of 61/61
More than lifting COMPTES CONSOLIDÉS 20 15

COMPTES CONSOLIDÉS - haulotte.com · 3.3 Méthodes de consolidation ... 3.4 Traitement des comptes et transactions intercompagnies ... 4.5 Stocks et en-cours

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of COMPTES CONSOLIDÉS - haulotte.com · 3.3 Méthodes de consolidation ... 3.4 Traitement des comptes...

  • M o r e t h a n l i f t i n g

    COMPTESCONSOLIDS

    2015

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    2 -

    COMPTES CONSOLIDSETATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    BILAN CONSOLID ACTIFEn milliers deuros

    Note 31/12/2015 31/12/2014

    Ecarts dacquisition 8 17 399 16 393

    Immobilisations incorporelles 9 17 088 13 110

    Immobilisations corporelles 10 56 210 55 116

    Titres mis en quivalence 11 8 093 7 261

    Autre actifs financiers 12 4 382 2 475

    Impts diffrs actifs 28 17 292 15 464

    Clients sur oprations de financements > 1 an 14 15 033 7 354

    Autres actifs non courants - -

    ACTIFS NON COURANTS (A) 135 497 117 173

    Stocks 13 103 578 108 101

    Clients 14 125 386 105 252

    Clients sur oprations de financements < 1 an 14 9 630 6 319

    Autres actifs courants 15 22 294 21 120

    Trsorerie et quivalents de trsorerie 19 26 746 19 978

    Instruments drivs 20 - 2 213

    ACTIFS COURANTS (B) 287 634 262 983

    TOTAL DES ACTIFS (A+B) 423 131 380 156

    Les notes 1 47 font partie intgrante des tats financiers consolids annuels.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 3

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    COMPTES CONSOLIDSETATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    BILAN CONSOLID PASSIFEn milliers deuros

    Note 31/12/2015 31/12/2014

    Capital 21 4 064 4 058

    Primes dmission 21 92 814 92 043

    Rserves et rsultat consolids 124 683 100 590

    CAPITAUX PROPRES (part du Groupe) (A) 221 561 196 691

    Intrts minoritaires (B) (484) (464)

    CAPITAUX PROPRES (de lensemble consolid) 221 077 196 227

    Dettes financires long terme 22 61 176 75 652

    Impts diffrs passifs 28 12 396 11 062

    Provisions 24 4 504 4 328

    PASSIFS NON COURANTS (C) 78 076 91 042

    Fournisseurs 26 60 264 43 710

    Autres passifs courants 27 21 892 22 345

    Dettes financires court terme 22 33 852 18 418

    Provisions 24 7 706 8 367

    Instruments drivs 20 264 48

    PASSIFS COURANTS (D) 123 978 92 888

    TOTAL DES PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES (A+B+C+D) 423 131 380 156

    Les notes 1 47 font partie intgrante des tats financiers consolids annuels.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    4 -

    COMPTES CONSOLIDSETATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    COMPTE DE RSULTAT CONSOLIDEn milliers deuros

    Note 31/12/2015 31/12/2014

    Produits des activits ordinaires 29 445 334 100% 412 576 100%

    Cot des ventes 30 (330 070) -74,1% (304 432) -73,8%

    Frais commerciaux (29 352) -6,6% (26 649) -6,5%

    Frais administratifs et gnraux 31 (45 558) -10,2% (43 158) -10,5%

    Frais de recherche et dveloppement 32 (7 994) -1,8% (6 665) -1,6%

    Gains / (Pertes) de change 33 2 564 0,6% 8 082 2,0%

    RSULTAT OPRATIONNEL COURANT 34 924 7,8% 39 754

    9,6%

    Autres produits et charges oprationnels 36 (1 376) -0,3% (1 954) -0,5%

    RSULTAT OPRATIONNEL 33 548 7,5% 37 800 9,2%

    Quote-part du rsultat net des socits mises en quivalence prolongeant lactivit du Groupe

    11 832 237 0,1%

    RSULTAT OPRATIONNELaprs Quote-part de rsultat net des socits mise en quivalence

    34 380 7,7% 38 037 9,2%

    Cot de lendettement financier net 37 (2 592) (2 748) -0,7%

    Autres produits et charges financiers 1 318 2 744

    RSULTAT AVANT IMPOTS 33 106 7,4% 38 033 9,2%

    Impts sur le rsultat 38 (5 333) -1,2% (9 079) -2,2%

    RSULTAT DE LENSEMBLE CONSOLID 27 773

    6,2% 28 954 7,0%

    dont Rsultat net part du groupe 27 816 28 969

    dont Rsultat net part des minoritaires (43) (15)

    Rsultat net par action 40 0,95 0,99

    Rsultat net dilu par action

    40 0,95 0,99

    Les notes 1 47 font partie intgrante des tats financiers consolids annuels.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 5

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    COMPTES CONSOLIDSETATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    TAT DU RSULTAT GLOBAL CONSOLIDEn milliers deuros

    Note 31/12/2015 31/12/2014

    Rsultat net (A) 27 773 28 954

    LMENTS RECYCLABLES EN RSULTAT

    Ecarts de conversion relatifs aux lments montaires faisant partie dinvestissement net dans des activits ltranger

    (1 036) 6 308

    Ecarts de conversion des tats financiers des filiales 2 997 (3 945)

    LMENTS NON RECYCLABLES EN RSULTAT

    Gains et pertes actuariels sur avantages au personnel 25 100 (834)

    Impts 28 284 (1 894)

    Total des autres lments du rsultat global (B) 2 345 (365)

    Total du rsultat global (A+B) 30 118 28 589

    dont part du Groupe 30 138 28 612

    dont part des minoritaires (20) (23)

    Les notes 1 47 font partie intgrante des tats financiers consolids annuels.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    6 -

    TABLEAU DES FLUX DE TRSORERIE CONSOLIDSEn milliers deuros Note 31/12/2015 31/12/2014Rsultat net consolid 27 773 28954 Dotations aux amortissements 11 090 13380 Dotations / (Reprises) sur provisions (sauf sur actif circulant) (534) (412)Variation de la juste valeur des instruments financiers 2 428 (694)Pertes et gains de change latents 3 158 (3604)Variation des impts diffrs (281) 1367 Plus et moins values de cession (15) (1314)Intrts sur emprunts* 2 296 -Quote-part de rsultat des socits mises en quivalence (832) (237)

    MARGE BRUTE DAUTOFINANCEMENT 45 083 37440

    Variation du besoin en fonds de roulement li lactivit 42 (3 881) (46578)Variation des crances sur oprations de financement 43 (160) 2940 Variation des autres actifs non courants - -

    FLUX NET DE TRSORERIE GNR PAR LACTIVIT 41 042 (6198)

    Acquisitions dimmobilisations (18466) (18385)Cessions dimmobilisations, nettes dimpt 3 149 4496 Impact des variations de primtre - (7024)Variation des dettes sur immobilisations - -

    FLUX NET DE TRSORERIE LIS AUX OPRATIONS DINVESTISSEMENT (15 317) (20913)

    Dividendes verss aux actionnaires (5 691) (4406)Emissions d'emprunts 19 127 69420 Remboursements d'emprunts et autres (39 947) (43998)Actions propres 430 -

    FLUX NET DE TRSORERIE LIS AUX OPRATIONS DE FINANCEMENT (26 081) 21 016

    VARIATION DE TRSORERIE (356) (6095)

    Trsorerie ouverture 44 11 755 18263 Trsorerie variation cours devises (555) (413)Trsorerie de clture 44 10 844 11755

    TOTAL VARIATION DE TRSORERIE (356) (6 095)

    *Cette information est dtaille en 2015 pour faciliter la lecture du tableau de flux (au titre de l'exercice 2014, le montant s'levait 1 934 K).

