Encombrement nasal et maux de gorge

  • Published on
    17-Sep-2016

  • View
    228

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • checonseil en pdiatrieconseil en pdiatrie 47

    Enco

    mbr

    emen

    t nas

    al e

    t mau

    x de

    gor

    ge

    Actualits pharmaceutiques n 474 Mai 2008

    Srie conseil en pdiatrie

    Le conseil en pdiatrie lofcineEncombrement nasal et maux de gorgeParasitoses externesTraumatologieDiarrhe, constipation

    La rhinopharyngite aigu est la premire

    cause de consultation en pdiatrie.

    En France, environ cinq millions de cas

    sont diagnostiqus chaque anne chez

    lenfant de moins de 7 ans.

    La rhinopharyngite aigu est une affection

    bnigne, presque toujours virale, dont

    le traitement est symptomatique.

    Le pharmacien possde un rle

    de conseil trs important face ses

    symptmes chez les tout-petits, mme si

    le choix des thrapeutiques reste rduit

    pour les plus jeunes.

    Une rhinite, caractrise par une inammation des voies ariennes suprieures, une rhinorrhe et une obstruction nasale, ainsi quune pharyngite, domine par une inammation douloureuse de la gorge, sont les deux tableaux dune affection trs frquente en pdiatrie, la rhinopharyngite aigu.

    Symptomatologie dune rhinopharyngiteRhinite et encombrement nasalUne rhinite est une inammation aigu ou chronique des voies ariennes suprieures dont les symptmes sont un dme et une vasodilatation de la muqueuse nasale, une rhinorrhe et une obstruction nasale. La rhinite aigu peut tre infectieuse ou allergique. Dans un contexte de rhino-pharyngite aigu infectieuse, lenfant peut prsenter une vre, habituellement modre (38-38,5 C).Lapparition dun encombrement nasal chez le nourrisson doit attirer lattention sur les spcicits lies cet ge et sur les prcautions supplmentaires qui doivent tre, en consquence, prises. La respiration est exclusivement nasale jusqu lge de 4 mois. Cela sexplique par le fait que le nouveau-n a un cou particulirement court : labouchement cphalique du larynx se situe la naissance en C4, puis, lge de 7 ans, en C7. Les cavits nasales sont, par ailleurs, troi-tes chez le nourrisson, ce qui favorise des phnomnes dobstruction plus frquents, notamment loccasion

    dun rhume. Tout cela contribue ce que lencombre-ment nasal nuise de faon particulirement importante la qualit de vie du jeune enfant : mauvaise oxygnation, troubles de lalimentation... Il est donc impratif de lut-ter contre cet encombrement chez les tout-petits. Enn, puisque les fosses nasales communiquent avec la gorge et les oreilles, il existe un risque de complication (otite ou bronchite) si la rhinite infectieuse nest pas prise en charge efcacement.Dans le cadre dune prise en charge mdicale, un traitement antibiotique nest pas justi dans la rhinopharyngite aige non complique, chez lenfant comme chez ladulte. Lefca-cit des antibiotiques nest, en effet, dmontre ni sur la dure des symptmes ni pour la prvention des complications. Lat-titude thrapeutique est guide par un lment essentiel : une rhinopharyngite est une affection bnigne presque toujours virale. Le traitement est donc exclusivement symptomatique. Une normalisation des symptmes se fait gnralement en 4 5 jours. Les parents doivent tre vigilants quant lappa-rition dventuels signes de complications : bronchite, otite, forte vre, persistance des symptmes...Le pharmacien doit tout dabord interroger les parents : la rhinite est-elle dapparition rcente ? Est-ce un phnomne chronique ou rcidivant ? Est-elle associe de la vre, une toux ou tout autre symptme voquant une infection ? Face une vre, des symptmes persistants ou rcidi-vants, une atteinte des bronches ou des oreilles associe..., il doit orienter lenfant vers un mdecin, tout en sassurant que les parents sont en possession dun mdicament pour lutter contre la vre.Dans le cas dune symptomatologie bnigne, le phar-macien doit conseiller, chez les sujets les plus jeunes, un nettoyage efcace du nez et des fosses nasales, suivi dun mouchage. Puis, en fonction de lge, il peut conseiller

    Encombrement nasal et maux de gorge

    Une rhinopharyngite est une affection bnigne presque toujours virale. Le traitement est donc exclusivement symptomatique.

