Cours 11 Anatomie : Vois motrices, voies sensitives, noyaux gris 2019. 2. 12.آ  spinal (moelle allongأ©e)

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Cours 11 Anatomie : Vois motrices, voies sensitives, noyaux gris 2019. 2. 12.آ  spinal (moelle...

  • Ronéo 3 – UE8 – Cours 12

    1/12

    UE8 Système Neursosensoriel Pr Elizabeth VITTE Vendredi 08/02/2019 Ronéotypeuse : RABEL Céline Ronéoficheuse : Martin Victoria

    Cours 11 Anatomie : Vois motrices, voies sensitives, noyaux gris centraux

    Le cours n’a presque pas changé par rapport à l ‘année dernière. La prof n’a pas eu le temps de finir le cours donc n’a pas du tout traité la partie sur le système limbique. En revanche elle a fini le cours du lundi 4/02, sur le cervelet.

  • Ronéo 3 – UE8 – Cours 12

    2/12

    SOMMAIRE

    I) Somesthésie A) Classification des récepteurs

    1) Les mécanorécepteurs cutanés 2) Les récepteurs proprioceptifs 3) Les thermorécepteurs et les nocicepteurs

    B) Les voies de la sensibilité

    1) Le tractus lemniscal médial 2) Le tractus spino-thalamique 3) Contrôle de la douleur

    a) Contrôle segmentaire b) Contrôle supra-segmentaire

    4) Sensibilité de la face

    II) Voies de la motricité A) Mouvement volontaire

    1) Tractus cortico-spinal 2) Tractus cortico-nucléaire 3) Contrôle des mouvements 4) Noyaux gris centraux 5) Boucle cortico striato thalamo corticale

  • Ronéo 3 – UE8 – Cours 12

    3/12

    I) Somesthésie

    La somesthésie, c’est le système somato-sensitif, c’est à dire le système de la sensibilité. La sensibilité véhicule des informations sur le corps et sur l’environnement, telles que le toucher, le proprioception, la nociception (= douleur), la température, la vibration. Les récepteurs du sysème somato-sensitif. Les récepteurs du système somato-sensitifs sont :

    - soit encapsulés ou soit en terminaisons libres - situés dans la peau, les tendons, les muscles, les articulations … - le siège de la transduction et du codage de l’information - sélectifs (ne codent qu’un seul stimulus)

    A) Classification des récepteurs

    Les récepteurs sont classés selon :

    • Le type de stimulus - Mécanorécepteurs (toucher, vibrations, sensations de position et de pression) - Thermorécepteurs (chaud/froid) - Nocicepteurs (douleur)

    • La situation anatomique - Extérocepteurs ou récepteurs de surface de la peau - Propriocepteurs de l’appareil locomoteur - Intérocepteurs des viscères

    1) Les mécanorécepteurs cutanés

    Ce sont des fibres myélinisées de gros calibres, à conduction rapide (saltatoire) qui permettent de coder la sensibilité extéroceptive ( c’est à dire le tact épicritique = le tact fin, ce qui nous permet de distinguer un objet d’un autre par exemple). Il en existe 5 types :

    - les corpuscules de Meissner (mouvements légers de surface) - les disques de Merkel (discrimination de la forme) - les corpuscules de Vater-Pacini (discrimination de stimulus mobiles) - les corpuscules de Ruffini (étirement) - les terminaisons pileuses

    2) Récepteurs proprioceptifs

    Ce sont des fibres myélinisées de gros diamètre à conduction rapide Aα responsables de la sensibilité proprioceptive consciente. (Plus le diamètre des fibres est gros, plus la conduction nerveuse est rapide. De même, plus la fibre est myélinisée, plus la vitesse de conduction est grande également. Donc fibres de gros calibre myélinisé => conduction extrêmement rapide, la plus rapide qui puisse exister). Il en existe 3 types : - Les fuseaux neuro-musculaires (répondent à l’étirement des muscles) - Les organes tendineux du Golgi (tension du muscle) - Les récepteurs articulaires (répondent aux différents mouvements de l’articulation)

  • Ronéo 3 – UE8 – Cours 12

    4/12

    3) Les thermo- et les nocicepteurs

    Ce sont des fibres lentes peu myélinisées de moyen calibre Aδ ou amyéliniques C qui sont responsable de la sensibilité thermo-algique.

    - Les thermorécepteurs : répondent au chaud et au froid suivant certaines limites, suivit ensuite par l’activation des nocicepteurs.

    - Les nocicepteurs : terminaisons libres à la surface de la peau conduisant la douleur.

    B) Les voies de la sensibilité

    Il y a deux grandes voies de la sensibilité : • le système LEMNISCAL (qu’on appelle aussi cordons postérieurs) qui

    va conduire le tact épicritique (le tact fin) et la sensibilité profonde proprioceptive.

    • le système SPINO-THALAMIQUE = ANTÉROLATÉRAL, responsable de la sensibilité thermo-algésique et le tact protopathique.

