Dialogue générique et portail vocal

  • View
    26

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Dialogue générique et portail vocal. Jean Caelen. Objectifs scientifiques : un modèle de dialogue générique. Une recherche de raisons de l’action (but, intention, engagement, etc.) plus profondes pour modéliser le comportement dialogique - PowerPoint PPT Presentation

Text of Dialogue générique et portail vocal

  • Dialogue gnrique etportail vocalJean Caelen

  • Objectifs scientifiques : un modle de dialogue gnrique Une recherche de raisons de laction (but, intention, engagement, etc.) plus profondes pour modliser le comportement dialogique

    Un souci de trouver les bons cadres de dialogue dans une relation dialogue / tche la plus indpendante possible

  • Objectif conomique : dvelopper des services vocaux

    Le tlphone mobile est un vecteur essentiel de dveloppement de services vocaux innovantsUsage rpanduCot dcroissantPratiques en volutionFaible apprentissageObjet personnelTarification aise

  • Usage-utilisabilit Les pratiques: Au CHU entre brancardiers et service de gestion : contraintes de mains libres, mobilit, ncessit de planifier les dplacements de maladesLes cadres dune grande entreprise : utilisent ds quils peuvent les connexions Internet par PC portableLes professions librales (notaires) : renseignement, recherche de rfrences de documents ou de textesLes secrtaires de luniversit : renseignement par tlphone, services divers comme prise de rendez-vous, rservation de salles, redirection dappel, prise de messagesLa signification de lusage : Forte pour des tches cibles : rsolution de problme, confirmation en face face

  • Usage-utilisabilit Concurrence dautres mdias: (faiblesses du tlphone)e-mail : documents attachs, envois groups, rdaction et rponse diffres, traces et archivage, pas dattente du correspondant, relance automatiqueFax : documents authentifiables, scurit de transmissionForces du tlphone : Mobilit, langage naturel, confidentialit, dispositif trs rpandu et peu coteuxUtilis pour : messages courts (renseignement, confirmation), smantiquement riches, urgence, authentification du correspondant (pas dintermdiaire)Conclusion : dvelopper des services laide dagents/assistants conversationnels

  • Un portail vocal dentrepriseQuoi y trouver ?Des services dassistance : recherche dune personne, gestion dagenda, rservation de salle, organisation de runions, imprvus, urgences, recherche dinformationDes services personnels : mmorisation de messages, envoi de messages diffrs, annonces, notes personnellesComment y accder ?Par tlphone mobile en y harmonisant dautres mdias : e-mail, fax, InternetDans les deux sens : appel vers le portail et par une procdure de rappel depuis le portailConclusion : accs multimodal, services intgrs

  • Exemple de service intgrOrganisation dune runiontemps

  • Verrous en dialogue oral La reconnaissance de la parole: aspects multilocuteur et multilingues, canal tlphonique, robustesse, couverture linguistique (en particulier noms propres)Lanalyse smantique : richesse des concepts, complexit des noncs, sens commun, couverture smantiqueLanalyse pragmatique : reprsentation du discours, rfrents la tche et au discours, connaissances mutuellesLa gestion de la tche : planification vs. action situeLa gestion du dialogue : pertinence des stratgies, gnricit du modleLa gnration : degr de force illocutoire, effets perlocutoiresLa synthse de la parole : prosodie du dialogue

  • HistoriqueComprhensionChane orthographiqueGestion de la tcheInterprtationGestion du dialogueGnrationAction sur le mondeActe de langageSchma smantiqueReconnaissanceModles Acous.Modle Lang.Rfrents TchesEnonc oralStratgiesContexte tcheRfrence discoursSynthse TTSEnonc oralPlanMorpho-syntaxeConceptsButs dialogiquesObjetsConnaissancesArchitectureBut

  • Reconnaissance de la parole Prend un nonc oral en entre et fournit une chane orthographique en sortie. Utilise comme donnes: les modles acoustiques de la langue, le modle gnral de langage et le modle spcifique de la langue de lapplication (par exemple noms propres, entits et expressions du domaine). On appelle ces entits spcifiques, rfrents de la tche.

    Ex. dnonc reconnu: je voudrais rserver la salle-de-runion Lafayette. Dans cet nonc, salle-de-runion est la fois une expression gnrale (salle de runion) mais aussi un rfrent de la tche (que lon note comme une expression inscable). Lafayette est le nom de cette salle.

  • Comprhension (smantique) Prend la chane orthographique en entre et fournit un schma smantique en sortie (schma conceptuel ou graphe conceptuel ou rseau smantique, etc.). Utilise comme donnes et algorithmes, des outils gnraux concernant la morphologie, la syntaxe et la smantique, des dictionnaires et/ou des thsaurus (ontologies). Ex: { [Verbe(rserver), Modalit(vouloir)], [Objet(salle-de-runion), Id(Lafayette)], Agent(je) }

  • Lanalyse Reprage des expressions figes (comme les expressions de politesse) et lemmatisation de lnonc, Reconnaissance de patterns syntaxiques pr-dfinis comme les GN (et des idiomatismes tels que [ce(adjdfem) semaine(subc)] = DATE) Liage smantique des patterns syntaxiques dans un mme schma smantique (distribution des fonctions) Analyse des groupes fonctionnels

    Analyse des marqueurs grammaticaux et des indexicaux Liage des indexicaux au contexte de lnonc Filtrage des solutions par rapport au contexte de la tche et au contexte du dialogue (via lhistorique) Typage final des actes avec leur contenu propositionnel ComprhensionInterprtation

