et l'atmosphre qui rgnaient </p><p>dans le bureau. J'ai dcouvert les machines qui fonctionnent </p><p>par commande numrique. </p><p>Nohala : Cette sortie tait trs enrichissante car je ne </p><p>connaissais pas vraiment le monde de l'industrie, cela m'a </p><p>donn une image plus prcise des activits qui y sont faites. </p></li><li><p>Impressions personnelles : </p><p>Eric : Jai t tonn car je croyais que lindustrie tait quelque chose de difficile au niveau des conditions de travail, </p><p>mais ctait assez calme; le prix des machines et le temps de livraison mont aussi tonn. </p><p>Yacine : Cette sortie ma permis de voir sur le terrain comment fonctionnait une entreprise ; je nimaginais pas toute lorganisation que cela ncessite et tous les mtiers qui sont reprsents . </p></li><li><p>Remerciements </p><p>Les lves de 3me DP3 du collge Miramaris de Miramas ainsi que leurs </p><p>accompagnateurs souhaitent pour conclure ce dossier remercier les diffrents </p><p>acteurs de cette semaine de lindustrie, sans lesquels cette dcouverte naurait pu avoir lieu : </p><p> Nous tenions remercier plus particulirement lentreprise Sabatier pour son accueil chaleureux, notamment M. Vigouroux qui nous a guid travers les </p><p>diffrents lieux de lentreprise. </p></li></ul>