Évaluation indirecte de la capacité aérobie d’adolescents obèses : intérêt d’un test de course à pied intermittent court, progressif et maximal

  • Published on
    19-Dec-2016

  • View
    229

  • Download
    7

Embed Size (px)

Transcript

  • Science & Sports (2013) 28, e133e139

    Disponible en ligne sur

    www.sciencedirect.com

    ARTICLE ORIGINAL

    valudadopied Indirecshort i

    O. Rey

    a UMR 728709, Franceb EA 6309, Lc EA 6309, Ld Lyce Raye AJO Lef Laboratoi(UQO), Gat

    Recu le 5 dDisponible

    MOTS CAdolesceObsit Test de cIntermitContinu Soin de sradapta

    Auteur clUniversit,

    Adresse

    0765-1597/$http://dx.dation indirecte de la capacit arobielescents obses : intrt dun test de course intermittent court, progressif et maximalt assessment of aerobic capacity of obese adolescents: Interest of antermittent, progressive and maximal running test

    a,b,c,, D. Rossid, C. Nicola, C.-S. Merciere, J.-M. Vallierb,c, C. Maanof

    Institut des sciences du mouvement, tienne-Jules-Marey , Aix-Marseille universit et CNRS, 13009 Marseille cedex

    AMHESS, universit de Nice Sophia Antipolis, 06205 Nice, FranceAMHESS, universit de Toulon, 83957 Toulon, Francenouard, 83170 Brignoles, Frances oiseaux SSR pdiatrique obsit, centre mdical nutritionnel infantile, 83110 Sanary-sur-Mer, Francere de cyberpsychologie, dpartement de psychoducation et de psychologie, universit du Qubec en Outaouaisineau, Canada

    ecembre 2012 ; accept le 13 fevrier 2013sur Internet le 10 juin 2013

    LSnts ;;ourse ;tent ;;uite et detion

    RsumObjectifs. Dterminer lintrt du test intermittent progressif de type 15-15 appel Spartacuspour mesurer indirectement le niveau global de capacit arobie dadolescents obses en lecomparant au test continu Navette.Patients et mthodes. Quarante-trois adolescents obses (33 lles et 10 garcons) ont ralisles deux tests. Linuence du type de test , du sexe et de leur interaction a t valuesur la frquence cardiaque maximale (FCmax), la vitesse de n de test, les dures totale de testet nette de course, et la difcult percue.Rsultats. Les rsultats ne montrent pas de diffrence signicative inter-tests pour la FCmax etla difcult percue. Compar au test Navette, le Spartacus permet dobtenir une vitesse nale20 % suprieure (11,5 vs. 9,4 km/h) et une dure totale de test 3,3 fois plus longue (17,3 vs.5,3 min) pour une dure nette de course 1,7 fois suprieure (8,7 vs. 5,3 min) (p < 0,001). Il nya pas deffets signicatifs du sexe ni de linteraction type de test sexe .Conclusion. Le test Spartacus permet datteindre un mme tat psychophysiologique maximalen produisant une vitesse de course et une dure totale de test suprieures. 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.

    orrespondant. EA 6309, laboratoire motricit humaine, ducation, sport, sant (LAMHESS), USTV, BP 20132, avenue de 83957 Toulon, France.e-mail : olivier.rey@univ-amu.fr (O. Rey).

    see front matter 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.oi.org/10.1016/j.scispo.2013.02.006

  • e134 O. Rey et al.

    KEYWORDSAdolescents;Obesity;Running IntermitContinuoRehabilit

    SummaryAim. Examine the interest of progressive intermittent running test (15-15) entitled Spartacusto assess indirectly the global level of aerobic capacity of obese adolescents in comparison withthe continuous Shuttle run test.Methods. Forty-three obese adolescents (33 girls and 10 boys) performed the two tests. Diffe-

    andnal

    id npare

    9.4 er nencedent

    end o

    reser

    1. Introd

    Les jeunesmotrice activits dsements dejeunes obarobie estrects (ceset permettCes valuacharge pareffets tantcelle-ci. Gcit arobprogressifstest NavettTomkinson regard des pouvoir teset/ou dadet reprodude la battedintensittest comporelance, doque lors defourni avecmaximale aexprime ece jour, luheurte touciques. Il n de test[7]. Lutilitla performatteint [2].la performvoire linle premierle sentimenpercues de

    regarogrets sype rse

    es poiusc

    ds drsonnelle r, bistimrmes

    prisemm

    scoittenpar lactsifs s paos elis

    Lpindrence d

    du test;tent;us;ation

    rences according to the test, sexthe maximum heart rate (HRmax), the and the perceived effort.Results and discussion. The results dFCmax and the perceived effort. As comincreased nal running speed (11.5 vs.(17.3 vs. 5.3 min) for a 1.7 times longresults were neither signicantly inueConclusion. The Spartacus intermittpsychophysiological state effort at thein both speed and duration. 2013 Elsevier Masson SAS. All rights