    P

    hani

    e/A

    lix

  • checonseil en pdiatrieconseil en pdiatrie48

    Enco

    mbr

    emen

    t nas

    al e

    t mau

    x de

    gor

    geActualits pharmaceutiques n 474 Mai 2008

    diffrents mdicaments usage local dont lintrt est de dgager les voies ariennes suprieures (dconges-tionnants par voie orale, nasale, rectale ou inhalations) et dobtenir une antisepsie des muqueuses (solutions de lavage et gouttes nasales antiseptiques).

    Pharyngite et maux de gorgeAu cours dun rhume, linammation de la muqueuse du pharynx est frquente. Il en rsulte une douleur plus ou moins intense de la gorge, allant de la simple irritation une douleur vive la dglutition.Dorigine virale, la pharyngite relve galement dun traite-ment symptomatique : rduction de linammation et de la douleur, action antiseptique. Le choix dune thrapeutique indique dans le soulagement des maux de gorge chez lenfant doit se faire principalement par la forme galnique (les formes orales solides sont contre-indiques chez un enfant de moins de 6 ans) et la prsence ou non de certains principes actifs contre-indiqus dans certaines tranches dge (les anesthsiques locaux tant contre-indiqus avant lge de 6 ans, voire de 12 ans pour certaines spcialits).

    Traiter une rhinite infectieuse chez lenfantUne bonne hygine du nez avant toutEn prsence dune rhinorrhe ou dun encombrement nasal, le soin de premire intention doit tre un lavage efcace du nez et des fosses nasales. Une attention particulire sera porte aux nourrissons, dont la respiration est exclusivement nasale et qui ne peuvent pas se moucher seuls. Le pharma-cien doit proposer aux parents quelques produits de base (dosettes de srum physiologique, spray deau de mer, solution/spray antiseptique, mouche bb, compresses ou coton...) et rappeler quelques techniques simples pour net-toyer et moucher un nourrisson (voir encadr). Il doit gale-ment conseiller aux parents de penser dsobstruer le nez dun nourrisson avant de le nourrir au biberon, an de lui permettre de boire plus facilement.

    Puis un traitement local antiseptiqueLe traitement dappoint dune rhinite infectieuse se fait par ladministration locale de mdicaments vise antiseptique. Ces spcialits ont pour but de limiter la prolifration virale et bactrienne sur les muqueuses des voies ariennes sup-rieures, et ainsi de faciliter laction naturelle du systme immu-nitaire. Il faut distinguer deux catgories de mdicaments vise antiseptique : les solutions nasales (tableau 1) et les formes pour inhalation, principalement par fumigation. Les principales molcules antiseptiques, utilises seules ou en association dautre principes actifs, sont les suivan-tes : argent, benzalkonium, benzododcinium, cthxonium, chlorhexidine, hexamidine, ritiomtan... Elles peuvent tre associes des essences vgtales eucalyptus, granium, myrte, pin, thym... pour renforcer laction antiseptique. Deux cas particuliers doivent cependant tre signals : Biocidan contient un antihistaminique H1 (phnyltoloxa-mine) qui renforce son action contre les symptmes de la rhinite ; Prorhinel associe, dans une solution de lavage, un antiseptique et un tensio-actif (polysorbate 80), ce qui lui permet davoir une triple action, lavage nasal, antiseptie et uidiant.

    Lhygine du nez dun nourrisson ne consiste

    pas seulement en un nettoyage des narines ;

    elle a pour but de prvenir les rhumes et

    ainsi dviter les complications infectieuses.

    Au quotidien, il est ainsi recommand de

    laver le nez des nourrissons avec du srum

    physiologique. Moucher un bb fait appel

    des gestes simples : il faut utiliser un petit

    morceau de coton ou de gaze quil suft

    de rouler entre ses doigts pour former une

    mche. Le parent introduit cette mche dans

    une narine et la fait tourner doucement ;

    il fait de mme, avec une nouvelle mche,

    dans la seconde narine.

