Ensemble 2e2m / École Georges Politzer Champigny-sur ?· LES DJINNS Ensemble 2e2m / École Georges…

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • LES DJINNSEnsemble 2e2m / cole Georges Politzer Champigny-sur-Marne / Anne scolaire 2009-2010

    Nocturnesune pice de Raphale Bistonpour chur denfants et quatuor cordes

  • Prsentation du projet

    Le projet Les Djinns est n de linitiative de lEnsemble 2e2m dans le cadre de sa programmation dactions

    culturelles dveloppes autour de sa saison artistique. LEnsemble bnficie en effet dun agrment de

    lducation Nationale pour la mise en place dactivits de sensibilisation auprs des scolaires.

    Ce projet a runi les lves des trois classes de CM2 de lcole Georges Politzer (CM2 A, B et C) et les

    musiciens de lEnsemble 2e2m, sous la direction de Pierre Roullier, autour de luvre Nocturnes de Raphale

    Biston. Inspire par le pome Les Djinns de Victor Hugo et particulirement par la forme du texte, cette pice

    a t compose pour un chur denfants et un quatuor cordes (deux violons, un alto et un violoncelle).

    Raphale Biston a crit cette partition partir dun travail dimprovisations sonores men avec des enfants.

    Tout au long de lanne scolaire, les enfants ont dans un premier temps dcouvert la partition et travaill avec

    Pierre Roullier. Ils ont t ensuite rejoints par les musiciens de lEnsemble 2e2m pour donner corps luvre.

    Pour conclure le travail ralis, un concert a t donn le jeudi 25 mars aprs midi au Centre Jean Vilar de

    Champigny-sur-Marne. Les enfants ont ainsi pu se mettre dans la situation dune vritable reprsentation

    devant un public form par les lves et les enseignants de lcole Georges Politzer ainsi que leurs parents. Le

    concert a ainsi permis de valoriser linvestissement personnel, la fois individuel et collectif, des enfants.

    Ce livret et le dvd qui laccompagne, retracent les diffrentes tapes du projet et tmoignent du travail

    accompli tout au long de lanne.

    Les DjinnsVictor Hugo (1802-1885). Les Orientales, 1829

    Avec Les Orientales, recueil de posies publi en 1829, Victor Hugo nous invite pntrer dans un monde trange,

    pittoresque et color. Le pome Les Djinns est emblmatique de la virtuosit et du gnie de Victor Hugo. Il voque

    le passage inquitant, au dessus de nos ttes, de ces Djinns, esprits, gnies ou dmons, invisibles nos sens.

    La musicalit de ce pome, conu comme un crescendo puis un decrescendo (mouvement d'une chose qui

    monte, s'amplifie, puis diminue et disparat), est accentue visuellement par le mouvement singulier du

    texte : la longueur des vers suit en effet l'action.

  • M u r s , v i l l e ,E t p o r t ,

    A s i l eD e m o r t ,

    M e r g r i s eO b r i s eL a b r i s e ,

    T o u t d o r t .

    D a n s l a p l a i n eN a t u n b r u i t .

    C ' e s t l ' h a l e i n eDe l a nu i t .E l l e b r a m e

    C o m m e u n e m eQ u ' u n e f l a m m eT o u j o u r s s u i t !

    La vo i x p l us hau teS e m b l e u n g r e l o t .

    D ' u n n a i n q u i s a u t eC ' e s t l e g a l o p .

    I l f u i t , s ' l a n c e ,P u i s e n c a d e n c e

    Sur un p ied danseAu bou t d ' un f l o t .

    L a r u m e u r a p p r o c h e .L ' c h o l a r e d i t .

    C ' e s t c o m m e l a c l o c h eD ' u n c o u v e n t m a u d i t ;

    Comme un bru i t de fou le ,Qu i tonne e t qu i rou le ,

    E t t a n t t s ' c r o u l e ,E t t a n t t g r a n d i t ,

    D i eu ! l a vo i x spu l cra l eDes D j inns ! . . . Quel bru i t i ls font !

    F u y o n s s o u s l a s p i r a l eD e l ' e s c a l i e r p r o f o n d .

    D j s ' t e i n t m a l a m p e ,E t l ' ombre de l a rampe ,

    Qui le long du mur rampe,M o n t e j u s q u ' a u p l a f o n d .

    C ' e s t l ' e s s a i m d e s D j i n n s q u i p a s s e ,E t t o u r b i l l o n n e e n s i f f l a n t !

    Les i f s , que l eur vo l f racasse ,C r a q u e n t c o m m e u n p i n b r l a n t .L e u r t r o u p e a u , l o u r d e t r a p i d e ,

    V o l a n t d a n s l ' e s p a c e v i d e ,S e m b l e u n n u a g e l i v i d e

    Qu i por te un c la i r au f l anc .

    I ls sont tout prs ! - Tenons fermeC e t t e s a l l e , o n o u s l e s n a r g u o n s .Q u e l b r u i t d e h o r s ! H i d e u s e a r m e

    De vampires et de dragons !L a p o u t r e d u t o i t d e s c e l l e

    P l o i e a i n s i q u ' u n e h e r b e m o u i l l e ,E t l a v i e i l l e p o r t e r o u i l l e

    Tr e m b l e , d r a c i n e r se s g on d s !

    Cr is de l 'enfer! vo ix qu i hur le et qu i p leure !L ' h o r r i b l e e s s a i m , p o u s s p a r l ' a q u i l o n ,

    Sans doute , c ie l ! s 'abat sur ma demeure .Le mur f l ch i t sous l e no i r ba ta i l l on .