    uction

    obses se caractrisent par une dsadaptationleffort et par une forte inconomie dans lese type course [1,2]. Dans le cadre des tablis-

    type soin de suite et de radaptation (SSR) pourses, lvaluation du niveau global de capacit

    gnralement ralise au moyen de tests indi-t--dire, ralisables au sein des tablissementsant de tester simultanment plusieurs enfants).tions visent mieux individualiser la prise en

    les activits dendurance et en quantier les au cours de cette prise en charge qu lissue denralement, lvaluation indirecte de la capa-ie est ralise partir de protocoles continus,

    et maximaux dont lun des plus utiliss est lee [3,4]. Comme le souligne une mta-analyse deet al. [5], ce test est mondialement utilis aunombreux avantages quil offre tels que le fait deter en mme temps un grand nombre denfantsolescents dans un espace restreint, dtre validctible chez ces populations, et de faire partierie de tests Eurot [6]. Compos dallers-retours

    croissante entre deux lignes spares de 20 m, certe toutefois dinluctables phases de freinage-nt linconomie engendre un arrt plus prcoce

    tests qui en sont exempts. Le test Navette est un tableau dextrapolation des valeurs de vitesse

    Au nus, pde tesex., tde courelanctant duneuromdu poiles pecorpor[9]. O suredes fopour la

    Rcmilieuintermment un carsuccesralisde repest rapalier. attetolra cellerobie (VMA) partir de la performance ralisen vitesse atteinte au dernier palier complt. tilisation de ce test avec de jeunes obses se

    jours labsence dabaques qui leur soient sp-est pourtant clairement tabli que la vitesse de

    Navette est ngativement corrle au surpoids de ce test est ds lors limite par le fait queance du sujet en surpoids se limite au seul palier

    Au niveau psychologique, il est regretter queance reste limite quelques minutes deffortcapacit pour certains jeunes obses datteindre

    palier, ce qui pourrait avoir un effet ngatif surt dauto-efcacit et les comptences physiques

    ces adolescents.

    lirement toutefois ide jeunes tant toute Spartacus rencontrejeunes obtique.

    Cette cus et de dvaluatiobie dadolede performde frquen the interaction test sex have been assessed for running speed, the total and net running durations

    ot reveal any signicant inter-test differences ford to the Shuttle run test, the Spartacus led to a 20%km/h) and a 3.3 times longer total running durationt exercise duration (8.7 vs. 5.3 min, P < 0.001). The

    by the sex nor by the test sex interaction.test allowed obese adolescents to reach a similarf the run while producing an increased performance

    ved.

    rd des limites voques pour les tests conti-ssifs et maximaux, il semblerait que lutilisationinspirant dexercices de type intermittent (p.15-15) comportant une succession de phaseset de repos, sans enchanement de freinage-puisse tre plus approprie cette population,nt de vue cardiovasculaire [1] que du point de vueulaire [8]. Les tests ncessitant une propulsionu corps sont en effet connus pour dsavantageres en surpoids ou obses du fait de la chargeadditionnelle mobiliser lors de ces exercicesen que les tests intermittents aient tendanceer la VMA [10], ils se rapprochent davantage

    dexercices physiques actuellement prconisese en charge de jeunes obses [11].ent, Rossi et al. [12] ont dvelopp, pour lelaire, un test progressif et maximal de typet, appel : Spartacus. Il se caractrise globale-absence de phases de freinage-relance et parre intermittent. Ce test seffectue par paliersde trois minutes comportant trois allers-retours,r phase de 15 secondes de course et 15 secondest rpts jusqu puisement. Le premier palier

    7 km/h et lincrmentation est de 1 km/h parreuve sarrte lorsque le sujet ne parvient pas

    la distance requise deux fois de suite avec unee 1 m. La vitesse maximale retenue corresponddernier palier complet ralis. Ce test est rgu-

    utilis auprs dlves dtablissement scolaire,l na jamais t test auprs dune populationobses [12]. Ralis sous forme de 15-15 et vi-phase de freinage-relance, le protocole du testdevrait attnuer les causes de fatigue prcoces lors du test Navette, permettant ainsi deses dexploiter davantage leur potentiel nerg-

    tude vise mesurer lintrt du test Sparta-le comparer au test Navette en tant que testn indirecte du niveau global de capacit aro-scents obses au travers des valeurs maximalesance (cest--dire, vitesse, dure de course etce cardiaque [FC] atteintes) et de perception

  • valuation indirecte de la capacit arobie dadolescents obses e135

    de leffort. Nous mettons lhypothse selon laquelle letest intermittent Spartacus devrait favoriser une meilleureperformance (cest--dire, des valeurs suprieures) des ado-lescents obses par rapport au test Navette aux niveaux desmesures de dure deffort (cest--dire, nette et totale detest), de vitesse maximale et de FC.

