Ecole internationale d'été du N.A.T.O. sur les techniques génétiques appliquées au matériel végétal

  • Published on
    30-Dec-2016

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • , X

    ~ventuellement par I'ADN-ligase, la fr6- quence relative des cotransform~s se trouve sensiblement accrue. D'un cl6ne aussi isol~, Cohen et a l isolent une nou- celle plasmide, pSCl05. L'ADN de pSCI05, traitd par Eco RI donne 2 frag- ments : I'un des fragments n" est autre que pSC101 ; I'autre est run des 3 fragments que fournit la digestion de pSC102. II y a donc bien eu recombinaison de frag- ments ind~pendamment produits par Eco RI. Pour confirmer, s'il le fallait, ce r~sul- tat, Cohen et al ont aussi construit une nouvelle plasmide ~ partir de pSCl01 et d'une plasmide de Salmonella typhimu- rium porteuse de la r&sistance ~ la strep- tomycine. Ici encore, les cl6nes double- ment r~sistants ~ la t~tracycline et ~ la streptomycine portent une plasmide dont la digestion par Eco RI fournit les deux moldcules d'ADN parentales.

    Bel exercice de style, en v~rit~, et dont r~l~gance m~me ne doit pas cacher I'im- portance. II semble bien qu'il faille recon- nattre dans ces travaux la naissance d'une v6ritable industrie g&n~tique fond~e sur la recombinaison des g~nes dans le tube

    essai. II semble m&me que la chose soit moins difficile qu'on e~t pu le pr~voir. Ainsi que Cohen et al le font remarquer, la plasmide pSC101 constitue un excel- lent vecteur pour v~hiculer n'importe quel segment d'ADN produit par Eco RI. Cette enzyme, en effet, ouvre I 'ADN de la plas- mide en un point ob I'insertion de matdriel dtranger est sans effet sur la r~plication de la plasmide ou sur I'expression de la r~sistance "~ la t~tracycline (qui permet de s~lectionner facilement les bact~ries transformdes). De plus, la circularisation de I 'ADN et sa ligation semblent ~tre lar- gement prises en charge par la bact~rie au cours de la transformation. Certes, la r~association des fragments par I'enzyme de restriction a lieu au hasard , mais cet inconvenient est en pattie compens~ par la possibilit~ d'appliquer une s~lection secondaire pour isoler les bact~ries dou- blement transform~es. Gageons que le jour n'est pas loin ob des g~nes euca- ryotes seront transplant~s dans E. coli, associ~s ~ un quelconque vecteur, phage ou plasmide, et ob ces g~nes seront ~tu- di~s ou produits en masse dans la bac- t~rie, puis dissoci~s, purifi~s de I'~trange chim~re par la m~me enzyme qui lui donna naissance.

    Ecole internationale d'6t6 du N .A .T .O .

    sur les techniques g6n6tiques appliqu6es au mat6riel v6g6tal

    Du 4 au 17 aoQt 1974, Liege, Belgique.

    Le projet de ce cours est de r~unir des scientifiques travail/ant sur la g~n~tique des procaryotes et des eucaryotes (micro- organismes et organismes sup~rieurs compris ).

    Les diff~rents sujets trait~s seront les suivants :

    1 ~ Procaryotes : - Transformation ; transduction, transfec-

    tion, lysog~nie ; Competence, recombinaison, m~ca- nisme de r~paration, ~pisomes ; Fixation d" azote.

    2 - - Cellules v~g~tales : Protoplastes ;

    - Hybridation des cellules somatiques.

    3 ~ V~g~taux : - Mutagendse ; - Transformation, - L~gumineuses et fixation d'azote.

    4 ~ M~thodologie : Ultracentrifugation, hybridation, tech- niques de transformation, microscopie ~lectronique, autoradiographie.

    Le cours comportera 40 s~minaires, 10 s~ances en laboratoire, et 4 discussions,

    Renseignements et formulaires d'ins- cription ~ demander avant le 1 e" avri l 1974 au :

    Prof. L. Ledoux Botany Department, Universit~ de Lidge

    B-4 000 Liege (Belgium)

    1973, 55, - 11-12.