    Les notes 1 47 font partie intgrante des tats financiers consolids annuels.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 7

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

    En milliers deuros Capital PrimesRserves consoli-

    des*

    Rsultat de

    lexer-cice

    Actions propres

    * *

    Ecarts de conver-

    sion

    Gains et pertes

    actuariels sur avantages au

    personnel

    Total part du

    groupe

    Intrts minori-taires

    Total

    Situation au 1er janvier 2014 4058 92042 103 300 9 095 (14 690) (20 993) (549) 172 263 (441) 171 822

    Variation de capital de la socit consolidante - -

    Affectation du rsultat de l'exercice 2013 9 095 (9 095) - -

    Dividendes distribus par la socit consolidante (4 406) (4 406) (4 406)

    Rsultat net de lexercice 28 969 28 969 (15) 28 954

    Gains et pertes comp-tabiliss directement en autres lments du rsultat global

    190 (547) (357) (8) (365)

    Total du rsultat global - - - 28 969 - 190 (547) 28 612 (23) 28 589

    Actions propres - -

    Autres mouvements 222 222 222

    Situation au 31 dcembre 2014 4058 92 042 108 211 28 969 (14 690) (20803) (1 096) 196 691 (464) 196 227

    Variation de capital de la socit consolidante 6 769 775 775

    Affectation du rsultat de lexercice 2014 28 969 (28 969) - -

    Dividendes distribus par la socit consolidante (6 466) (6 466) (6 466)

    Rsultat net de l'exercice 27 816 27 816 (43) 27 773

    Gains et pertes comp-tabiliss directement en autres lments du rsultat global

    2 256 66 2 322 23 2 345

    Total du rsultat global - - - 27 816 - 2 256 66 30 138 (20) 30 118

    Actions propres 430 430 430

    Autres mouvements (7) (7) (7)

    Situation au 31 dcembre 2015 4064 92 811 130 707 27 816 (14 260) (18 547) (1030) 221 561 (484) 221 077

    * Les rserves consolides sont essentiellement composes de report nouveau.

    ** Pour les trois priodes, le montant prsent dans la colonne actions propres a t ramen la valeur dinventaire, avec pour contrepartie les rserves consolides.

    Les notes 1 47 font partie intgrante des tats financiers consolids annuels.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    8 -

    TABLE DES MATIRESNote 1 - Informations gnrales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10Note 2 - Faits marquants de lexercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10Note 3 - Rsum des principales mthodes comptables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

    3.1 Base de prparation des tats financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103.2 Estimations et jugements comptables dterminants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .113.3 Mthodes de consolidation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133.4 Traitement des comptes et transactions intercompagnies . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133.5 Mthode de conversion des tats financiers des filiales trangres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133.6 Conversion des oprations en devises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143.7 Regroupements dentreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143.8 Information sectorielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

    Note 4 - Principes et mthodes dvaluation des principaux agrgats du bilan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164.1 Ecarts dacquisition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164.2 Immobilisations incorporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164.3 Immobilisations corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174.4 Actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184.5 Stocks et en-cours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194.6 Crances clients . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194.7 Trsorerie et quivalents de trsorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224.8 Actions propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224.9 Engagements de retraite et assimils . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224.10 Provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 234.11 Emprunts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 234.12 Impts diffrs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

    Note 5 - Gestion des risques financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24Note 6 - Principes et mthodes dvaluation du compte de rsultat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

    6.1 Reconnaissance des produits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 256.2 Cots des ventes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266.3 Frais commerciaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266.4 Frais administratifs et gnraux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266.5 Frais de recherche et dveloppement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266.6 Autres produits et charges oprationnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266.7 Rsultat oprationnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266.8 Cot de lendettement financier net . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 276.9 Autres produits et charges financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 276.10 Rsultats par action . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

    Note 7 - Primtre de consolidation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27Note 8 - carts dacquisition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29Note 9 - Immobilisations incorporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30Note 10 - Immobilisations corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .31Note 11 - Titres mis en quivalence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32Note 12 - Autres Actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32Note 13 - Stocks et en-cours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33Note 14 - Crances clients et comptes rattachs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34Note 15 - Autres actifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35Note 16 - Transferts dactifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36Note 17 - Crances par chance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36Note 18 - Gestion du risque de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37Note 19 - Trsorerie et quivalents de trsorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 9

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    Note 20 - Instruments drivs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38Note 21 - Capital social et primes dmission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38Note 22 - Emprunts et dettes financires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40Note 23 - Gestion du risque de taux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42Note 24 - Provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43Note 25 - Avantages au personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44Note 26 - Dettes par chance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45Note 27 - Autres passifs courants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .46Note 28 - Impts diffrs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .46Note 29 - Produits des activits ordinaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48Note 30 - Cots des ventes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48Note 31 - Frais administratifs et gnraux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48Note 32 - Frais de recherche et dveloppement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48Note 33 - Gains et pertes de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48Note 34 - Charges par nature du rsultat oprationnel courant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49Note 35 - Charges de personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49Note 36 - Autres produits et charges oprationnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49Note 37 - Cot de lendettement financier net . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50Note 38 - Impts sur les rsultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50Note 39 - Rapprochement entre charge dimpt relle et thorique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51Note 40 - Rsultats par action . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51Note 41 - Information sectorielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52Note 42 - Dtail de la variation du besoin en fonds de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57Note 43 - Dtail de la variation des crances sur oprations de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57Note 44 - Composantes de la trsorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58Note 45 - Transactions avec les parties lies . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58Note 46 - Engagements hors bilan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59Note 47 - Effectif moyen du Groupe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    10 -

    NOTE 1 - INFORMATIONS GNRALES Haulotte Group S.A. fabrique et distribue par lintermdiaire de ses filiales (constituant ensemble le Groupe ) des nacelles et des plateformes lvatrices de personnes.

    Haulotte Group est galement prsent sur le secteur de la location de matriel dlvation de personnes et de levage.

    Haulotte Group S.A. est une socit anonyme enregistre Saint-Etienne (France) et son sige social est LHorme. La socit est cote la Bourse de Paris Compartiment B (Mid-caps).

    Les comptes consolids annuels au 31 dcembre 2015 ainsi que les notes y affrentes ont t arrts par le Conseil dAdministration de Haulotte Group S.A. le 8 mars 2016. Ils sont exprims en milliers dEuros (K).

    NOTE 2 - FAITS MARQUANTS DE LEXERCICE

    Dploiement dun ERP GroupeLe 7 avril 2015, le Groupe a dmarr le dploiement dun nouvel ERP dans certaines de ses filiales. Ce projet est commun lensemble des filiales de production et de distribution du Groupe et vise obtenir un systme transactionnel centralis et homogne. Une deuxime vague de dploiement a dbut le 3 novembre 2015.

    Au 31 dcembre 2015, la valeur nette comptable des immobilisations mises en service slve 6 630 K (dont 305 K dans les filiales dont le dploiement a dbut). Ces immobilisations sont amorties sur une dure de 7 ans. Le montant des immobilisations en-cours relatives ce projet slve 1 010 K au 31 dcembre 2015 (il slevait 5 020 K au 31 dcembre 2014). Ces cots sont essentiellement composs des honoraires verss lditeur et aux prestataires externes assistant lentreprise dans la conduite et la ralisation du projet ainsi quaux salaires des salaris dHaulotte Group qui participent au projet.

    Pour ce projet, le Groupe a aussi enregistr en charges 580 K principalement dans les frais gnraux et administratifs. La dotation aux amortissements de lanne reprsente 780 K.

    NOTE 3 - RSUM DES PRINCIPALES MTHODES COMPTABLES Les principales mthodes comptables appliques lors de la prparation des tats financiers consolids sont dcrites ci-aprs. Sauf mention particulire, ces mthodes ont t appliques de faon permanente tous les exercices prsents.

    3 .1 Base de prparation des tats financiersDu fait de sa cotation dans un pays de lUnion europenne et en application du Rglement europen 1606/2002 du 19 juillet 2002, les comptes consolids du Groupe au titre de lexercice clos le 31 dcembre 2015 sont tablis conformment au rfrentiel IFRS (International Financial Reporting Standards) tel quadopt par lUnion Europenne au 31 dcembre 2015.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 11

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    Ce rfrentiel est disponible sur le site internet de la Commission Europenne (http://ec.europa.eu/internal_market/accounting/ias_fr.htm). Il comprend les normes approuves par lInternational Accounting Standards Board (IASB), cest--dire les IFRS, les normes comptables internationales (IAS) et les interprtations manant de lInternational Financial Reporting Interpretations Committee (IFRIC).

    Les tats financiers consolids ont t labors selon le principe du cot historique, lexception de certains lments notamment les actifs et passifs financiers qui sont valus la juste valeur.

    Amendements et interprtations aux normes publies entrant en vigueur en 2015

    Le Groupe a appliqu pour lexercice ouvert le 1er janvier 2015 les textes suivants qui sont dapplication obligatoire pour la premire fois en 2015 :

    Norme ou interprtation

    Nature du changement attendu dans les principes et mthodes comptables

    Impact estim de premire

    application pour Haulotte Group

    IFRIC 21 Droits ou taxes

    Cette interprtation rappelle que les taxes doivent tre comptabilises conformment leur fait gnrateur tel que dfini par la loi indpendamment de leur assiette de calcul.

    Lapplication de cette norme est sans effet significatif sur les comptes annuels, ni sur leur comparatif au 31 dcembre 2014.

