Economie de l'innovation

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Economie de l'innovation

  • Eric Vasseur Economie de linnovation Master conomie U.P.J.V.

    1

    Eric Vasseur

    Agrg en Sciences sociales

    Matre de Confrences en Sciences conomiques

    la Facult dconomie et de gestion

    de lUniversit de Picardie Jules Verne

    Economie de linnovation et du progrs technique.

    Introduction

    Le 20me sicle sest achev avec le boom des technologies de

    linformation, la diffusion de lInternet, de la tlphonie portable, innovations

    sur le point de rvolutionner, une fois de plus, le sicle qui a connu les plus

    grandes mutations technologiques de tous les temps.

    Imaginons quelques instants, le vertige que pourrait prouver Jules Verne,

    figure emblmatique de notre Universit, sil revenait constater les progrs de la

    science aujourdhui.

    Sans doute prouverait-il des sentiments emprunts de joies et damertume,

    en constatant que la conqute spatiale nest plus une gageure, que la matrise des

    airs est acquise et que lexploration des fonds marins est banalise. Mais les

    applications militaires de toutes, ces innovations quil pressentait dj la fin de

    son uvre, lui procureraient un effroi certain. Si le sous-marin du capitaine

    Nmo, imagin dans Vingt mille lieux sous les mers, a trouv sa concrtisation

    dans les explorations du commandant Cousteau, lapplication militaire de cette

    innovation, en a fait des sous-marins dattaques nuclaires. Le rel dpasse

    largement la fiction dans le rve comme dans le cauchemar.

    Le 20me sicle a vu se dvelopper et se gnraliser un nombre trs important

    dinventions en gestation au sicle prcdent, quil sagisse de lautomobile, de

    laronautique, de llectricit, du cinma, etc. La liste ne peut tre exhaustive

    tellement elle est longue.

    Pourquoi le 21me sicle drogerait-il cette dynamique ?

    Laissons quelques instants divaguer notre imagination. Pourquoi lhomme

    de la fin du 21ime sicle, ne se dplacerait-il pas grce la tlphonie, permise

    par lextension des multiples fonctions dun outil dont le tlphone portable tait

    au dbut du sicle, le grand anctre. Mais bien sr, ce mme outil devenu un

    excellent traceur des dplacements, aurait attent aux liberts individuelles

  • Eric Vasseur Economie de linnovation Master conomie U.P.J.V.

    2

    confirmant les prmonitions de Georges ORWELL dans son ouvrage 1984

    publi en 1948. Cette anticipation dun futur par dfinition incertain et

    imprvisible moyen et long terme est sans doute fausse et pourtant.

    Confronts au choc du progrs technique, partags entre espoirs et craintes, nous

    sommes la fois les acteurs et les sujets de linnovation, qui nous transforme

    dans nos modes de vie, de travail et de penser.

    Linnovation recouvre une ralit polymorphe limage de la nature humaine.

    Ds lors, y a-t-il une discipline qui peut revendiquer une capacit explicative et

    analytique suprieure aux autres ? Nous en doutons.

    Qui peut le mieux en parler et rendre compte de sa complexit ?

    Le philosophe, lconomiste, le sociologue, le mercaticien, le juriste, lhomme

    politique, le psychologue, lingnieur, le chef dentreprise, le salari, le

    consommateur, tous, juste titre peuvent produire une analyse pertinente du

    processus dinnovations, mais aucun dentre eux ne peut imposer sa conception.

    Mais faute de pouvoir tous les convoquer pour en parler, nous avons

    dlibrment fait le choix de privilgier les approches conomiques et sociales

    de linnovation, car elles correspondent lclairage que nous souhaitons donner

    ce cours.

    De plus, face limmensit de notre champ dtude, lconomie de linnovation

    et surtout face notre incapacit intrinsque prvoir son volution, nous avons

    pris le parti dune approche thorique du sujet, car comme le disait le

    psychologue amricain Kurt LEWIN (1890 1947) :

    "Rien nest plus pratique quune bonne thorie ".

    Cest pourquoi, nous estimons que face une discipline comme lconomie de

    linnovation aux contours volutifs et incertains, la condition premire sa

    bonne comprhension est la connaissance de lensemble des thories

    conomiques affrentes au sujet.

    Une fois, ce travail ralis, nous pouvons entreprendre le travail de recherche

    ncessaire et indispensable la bonne comprhension et matrise de notre

    environnement conomique, social, technique.

    Mais avant dexposer la structuration de cours, effectuons un dtour par les

    dfinitions.

  • Eric Vasseur Economie de linnovation Master conomie U.P.J.V.

    3

    Comment dfinir linnovation ?

