Construction de portefeuille : une recette pas si آ« secrأ¨te ... La construction de portefeuille est

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Construction de portefeuille : une recette pas si آ« secrأ¨te ... La construction de...

  • Gestion d’actifs

    Construction de portefeuille : une recette pas si « secrète » Boutique Quality Growth

    Septembre 2020

    Vontobel Fund – Global Equity. Approuvé pour les investisseurs institutionnels des pays suivants : AT, CH, DE, ES, FI, FR, GB, IT, LI, LU, NL, NO, PT, SE, SG (investisseurs professionnels uniquement).

  • 2 Asset Management / Boutique Quality Growth

    David Souccar Executive Director Portfolio Manager 24 ans d’ancienneté dans le métier 13 ans chez Vontobel

    3 Nos principes en matière de construction de portefeuille

    6 Une approche simple de la construction de portefeuille

    9 Quelle est notre recette secrète ?

    10 Construction du portefeuille Quality Growth dans la pratique

    Matthew Benkendorf CIO de la boutique Quality Growth Portfolio Manager 23 ans d’ancienneté dans le métier 21 ans chez Vontobel

    Igor Krutov Administrateur exécutif Director of Research 26 ans d’ancienneté dans le métier 18 ans chez Vontobel

  • 3Construction de portefeuille : une recette pas si « secrète »

    Nos principes en matière de construction de portefeuille

    Un célèbre chef français, étoilé au guide Michelin, a un jour déclaré que le repas parfait ne se composait que de quelques éléments simples : le plat principal, deux accompagnements distincts et une sauce. Chaque ingrédient doit être de la plus haute qualité.

    La construction d’un portefeuille revient en quelque sorte à préparer un plat gastronomique, dont les ingrédients suffisent à faire la qualité, sans qu’il soit nécessaire de l’embellir outre mesure. Selon nous, le portefeuille idéal se concentre sur les entreprises de qualité suscitant les plus fortes convictions, chacune étant pondérée dans le but de générer une surperformance relative, moyennant une volatilité moindre que celle du marché.

    Après avoir publié des livres blancs sur notre processus de sélection de titres, nous expliquons dans celui-ci les principes fondamentaux de notre approche en matière de construction de portefeuille. Avant d’entrer dans les détails, définissons tout d’abord ce qu’est pour nous la construction de portefeuille :

    Notre point de départ est la proposition de valeur. Surperformer le marché sur un cycle économique implique d’exploiter dans une large mesure le potentiel haussier tout en limitant le risque baissier. Dès lors, si nous devions concevoir un portefeuille composé d’un seul titre, il s’agirait d’une action émise par une société dotée d’un modèle d’affaires prévisible, affichant une croissance des bénéfices plus rapide que le marché et une meilleure résilience aux récessions économiques.

    Le principal risque se situe au niveau des entreprises. Nous limitons le risque en nous attachant à investir dans

    les bonnes entreprises, le processus d’investissement constituant la clé de voûte de la construction de portefeuille. Le meilleur moyen de créer de la valeur au travers de la sélection des titres consiste selon nous à cibler les bons modèles d’entreprises, et à établir des prévisions relativement précises en termes de croissance des bénéfices. Les prévisions sont par définition incertaines, et nous savons que nous ne sommes pas plus intelligents que le marché. Cependant, un portefeuille composé d’entreprises de qualité nous permet d’accroître nos chances de succès.

    Nous sommes conscients de nos limites et comprenons que, malgré une approche ciblée sur la qualité et un processus de due diligence rigoureux, nous ne sommes pas à l’abri de désillusions. Nous construisons nos portefeuilles de manière à réduire le risque de perte en capital par suite d’erreurs de jugement humaines, et non dans le but de couvrir nos erreurs. Si nous ne sommes pas convaincus par une opportunité d’investissement, nous l’ignorons.

    En revanche, un portefeuille composé d’un trop grand nombre de titres dilue le rendement offert à nos clients. A notre sens, un portefeuille comportant un nombre excessif de titres traduit davantage un manque de rigueur qu’une réflexion informée. Nos portefeuilles mondiaux comprennent généralement entre 30 et 60 titres, et nous nous efforçons constamment de rester dans le bas de cette fourchette, en fonction des opportunités et des valorisations. Selon nous, les entreprises de qualité sont rares. Partant, un portefeuille composé d’un nombre limité de titres est plus à même de générer une performance supérieure à la moyenne et de nous permettre de mieux répondre aux attentes de nos clients.