    Amliorations annuelles cycle 2011-2013

    Ces amendements concernent principalement, les informations relatives la premire adoption des IFRS (IFRS1), aux regroupements dentreprises (IFRS3), lvaluation de la juste valeur (IFRS13) et aux immeubles de placement (IAS40).

    Ces nouveaux textes nont pas eu dincidence significative sur les rsultats et la situation financire du Groupe.

    Nouveaux textes applicables par anticipation

    Le Groupe na pas anticip et ne prvoit pas ce stade danticipation pour les textes adopts par lUnion Europenne en date de clture qui ne sont applicables quaux exercices suivants.

    Nouveaux textes non encore adopts par lUnion Europenne

    Le Groupe na pas anticip et ne prvoit pas ce stade danticipation pour les autres nouveaux textes publis par lIASB ou lIFRIC mais nayant pas encore fait lobjet dune adoption par lUnion Europenne en date de clture. Concernant IFRS15, le Groupe est en cours d'analyse des impacts potentiels sur les produits des activits ordinaires.

    3 .2 Estimations et jugements comptables dterminants

    3 .2 .1 Hypothses, jugements cls et apprciationsLe Groupe procde des estimations et retient des hypothses concernant le futur. Les estimations sont fondes sur les informations historiques et sur dautres facteurs, notamment les anticipations dvnements jugs raisonnables au vu des circonstances. Les rsultats rels pourraient savrer diffrents de ces estimations.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    12 -

    Les principales sources dincertitudes relatives aux hypothses cls et aux apprciations portent sur les aspects suivants :

    - les tests de perte de valeur des carts dacquisition (cf. note 4.1),

    - lapprciation du risque de contrepartie client : lvaluation de la valeur recouvrable des crances clients (cf note 4.6) se fonde sur la capacit du Groupe rcuprer les quipements en cas de dfaillance du client et les couler une valeur dtermine. Cette valeur de revente est estime sur la base de lhistorique des ventes de machines doccasion ralises par le Groupe depuis plusieurs annes. La cohrence de ces valeurs avec les cotations des actifs doccasion gnralement admises sur le march est galement vrifie.

    Il nexiste pas ce jour dlments susceptibles de remettre en cause lvaluation de cette valeur recouvrable et notamment la validit des cotes des quipements doccasion. Toutefois, une dgradation lavenir des valeurs de march des machines doccasion est susceptible dentraner la constatation de dprciations complmentaires des comptes clients,

    - la valeur de ralisation des stocks (cf. note 4.5): la valeur nette de ralisation des stocks dencours et de produits finis au 31 dcembre 2015 dtermine sur la base de transactions observes et fonction du millsime de fabrication des machines, reste nettement suprieure leur cot de revient,

    - lapprciation du caractre prfrentiel des valeurs rsiduelles garanties : le traitement comptable associ aux transactions assorties de telles garanties (cf. note 4.6.2) repose sur le postulat quasiment systmatiquement vrifi ce jour de lattractivit de loption de rachat de lquipement la valeur rsiduelle offerte au client par rapport aux valeurs observes sur le march de loccasion. Si ce postulat ntait plus confirm, le traitement comptable des transactions futures devrait tre adapt en consquence.

    Les valeurs nettes de ralisation des stocks ainsi que la valeur de revente par le Groupe des quipements en cas de reprise des machines aux clients dfaillants ont t dtermines afin de tenir compte du dlai ncessaire lcoulement des stocks actuels.

    Lutilisation destimations et dhypothses concernent galement les lments suivants :

    - La reconnaissance du chiffre d'affaires, notamment dans le cadre des relations tripartites exposes dans les notes 4.6.2 4.6.4.

    - les dures damortissement des immobilisations (cf. note 4.3),

    - lvaluation des provisions, notamment pour garantie constructeur (cf. note 4.10) et pour engagements de retraites (cf. note 4.9),

    - la reconnaissance dimpts diffrs actifs (cf. note 4.12).

    Les tats financiers refltent les meilleures estimations, sur la base des informations disponibles la date darrt des comptes.

    3 .2 .2 Evaluation des risques et incertitudes significatives pouvant avoir un impact significatif sur Haulotte Group

    Les principaux risques et incertitudes significatives pouvant avoir un impact significatif sur le Groupe identifis au 31 dcembre 2015 sont lis dune part au risque de march, lenvironnement montaire dans

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 13

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    lequel volue le Groupe, et dautre part aux lments lis sa liquidit.

    Lexercice 2015 a t marqu par une augmentation du chiffre daffaires de 8% (neutre taux de change constant), port par la progression de lAmrique du Nord (+32% taux de change constant) et de la zone Asie-Pacifique (+27% taux de change constant), dans un contexte de change favorable pour le Groupe. Le niveau de vente reste cependant sensible aux alas du contexte macro-conomique et donc aux volutions du march. A limage du dernier trimestre 2015, lactivit commerciale continue tre soutenue en dbut danne 2016, principalement en Europe o le retour linvestissement des grands loueurs semble se confirmer.

    Le Groupe conserve sa politique de gestion centralise du change telle que dcrite dans la note 5.a) et reste attentif aux volutions des devises sur ses principaux marchs, celles-ci pouvant impacter significativement sa performance financire.

    Au cours de lexercice, le Groupe a diversifi ses sources de financement, en concluant de nouvelles lignes bilatrales pour un montant total de 13 400 K. (voir en note 22).

    Le risque de liquidit est dcrit en dtail dans la note 5.d). Les niveaux de trsorerie disponibles et de lignes de crdits ouvertes et disponibles au 31 dcembre 2015, rapprochs des prvisions de trsorerie des premiers mois de lexercice 2016 ne remettent pas en cause la capacit du Groupe assurer sa liquidit. La prochaine chance de remboursement du crdit syndiqu, pour un montant de 3 000 K, est prvue le 30 mars 2016. Concernant les autres financements, les chances pour 2016 sont dun montant total de 1 200 K.

    3 .3 Mthodes de consolidationLes filiales dans lesquelles Haulotte Group S.A. dispose directement ou indirectement du contrle exclusif sont consolides par intgration globale. Elles sont dconsolides compter de la date laquelle le contrle cesse dtre exerc.

    La mise en quivalence sapplique toutes les entreprises associes dans lesquelles le Groupe exerce une influence notable. Selon cette mthode, Haulotte Group enregistre sur une ligne spcifique du compte de rsultat consolid sa quote-part du rsultat net de lentreprise consolide par mise en quivalence. Lensemble des entreprises concernes par ce traitement sont ce jour considres comme prolongeant lactivit du Groupe au sens des normes, et cette quote-part est donc enregistre au sein du rsultat oprationnel sur une ligne intitule Quote-part de rsultat net des socits mises en quivalence prolongeant lactivit du Groupe.

    La liste des socits incluses dans le primtre de consolidation est prsente en note 7.

    3 .4 Traitement des comptes et transactions intercompagniesLes comptes et transactions entre les socits consolides par intgration globale sont limins.

    3 .5 Mthode de conversion des tats financiers des filiales trangresLa devise fonctionnelle de la socit consolidante, Haulotte Group S.A., est lEuro qui est galement retenu comme devise de prsentation des comptes consolids.

    Les tats financiers des socits trangres sont tablis dans leur monnaie fonctionnelle, dfinie comme la monnaie locale.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    14 -

    Les tats financiers des socits trangres, dont la monnaie fonctionnelle est diffrente de la monnaie de prsentation (Euro), sont convertis dans la monnaie de prsentation selon les rgles suivantes :

    - Conversion des lments dactif et de passif au cours de change en vigueur la date de clture de lexercice,

    - Conversion des lments du compte de rsultat au cours de change moyen de lexercice (moyenne des 12 taux mensuels) moins que les cours de change connaissent des fluctuations importantes et quen consquence, lutilisation du cours moyen pour une priode ne soit pas approprie.

    Les diffrences de conversion rsultant de la conversion des tats financiers de ces filiales sont comptabilises en autres lments du rsultat global et ventiles entre la part du Groupe et la part des minoritaires.

    En cas de cession dune entit, les carts de conversion qui taient comptabiliss en autres lments du rsultat global sont reclasss des capitaux propres en rsultat de la priode lors de la comptabilisation du profit ou de la perte rsultant de la sortie. Ces montants seront alors inclus dans le rsultat de cession parmi les Autres produits et charges oprationnels de la priode.

    Les carts dacquisition sont suivis dans la devise de la filiale concerne. Ils doivent donc tre libells dans la monnaie fonctionnelle de la filiale et tre convertis au cours de clture.