    Lorsque le nourrisson est enrhum, lhygine du

    nez et le mouchage doivent tre plus frquents

    (au moins deux fois par jour) pour faciliter sa

    respiration et dgager les fosses nasales de

    leur mucus, an dviter lvolution dun simple

    rhume en otite ou en bronchite. La mthode

    la plus efcace pour dboucher le nez dun

    nourrisson est de le coucher sur le dos, en lui

    tournant la tte de faon le mettre de prol,

    avant de verser du srum physiologique dans la

    narine du haut. Pour que le nettoyage soit ef-

    cace, le srum physiologique doit ressortir par

    la narine oppose (ne pas hsiter verser toute

    une dosette). Pour une vacuation plus facile

    des glaires, il est possible de fermer la bouche

    du bb pour lui permettre de soufer par le

    nez. Il suft ensuite dessuyer le nez et de rp-

    ter lopration dans lautre narine. En compl-

    ment, un mouchage soigneux, effectu laide

    de mches de coton ou de gaz, ou encore avec

    un mouche bb, permet dliminer le mlange

    de mucus et de srum physiologique.

    Savoir moucher bbSavoir moucher bb

    Tableau 1 : Mdicaments conseils par voie nasale vise antiseptique

    Antiseptique seul Desomedine HexamidineTout geNostril Ctromonium, chlorhexidine

    Soufrane thiophnecarboxylateHumex rhume

    Benzalkonium partirde 30 mois

    Necyrane RitiomtanRhinedrine BenzododciniumStillargol Argent

    Association antiseptique + antihistaminique H1

    Biocidan Cthexonium, phnyltoloxamine Tout ge

    Essences vgtales Mucorhine Baume du Prou, calendula, echinacea, phytolacca Tout ge

    Euvanol Benzalkonium, camphre, granium, niaouli partir

    de 30 moisNazinette

    du Dr Gilbert

    Eucalyptus, giroe, myrte, pin, serpolet, terpinol, thym

    Solution de lavage Prorhinel Benzododcinium, polysorbate 80 Tout ge

  • checonseil en pdiatrieconseil en pdiatrie 49

    Enco

    mbr

    emen

    t nas

    al e

    t mau

    x de

    gor

    ge

    Actualits pharmaceutiques n 474 Mai 2008

    Lusage dun antiseptique par voie nasale nimplique aucune prcaution demploi majeure chez lenfant. Seuls une restric-tion dge ( partir de 30 mois) pour certaines spcialits et un risque dhypersensibilit lantiseptique sont garder en mmoire. En revanche, la prsence de drivs terpniques (camphre, eucalyptus, pin, serpolet, thym...) dans certaines prsentations contre-indique leur usage chez le nourrisson. En effet, ils sont susceptibles dabaisser le seuil pileptogne, en particulier au cours dpisodes fbriles. La pharmacovigi-lance a ainsi mis en vidence diffrents cas de convulsions chez les nourrissons exposs des drivs terpniques.

    Quelle place pour les dcongestionnants chez lenfant ? Lemploi, par voie orale, de vasoconstricteurs vise dcongestionnante nasale est formellement contre-indiqu chez lenfant. Seuls certains vasoconstricteurs par voie nasale, disponibles uniquement sur prescription mdicale, sont indiqus chez lenfant. Cependant, deux antihistaminiques H1 par voie orale, vise dcongestion-nante nasale, sont disponibles pour le conseil ofcinal : Fervex enfant (phniramine, sachets) est un mdicament adapt aux enfants de plus de 6 ans, la posologie tant progressive en fonction de lge, et Rhinofbral (chlor-phnamine, glules) nest indiqu qu partir de 12 ans. Lemploi dantihistaminiques H1 chez lenfant nimplique

    que peu de prcautions demploi. Fervex et Rhinofbral sont contre-indiqus, en pdiatrie, en cas dantcdent dhypersensibilit, de risque de glaucome par fermeture de langle, les autres contre-indications ne sappliquant pas des enfants (troubles urtroprostatiques faisant craindre une rtention urinaire, association lalcool...). Quelques effets indsirables sont signaler : sdation ou somno-lence, rares cas dhypersensibilit, effets anticholinergi-ques (scheresse des muqueuses, constipation, troubles de laccommodation, mydriase, palpitations, rtention uri-naire), hypotension orthostatique, troubles de lquilibre... (Tableau 2.) Une forme alternative permet de soulager la conges-tion nasale : il sagit des inhalations. Cependant, toutes les inhalations sont contre-indiques avant lge de 12 ans, ces spcialits contenant des drivs terpniques susceptibles dinduire des convulsions chez les jeunes enfants, en par-ticulier au cours dun pisode fbrile. Elles sont galement contre-indiques en cas dantcdent de convulsions.