    Linnovation est trs souvent dfinie comme la mise en application dune

    innovation, rsultat du progrs technique.

    A limage des poupes russes, nous faisons face des dfinitions imbriques,

    linnovation tant dfinie par rapport linvention et linvention par rapport au

    progrs technique.

    Commenons donc par dfinir le progrs technique.

    La notion de progrs revt une double dimension, son tymologie fait valoir

    laction davance tant sur le plan quantitatif que sur le plan qualitatif.

    Il sagit du concept central de la philosophie des lumires et des courants

    volutionnistes qui adhrent la croyance du perfectionnement global de

    lhumanit. En se dveloppant, la socit volue vers "le mieux" grce aux

    progrs des techniques, de la science, laccroissement des richesses,

    lamlioration des murs, des institutions, fruits du progrs de lesprit humain.

    Le progrs conomique sinscrit dans cette approche, o se conjuguent

    accroissement quantitatif des richesses et meilleure efficacit dutilisation des

    ressources. Mais le progrs conomique entrane t-il le "mieux tre " ?

    Il faut donc lui adjoindre, le progrs social, qui ne sapprcie pas uniquement

    quantitativement. Laccroissement du niveau de vie, du bien tre matriel,

    doivent aussi intgrer des aspects qualitatifs comme les conditions de travail, le

    genre de vie, la diffusion du savoir et de linstruction au plus grand nombre.

    Ds lors, le progrs scientifique, le progrs conomique et le progrs social se

    conjuguent. Le progrs technique constitue donc un terme gnral qui englobe le

    progrs scientifique dont les inventions entranent des transformations ou des

    bouleversements des produits, des mthodes de production, de lorganisation du

    travail, des marchs et des structures de lconomie.

    Le progrs technique permet daugmenter lefficacit des facteurs de production,

    soit par un accroissement de leur productivit, soit par la ralisation

    dconomies. Ainsi, il est possible dconomiser des matires premires, de

    lnergie ou dutiliser moins dhommes, conomiser de la main-duvre (labor

    saving) ou dconomiser des machines, du capital (capital saving) ou daccrotre

    lefficacit productive des facteurs travail et capital.

  • Eric Vasseur Economie de linnovation Master conomie U.P.J.V.

    4

    Mais linvention, la dcouverte, la cration dun produit doit alors sinscrire

    dans un processus dinnovation. Cette innovation sinscrit dans un systme

    conomique et social o elle simpose grce un processus de diffusion.

    Ainsi la transformation de linvention en innovation, obit un certain nombre

    de conditions et le succs de linnovation dpend de sa capacit de diffusion

    conomique et sociale.

    Ces premires dfinitions poses, nous allons dsormais approfondir ce sujet

    dans la premire squence de notre cours qui en compte en cinq, qui sont les

    suivantes :

    Plan du cours :

    Squence 1 : Les nigmes rsoudre par lconomiste pour aborder

    linnovation.

    Squence 2 : Linnovation dans la thorie conomique classique .

    Squence 3 : La rvolution thorique schumptrienne.

    Squence 4 : La thorie conomique actuelle face linnovation.

    Squence 5 : La thorie standard actuelle face linnovation et sa principale

    thorie alternative.

    Squence 6 : Les entreprises innovantes aujourdhui.

  • Eric Vasseur Economie de linnovation Master conomie U.P.J.V.

    5

    Squence 1 :

    Les nigmes rsoudre par lEconomiste.

    Pour un conomiste, tudier, analyser, comprendre le rle de linnovation

    et du progrs technique nest pas chose aise. En effet au-del du sujet lui-

    mme, il est demble confront relever des dfis et rsoudre des nigmes

    dont loutil danalyse dont il dispose nest pas priori adapt. Au-del de toute

    conception idologique, imaginons un conomiste qui tel un astronome devrait

    observer des plantes des annes lumire la loupe ou qui dintuition aurait la

    conviction de lexistence dun nouvel astre mais serait tributaire des conceptions

    et des prjugs de son poque, la tche savre particulirement complexe.

    Il faut prvoir dans un avenir de plus en plus incertain les destines dun

    processus lui-mme incertain, tel pourrait tre rsum le dfi que doit relever

    lconomiste face au progrs technique.

    Il doit en plus faire abstraction de ses propres motions, espoirs, craintes ou

    croyances que lui inspire linnovation. Tout progrs gnre sa cohorte

    davances, damliorations, dasservissements et de cataclysmes. Nous savons

    aprs les deux conflits mondiaux du XX me sicle que contrairement aux

    attentes de Jules Verne, le nautilus ne sert pas uniquement lexploration des

    fonds marins, que si le capitaine Cousteau e