    3 .6 Conversion des oprations en devisesLes oprations libelles en devises sont converties par la filiale dans sa monnaie fonctionnelle au taux de change du jour de la transaction. Les lments montaires du bilan sont convertis au cours de la clture chaque arrt comptable.

    Les gains et les pertes rsultant de la conversion sont enregistrs au compte de rsultat dans la rubrique gains et pertes de change du rsultat oprationnel lexception des montants assimilables des investissements nets ltranger, tels que dfinis par la norme IAS 21, pour lesquels les variations de conversion sont comptabilises en autres lments du rsultat global. En cas de remboursement anticip dun compte-courant assimil un investissement net ltranger, la rduction de participation associe est apprcie en valeur relative.

    3 .7 Regroupements dentreprisesLes regroupements dentreprises intervenus aprs le 1er janvier 2010 sont comptabiliss suivant la mthode de lacquisition, conformment IFRS 3 rvise, Regroupements dentreprises :

    - Les actifs identifiables acquis et les passifs assums et passifs ventuels repris sont comptabiliss leur juste valeur en date dacquisition, sous rserve quils respectent les critres de comptabilisation dIFRS 3 rvise. Un actif non courant, (ou groupe dactifs destins tre cds) acquis qui est class comme dtenu en vue de la vente la date dacquisition est valu sa juste valeur diminue des cots de vente. Seuls les passifs de lentit acquise sont pris en compte : ainsi, un passif de restructuration nest pas comptabilis en tant que passif de lacquise si celle-ci na pas une obligation de procder cette restructuration en date dacquisition. Les frais de transaction sont comptabiliss immdiatement en charges lorsquils sont encourus.

    - Lexcdent du cot dacquisition sur la juste valeur de la quote-part revenant au Groupe dans les actifs nets identifiables est comptabilis en tant que goodwill. Lorsque le cot dacquisition est

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 15

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    infrieur la juste valeur de la quote-part revenant au Groupe dans les actifs nets de la filiale acquise, lcart est comptabilis directement au compte de rsultat (cf. note 4.1).

    - Lors de chaque acquisition, le Groupe peut opter pour la comptabilisation dun goodwill dit complet , cest--dire que ce dernier est calcul en prenant en compte la juste valeur des intrts minoritaires en date dacquisition, et non pas uniquement leur quotepart dans la juste valeur des actifs et passifs de lentit acquise.

    - Lorsque le Groupe a ralis une acquisition des conditions avantageuses, un profit est comptabilis en "Autres produits et charges oprationnels".

    - Tout ajustement de prix potentiel est estim sa juste valeur en date dacquisition et cette valuation initiale ne peut tre ajuste ultrieurement en contrepartie du goodwill quen cas de nouvelles informations lies des faits et circonstances existant la date dacquisition et dans la mesure o lvaluation tait encore prsente comme provisoire (priode dvaluation limite 12 mois) ; tout ajustement ultrieur ne rpondant pas ces critres est comptabilis en dette ou en crance en contrepartie du rsultat du Groupe (dans la ligne autres produits et charges oprationnels ).

    - En cas dacquisition par tapes, la prise du contrle sur lacquise dclenche la rvaluation la juste valeur de la participation antrieurement dtenue par le Groupe comptabilise en " Autres produits et charges oprationnels" si le montant est significatif.

    3 .8 Information sectorielleLe Groupe a identifi le principal dcideur oprationnel de lentit comme tant le Comit Excutif. Le Comit revoit le reporting interne du Groupe afin dvaluer sa performance et de dcider de lallocation des ressources. Sur la base de ce reporting, la direction a dtermin les secteurs oprationnels.

    Le Comit analyse lactivit la fois dun point de vue gographique et en fonction des principales branches dactivit du Groupe. Ces branches dactivit sont :

    - la fabrication et la commercialisation de matriel de levage,

    - la location de matriel de levage,

    - les services (pices de rechange, rparations et financement).

    Par ailleurs, ces activits sont, dune manire globale, analyses sur une base gographique (Europe, Amrique du Nord, Amrique Latine, Asie/Pacifique).

    Le reporting interne utilis par le Comit Excutif est bas sur la prsentation comptable des comptes suivant les principes IFRS, et inclut lensemble des activits du Groupe.

    Les principaux indicateurs de performance revus par le Comit Excutif sont le chiffre daffaires, le rsultat oprationnel, la charge damortissement. Par ailleurs, le Comit suit les principaux agrgats du bilan : immobilisations corporelles, crances clients, crances sur oprations de financement, stocks, fournisseurs, emprunts.

    Les lments relatifs au rsultat financier ou plus gnralement non oprationnels, ainsi que le suivi des lments spcifiques la consolidation (impts) sont suivis de manire centrale sans tre dcomposs par activit ou secteur gographique et ne sont donc pas inclus dans cette information sectorielle.

    Le Groupe na pas identifi de client reprsentant plus de 10% de ses produits des activits ordinaires.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    16 -

    NOTE 4 - PRINCIPES ET MTHODES DVALUATION DES PRINCIPAUX AGRGATS DU BILAN

    4 .1 Ecarts dacquisitionLes goodwill relatifs aux socits consolids sont enregistrs lactif du bilan sous la rubrique cart dacquisition . Ils rsultent de lapplication des principes de regroupement dentreprises, tels que dcrit dans la note 3.7 ci-dessus.

    Lcart dacquisition ngatif, ou badwill est comptabilis immdiatement en "Autres produits et charges oprationnels" de lexercice dacquisition et au plus tard dans un dlai de 12 mois, aprs vrification de la correcte identification et valuation des actifs et passifs acquis.

    Les carts dacquisition positifs ne sont pas amortis mais soumis un test de dprciation ds lapparition dindices de pertes de valeur et au minimum une fois par an. Pour les besoins du test de dprciation, les goodwills sont affects aux Units Gnratrices de Trsorerie (UGT) ou groupe dUGT susceptibles de bnficier du regroupement dentreprises.

    Trois UGT ont t dfinies par le Groupe :

    - UGT Amrique du Nord regroupant les filiales Haulotte US et BilJax,

    - Les filiales de location du Groupe reprsentant chacune une UGT indpendante,

    - Les filiales de production et de distribution du Groupe regroupes au sein dune mme UGT.

    Une perte de valeur est constate lorsque la valeur comptable excde la valeur recouvrable, dfinie comme la plus leve de la valeur dutilit et de la juste valeur. Les bases dvaluation de la valeur dutilit reposent sur des business plan tablis sur plusieurs annes dont les flux sont extrapols au-del et actualiss, ou pour certaines filiales de location sur lestimation de la valeur de march des actifs de location.

    Les dprciations des goodwills sont irrversibles.

    Les produits et charges rsultant respectivement de la comptabilisation des carts dacquisition ngatifs et des dprciations des carts dacquisition positifs sont enregistrs en "autres produits et charges oprationnels.

    4 .2 Immobilisations incorporelles

    a) Frais de dveloppementLes dpenses de recherche sont comptabilises en charges au fur et mesure quelles sont encourues. Les cots encourus sur les projets de dveloppement (conception de produits nouveaux ou amliors) sont comptabiliss en immobilisations incorporelles lorsque les critres suivants sont remplis :

    - la faisabilit technique ncessaire lachvement du projet est tablie,

    - la direction montre son intention dachever le projet,

    - lentit a la capacit dutiliser ou de vendre cet actif incorporel,

    - il est probable que les avantages conomiques futurs attribuables aux dpenses de dveloppement iront lentreprise,

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 17

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    - il existe des ressources techniques, financires appropries pour achever le projet,

    - le cot de cet actif peut tre mesur de manire fiable.

    Les autres dpenses de dveloppement ne remplissant pas ces critres sont comptabilises en charges dans lexercice au cours duquel elles sont ralises. Les cots de dveloppement prcdemment comptabiliss en charges ne sont pas comptabiliss en immobilisations au cours des priodes ultrieures.

    Les frais de dveloppement immobiliss sont amortis compter de la date laquelle lactif est prt tre mis en service, de faon linaire, sur la dure dutilit de lactif soit entre 2 et 5 ans.

    Conformment IAS 36, les cots de dveloppement ports lactif et non encore totalement amortis sont soumis un test annuel de dprciation, ds lors que des indices de pertes de valeur (avantages conomiques obtenus infrieurs ceux projets initialement) sont identifis. Une comparaison entre la valeur capitalise des cots de dveloppement et les flux de trsorerie projets sur un horizon entre 2 et 5 ans est ralise afin de dterminer le montant ventuel de la dprciation constater.

    b) Autres immobilisations incorporellesLes autres immobilisations incorporelles (logiciels, brevets) sont values leur cot dachat, hors frais accessoires et frais financiers.

