Dans Les Bras de La Passion

  • View
    159

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

ROMAN

Text of Dans Les Bras de La Passion

DANS LES BRAS DE LA PASSIONDe CATHY WILLIAMS CHAPITRE 1Depuis la terrasse de sa chambre, Nico Toyas avait une vue plongeante sur lalle imposante qui conduisait jusqu la somptueuse villa de son grand-pre. Il tait 18 h 30, la chaleur implacable commenait dcliner et Nico, simplement vtu dun bermuda et dune chemisette, savourait linstant en sirotant un whisky bien frapp, mollement install sur les coussins dun fauteuil en osier. Quel paysage somptueux ! Sur la droite, tout prs, une piscine aux eaux limpides se fondait dans le bleu de la mer, quelle surplombait. Tout autour, de magnifiques jardins, fort bien entretenus, stendaient jusque sur les flancs du clbre volcan de lle de Santorin. Nico ny tait pas venu depuis si longtemps quil avait oubli combien cet endroit tait paisible. Presque trop, vrai dire. Dhabitude, il navait gure le temps de se dlasser en contemplant la nature. Il menait une vie trpidante entre Londres, Athnes et New York, diriger la compagnie de navigation fonde par son grand-pre, reue en hritage. Trs rares taient ses moments de loisir. Toute la famille se runissait pour fter le quatre-vingtime anniversaire du patriarche, dans la villa quil avait fait construire sur lle o il avait connu sa femme. La plupart des invits venaient de la Grce continentale, bord davions spcialement affrts pour loccasion ; certains arrivaient de plus loin, et mme du Canada. Evidemment, ces derniers en profiteraient pour sjourner quelque temps en Grce, renouer avec des membres de la famille perdus de vue. Nico, quant lui, avait prvu de rester trois jours. Cela lui semblait suffisant pour tmoigner du respect quil devait son grand-pre. Il retrouverait ensuite le rythme frntique de ses activits professionnelles. Un taxi simmobilisa devant le porche et il plissa ses yeux noirs pour regarder descendre les passagers : son frre Michael, dabord, puis sa compagne. Le moment tait enfin venu de dcouvrir cette femme mystrieuse, soudainement apparue sur la scne pour le plus grand soulagement de tous, et en particulier de sa mre et de son grand-pre, qui sinquitaient beaucoup pour Michael. Nico, lui, avait beau tre clibataire, il menait une vie agite. Il apprciait la compagnie des jolies femmes. Il avait en outre lesprit trs pragmatique et saurait se montrer raisonnable en temps utile. Oui, le mom ent venu, il pouserait la jeune fille qui conviendrait, issue du milieu quil fallait, dans le souci de prserver les intrts du clan. I l avait dailleurs promis de se marier avant ses quarante ans. En attendant ce jour, il avait demand tout le monde de le laisser tranquille et de ne pas se mler de sa vie prive. Il en allait diffremment pour Michael. De cinq ans son cadet, il avait toujours t un enfant fragile, vulnrable, sujet aux maladies. On lavait gard la maison, alors quon avait envoy Nico en pension en Angleterre ds sa treizime anne, ce qui lui avait donn la formidable indpendance desprit qui constituait la base de sa forte personnalit. Lina Toyas navait jamais pu se rsoudre se sparer de son deuxime fils sensible et dlicat pour lequel, du reste, elle continuait se faire du souci. Comme il ne lui avait jamais prsent de petites amies, elle avait eu peur que sa timidit ne fasse de lui un vieux garon solitaire, ce qui, pour elle, tait une destine pire encore que la mort. La brusque apparition dune femme dans sa vie lavait transporte de joie ; Lina avait aussitt tlphon Nico pour lui annoncer la nouvelle. Nico tait loin de partager son enthousiasme. Sans quil sache prcisment pourquoi, il avait la sensation tr s nette que quelque chose clochait, dans cette histoire. Et sa perspicacit dhomme daffaires averti le trompait rarement

