Click here to load reader

Éloi LAURENT (OFCE/Sciences-po) [email protected]

  • View
    40

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La crise européenne : intégration ou désintégration ?. Éloi LAURENT (OFCE/Sciences-po) [email protected] Université d’été “Le capitalisme en crises” Université de Montréal, 29 juin 2010. Problématiques. De la « crise financière américaine » à la crise politique européenne ; - PowerPoint PPT Presentation

Text of Éloi LAURENT (OFCE/Sciences-po) [email protected]

  • loi LAURENT (OFCE/Sciences-po)[email protected]

    Universit dt Le capitalisme en crisesUniversit de Montral, 29 juin 2010.La crise europenne :intgration ou dsintgration ?

  • ProblmatiquesDe la crise financire amricaine la crise politique europenne ;

    Lintgration europenne ou le politique refoul ;

    Maastricht ou lillusion nominale ; le bilan de leuro ;

    La concurrence fiscale et sociale ; lAllemagne et la stratgie du petit pays;

    Comment sortir de la crise europenne ?

    Trois scnarios de long terme.

  • De la crise financire amricaine la crise politique europenne

    Fin 2008, dbut 2009 : dixime anniversaire de leuro. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ; Mais la crise globale a mis sous une lumire crue les difficults de lUnion europenne sorganiser en puissance conomique souveraine dans la mondialisation, apte rpondre efficacement et solidairement aux chocs qui laffectent. On pouvait pourtant raisonnablement nourrir lespoir que lUnion, forte de cinq dcennies dintgration conomique et de dix annes dunion montaire, devienne le laboratoire de la coopration internationale. Mais manque de volont de coordination des Etats membres au sein de la zone euro, cur de lEurope conomique et carences de la solidarit europenne envers les nouveaux Etats membres et de la priphrie europenne en gnral ; Au total, lUnion europenne, a t lente et approximative dans sa rponse la crise ; Elle a t rattrape par une crise dont elle a ni la gravit. La zone euro paye quant elle le prix fort de sa complaisance.

  • Lintgration europenne ou le politique refoul

    LEurope vivante et organise, Jean Monnet et Robert Schuman (9 mai 1950) : mettre en commun les matires premires de la guerre pour la rendre matriellement impossible. La Communaut europenne du charbon et de lacier ou CECA (18 avril 1951) est le premier pas de cette Europe conomique en apparence, mais politique au premier chef. Schuman : L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des ralisations concrtes crant d'abord une solidarit de fait.. Dclaration du 9 mai 1950 : dclaration dinterdpendance. Trait de Rome : tendre la logique de la paix par le march ; Le pouvoir politique est suspect, il doit tre encadr et dguis ; vide dlibr de souverainet, non-gouvernement europen : cette lacune est au cur de la crise actuelle.

  • Maastricht ou lillusion nominale

    Le trait de Maastricht redfinit, la constitution conomique europenne ; Trait de Rome (CEE, 1957) : principe de concurrence libre et non fausse au sommet de la pyramide constitutionnelle ; Trait de Maastricht consacre le principe de stabilit des prix ; Nouvelle hirarchie dont les sommets sont lArticle 105, la BCE, le Pacte de stabilit : la gouvernance conomique par les rgles.

  • Source : Laurent, 2006. La constitution conomique europenne

  • Le bilan de leuro

    Cette stratgie a-t-elle produit de bons rsultats ? Le tableau statistique de dix annes de monnaie unique est loin dtre satisfaisant. La comparaison avec les pays de lUE 15 qui nont pas adopt la monnaie unique rvle de srieuses carences. Dabord, le niveau de vie (la croissance du PIB rel par tte) a baiss dans la zone euro entre lavant et laprs monnaie unique. Il y progresse plus faiblement sur la priode 1999-2008 quen Sude, au Royaume-Uni et au Danemark. Le taux de la croissance conomique sest galement rduit en zone euro entre 1989-1998 et 1999-2008, alors quil a acclr sur cette priode dans les trois pays pris comme point de comparaison. La croissance de la productivit du travail a quant elle t rduite de moiti dans la zone euro entre 1989-1998 et 1999-2008, alors quelle sest presque maintenue en Sude, au Royaume-Uni et au Danemark. Certes, linflation est tombe de 3,3% 2,2% dans les pays qui ont adopt leuro, mais elle a chut 1,7% dans les pays europens qui ont conserv leur monnaie (les taux dintrts de long terme ayant t rduits exactement dans les mmes proportions). Les dficits et la dette publics ont galement t davantage rduits en Sude, au Royaume-Uni et au Danemark que dans la zone euro. La comparaison avec les Etats-Unis, seule rgion conomique de taille comparable, nest gure plus flatteuse ; Surtout, les pays de la zone euro divergent dangereusement en termes rels.