    Les logiciels sont amortis linairement sur une dure de 3 7 ans.

    4 .3 Immobilisations corporellesLes immobilisations corporelles figurent au bilan leur cot dacquisition net des remises et frais engags pour mettre lactif en tat de marche ou leur cot de production. Les cots demprunt sont exclus du cot des immobilisations.

    Les immobilisations sont amorties sur leur base amortissable (valeur brute moins valeur rsiduelle), compter de la date laquelle lactif est prt tre mis en service. Lamortissement seffectue sur la dure dutilit reprsentant le rythme de consommation des avantages conomiques futurs gnrs par limmobilisation.

    La valeur comptable dun actif est immdiatement dprcie pour le ramener la valeur recouvrable lorsque la valeur comptable est suprieure sa valeur recouvrable.

    Lorsque les composants dun actif corporel ont des dures dutilit diffrentes, ils sont comptabiliss sparment et amortis sur leur dure dutilit propre. Les dpenses relatives au remplacement ou au renouvellement dun composant dune immobilisation corporelle sont comptabilises comme un actif distinct, et lactif remplac est mis au rebut.

    Conformment la norme IAS 17, les acquisitions dimmobilisations effectues sous forme de location financement sont comptabilises l'actif pour leur juste valeur, ou si elle est infrieure, la valeur actuelle des paiements minimaux au titre de la location et amorties sur les dures d'utilit telles dcrit ci-dessous s'il est raisonnablement certain que le preneur obtiendra la proprit des actifs l'issue des contrats. Dans les autres cas, l'amortissement se fait sur la priode la plus courte entre la dure du contrat et la dure d'utilit. Les contrats transfrent Haulotte la quasi-totalit des risques et avantages inhrents la proprit s'ils rpondent aux principaux indicateurs retenus par la norme IAS 17 (option d'achat, dure du bail reprsentative de la dure de vie du bien, valeur actualise des paiements minimaux proche de la juste valeur du bien lou la date de conclusion du bail, ).

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    18 -

    Les paiements au titre de la location financement sont ventils entre la charge financire et lamortissement de la dette de manire obtenir un taux dintrt priodique constant sur le solde restant d au passif. Les charges financires sont enregistres directement au compte de rsultat.

    Les contrats qualifis de location simple ne font pas lobjet de retraitement.

    Les terrains ne sont pas amortis. Les autres actifs sont amortis selon la mthode linaire compte tenu de leur dure dutilit estime comme suit :

    DureBtiments industriels :

    Structure 30 40 ans

    Autres composants 10 30 ans

    Amnagements des constructions

    Structure 10 40 ans

    Autres composants 5 20 ans

    Installations industrielles 5 20 ans

    Autres installations et outillages 3 20 ans

    Matriel de transport 5 ans

    Matriel informatique et bureautique 3 10 ans

    Mobilier de bureau 3 10 ans

    Les valeurs rsiduelles et les dures dutilit des actifs sont revues et le cas chant ajustes chaque clture.

    Les plus ou moins values de cessions des immobilisations sont comptabilises en autres produits et charges oprationnels.

    4 .4 Actifs financiersLes actifs financiers sont classs en quatre catgories selon leur nature et lintention de dtention :

    - Les actifs dtenus jusqu chance

    - Les actifs valus en juste valeur par le rsultat

    - Les actifs disponibles la vente

    - Les prts et crances.

    Le Groupe porte essentiellement des actifs financiers de la catgorie 4 soit les prts et crances . Ils sont comptabiliss la juste valeur du prix pay ajust des cots dacquisition la date dentre et au cot amorti chaque clture, selon la mthode du taux dintrt effectif. Toute perte de valeur de ces actifs est comptabilise immdiatement en compte de rsultat parmi les Autres produits et charges oprationnels . Etant donne lchance court terme de ces actifs financiers, leur juste valeur est quivalente leur valeur comptable. Lorsque certains de ces actifs ont une chance suprieure un an, ces actifs financiers sont maintenus au bilan leur cot dacquisition, reprsentatif de leur juste valeur, en labsence dun march actif.

    Les instruments drivs utiliss par le Groupe font lobjet dune note distincte (note 5).

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 19

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    4 .5 Stocks et en-coursLes stocks sont comptabiliss leur cot ou leur valeur nette de ralisation si celle-ci est infrieure :

    - Le cot des stocks de matires et fournitures correspond leur cot dacquisition, la mthode du cot unitaire moyen pondr est utilise,

    - Le cot des stocks de produits finis et en-cours incorpore les charges directes et indirectes de production (sur la base dune capacit dexploitation normale),

    - Les stocks de marchandises sont comptabiliss leur cot dachat (pices de rechanges) ou leur valeur de reprise (machines doccasion),

    - La valeur nette de ralisation est le prix de vente estim aux conditions normales dexploitation, diminu des cots ncessaires la ralisation de la vente du bien.

    Une dprciation est constate quand la valeur nette de ralisation est infrieure la valeur comptable des stocks dfinies ci-dessus.

    4 .6 Crances clientsQuatre cas sont distinguer :

    - Les crances issues de transactions dont le financement est assur directement par les clients (4.6.1) sans que le Groupe naccorde de garantie aux tablissements financiers assurant le financement de ces clients.

    - Les crances issues de transactions pour lesquelles Haulotte Group accorde des garanties lorganisme de financement du client (4.6.2).

    - Les crances issues de contrats de location financement avec Haulotte Group (4.6.3).

    - Les crances issues de transactions de crdit bail adoss (4.6.4).

    Ces types de transactions relvent de traitements comptables diffrents dtaills ci-aprs.

    4 .6 .1 Ventes sans garantie accorde par le GroupeLes crances sont enregistres initialement la juste valeur de la contrepartie reue ou recevoir. Elles sont comptabilises ultrieurement leur cot amorti laide de la mthode du TIE, dduction faite des dprciations.

    Les crances clients font lobjet dune dprciation ds lors que des lments faisant prsumer un risque rel et srieux de non recouvrement sont identifis. La dprciation est calcule en comparant la valeur de la crance la date laquelle le risque de non recouvrement est identifi et la valeur des quipements reprsentatifs de la crance cette mme date. Cette politique de dprciation repose sur les deux lments suivants :

    - les biens reprsentatifs des crances peuvent tre rcuprs par Haulotte Group en cas de dfaillance du client, ceci tant contractuellement dfini,

    - une connaissance prcise des valeurs de march des quipements et un march actif.

    Ces valeurs de march sont estimes sur la base dhistorique de ventes dquipements doccasion ralises par le Groupe au cours des dernires annes et corrobores avec les cotations issues des pratiques du march.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    20 -

    4 .6 .2 Ventes avec garanties accordes par le GroupeConformment aux pratiques du secteur, Haulotte Group accorde des garanties aux organismes financiers proposant des solutions de financement ses clients. Dans ces cas, Haulotte Group cde lquipement lorganisme financier qui contracte ensuite avec le client utilisateur final de lquipement :

    - soit une vente crdit,

    - soit une location financement.

    Les garanties consenties par Haulotte Group peuvent tre de plusieurs types, en fonction des contrats cadres conclus avec les organismes financiers et du niveau de risque attribu au client par lorganisme financier. Les diffrentes formes de garanties accordes par Haulotte sont rappeles ci-aprs :

    Garantie sous forme dengagement de poursuite de loyers : Haulotte Group sengage auprs de lorganisme financier se substituer au dbiteur en cas de dfaillance, en prenant en charge ds les premiers incidents de paiement lintgralit du capital restant d par le dbiteur. Haulotte Group dispose dun droit de rcupration des quipements en contrepartie de sa substitution au dbiteur dfaillant.

    Garantie sous forme dabondement un pool de risques : dans ce cas, une partie du montant de la vente lorganisme de financement est abonde dans un fonds de garantie destin couvrir les ventuelles dfaillances futures des dbiteurs. Le montant maximal du pool est fix mais permet en cas de dfaillance dun client ligible au pool dassurer lorganisme financier le recouvrement total de sa crance.

    Garantie sous forme dabondement un pool de risque couvrant un montant fix par crance : comme dans le cas prcdent, le montant maximal du pool est fix mais le recours de lorganisme financier est dfini crance par crance. Lorganisme financier confirme chaque arrt comptable le montant de son recours crance par crance.

    Garantie sous forme dengagements de rachat de lquipement : la valeur rsiduelle des biens est dtermine la conclusion du contrat entre lorganisme financier et le client utilisateur. A lissue du contrat, Haulotte Group est engag racheter les biens aux organismes financiers cette valeur prdtermine. Par ailleurs, Haulotte Group propose systmatiquement ses clients la possibilit dacqurir lquipement concern un prix gal cette mme valeur rsiduelle.