  • 4 Asset Management / Boutique Quality Growth

    La construction de portefeuille est un outil permettant de minimiser le risque idiosyncratique. La pandémie de Covid-19 en est un parfait exemple. Dans ce contexte, un portefeuille concentré sur les meilleures sociétés uniquement des secteurs du voyage et des loisirs, par exemple, n’aurait certainement pas apporté à nos clients la protection contre le risque baissier qu’ils attendent de nous. Nous construisons nos portefeuilles en investissant dans des entreprises présentant un large éventail de moteurs de croissance, ce qui nous permet de les diversifier tout en ciblant toujours des sociétés de qualité.

    L’écart de suivi peut être trompeur. L’écart de suivi, ou tracking error en anglais, est un outil permettant d’évaluer dans quelle mesure la performance d’un portefeuille diffère de celle de son indice de référence. Cependant, cette expression est trompeuse, les termes « suivi » et « écart » donnant la fausse impression que le risque augmente lorsque les allocations du portefeuille diffèrent de celles de l’indice de référence. N’oubliez pas toutefois que, comme son nom l’indique, l’indice de référence n’est qu’un repère et que la pondération de ses composantes n’est que le reflet de leur capitalisation boursière, c’est-à- dire de leur taille, et ne présage en aucun cas leur rendement futur. En fait, l’écart de suivi permet au mieux d’effectuer une analyse a posteriori. Par conséquent, une performance similaire, voire identique à celle de l’indice de référence à l’aune de l’écart de suivi ne contribue aucunement à accroître les perspectives de rendement par rapport à l’indice.

    Nous construisons nos portefeuilles pour répondre aux besoins de nos clients et non pour maximiser nos actifs sous gestion. Le succès consiste selon nous à générer des rendements de premier ordre tout en réduisant les risques, conformément aux attentes de nos clients. Nous

    ne cherchons jamais à dégager des rendements irréalistes en prenant des risques inutiles afin de nous distinguer ou de promouvoir notre entreprise. Nous sommes pleinement conscients que l’argent qui nous est confié a été durement gagné par nos clients, qui nous font confiance pour atteindre leurs objectifs. Nous prenons cette responsabilité très au sérieux. Dès lors, notre succès se mesure véritablement à notre capacité à permettre à nos clients d’atteindre leurs objectifs financiers, en toute sécurité.

  • 5

    « Notre succès se mesure véritablement à notre capacité à permettre à nos clients d’atteindre leurs objectifs financiers, en toute sécurité. »

  • 6 Asset Management / Boutique Quality Growth

    Notre approche de la construction de portefeuille s’articule autour d’une idée centrale relativement simple : maximiser le rendement et minimiser le risque. Léonard de Vinci a dit que « la simplicité est la sophistication suprême », ce qui s’applique aussi bien à l’art qu’à la gestion financière. De nombreuses sociétés d’investissement ont mis la clé sous la porte en raison des théories complexes de leurs gérants. La gestion de capitaux doit être envisagée sur le long terme. Nous ne faisons appel ni à des algorithmes fantaisistes ni à des gérants vedettes, mais adoptons une approche axée sur le travail d’équipe, dans le cadre de laquelle nous déterminons conjointement les titres éligibles à l’inclusion dans nos portefeuilles. La construction de portefeuille est l’une des clés de notre succès.

    Nous nous attachons à construire des portefeuilles offrant des perspectives favorables pour trois facteurs qui sous semblent essentiels. Les deux premières variables ont trait à la gestion des risques et la troisième, à la génération d’alpha :

    1) Prévisibilité des bénéfices ; 2) Diversité des moteurs de qualité ; et 3) Taux de rendement (figure 2).

    1. Prévisibilité : Nous sommes conscients que la qualité et la prévisibilité sont deux choses distinctes. La prévisibilité désigne notre niveau de confiance dans l’évolution des bénéfices d’une entreprise sur le long terme. Par exemple, si la croissance bénéficiaire de Nestlé est plus lisible que celle de la société de location d’équipements Ashtead sur le long terme, nous les considérons toutes deux comme des entreprises de qualité actuellement. L’une comme l’autre bénéficient d’avantages concurrentiels durables clairement identifiés et affichent un rendement du capital élevé – deux

    caractéristiques clés d’une entreprise de qualité selon nous. Cependant, leurs modèles d’affaires sont différents et elles ne répondent pas à la même définition de la qualité : Nestlé possède des marques dominantes dans le secteur de la consommation de base, tandis qu’Ashtead gère l’un des