of 43 /43
DIS_CONTINUUM Anthony ROUSSEAU

Dis_continuum (french version)

Embed Size (px)

DESCRIPTION

DIS_CONTINUUM est un travail sur la relecture et le recyclage d’images liées à des oeuvres picturales. Ce projet est né d’une volonté, suite à la (re)découverte d’un dictionnaire de la peinture que j’avais acquis quand j’étais étudiant, d’interpréter au fil du temps l‘histoire de cet art.

Citation preview

DIS_CONTINUUM

Anthony ROUSSEAU

DIS_CONTINUUM est un travail en cours, sur la relecture et le recyclage d’images liées à des oeuvres picturales.Ce projet est né d’une volonté, suite à la (re)découverte d’un dictionnaire de la peinture que j’avais acquis quand j’étais étudiant, d’interpréter au fil du temps l‘histoire de cet art.

Formé aux outils de créations numériques, j’ai décidé que cette interprétation se ferait par le biais des logiciels (PAO) qui utilisent toute une palette d’outils liés à la peinture et au dessin (gomme, ciseaux, traits, lignes, couleurs etc), et des réseaux Internet qui offrent un accès aux reproductions d’oeuvres d’art.

Les oeuvres ont été choisies suivant deux critères, l’ordre alphabétique du dictionnaire, qui comporte plus de sept cents pages, et un choix plus subjectif d’une vingtaine de peintres (de Manet à Picasso en passant par Hockney) qui m’ontmarqué personnellement et artistiquement.

DescriptifTirage 20 cm x 30 cm sur papier Fineart Beaux-arts Hanemühle Baryta 315 grammes.Cadre noir aluminium 30 cm x 40 cm, marie-louise blanche et verre.8 exemplaires numérotés et signés par l’artiste (accompagné d’un certificat d’authencité Digigraphie).

http://www.digigraphie.com/fr/profile/2899/anthony-rousseau.htm

Video link : https://vimeo.com/52544790

Yaacov Agam (d’après)

Adam Albretch (d’après)

Afro Basaldella (d’après)

Albretch Dürer (d’après)

Andrea d’Agnolo (d’après)

Andreas Achenbach (d’après)

David Allan (d’après)

Niccolò dell’ Abbate (d’après)

David Hockney (d’après)

Édouard Manet (d’après)

Edvard Munch (d’après)

Federico Ahlers-Hestermann (d’après)

Nicolai Abraham Abildgaard (d’après)

Francis Bacon (d’après)

Georg Baselitz (d’après)

Gerhard Richter (d’après)

Giovanni d’Alemagna (d’après)

Gösta Adrian Nilsson (d’après)

Gustave Courbet (d’après)

Francesco Albani (d’après)

Gustave Courbet (d’après)

Hans von Aachen (d’après)

Paul Cézanne (d’après)

Jankel Adler (d’après)

Henri Matisse (d’après)

Jean-Michel Basquiat (d’après)

Josef Albers (d’après)

Lemuel Francis Abbott (d’après)

Maître de l’Annonciation d’Aix (d’après)

Mariotto Albertinelli (d’après)

Heinrich Aldegrever (d’après)

Oskar Kokoschka (d’après)

Oswald Achenbach (d’après)

Max Ackerman (d’après)

Mikoláš Aleš (d’après)

Pierre Alechinsky (d’après)

Pieter Aertsen (d’après)

Salvador Dali (d’après)

Valério Adami (d’après)

Pablo Picasso (d’après)

Anthony ROUSSEAU

Né à Mayenne en 1972, l’artiste Rousseau Anthony vit et travaille à Lille.Tel : 06 66 64 37 55@ : [email protected]

Présentation de son travail

Artiste plasticien, il réalise depuis quelques années des créations audiovisuelles, qui sont diffusées dans de nombreuses manifestations artistiques et culturelles au niveau local et international ainsi qu’à la télévision.

Son travail est structuré autour des notions de détournements et de recyclage d’éléments générés par les «mass-média» et plus particulièrement les réseauxInternet. Ses travaux comportent diverses références à la littérature, à l’histoire de l’art et au cinéma expérimental.L’appropriation sur la toile d’éléments iconographiques, sonores et textuels lui permet de constituer une base de données brutes qu’il transforme et organise formellement autour des idées d’hybridations, de mixages et de collages.

L’ensemble de ses travaux se concrétise par des recherches et expérimentations autour de l’image fixe, l’image mouvement et la matière sonore. Ils prennent la forme de vidéo, photographie, bande sonore, performance et installation interactive.

L’idée principale qui le conduit à ces formes de création, est la volonté d’une relecture critique, poétique et esthétique d’un réel préexistant.Cette appropriation s’appuie aussi par la diversité des techniques utilisées de la caméra Super8 à la webcam en passant par le téléphone portable...Ses processus de créations sont liés pour la plupart aux usages des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui favorisent la transversalité des supports de création et de diffusion, mais aussi l’hybridation et les échanges entre média.

Ainsi les différentes expérimentations et recherches qu’il mène se concrétisent par un ensemble de créations diverses qui sont autant d’étapes d’un travail en cours, préambule à une création rhizomatique.

L’ensemble de ses productions est disponible et accessible sous forme d’archives consultables sur son blog.