Pourquoi son frre navait-il jamais prononc le nom dAbigail Clinton, jusque-l ? Il ne devait pas la connatre depuis bien longtemps Sinon, Michael aurait de temps autre voqu son existence, au cours des innombrables coups de fil quil passait leur mre depuis sa demeure de Brighton. En fait, il en avait parl pour la premire fois quinze jours plus tt, en annonant la nouvelle fracassante de ses fianailles avec une jeune Anglaise. Naturellement, Nico stait bien gard dalarmer sa mre en formulant sa suspicion voix haute. Mais il stait jur dobserver cette fille de prs pendant son sjour la villa, afin de sassurer que ce ntait pas une aventurire uniquement intresse par largent. Ce nest pas parce que Michael possdait deux restaurants et une bote de nuit quil ne profitait pas de la fortune familiale. Il avait investi dimportants capitaux dans les chantiers navals et dtenait de nombreux portefeuilles dactions en Bourse. Mme sil ne menait pas une vie tapageuse de golden boy, il tait richissime. Il suffisait de feuilleter un bottin mondain pour saviser des liens qui lunissaient au fabuleux empire des Toyas. A moins dtre stupide, sa fiance tait forcment au courant En tout cas, Nico tait fermement dcid faire tout ce qui tait en son pouvoir pour dfendre les intrts de Michael et le protger contre les vises dune intrigante. Michael tait incorrigiblement naf. Il faisait trop confiance aux gens, ce qui le rendait encore plus vulnrable. Nico se pencha pour observer la silhouette qui mergeait du taxi. Elle tait trs mince, presque menue, avec de longs cheveux blonds, clairs comme le lin, qui lui tombaient jusquau milieu du dos. Dun geste nerveux, elle les releva en queue-de-cheval, les roula en chignon, et les relcha de nouveau. Les lvres lgrement cartes, elle considrait la riche demeure qui soffrait sa vue. Sans doute valuait-elle le nombre de zros attachs la fortune de Michael, songea Nico cyniquement. Il tait bien oblig de reconnatre que son frre avait du got. Il narrivait pas distinguer nettement les traits de son visage, mais elle avait une allure de mannequin, avec de longues jambes fuseles et un corps un peu androgyne qui flottait presque dans sa robe courte bretelles. Contrairement lui, Michael navait jamais manifest dintrt pour les beauts grecques, voluptueuses et bien en chair. Sans abandonner le sujet de ses rflexions, Nico rentra dans sa chambre, vida dun trait le reste de son whisky et posa le verre sur une commode. Comme dans les autres pices de la maison, des tapis aux couleurs vives rveillaient locre des murs et du carrelage. Au-dessus dun coffre syrien incrust de nacre, une peinture du volcan au soleil couchant jetait une tache rouge et or. Insensible au dcor, Nico mditait sur la meilleure faon daborder la jeune fille sans mcontenter son frre ou sa mre. La difficult de cette tche ntait pas pour lui dplaire. Loin de l Il songeait encore aux moyens de dbusquer laventurire quand il gagna le grand salon lheure du cocktail, quelques instants plus tard. Pour cette premire soire, seuls les membres proches de la famille seraient prsents. Son grand-pre bien sr, sa mre, ses oncles et tantes avec leurs enfants. Les grandes baies vitres, largement ouvertes, donnaient sur les jardins illumins par des lanternes multicolores. Tu as soign le dcor. Cest splendide ! dclara Nico en passant un bras autour des paules de sa mre. Lina sourit affectueusement son fils an. Nest-ce pas ? George est ravi. Regarde-le, il est fier comme un paon. Quel dommage que ton pre ne soit pas l Nico hocha la tte. Cela fait bien longtemps que la famille ne sest pas runie Cinq ans, je crois. Depuis le mariage dElena et de Stefano.

Ils arrivent demain avec leurs deux enfants. Toi aussi, tu pourrais tre pre de famille, ajouta Lina sans ambages. Tu nes plus tout jeune. Quand te dcideras-tu fonder un foyer ? La dynastie a besoin dhritiers. Chaque chose en son temps, rpondit Nico sur un ton conciliant. Ne tinquite pas. Alexis Papaeliou sera des ntres, risqua Lina. Cest un beau parti. Vous seriez bien assortis Son grand-pre est un ami denfance de George. Ils sont toujours trs lis, mme si leurs relations ne sont plus aussi troites que par le pass. Papaeliou Oui, a me dit quelque chose. Cest joli, comme prnom, Alexis. Et javoue que ces trois mois de clibat commencent me peser. Il clata de rire en voyant sa mre sempourprer, mais sexcusa bien vite quand elle lui reprocha, trs gentiment, son impertinence. De toute manire, rien ne presse, reprit-il en balayant dun regard dsinvolte les petits groupes dinvits. Michael ma devanc dans la course au mariage Nico, sil te plat Cest juste une remarque, ma chre maman Sur un ton que je ne suis pas certaine dapprcier. Jai fait la connaissance de cette jeune femme et elle ma paru trs aimable, mme si, au premier abord, elle semblait perdue et dsoriente. Elle se ferait rapidement son nouvel environnement, songea Nico. Juste le temps de calculer le nombre de millions qui se profilaient lhorizon Il ouvrit la bouche pour exprimer quelques-unes de ses craintes, mais se ravisa. Sa mre aurait beau jeu de laccuser encore une fois de cynisme, quand bien mme, pour lui, il ne sagissait que de simple prudence. O sont-ils ? senquit-il nonchalamment. Ils ne vont pas tarder descendre. Nico Sois raisonnable. Je le serai, je te le promets. Lina soupira. Michael aime cette femme. Ne va pas tout gcher Je suivrai tes conseils, maman. Avant quelle ne lui extorque des promesses quil navait aucune intention de respecter, il la prit par le bras pour lentraner vers le buffet. Du coin de lil, il continuait surveiller larrive de son frre. Il ntait pas le seul guetter le jeune couple. Ds quils se montrrent, tous les regards convergrent vers eux, et la jeune femme serra le bras de son compagnon dun air effarouch. Ce dernier la rassura dun sourire, en lui prodiguant loreille des paroles dencouragement. Nico ntait pas dupe de cette petite mise en scne. Pas plus que ne limpressionnait la discrtion de la robe rose ple, au dcollet trs sage, peine marqu. Lexpression nerveuse de la dbutante ingnue ne le trompait pas. Cette vulnrabilit apparente dissimulait une ambition coupable. Rprimant un grincement de dents impatient, il se dirigea vers eux pour saluer son frre, puis se tourna vers elle.

Ma fiance, fit Michael