    Soulager les maux de gorge chez un enfantSymptme frquent au cours dune rhinopharyngite, les maux de gorge ncessitent une prise en charge sympto-matique par voie locale. Les deux principales proprits des mdicaments indiqus dans les maux de gorge sont le soulagement de la douleur (principes actifs antalgi-ques, anesthsiques locaux) et lapport dune antisep-tie locale. Deux formes galniques sont adaptes un usage pdiatrique : les collutoires, dont certains sont

    Tableau 2 : Mdicaments conseils indiqus dans la congestion nasaleVoie orale Fervex enfant,

    sachetsPhniramine, paractamol, acide ascorbique

    partir de 6 ans

    Rhinofebral, glules Chlorphnamine, parac-tamol, acide ascorbique

    partir de 12 ans

    Voie nasale Locabiotal, pulvri-sations buccales et nasales

    Essence de menthe poivre

    partir de 30 mois

    Voie rectale

    Algotropyl suppositoires

    Promthazine, paractamol

    Forme disponible : partir de 2 5 ans (13 16 kg)

    Inhalations Aromasol, solution Cannelle, giroe, lavande, menthe poivre, romarin, sapin, serpolet

    partir de 12 ans

    Balsofumine simple, menthole 1 et 4 %, solution

    Baume du Prou, benjoin, eucalyptus, lavande, thym (+/- lvomenthol)

    Balsolene, solution Benjoin, eucalyptus, lvomenthol, niaouli

    Calyptol inhalant, mulsion

    Cinole, pin, romarin, terpinol, thym

    Essence algrienne, solution

    Cinole, gaacol, lvomenthol

    Gomenol, solution GomnolHumex Fournier, crayon

    Camphre, lvomenthol, salicylate de mthyle

    Myrtine inhalante, solution

    Myrte

    Perubore inhalation, comprims

    Baume du Prou, lavande, romarin, thym, thymol

    Sulfuryl inhalant, comprims

    Soufre

    Vicks inhaler, crayon Camphre, lvomenthol

    Tableau 3 : Collutoires indiqus dans les maux de gorgeAntiseptique seul

    Collu-Hextril Hextidine partir de 30 moisHexaspray Biclotymol

    Collunovar Chlorhexidine partir de 3 ans

    Sagaspray Biclotymol partir de 6 ans

    Antiseptique associ un anesthsique local

    Collublache Chlorhexidine, oxybuprocane

    partir de 6 ans

    Colludol Hexamidine, lidocaneEludril Chlorhexidine, ttracaneGivalex Hextidine, chlorobutamol,

    choline salicylate Humex mal de gorge

    Benzalkonium, lidocane

    Lysocalmspray Ctrimide, lidocaneDrill maux de gorge

    Chlorhexidine, ttracane

    partir de 12 ans

    Ergix mal de gorge

    Hexamidine, ttracane

    Oromdine maux de gorge

    Hexamidine, ttracane

    Strepsilspray Alcool dichlorobenzylique, amylmtacrsol, lidocane

    Phytothrapie Colluvoxyl Guimauve partir de 30 moisLocabiotal

    Menthe poivrePrimadrill Guimauve

  • checonseil en pdiatrieconseil en pdiatrie50

    Enco

    mbr

    emen

    t nas

    al e

    t mau

    x de

    gor

    geActualits pharmaceutiques n 474 Mai 2008

    indiqus ds 30 mois (tableau 3), et les formes orales sucer (pastilles, ptes, comprims), toutes contre-indiques avant lge de 6 ans en raison du risque que constitue lemploi de formes orales solides chez les jeunes enfants (tableau 4).

    Quels principes actifs ? Les antiseptiques sont indiqus pour lutter contre la prolifration virale et bactrienne pharynge. Exemples : benzalkonium, ctrimide, chlorhexidine, hexamidine, hextidine, alcool dichlorobenzylique, amylmtacr-sol. Un principe actif particulier, le...

Recommended

View more >