De La Petite Guerre à La Grande Guerre

  • Published on
    02-Mar-2018

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 7/26/2019 De La Petite Guerre La Grande Guerre

    1/3

    Volume X Numbers 1-3 ORIENS Winter 2013

    De la petite guerre la Grande Guerre

    Ph. D.

    Les consquences de la facult dactivit non agissante, que la tradition Extrme-

    Orientale dsigne par lexpression Wei-Wou-Wei sur la manire dtre quil convient

    dadopter lors des tats qui prcdent cette acquisition, sont loin dtre ngligeables.

    Elles se rpercutent non seulement sur ltre qui chemine dans une Voie vers lUnion,

    mais aussi sur lensemble du peuple vivant une doctrine de lunit.

    La Ralisation Spirituelle dun tre doit tre vue comme la rsultante de

    lImmutabilit de lUnit de la diversit et correspond une action rgulatrice

    assurant linluctable permanence de la Concorde Universelle. Cest le degr

    duniversalit de la ralisation spirituelle, qui dterminera les rpercussions quelle

    entrainera chez les hommes : claircissement dun point doctrinal, adaptation des

    modalits techniques dune voie existante, instauration dune nouvelle voie au sein

    dune tradition existante, adaptation des rgles comportementales exotriques dune

    tradition, instauration dune nouvelle Tradition.

    Cet tablissement, rsultant de la ralisation spirituelle dun tre, comporte des phases

    quil est important de bien identifier pour ne pas se mprendre quant linterprtation

    quil convient de donner aux actes et paroles de ltre qui accde ltat li un

    Mandat Cleste : priode pr-rvlation, priode de la mise en place de la mission

    post-rvlation, priode prparatoire la fin de la manifestation terrestre du

    Fondateur, priode posthumes au Fondateur.

    Pour tre exhaustif il faudrait considrer aussi la priode de lefficience spirituelle de

    la voie ou de la tradition instaure, ainsi que la priode charnire entre la fin de cette

    voie ou de cette tradition et lmergence dune nouvelle.

    Tous les temps qui prcdent la rception transcendante du Mandat Cleste par leFondateur, ainsi que tous ceux qui prcdent lachvement de sa Mission, comportent

    ncessairement le caractre inachev de ltre en chemin, cest--dire celui dun tat

    non encore tablit dans la Paix qui comporte donc un caractre duel. Cest durant ces

    temps-l que, ce que lon peut appeler la petite guerre , a cours. Il faut voir cet tat

    conflictuel la fois comme une preuve polissant lme de ceux qui sont en chemin

    vers lUnion et comme la lutte inhrente ltablissement dune nouvelle loi en

    concordance avec une nouvelle temprance de la marche de lhumanit, dun peuple

    ou dun groupement dhommes. Le Fondateur est un vritable Pont entre le domaine

    Transcendant et le monde des hommes munis de leur conscience distinctive. Sa

    fonction terrestre consiste transmettre aux hommes un nouveau Verbe, de nouveaux

    Signes et de nouvelles Manires dtre, pour les orienter idalement sur les cheminsvers lUnion. Tant que cette adaptation technique nest pas solidement fixe en

  • 7/26/2019 De La Petite Guerre La Grande Guerre

    2/3

    De la petite guerre la Grande Guerre

    un lieu, pour rendre actuel le Cur du Monde, une lutte a cours. Mais lissue de cette

    lutte est inluctablement en faveur du Fondateur, parce que son action est une action

    de lHarmonie Universelle. Il est un Cooprateur Cleste contre les actions duquel nul

    ne peut sopposer. Cette lutte est loccasion pour lui de dvoiler un Agissement

    Merveilleux, rvlant son origine Cleste, ses facults Spirituelles et son tat de

    Guerrier et Thaumaturge.

    Cependant, tout ceci doit tre vu comme une phase purement intermdiaire, une sorte

    de mal ncessaire, qui doit prendre fin lorsque la mission du Fondateur sera acheve

    et que son hypostase pourra cesser sa manifestation. Cette mission est acheve

    lorsquun Centre Spirituelle est devenu oprant pour la nouvelle priode qui sinstaure

    dsormais et permet aux hommes de pouvoir user des Voies traditionnelles et dune

    organisation sociale en harmonie avec la Manire dtre incarne par le Fondateur,

    pour se rapprocher eux-mmes de ltat dUnion. Cest ce moment-l que le

    Fondateur commande aux hommes dentrer dans la Grande Guerre , cest--

    dire celle qui consiste faire la Guerre contre tout ce qui en soi distancie ltre de

    ltat dUnion la Concorde Universelle. Il nest plus alors ncessaire dentreprendrede petite guerre, car par linstauration de ladaptation Cleste du Fondateur rendant

    oprant les voies de ralisation spirituelle, les hommes peuvent cheminer vers les tats

    o ils vont pouvoir mettre en uvre la facult de lActivit non agissante , qui est

    un Acte Spirituel Pur, permettant dtablir la Paix sans combats physiques.