  • Interprtation (pragmatique) Prend une structure de type smantique en entre et fournit une structure de mme type en sortie mais enrichie par les actes de langage (la force illocutoire et le contenu propositionnel de lacte). Utilise comme donnes, lhistorique mmoris au cours du dialogue, le contexte de la tche (reprsent sous-forme de thmes structure arborescente) et des algorithmes de calcul de la rfrence, notamment pour les ellipses et les anaphores. La sortie est de forme Fp.Ex: FFU[x, y: agent(x), Lafayette(y), salle-de-runion(y), rserver(x,y)] avec[U : chef-projet(U)]

  • SDRT = Segmented Discourse Representation Theory

    Reprsentation logique des noncsRelations rhtoriques entre segments

    Jean a un ne: [x1 y1: Jean(x1), ne(y1), possde(x1,y1)]o: x et y sont des items de lunivers du discours (membres gauches) et les prdicats sont des proprits ou des relations entre ces items (placs en membre droit).Marie a un chien :[x1 y1: Jean(x1), ne(y1), possde(x1,y1), [x2 y2: Marie(x2), chien(y2), possde(x2,y2)]]Il la mordu :[[x1 y1: Jean(x1), ne(y1), possde(x1,y1), [x2 y2: Marie(x2), chien(y2), possde(x2,y2)]] [x3 y3: x3=y2, y3=y1, mordre(x3,y3)]]] Loprateur dnote un consquent (relation rhtorique)

  • Exemples pour PVE

    U1: Je voudrais organiser une runionFFU [x1: runion(x1), organiser(x1)]M2: Oui, pour quelle date ?FFSM [x2 : date(x2) x1]U3: Le 20 dans la matineFSU [x3 y3 : x3=x2, heure(y3) x3]M4: Souhaitez-vous que je men occupe ?FFSM[x4 y4 : x4=x1, rf(y4) FFU]U5: Non, simplement de la rservation de la salleFSU[x5 : x5=y4] FFU[y5: salle(y5), rserver(y5)]

    U fait rserver une salle (de runion) par M pour le 20 dans la matine

  • Contexte de la tche (thmes)

    Reprsentation des thmesChamps lexico-smantiques (vecteur thmatique)Relations entre thmesGraphe de dpendance : exemple pour la rservationFormulation pbAction rsaParamtres rsaAnnulation rsa

  • Expose le problme C (intro? gnrale)Sriede ? AQuand? pour quoi?Confirm RESA- chmb C

    EchecRussiteC - Dem dispo Salle [+ RSG-mat] Chambre [date donne par C ]mise en attente - A Consult agd

    Srie infos fonctionnement-A

    Srie de? RESA-chambre CPrix/ Services? CItinraire C (+explic iti. A)Prop envoi fax CDem. Infos div. CRESA-chamb.-Srie de? ANom? AOrganisme? ADates / priodes APossibilit Modif C Remerciements+Salutations (A & C )[Validation- A]Pb dates - ERR C.

    Act = A RESA ou QUASI-RESA

    Rsum A Rsum CPaiement de la facture - AModif C (Act = modif annul + rservat)Act = annulation A

    Ngoc C

    C dem coord de A (mail)Explic (de A C..)Act = A confirmRESA-salle-Srie de? AHeures? Quand?Type salle?Date?Organisme? Nom?Sujet / Motif?

    PROP ou SOLAct: Demande envoi mail de confirm AAnnul RESA-salle CDonne linfo.EchecLa rservation

  • Gestion du dialogueCalcule le but et dcide de la stratgie. Il envoie ensuite le but rsoudre au gestionnaire de tche et les lments de rponse au gnrateur de sortie. Il distribue les effets des actions prendre en compte et les remises jour aux diffrents modules. Il utilise des rgles de calcul des stratgies et des rgles de gestion des buts dialogiques (par exemple laide de piles ou de files dattente).Ex:?b1 = ?[x : x=salle-Lafayette, rserv(x)]Avec coopratif

  • Le modle de dialogue

    Le jeu de dialogue est rgl par : des rgles de dclenchement de stratgies, des rgles de comportement, un mcanisme de contrle du but, des rgles de reprise/relance par des sous-dialogues.

  • Le but du jeuMotive et oriente le dialogueLe dialogue est une action conjointeU : "dessine un triangle"M : "pouvez-vous prciser ?"U : "quilatral"M : "de couleur rouge ?"U : "peu importe"M : "OK" Dessine un trianglePouvez-vous prciser ?quilatralDe couleur rouge ?Peu importeOK

  • volution du but au cours du jeu- nouveau but : ?b, ce but vient dtre exprim par lusager,- but atteint : b, ltat de la situation rend le prdicat b vrai,- but satisfait : b, lusager manifeste son accord explicitement ou implicitement sur b,- but mis en attente : -b, lusager ou la machine rsolvent temporairement un autre problme,- but rpar : b, la suite dune incomprhension le but est modifi,- but dplac : b, la suite dun compromis le but est modifi,- sous-but : sb, le problme est dcompos en sous-problmes,- but abandonn : @b, la suite dun chec et dun souhait dabandon de lusager.

  • Stratgies

    Manire de grer un change pour satisfaire le but (les rles peuvent changer au cours des changes)

    Direction dajustement des butsSoit bX le but de X et by celui de Y en dbut dchange. Au cours de lchange on peut avoir :

    @ bx au profit de by : X est ractif (by @ bx=)Imposition de