    2. Mthode

    2.1. Sujets

    Un chantillon de 43 adolescents obses (33 lles et10 garcons), scolariss dans un tablissement de type SSR(depuis 3,8 1,5 mois), a particip cette tude. Leurscaractristiques dmographiques et anthropomtriquessont prsentes dans le Tableau 1. La catgorie de poids obse a t dtermine partir de lindice de massecorporelle (IMC) de chaque jeune et selon les seuils pro-poss par de leur grespectivegarcons de

    2.2. Mesu

    Les valualadmission(cest--di-dire, enclimatiquedeux testssemaines ement conteux tait dcelui-ci tasjour. Le par un palipour permeaux phaserepos. TouNavette, cguer quelqaux adolessest drouet pour le tet al. [12] les param

    Tableau 1graphique

    Taille (cmPoids (kg)ge (ans) IMC

    IMC : indica Diffre

    p < 0,05.

    test (exprime en km/h), la dure nette et totale de leffort(en minutes), et la frquence cardiaque maximale (FCmax,exprime en battements/min) enregistre en n deffort(Polar RS 400, Polar Electro Oy, Kempele, Finlande). Lesvaleurs deffort percu ont t renseignes par les adoles-cents obsElles ont of PerceiveCelle-ci a dadolesce

    2.3. Anal

    Les valeursLes diffrelge, de l partir ddants. Les

    pe dsexe, la fort e (M de

    dent-Nns ees lo

    Br

    sul

    sultnce s d0]. T01] ea mo] = 15et leurefretre [1,8] = 1] = 3fectue te

    tota1,67

    NavativFCma] = 0

    quiable

    tota prin9) ou

    0,94 lInternational Obesity Task Force en fonctione et de leur sexe (p. ex., seuils dobsit dement 28,6 et 27,6 kg/m2, pour des lles et des

    14 ans) [13].

    res et procdures

    tions ont t ralises 15 semaines aprs des jeunes au centre. Elles ont eu lieu le matinre, entre 9 h 00 et 12 h 00) ou laprs-midi (cest-tre 14 h 00 et 17 h 00), et dans des conditionss similaires en temprature et en humidit. Les

    ont t effectus un intervalle dune troist lordre de passation des tests a t alatoire-rebalanc entre les adolescents. Chacun dentrej familiaris la passation du test Navette,nt systmatiquement organis en tout dbut deprotocole de passation du test Spartacus dbuteer de trois minutes la vitesse lente de 7 km/h,ttre aux enfants dajuster rapidement leur effort

    s successives de 15 s de course et de 15 s det comme dans la phase dchauffement du testes trois premires minutes ont permis de prodi-ues conseils individualiss de gestion de coursecents. Par la suite, la passation du test Navettele selon les recommandations de Lger et al. [4]est Spartacus selon les recommandations de Rossiprsentes en annexes. Pour chacun de ces tests,tres valus sont : la vitesse atteinte en n de

    Caractristiques anthropomtriques et dmo-s des participants.

    Total(n = 43)

    Filles(n = 33)

    Garcons(n = 10)

    ) 160 10 160 10 170 10a 80,0 16,3 76,8 14,8 90,5 17,4a

    13,7 1,4 13,5 1,6 14,5 0,531,0 4,6 30,8 4,6 31,5 5,0

    e de masse corporelle.nce signicative observe entre lles et garcons

    le tytest de testet leftivariAnova En cas Studerelatioatteinttest de

    3. R

    Les rdiffrevaleurp = 0,7p < 0,0ManovF[5,78test test, dLes diftive entest (F(F[1,82(F[1,82SNK efen n ddures3,3 et au testsignicde la (F[1,82montreles varduresleffetp = 0,3Wilks =es immdiatement aprs larrt de lexercice.t mesures laide de lchelle Rating Scaled Exertion (RPE) de Borg allant de 6 20 [14].t retenue puisquelle a t valide auprsnts [15].

    yse statistique des donnes

    sont dcrites selon la moyenne lcart-type.nces entre les garcons et les lles au niveau dea taille, du poids et de lIMC ont t valuesun test-t de Student pour chantillons indpen-diffrences entre les adolescents obses selone test , selon le sexe et selon le type de

    ont t values pour la FCmax, la vitesse en ndure totale dexercice, la dure nette de coursepercu, partir dune danalyse de variance mul-anova). Lorsque la Manova tait signicative, uneux voies a t mene pour chacune des variables.ffet signicatif de lAnova, un test post-hoc deewman-Keuls (SNK) a t utilis (p < 0,05). Lesntre les valeurs de vitesse maximale et de FCmaxrs des deux tests ont t analyses laide duavais-Pearson .

    tats

    ats du t de Student ne prsentent aucunesignicative entre lles et garcons pour lesge [t(41) = 1,89 ; p = 0,07] et dIMC [t(41) = 0,39 ;outefois, les garcons sont de taille [t(41) = 4,28 ;t de poids [t(41) = 2,46 ; p = 0,01] suprieurs. Lantre une relation signicative ( de Wilks = 0,09 ;8,27 ; p < 0,001) entre leffet principal type des variables tudies (FC...

Recommended

View more >