    Cest prcisment lorsque les Voies dune tradition noprent plus les transformations

    ncessaires pour mener les hommes vers les tats o cette facult sexprime, que les

    petites guerres ressurgissent, trahissant par l, la perte de lefficience spirituelle dune

    tradition. En ces temps-l, une nouvelle Loi est en attente.

    Il est important de se rappeler que cest ltat o le Wei-Wou-Wei se manifeste qui

    doit tre vis par tous ceux qui empruntent des Voies de Ralisation Spirituelle et quela guerre conduire est la guerre contre soi-mme et non pas la guerre contre des

    adversaires extrieurs hypothtiques. Certes, il existe des tres qui cherchent

    contrecarrer les efforts dascension spirituelle, mais la qualit du degr de ralisation

    spirituelle dun tre se mesurera prcisment la facult de convertir par le Wei-Wou-

    Wei ces personnes-l mme qui impriment un effort contraire1. Mais pour tre plus

    exact, il faut dire que tant que ltre na pas ralis son Annihilation en Ce qui est

    absolument inconditionn, il participe pour une part de cet effort contraire. En effet,

    dans le domaine o ltre participe un devenir transitoire, l ou Yin et Yang ne sont

    jamais en plnitude, cet effort ne peut jamais tre incarn par la totalit de quelque

    individu que ce soit, mme si certains y participent plus pleinement que dautre. Aussi

    sattacher ne voir que la paille dans lil de lautre est un moyen de ne passoccuper de la poutre prsente dans son propre il. Et cest prcisment l un cueil

    viter pour celui qui chemine, viter de partir la recherche des tres niant la

    possibilit dUnion. Cette qute conduit invitablement se tourner vers ce qui est

    sombre, vers cette force qui pousse faire persvrer un tre dans sa particularit.

    Cette force, cet effort, est inhrent au processus dExistentiation, au Discernement

    Universel2

    1 Lhomme absolument simple, flchit par cette simplicit tous les tres, touche le ciel et la terre,

    propitie les mnes, si bien que rien absolument ne soppose lui dans les six rgions de lespace, que

    rien ne lui est hostile, que le feu et leau ne le blessent pas. (Lie-Tzeu 2F)

    . Cest une force qui doit tre immobilise, cest--dire pour laquelle on

    2

    Tous les tres matriels ont chacun sa forme, sa figure, un son, une couleur propre. De ces qualitsdiverses, viennent leurs mutuelles inimitis (le feu dtruit le bois, etc.). Dans ltat primordial de

    lunit et de limmobilit universelles, ces oppositions nexistaient pas. Toutes sont drives de la

  • 7/26/2019 De La Petite Guerre La Grande Guerre

    3/3

    De la petite guerre la Grande Guerre

    doit lui reconnatre sa raison dtre, laquelle on doit savoir lui donner sa juste place

    et que lon doit intgrer parce que la Ralisation Spirituelle est un processus

    dIntgration Universelle qui donne accs un tat o il nest plus possible doprer

    de distinction entre Intrieur et extrieur. Ce qui sous-entend que cet effort conduisant

    la multitude est non pas dtruit, mais Parfaitement quilibr par leffort qui conduit

    lUnit.

    Cest prcisment ce que signifie la graphie ancienne de lidogramme Wouo lon

    voit un homme maintenir en Parfait quilibre deux charges :

    diversification des tres, et de leurs contacts causs par la giration universelle. Elles cesseraient, si ladiversit et le mouvement cessaient. Elles cessent demble daffecter ltre, qui a rduit son moi

    distinct et son mouvement particulier presque rien. Cet tre (le Sage taoste parfait) nentre plus en

    conflit avec aucun tre, parce quil est tabli dans linfini, effac dans lindfini. Il est parvenu et se

    tient au point de dpart des transformations, point neutre o pas de conflits (lesquels ne se produisent

    que sur les voies particulires). Par concentration de sa nature, par alimentation de son esprit vital,

    par rassemblement de toutes ses puissances, il sest uni au principe de toutes les genses. Sa naturetant entire, son esprit vital tant intact, aucun tre ne saurait lentamer. (Tchoang-Tzeu 19B)

Recommended

View more >