    Au plan comptable, les trois premiers types de garanties associes aux diffrents contrats conclus entre lorganisme financier et le client utilisateur sont analyss en substance :

    - comme un prt octroy au client final par Haulotte Group, contrat cd lorganisme financier pour obtenir le financement de la vente (cas de la vente crdit),

    - comme un contrat de location financement entre Haulotte Group et le client final, contrat cd lorganisme financier pour obtenir le financement de la vente (cas de la location financement).

    Lanalyse des garanties accordes par Haulotte Group dans le cadre des contrats ci-dessus au regard des dispositions de la norme IAS 39 dmontre que lessentiel des risques et avantages lis aux crances cdes aux organismes financiers (risque de crdit, de dcalage de paiement notamment) ne sont pas transfrs dans le cas de garanties sous forme dengagement de poursuite de loyers ou dabondement un pool de risque.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 21

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    Ainsi pour les contrats assortis de ce type de garantie, le traitement comptable suivant est retenu : comptabilisation dune crance (dnomme crance sur oprations de financement au bilan) et dune dette financire (dnomme dette sur oprations de financement au bilan) dun montant gal au capital restant d par le client final lorganisme financier. Ces crances et ces dettes steignent au rythme des paiements des loyers par le client lorganisme financier.

    Toutefois, dans le cas dune garantie avec abondement un pool de risque destin couvrir un montant fixe par crance, le montant comptabilis en crance et en dette est limit au montant du recours que peut exercer lorganisme financier vis--vis de Haulotte Group et non lintgralit de la crance cde .

    Haulotte Group value chaque arrt comptable les risques de mise en uvre des garanties ainsi accordes lexamen des incidents de paiements qui auraient t dclars par les organismes financiers. Une dprciation des crances est alors constate selon les mmes principes de dtermination que ceux noncs dans la note 4.6.1.

    Pour ce qui concerne le 4me type de garanties accordes, les engagements de rachats des quipements, lanalyse des valeurs de rachats accordes dmontre que lessentiel des risques et avantages ont t transfrs. En effet, le client final exerce dans la quasi-totalit des cas loption qui lui est offerte par Haulotte Group de racheter les quipements pour le montant de la valeur rsiduelle la fin de son contrat avec lorganisme financier, cette option tant attractive/prfrentielle. Les engagements contracts par Haulotte Group sont mentionns en engagements hors bilan pour le montant des valeurs rsiduelles garanties.

    4 .6 .3 Contrats de location financementDes contrats de vente crdit ou de location sont galement conclus directement entre Haulotte Group et ses clients sans lintermdiation dorganismes financiers. Lanalyse de ces contrats au regard des dispositions de la norme IAS 17 conduit les qualifier de contrats de location financement dans la mesure o la quasi-totalit des risques et avantages inhrents la proprit des quipements est bien transfre aux preneurs.

    Le traitement comptable de ces oprations est le suivant :

    - la vente de lquipement est constate dans la rubrique produit des activits ordinaires du compte de rsultat la date de la signature du contrat par les parties,

    - une crance dexploitation (incluse au niveau des crances sur oprations de financement au bilan) est constate vis--vis du client final ventile en actif courant pour la fraction des loyers devant tre encaisse moins dun an et en actif non courant pour le solde,

    - au cours des exercices suivants, le paiement reu du client au titre de la location ou de la vente crdit est affect en un produit financier et un amortissement de la crance.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    22 -

    4 .6 .4 Contrats de crdit-bail adossHaulotte Group a par le pass ralis un volume significatif de ventes dquipements par le biais de contrats de crdit bail adoss.

    Le crdit bail adoss consiste vendre les quipements un organisme financier, lui louer ces quipements par le biais dun contrat de crdit bail puis les donner en sous location lutilisateur final. Lanalyse en substance des oprations amont et aval conduit les qualifier de contrats de location financement.

    Haulotte Group na plus recours ce mode de contrats et les montants mentionns dans les oprations de financement (note 14) refltent les oprations passes non encore dnoues.

    4 .7 Trsorerie et quivalents de trsorerieLa rubrique Trsorerie et quivalents de trsorerie comprend les liquidits et les valeurs mobilires de placement. Ces dernires sont essentiellement constitues de Sicav montaires et de dpts terme.

    Les quivalents de trsorerie correspondent des placements court terme, trs liquides, facilement convertibles en un montant connu de trsorerie et soumis un risque ngligeable de changement de valeur.

    Les dpts terme ont fait lobjet dun calcul des intrts recevoir pour la priode comprise entre la date de souscription et la date de clture.

    4 .8 Actions propresLes titres de Haulotte Group S.A. acquis dans le cadre des programmes de rachat par le Groupe (contrat de liquidit affect lanimation du cours et mandat de rachat dactions) sont inscrits en diminution des capitaux propres consolids pour leur cot dacquisition. Aucun gain ou aucune perte nest comptabilis en compte de rsultat lors de lachat, de la cession, de lmission ou de lannulation des actions propres.

    4 .9 Engagements de retraite et assimilsLe Groupe provisionne les engagements en matire de retraite et assimils vis vis de ses salaris ainsi que les mdailles du travail. Haulotte Group dispose de rgimes prestations dfinies. Les engagements correspondants ont t estims selon la mthode des units de crdit projetes avec salaires de fin de carrire, en tenant compte des dispositions lgales et des conventions collectives et en fonction dhypothses actuarielles tenant compte principalement de taux dactualisation, de la rotation du personnel, des tables de mortalit et dhypothses daugmentation de salaires et dinflation.

    Les gains et pertes actuariels dcoulant dajustements lis lexprience et de modifications des hypothses actuarielles sont comptabiliss parmi les capitaux propres dans les autres lments du rsultat global de la priode au cours de laquelle ces carts sont dgags.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 23

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    4 .10 ProvisionsDe faon gnrale, des provisions sont comptabilises lorsque :

    - le Groupe a une obligation actuelle juridique ou implicite rsultant dun vnement pass,

    - quil est probable quune sortie de ressources reprsentative davantages conomiques sera ncessaire pour teindre lobligation,

    - que le montant de lobligation peut tre estim de manire fiable.

    Provision garantieLe Groupe accorde sur ses produits une garantie constructeur ses clients. Les cots de garantie prvisibles relatifs aux produits dj vendus font lobjet dune provision statistique sur la base des donnes historiques. La priode de garantie est gnralement comprise entre 1 et 2 ans. Le cas chant, une provision est comptabilise au cas par cas pour couvrir des risques dappels en garantie plus spcifiques.

    LitigesDautres provisions sont galement constitues dans le respect des principes indiqus ci-dessus en cas de litiges, de fermetures de site le cas chant ou de tout autre vnement rpondant la dfinition dun passif. Le montant comptabilis en provision correspond la meilleure estimation de la dpense ncessaire lextinction de lobligation.

    Dune manire gnrale, chacun des litiges connus dans lesquels la socit est implique a fait lobjet dun examen la date darrt des comptes, et aprs avis des conseils juridiques, les provisions juges ncessaires, ont, le cas chant, t constitues pour couvrir les risques estims.

    4 .11 EmpruntsLes emprunts sont comptabiliss initialement leur juste valeur, nette des cots de transaction encourus. Les emprunts sont ultrieurement valus leur cot amorti, calcul sur la base du taux dintrt effectif.

    4 .12 Impts diffrsLes impts diffrs sont constats sur toutes les diffrences temporelles entres les valeurs comptables et fiscales des lments dactifs et de passifs, sur les retraitements pratiqus dans les comptes consolids ainsi que sur les dficits fiscaux reportables. Ils sont calculs selon la mthode du report variable socit par socit en utilisant les taux dimpt dont lapplication est attendue sur lexercice au cours duquel lactif sera ralis ou le passif rgl, sur la base des taux dimpt qui ont t adopts ou quasi adopts la date de clture.

    Les actifs dimpts diffrs rsultant des diffrences temporaires ou des reports fiscaux dficitaires sont constats sil est probable qu'ils pourront tre imputs sur des bnfices fiscaux futurs. Les actifs et passifs dimpts diffrs sont compenss si les entits appartiennent au mme groupe fiscal et si elles disposent dun droit excutoire les compenser.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    24 -

    NOTE 5 - GESTION DES RISQUES FINANCIERSa) Risque de changeUne part significative des ventes de Haulotte Group est ralise dans des monnaies autres que lEuro, en particulier le Dollar amricain ou la Livre britannique. Ces ventes en devises sont ralises principalement par les filiales du Groupe dans leur monnaie fonctionnelle, ne gnrant pas de risque de change transactionnel leur niveau.