  • L a m a i s o n c r i e e t c h a n c e l l e p e n c h e ,E t l ' on d i ra i t que , du so l arrache ,

    A i n s i q u ' i l c h a s s e u n e f e u i l l e s c h e ,Le vent la rou le avec leur tourb i l lon !

    Prophte ! s i ta main me sauveDe ces impurs dmons des so i rs ,

    J ' i r a i p r o s t e r n e r m o n f r o n t c h a u v eD e v a n t t e s s a c r s e n c e n s o i r s !Fa i s que sur ces por tes f i d l esM e u r e l e u r s o u f f l e d ' t i n c e l l e s ,

    E t qu 'en va in l ' ong le de l eurs a i l esGrince et cr ie ces v i traux noirs !

    I ls sont passs ! - Leur cohorteS ' e n v o l e , e t f u i t , e t l e u r s p i e d s

    C e s s e n t d e b a t t r e m a p o r t eD e l e u r s c o u p s m u l t i p l i s .

    L ' a i r es t p l e i n d ' un bru i t de cha nes ,E t d a n s l e s f o r t s p r o c h a i n e s

    F r i s s o n n e n t t o u s l e s g r a n d s c h n e s ,Sous leur vol de feu pl is !

    D e l e u r s a i l e s l o i n t a i n e sL e b a t t e m e n t d c r o t ,

    S i c o n f u s d a n s l e s p l a i n e s ,S i f a i b l e , que l ' on cro i t

    O u r l a s a u t e r e l l eC r i e r d ' u n e v o i x g r l e ,

    O u p t i l l e r l a g r l eSur l e p lomb d 'un v ieux to i t .

    D ' t r a n g e s s y l l a b e sN o u s v i e n n e n t e n c o r ;

    A i n s i , d e s a r a b e sQ u a n d s o n n e l e c o r ,

    Un chant sur la grveP a r i n s t a n t s s ' l v e ,E t l ' e n f a n t q u i r v eF a i t d e s r v e s d ' o r .

    L e s D j i n n s f u n b r e s ,F i l s d u t r p a s ,

    D a n s l e s t n b r e sP r e s s e n t l e u r s p a s ;L e u r e s s a i m g r o n d e :

    A i n s i , p r o f o n d e ,M u r m u r e u n e o n d eQu 'on ne vo i t pas .

    C e b r u i t v a g u eQ u i s ' e n d o r t ,

    C ' e s t l a v a g u eSur le bord ;

    C ' e s t l a p l a i n t e ,P r e s q u e t e i n t e ,

    D ' u n e s a i n t eP o u r u n m o r t .

    O n d o u t eL a n u i t . . .

    J ' c o u t e :T o u t f u i t ,

    T o u t p a s s eL ' e s p a c e

    E f f a c eL e b r u i t .

  • Les rptitions

    Six rptitions ont eu lieu lcole :- une rptition en classes spares (2 sances)- quatre rptitions avec les trois classes runies - une rptition avec les trois classes et le quatuor cordes

    Lors de la premire rptition, les enfants ont dcouvert la partition de Nocturnes.

    Ils ont commenc travailler sur lensemble des effets sonores raliser : sifflement, cri de la chouette,chant des cigales, claquement de langue

    Dans cette pice, le chur denfants reprsente en effet les Djinns, ces tres invisibles que lon entendarriver au loin ( La rumeur approche ) puis passer au dessus de nous dans un tumulte effrayant ( C'estl'essaim des Djinns qui passe, Et tourbillonne en sifflant ! ), avant de disparatre ( Ils sont passs ! - Leurcohorte s'envole, et fuit ).

    Les enfants ont galement dcouvert et appris reconnatre la gestuelle et les diffrents signes dedirection.

  • Au cours des rptitions suivantes, ils ont continu travailler sur les effets dcrits dans la notice de lapartition et deux nouveaux instruments ont fait leur apparition : des tambourins et des tuyaux ! Au grandtonnement des enfants, le son produit en soufflant doucement dans les tuyaux ressemble au bruit du vent.

    La premire rencontre avec le quatuor cordes a eu lieu lors de la 5me rptition. Armelle Cuny (violon),Jasmine Eudeline (violon), Delphine Millour (alto) et Frdric Baldassare (violoncelle) sont venus travailleravec les enfants. La pice commence alors prendre forme entre le chur denfants et les musiciens.

  • Voici les ractions des enfants l'issue des rptitions :

    " Pendant la premire leon de musique, nous avons appris : souffler dans un capuchon faire une voix grave mme en faisant plus fort faire la chouette dans ses mains faire des sons : chhhh, ffff, ssss et kss-kss-kss un couplet des Djinns des claquements de doigts et avec la langue taper des pieds par terre en rythme "

    " On doit siffler avec les capuchons de stylo. Faire la chouette avec nos mains, on doit faire l'orage avec lestambourins. On doit dire dort------ et chut , encore dort------ et chut en sursaut, on doitdire la rumeur approche , dire s.s.s. et ks. ks. Ks, , la rumeur appro------ "

    " J'ai beaucoup aim parce que, hier, ils ont ramen des instruments. Il y en a qui ont pris des tambourins,des tuyaux et des bouchons de stylo, et moi je n'ai pas pu en avoir parce que je faisais la chouette. "

    " J'ai bien aim, on a revu la chouette, le sifflement avec le bouchon de stylo et le sifflement avec la bouche.Pierre nous a apport des tambourins, un diapason, et aussi un tuyau. Le diapason fait plein de sons. "

    " Dans le groupe de musique, on est compos de 5 groupes : ceux qui font le hibou dans leurs mains siffler avec la bouche siffler dans des bouchons de stylo avoir des tambourins pour faire de plus en plus fort d'autres ont eu des tuyaux pour souffler et a faisait un bruit aigu

    Pierre avait un diapason pour retrouver la note la . Il nous