  • Source : Fitoussi et Laurent, 2009. Bilan de leuro : succs nominal

    Graph1

    3.23.9595108095

    1.64.0648653922

    25.4214219688

    4.96.1892442455

    4.95.7592371609

    5.55.1670751287

    3.54.4438907558

    -0.23.5945340343

    1.23.1046529796

    1.72.3065183347

    -1.91.6533499236

    -0.11.1730331618

    1.61.1198100327

    0.72.120976579

    1.82.3707441149

    2.12.255580061

    1.62.0638678809

    0.52.1517973059

    0.92.1767995501

    0.92.1875831793

    1.42.1317930816

    Unit labour cost

    Inflation

    Feuil1

    198719881989199019911992199319941995199619971998199920002001200220032004200520062007

    Unit labour cost3.21.624.94.95.53.5-0.21.21.7-1.9-0.11.60.71.82.11.60.50.90.91.4

    Inflation3.95951080954.06486539225.42142196886.18924424555.75923716095.16707512874.44389075583.59453403433.10465297962.30651833471.65334992361.17303316181.11981003272.1209765792.37074411492.2555800612.06386788092.15179730592.17679955012.18758317932.1317930816

    Feuil1

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    00

    Unit labour cost

    Inflation

    Feuil2

    Feuil3

  • Source : Commission europenne. Bilan de leuro vs UE 15 non euro

  • Source : Commission europenne. Bilan de leuro vs Etats-Unis

  • Source : Fitoussi et Laurent, 2009. Bilan de leuro : divergence relle

  • La concurrence fiscale et sociale

    Les performances moyennes des pays de la zone euro ne sont pas bonnes, mais elles cachent surtout des situations trs disparates. Cest la question lancinante du degr de coopration entre les Etats membres de la zone euro qui est pose, eux dont les politiques macroconomiques dpendent de rgles (voir Fitoussi, 2002) qui conduisent une discipline apparente mais ne favorisent pas la coopration et peuvent de ce fait en ralit conduire des divergences persistantes. Ladoption de stratgies conomiques non-coopratives au sein de la zone euro est ainsi particulirement dommageable en termes de cohsion et defficacit conomique.Longtemps pratiques par les plus petits pays de la zone (Irlande), ces stratgies de dsinflation comptitive reposant sur la modration salariale ou la concurrence fiscale ont, depuis 2000, t choisies par lAllemagne. Celle-ci a certes put reconqurir sa place de premier exportateur mondial quelle avait perdue aprs lunification allemande, mais cette stratgie de croissance a eu pour contrepartie une faiblesse persistante de la demande intrieure allemande et donc une faible contribution de celle-ci la croissance de la zone euro. La concurrence fiscale et sociale est un problme europen, mais elle est particulirement destructrice pour la zone euro car les pays nont plus le taux de change pour sajuster; les carts de comptitivit menacent donc directement la zone euro.

  • Source : Commission europenne. La concurrence fiscale

  • Source : Commission europenne. La stratgie de croissance de petit pays de lAllemagne depuis 2000

    Graph1

    22.63.2

    230.4

    24.50.4

    24.82.9

    263.4

    24.37.3

    22.34.7

    230

    23.72

    24.40.7

    26.8-1.6

    280

    290.5

    33.20.1

    33.80.3

    33.40.4

    33.70.4

    35.9-1.5

    38.4-1.2

    42.5-1.7

    43.42007

    &A

    Page &P

    Trade openess (left scale)

    Unit labour cost, business sector (right scale)

    Feuil1

    198719881989199019911992199319941995199619971998199920002001200220032004200520062007

    Austria2.2-0.12.72.343.73.60.8-0.3-0.2-0.30.2-0.80.80.51.3-0.810.81.1

    Denmark7.12.43.42.30.80.81.6-2.912.71.13.90.3-0.44.63.81.63.52.75.1

    France2.91.51.34.62.82.32.6-0.70.61.50.4-0.50.31.32.12.71.11.61.52.1

    Germany3.20.40.42.93.47.34.720.7-1.60.50.10.30.40.4-1.5-1.2-1.7

    Italy4.64.36.488.45.21.2-1.11.15.12.5-0.62.3-0.82.23.84.61.53.21.82

    Netherlands0.7-1.12.33.84.82.3-0.60.51.31.42.31.32.14.341.4-0.4-11.12.3

    Spain7.75.35.510.510.19.87.61.41.74.342.62.343.433.12.33.53.62.2

    Sweden5.46.79.98.76-0.9-4.2-0.5-1.14.40.40.9-24.46-1.1-1-2.4-0.3-1.34.9

    UnitedKingdom1.88.18.39.37.92.6-1-3.41.90.62.14.31.82.83.52.22.31.21.92.11.1

    Euroarea3.21.624.94.95.53.5-0.21.21.7-1.9-0.11.60.71.82.11.60.50.90.91.4

    EU27total3.52.12.21.42.43.22.31.90.71.71.21.8

    19871988198919901991199219931994199519961997199819992000200120022003200420052006

    France2.91.51.34.62.82.32.6-0.70.61.50.4-0.50.31.32.12.71.11.61.52.1

    Germany3.20.40.42.93.47.34.720.7-1.60.50.10.30.40.4-1.5-1.2-1.7

    Italy4.64.36.488.45.21.2-1.11.15.12.5-0.62.3-0.82.23.84.61.53.21.8

    Euroarea3.21.624.94.95.53.5-0.21.21.7-1.9-0.11.60.71.82.11.60.50.90.9

    EU27total3.52.12.21.42.43.22.31.90.71.71.2

    198719881989199019911992199319941995199619971998199920002001200220032004200520062007

    Trade openess (left scale)22.62324.524.82624.322.32323.724.426.8282933.233.833.433.735.938.442.543.4

    Unit labour cost, business sector (right scale)3.20.40.42.93.47.34.7-20.7-1.6-0.50.10.30.40.4-1.5-1.2-1.7

    Feuil1

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    00000

    France

    Germany

    Italy

    Euroarea

    EU27total

    Feuil2

    00

    00

    00

    00