    Les principales sources de risque de change de Haulotte Group sont donc lies aux flux de facturation inter-compagnies entre les socits du Groupe lorsquelles facturent ou achtent des produits ou services dans une devise autre que leur devise fonctionnelle (flux dexportation des filiales de production localises en zone Euro et exportant dans la devise locale des filiales de commercialisation).

    La gestion de cette exposition est ralise par Haulotte Group SA. Les positions de change transactionnelles ouvertes au bilan sont couvertes partiellement dans les principales devises par lintermdiaire dinstruments financiers simples (vente/achat terme ou swaps devise contre Euro).

    b) Risque de tauxLe Groupe privilgie un endettement taux variable permettant plus de souplesse. Pour se couvrir contre les risques de fluctuation des taux dintrts, le Groupe saisit les opportunits de march en fonction de lvolution des taux. Il ny a pas de couverture systmatique du risque de taux.

    Pour la couverture des risques de march (taux et risque de change) Haulotte Group a recours des instruments financiers drivs. Ces drivs sont destins couvrir la juste valeur dactifs ou de passifs comptabiliss (couverture de juste valeur) ou de flux futurs (couverture de flux de trsorerie). Nanmoins, dans la mesure o les instruments financiers dtenus par Haulotte Group ne satisfont pas strictement aux conditions de la comptabilit de couverture, les variations de leur juste valeur sont comptabilises dans le compte de rsultat.

    Conformment aux dispositions des normes IAS 32 et 39, les instruments drivs sont valus leur juste valeur. La juste valeur de ces contrats est dtermine laide de modles de valorisation tels que fournis par les banques auprs desquelles les instruments sont souscrits et peut tre considre de niveau 2 au sens de la norme IFRS7 (niveau 2 : valuation faisant appel des techniques de valorisation simples sappuyant sur des donnes de march observables).

    c) Risque de crditLe risque de crdit provient essentiellement des expositions de crdits aux clients, notamment des crances non rgles et des transactions engages.

    Afin de limiter ce risque, le Groupe a mis en place des procdures de notation (interne ou indpendante) destines valuer la qualit de crdit des clients (nouveaux ou anciens) sur la base de leur situation financire, des donnes historiques de paiement et tout autre facteur pertinent.

    Le risque de crdit est galement limit par le fait quen cas de dfaut de paiement des clients, Haulotte Group dispose de la possibilit de rcuprer les biens reprsentatifs des crances. Les dprciations de crances sont dtermines selon ce principe (cf. note 4.6).

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 25

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    d) Risque de liquiditLa gestion de trsorerie de Haulotte Group est centralise, le financement courant et prvisionnel de la socit mre et des filiales tant gr au sige.

    Lensemble des excdents de trsorerie est plac par la socit mre, des conditions de march, en SICAV montaires ou comptes de dpt terme sans risque sur le montant du capital.

    Situation du crdit syndiqu :

    Pour rappel, un nouveau contrat de crdit syndiqu a t sign le 30 septembre 2014. Au 31 dcembre 2015, lensemble des ratios auxquels sont soumis le Groupe sont respects. Comme indiqu en note 22, la prochaine chance du crdit syndiqu, pour un montant de 3 000 K, est en date du 30 mars 2016.

    Autres financements :

    Au cours de lexercice, le groupe a diversifi ses sources de financement, en concluant de nouvelles lignes bilatrales pour un montant total de 13 400 K. Les chances sur les autres financements (conclus en 2015 ou prcdemment) slvent 1 565 K pour lexercice 2016.

    Lexamen du montant de trsorerie disponible - qui se compose de la trsorerie dtenue par le Groupe telle quapparaissant dans ses tats financiers, auquel sajoute les lignes de crdit syndiqu non utilises ainsi quun certain nombre de lignes bilatrales de dcouvert non utilises ne remet pas en cause la capacit du Groupe assurer sa liquidit pour lexercice venir.

    NOTE 6 - PRINCIPES ET MTHODES DVALUATION DU COMPTE DE RSULTAT

    6 .1 Reconnaissance des produitsLes produits des activits ordinaires comprennent la vente de biens et services, constitue notamment par :

    - les ventes autofinances par le client,

    - les ventes ralises dans le cadre du crdit-bail adoss ainsi que les revenus financiers correspondants (cf. note 4.6),

    - les ventes assorties de garanties consenties par Haulotte Group pour lobtention du financement par le client (cf. note 4.6),

    - les ventes dans le cadre daccord de recommercialisation avec les institutions financires qui ont repris des quipements suite la dfaillance de leurs clients,

    - les locations de matriels,

    - les prestations de services.

    Les ventes de biens sont comptabilises nettes de taxe sur la valeur ajoute, la date de transfert des risques et avantages lis la proprit qui correspond gnralement la date dexpdition des produits aux clients aprs lobtention dassurance suffisante quant au rglement prvu contractuellement.

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    26 -

    Les produits financiers perus dans le cadre des contrats de location financement sont comptabiliss en fonction du taux dintrt effectif.

    Les revenus lis aux prestations de services sont comptabiliss au cours de la priode durant laquelle les services sont rendus.

    6 .2 Cots des ventesLes cots des ventes comprennent les cots directs et indirects de production, les variations de stocks, les dprciations des stocks, les cots de la garantie, les variations de juste valeur des instruments de couverture des oprations en devises ainsi que les charges dintrts pays dans le cadre des oprations de crdit-bail adoss.

    6 .3 Frais commerciauxCe poste comprend notamment les frais lis la fonction commerciale.

    6 .4 Frais administratifs et gnrauxCe poste comprend les cots indirects de location, les frais administratifs et de direction, et les augmentations / diminutions de dprciation des comptes clients.

    6 .5 Frais de recherche et dveloppementLes dpenses lies aux activits de recherche sont enregistres en charges de lexercice au cours duquel elles sont encourues.

    Les frais de dveloppement sont comptabiliss en charge de la priode sauf sils satisfont aux critres de capitalisation noncs par la norme IAS 38 (cf. note 4.2.a). Il sagit des dpenses engages sur des projets de dveloppement de nouvelles catgories de machines ou de nouveaux composants jugs techniquement viables et dont il est probable quils gnreront des avantages conomiques.

    6 .6 Autres produits et charges oprationnelsCette rubrique comprend :

    - les plus ou moins values de cession ( lexclusion de celles ralises par les socits de location considres comme des ventes de machines doccasions et classes en chiffre daffaires),

    - la dprciation des cots de dveloppement capitaliss,

    - les produits ou charges relatifs des litiges, inhabituels, anormaux ou peu frquents,

    - la dprciation des carts dacquisition.

    6 .7 Rsultat oprationnelLe rsultat oprationnel regroupe lensemble des charges et produits directement lis aux activits du Groupe, que ces lments soient des lments rcurrents du cycle dexploitation ou quils rsultent dvnements ou de dcisions ponctuels ou inhabituels.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 27

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    6 .8 Cot de lendettement financier netLe cot de lendettement financier net comprend le cot de lendettement brut qui inclut principalement les charges dintrts (calcules au taux dintrt effectif - TIE) ainsi que les variations de juste valeur des instruments financiers destins couvrir les risques de taux.

    6 .9 Autres produits et charges financiersLa rubrique autres produits et charges financiers comprend les rendements perus sur placements de trsorerie (produits dintrts, plus ou moins value de cessions de valeur mobilire de placement).

    6 .10 Rsultats par actionLe rsultat net de base par action prsent en pied de compte de rsultat est calcul en faisant le rapport entre le rsultat net de lexercice revenant Haulotte Group S.A. et le nombre moyen pondr dactions en circulation au cours de ce mme exercice, dduction faite du nombre moyen pondr dactions auto dtenues.

    Pour le calcul du rsultat dilu par action, le nombre moyen dactions en circulation est ajust pour tenir compte de leffet dilutif potentiel des instruments de capitaux propres mis par lentreprise, tels que les options de souscriptions dactions.