    Organisation (systématique, une voie sensitive est toujours organisée en 3 neurones, 2 relais +++) - 1er neurone a ses corps cellulaires dans le ganglion spinal, le relais entre le 1er et 2ème neurone est variable, cela dépend de la voie. - 2e neurone se termine dans le thalamus - 3e neurone est thalamo-cortical (cortex partiétal)

    1) Tractus (ou Voie) Lemniscal(e) médiale (tact épicritique et proprioception)

    Il véhicule le tact épicritique (tact fin, discrimination de 2 points proches), la sensibilité profonde proprioceptive et la sensibilité vibratoire (ou pallesthésie). Ce sont des grosses fibres myélinisées Aα, Aβ. Il est donc fait de 3 neurones et de 2 relais :

    1er neurone

    - Il est pseudo-unipolaire - Son corps cellulaire se trouve dans le ganglion spinal - il chemine dans la racine dorsale ganglion spinal - il pénètre dans la corne dorsale de la moelle spinale sans y faire relais et envoie une collatérale activatrice d’un interneurone inhibiteur situé dans la corne dorsale - monte dans le cordon dorsal ipsilatéral (somatotopie des fibres ; les fibres sacrales sont médianes et les fibres cervicales sont latérales). Le cordon postérieur est divisé en 2. Il possède un faisceau latéral de Burdach ou Cunéiforme contenant les fibres thoraciques et cervicales, et un faisceau médial de Goli ou Gracile, contenant les fibres sacrales et lombales.

    2ème neurone - a son corps cellulaire dans les noyaux Gracile (=Goll) et Cunéiforme (=Burdach) de la moelle allongée - décussation au dessus des fibres motrices avec les fibres issues du noyau gracile en position ventrale

  • Ronéo 3 – UE8 – Cours 12

    5/12

    - monte dans le tegmentum des 3 étages du tronc cérébral en position paramédiane - refoulé latéralement au niveau du mésencéphale, par le noyau rouge

    3ème neurone -a corps cellulaire dans la partie caudale du noyau ventral postérieur latéral du thalamus (somatotopie avec les fibres du membre pelvien latérales et les fibres cervicales médiales) - terminaison sur le gyrus post-central SI (homonculus sensitif) organisé en colonnes - projections sur SII (= aire motrice supplémentaire), cortex insulaire et opercule temporal et sur le cortex pariétal postérieur jouant un rôle dans la perception de l’image du corps. Les lésions de l’hémisphère non dominant donnent des négligences de l’hémicorps controlatéral. (le patient n’a pas conscience que son bras fait partie de son corps « c’est pas mon bras ». Des expériences ont été faites : le fait de stimuler l’oreille (présence de projections vestibulaires sur le lobe pariétal très importantes) en mettant de l’eau chaude ou de l’eau froide dedans, permet que les gens retrouvent l’usage de leur bras et en reprennent conscience).

    2) Tractus (ou Voie) Spino-thalamique (sensibilité thermo-algique, tact protopathique)

    • Tractus Spino-Thalamique (tact protopatique)

    Caractéristiques Véhicule le tact protopathique (tact grossier) = néo-spinothalamique = tractus spinothalamique. Ce sont des fibres peu myélinisées de moyen calibre et fibres amyéliniques.

  • Ronéo 3 – UE8 – Cours 12

    6/12

    1er neurone - pseudo-unipolaire - corps cellulaire dans le ganglion spinal - dendrites dans la racine dorsale - axone pénètre dans la corne dorsale et fait relais dans le tractus de Lissauer de la corne dorsale de la moelle spinale (nom du tractus de Lissauer pas forcément à connaiître selon la prof, elle considère que ce qui est important c’est de bien comprendre que le premier neurone s’arrête dans la corne de la moelle).

    2ème neurone - corps cellulaire dans la corne dorsale de la moelle spinale - traverse la ligne médiane au niveau de la commissure blanche. (le deuxième neurone traverse la ligne médiane au niveau médullaire cette fois-ci, et pas au niveau de la moelle allongée) - monte dans la partie antérieure du cordon latéral de la moelle spinale (somatotopie moins nette (afférences sacrales sont les plus latérales) - puis, suit latéralement la voie lemniscale jusqu’au thalamus (noyau ventro- postérieur latéral ; projections différentes de la voie lemniscale)

    3ème neurone - corps cellulaire dans le noyau ventral postérieur latéral du thalamus - terminaisons sur le gyrus postcentral SI (homonculus sensitif) - projections sur SII, le cortex insulaire antérieur, le gyrus cingulaire antérieur ( = système lymbique, qui est le système de la mémoire, de l’affectif…)

    • Tractus ( ou voie) Spino-Réticulaire (sensibilité thermo-algique)

    Caractéristiques Véhicule la sensibilité à la douleur (terminaisons libres) et la sensibilité thermique (thermorécepteurs) = le tractus spino-réticulaire = paléospinothalamique. Ce sont des fibres peu myélinisées de moyen calibre et fibres amyéliniques. (Réticulum : maillage. La form