    NOTE 7 - PRIMTRE DE CONSOLIDATIONLes socits incluses dans le primtre de consolidation au 31 dcembre 2015 sont les suivantes :

    Entits Pays % dintrt

    Mthode de consolidation au

    31 dcembre 2015

    Mthode de consolidation au

    31 dcembre 2014

    Haulotte Group S.A. France Mre

    Haulotte France Sarl France 99,99% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Services France France 99,99% Intgration globale Intgration globale

    Telescopelle S.A.S France 100% Intgration globale Intgration globale

    Acarlar Dis Ticaret Ve Makina Sanayi A.s. Turquie 50% Mise en equivalence Mise en equivalence

    Haulotte Access Equipment Manufacturing (Changzhou) Co., Ltd. Chine 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Argentina S.A. Argentine 95% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Arges S.R.L. Roumanie 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Australia Pty. Ltd. Australie 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Cantabria S.L. Espagne 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Chile SPA Chili 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Do Brazil LTDA Brsil 99,98% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Hubarbeitsbhnen GmbH Allemagne 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Iberica S.L. Espagne 98,71% Intgration globale Intgration globale

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    28 -

    Haulotte Italia S.R.L. Italie 99% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte India Private Ltd. Inde 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Mexico SA de CV Mexique 99,99% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Middle East FZE Duba 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Netherlands B.V. Pays-Bas 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Polska SP Z.O.O. Pologne 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Portugal, plataformas de elevaao, Unipessoal, LDA Portugal 98,71% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Scandinavia AB Sude 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Services SA de CV Mexique 99,99% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Singapore Ltd. Singapour 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Trading (Shanghai) co. Ltd. Chine 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte UK Limited Angleterre 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte U.S., INC. Etats-Unis 100% Intgration globale Intgration globale

    Haulotte Vostok Russie 100% Intgration globale Intgration globale

    Horizon High Reach Chle SPA Chili 100% Intgration globale Intgration globale

    Horizon High Reach Limited Argentine 100% Intgration globale Intgration globale

    Levanor Maquinaria de Elevacion S.A. Espagne 91% Intgration globale Intgration globale

    Mundilevaao, Aluger e Transporte de Plataformas LDA Portugal 81.90% Intgration globale Intgration globale

    NO.VE. S.R.L. Italie 100% Intgration globale Intgration globale

    N.D.U Maquinaria y Plataformas Elevadoras, S.L. Espagne 98,71% Intgration globale Intgration globale

    Bil Jax, Inc. Etats-Unis 100% Intgration globale Intgration globale

    Equipro, Inc. Etats-Unis 100% Intgration globale Intgration globale

    Bil Jax Service, Inc. Etats-Unis 100% Intgration globale Intgration globale

    Seaway Scaffold & Equipment Etats-Unis 100% Intgration globale Intgration globale

    Scaffold Design & Erection Etats-Unis 100% Intgration globale Intgration globale

    Les comptes des socits consolides sont arrts au 31 dcembre de chaque exercice prsent, lexception dHaulotte India Private Ltd. qui clture au 31 mars de chaque anne.

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 29

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    NOTE 8 - CARTS DACQUISITIONAu 31/12/2015

    Socits dtenues Valeur brute Dprciation Valeur netteUGT Amrique du Nord 18 305 (4 592) 13 713 BilJax 18 305 (4 592) 13 713UGT Nove 2 580 - 2 580UGT Horizon 1 106 - 1 106UGT N.D.U. 772 (772) -UGT distribution/productionhors Amrique du Nord 54 (54) - Haulotte France 54 (54) -

    Total 22 817 (5 418) 17 399

    Au 31/12/2014Socits dtenues Valeur brute Dprciation Valeur netteUGT Amrique du Nord 16 415 (4 118) 12 297 BilJax 16 415 (4 118) 12 297UGT Nove 2 580 - 2 580UGT Horizon 1 516 - 1 516UGT N.D.U. 772 (772) -UGT distribution/productionhors Amrique du Nord 54 (54) - Haulotte France 54 (54) -

    Total 21 337 (4 944) 16 393

    La variation des carts dacquisition entre les deux priodes prsentes (soit + 1 000 K) est lie aux effets de change sur les montants des carts dacquisition de la socit Horizon et de la socit BilJax.

    UGT Amrique du Nord Le dernier test de dprciation sur la zone Amrique du Nord - considre comme une unit gnratrice de trsorerie (UGT) avait t ralis le 31 dcembre 2014. Un nouveau test de dprciation a t ralis au 31 dcembre 2015 sur cette UGT qui intgre les entits amricaines du Groupe.

    La valeur recouvrable de lUGT Amrique du Nord a t dtermine sur la base des calculs de la valeur dutilit. Ces calculs sont effectus partir de la projection de flux de trsorerie bass sur les budgets financiers approuvs par la direction.

    Hypothses majeures retenues pour la ralisation de ce test :- progression sensible de la part de march dans le secteur des ventes de nacelles sur le march

    Nord Amricain horizon 5 ans,

    - consolidation des niveaux de rentabilit constats sur les diffrentes activits prsentes sur le march nord-amricain,

    - le test de dprciation comprend des projections de flux de trsorerie sur 5 ans, une hypothse de croissance long terme de 1,5% et un taux dactualisation de 8,5% (contre 9,5% en 2014).

    SOMMAIRE

  • COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    30 -

    Pour rappel, une dprciation dun montant de 5 000 KUSD avait t comptabilise au 31 dcembre 2013 sur la base du test de dprciation ralis cette date.Le test ralis la date du 31 dcembre 2015 ne conduit pas comptabiliser une dprciation complmentaire cette date, et le montant de dprciation est donc maintenu lidentique.

    Des analyses de sensibilit ont t menes sur les hypothses considres comme cl, soit :

    - les prvisions dactivit : une dtrioration de lordre de 10,5% des prvisions de chiffre daffaires utilises dans les projections de flux de trsorerie rendraient quivalentes la valeur recouvrable de lUGT et sa valeur nette comptable.

    - le taux dactualisation : une hausse de 2,7 points du taux dactualisation conduirait lquivalence entre la valeur recouvrable de lUGT et sa valeur nette comptable.

    - le taux de croissance long terme : la dtrioration du taux de croissance long terme na pas dimpact significatif sur la conclusion du test de dprciation.

    UGT socits de location Pour la filiale Nove, un test a t ralis afin de comparer la valeur comptable de l'UGT incluant la valeur nette comptable des quipements de location dans les comptes du Groupe et lcart dacquisition leur valeur recouvrable.

    Les rsultats de ces tests ne conduisent pas constater une dprciation relative cette UGT dans les comptes consolids tablis au 31 dcembre 2015.

    Les analyses de sensibilit rvlent quaucune charge de dprciation ne serait constater jusqu une baisse de 2 % des valeurs de march moyennes estimes.

    NOTE 9 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

    31/12/2014 Augmentation Diminution Transferts et autresVariations de change 31/12/2015

    Frais de Dveloppement 15 051 3 034 (4 305) 13 780

    Concessions, Brevets, Licences 9 695 2 099 5 092 (8) 16 878

    Autres immobilisations incorporelles et en-cours 5 307 1 529 (74) (5 092) (2) 1 668

    Valeurs brutes 30 053 6 662 (4 379) - (10) 32 326Amortissements frais de dveloppement 9 132 1 068 (4 305) 5 895

    Amortissements Concessions, Brevets 7 766 1 589 (13) 9 342

    Amortissement autres immobi-lisations incorp. et en-cours 45 6 (46) (4) 1

    Amortissements et provisions 16 943 2 663 (4 351) - (17) 15 238

    Valeurs nettes 13 110 3 999 (28) - 7 17 088

    SOMMAIRE

    http://www.haulotte.com/

  • COMPTES CONSOLIDS 2015 / 31

    COMPTES CONSOLIDSTATS FINANCIERS POUR LEXERCICE CLOS LE 31 DCEMBRE 2015

    Les acquisitions enregistres sur l'exercice sont principalement lies au dploiement de l'ERP (voir note 2.1), qui contribue pour 3 152 K l'augmentation, complt par une capitalisation des frais de dveloppement pour un montant de 3 034 K (voir note 32). Les diminutions correspondent aux sorties de bilan de cots de dveloppement sur des projets totalement amortis pour 4 305 K en valeur brute.

    Les amortissements des cots de dveloppement, soit 1 068 K, sont inclus dans la rubrique Frais de recherche et de dveloppement du compte de rsultat.

    NOTE 10 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES

    31/12/2014 Augmentation Diminution Transferts et autres*Variations de change 31/12/2015

    Terrains 6 268 (75) 86 6 279

    Constructions 45 069 248 (1) 34 1 002 46 352

    Installations techniques 29 945 1 487 (140) 253 551 32 096

    Parc de nacelles en location 31 267 5 828 (4 594) 644 (660) 32 485

    Autres immobilisations corporelles 11 927 934 (736) 10 364 12 499

    Immobilisations corporelles en cours 431 2 618 (55) (297) (277) 2 420

    Valeurs brutes 124 907 11 115 (5 601) 644 1 066 132 131Amortissements constructions 20 240 1 884 639 22 763

    Amortissements installations techniques 23 121 1 940 (130) 497 25 428

    Amortissement parc