Extraits de presse - Livre & conf©rences Bruno Parmentier

  • View
    746

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Extraits de presse - Livre & conf©rences Bruno Parmentier

Extraits de presse du livre de Bruno Parmentier : Nourrir lhumanit (ditions La Dcouverte) Et suite aux confrences

Presse quotidienne Comme l'crit Edgard Pisani dans sa prface, ce livre s'adresse M. Tout -le-Monde. Parce que tout le monde boit, mange, vit dans la nature, mais aussi parce que les dfis auxquels sont confrontes nos socits ne sauraient tre rsolus sans une rflexion de fond sur la place des agriculteurs, et sur le rle des prs, des frets et des mers dans notre existence. Bruno Parmentier, qui dirige aujourd'hui une cole d'agriculture, ne prtend pas avoir rponse tout. Mais il donne rflchir. [...] Un plaidoyer convaincant. LE MONDE (ECONOMIE) Bruno Parmentier l'avoue : l'agriculture, il n'y connaissait rien. Dsorient par le concert ininterrompu de polmiques sur la politique agricole commune, l'Organisation mondiale du commerce, les manipulations gntiques, l'irrigation, l'exode rural, etc. il a voulu y voir clair. En posant une question simple: l'agriculture pourra-t- elle nourrir les hommes et les femmes du XXI sicle ? Une interrogation suffisante pour drouler un ouvrage passionnant, clair et complet, qui montre l'immense dfi que devra relever l'agriculture dans les quarante ans venir, doubler sa production sur une plante de plus en plus fragile. LES ECHOS Serait-on en train de passer ct du futur plus important problme de l'humanit ? Tel est, en rsum, le message essentiel que veut transmettre Bruno Parmentier. Regardons les chiffres. Avec une population mondiale de 6 milliards d'habitants, il reste encore aujourd'hui, malgr les progrs gigantesques de l'agriculture, 850 millions de personnes qui ne peuvent pas manger leur faim. Comment sen tirer demain, alors que les dmographes annoncent une augmentation de 3 milliards d'tres humains en 2050 ? Cela frise l'impossible, alors que la plante va manquer d'eau, de terre et d'nergie et que nous allons devoir affronter les effets de nos inconsquences actuelles : rchauffement climatique, pollution, rosion des sols, perte de biodiversit ; le dfi semble impossible relever. Pourtant certaines solutions existent dj, tandis que d'autres restent inventer. L'auteur reste optimiste, compte tenu du progrs scientifique et condition que l'on rgule les marchs mondiaux. Il suggre que l'humanit se dote d'un organisme de dfinition de l'thique, o les religions, philosophie et grande tradition culturelle dialogue avec les scientifiques pour dfinir ce qu'est l'homme et ce qui ne doit pas tre. LA CROIX Le sort de la plante est en partie entre les mains des agriculteurs. Bruno Parmentier, patron d'une grande cole angevine, publie Nourrir l'humanit. L'ouvrage, prfac par l'ancien ministre Edgard Pisani, remet en cause pas mal d'ides reues ! LE COURRIER DE L'OUEST Nourrir lhumanit, un vrai cri dalarme. Edgard Pisani qui prface le livre, l'admet: "Pour tre lu comme il le mrite, ce livre ne devait pas tre crit par un agronome pour des agriculteurs et des agronomes, mais par un gnraliste pour "M.Tout-le-Monde". Un gnraliste... pas tout fait le premier venu: conomiste et ingnieur des Mines, il est immerg dans les ralits du monde agricole

Extraits de presse sur le livre et les confrences Nourrir lhumanit de Bruno Parmentier

1

depuis une poigne d'annes : Bruno Parmentier est directeur de l'Ecole suprieure d'agriculture d'Angers depuis 2002. Un ouvrage qu'Edgard Pisani salue comme "le plus mthodique, le plus alerte, le plus honnte". OUEST FRANCE Les surplus agricoles, c'est fini. Nous entrons dans un monde de raret. C'est vrai pour le ptrole. C'est galement vrai pour les produits agricoles. Ingnieur des Mines, conomiste, Bruno Parmentier dirige l'Ecole suprieure d'agriculture (ESA) d'Angers. Il est l'auteur d'un livre brillant, accessible tous, consacr au dfi de l'alimentation dans le monde. Dans Nourrir l'humanit, couronn par le prix Terra, il rappelle avec brio que la plante va manquer d'eau, de terre et d'nergie et que nous devons affronter les effets de nos inconsquences actuelles: rchauffement de la plante, pollution, rosion, perte de la biodiversit. Ce dfi, la plante peut le relever si elle remet l'agriculture au cur du projet politique. OUEST France Les problmes sont devant nous. Cela me rassure de voir des paysans dans les campagnes plutt qu'au ple emploi ! C'est sur le ton volontairement provocateur du one-man-show que l'conomiste Bruno Parmentier, invit l'assemble gnrale des Groupements de vulgarisation agricole, a assn ses vrits sortant du politiquement correct. Selon Bruno Parmentier, la pnurie mondiale de crales menace. En 30 ans la consommation de crales par les animaux doubl. Aujourd'hui les 200 300 millions d'ouvriers chinois, nouveaux petits riches de base, peuvent mettre une aile de poulet dans leur riz. Il est donc fou d'imaginer qu'on puisse en plus brler la plus prcieuse denre dans nos moteurs. Conduire au manger, il faut choisir . Les solutions du XXe sicle ne marchent plus L're qui s'ouvre sera celle de la biotechnologie. Il faut produire plus et mieux en dveloppant une agriculture cologiquement intensive, la rgulation des marchs agricoles et une agriculture vivrire dans le tiers-monde . OUEST France mars 2010 Un livre pour perturber nos digestions bates et nos ides toutes faites sur les grandes peurs d'aujourd'hui, entre OGM, vache folle et grippe aviaire. Un plaidoyer aussi pour tenter de rconcilier citadins et paysans. LE DAUPHIN LIBR Avec ce livre, Bruno Parmentier entreprend un diagnostic de l'tat de la plante agricole et cherche mettre porte du lecteur les possibilits qu'auront ou non les agriculteurs de produire suffisamment pour nourrir les hommes. Alors que l'agriculture est quasiment absente de la campagne lectorale en vue d'lire le prochain prsident de la Rpublique, tout ouvrage qui alerte l'opinion sur ce secteur conomique, pas comme les autres est le bienvenu. [...] Nourrir l'humanit se veut un ouvrage de vulgarisation accessible tout un chacun au-del du cercle restreint de spcialistes. L'HUMANIT Bruno Parmentier, directeur d'une cole d'ingnieur en agriculture, estime que l'volution de la consommation de produits d'origine animale dpend de trois grandes questions : la religion hindoue, comme la religion catholique, va-t-elle dcliner, et, dans ce cas, l'Inde va-t-elle consommer beaucoup de viande ? Les Chinois vont-ils se met boire du lait si on leur propose un produit qu'ils parviennent digrer ? Les occidentaux vont-ils continuer manger du porc, si ce dernier devient rservoir pour les transplantations d'organes ? Quoi qu'il en soit, une nouvelle rpartition gographique de la consommation devrait se mettre en place, qui consistera en un double mouvement de balancier : diminution de la ration carne dans les pays riches, o il y a excs, et augmentation dans les pays pauvres, o il y a carence. LE MONDE Produire plus, avec moins de terre, moins d'eau et moins d'engrais. quoi va ressembler l'agriculture de demain ? Bruno Parmentier, directeur de l'cole suprieure d'agriculture d'Angers, et auteur d'un livre sur les dfis que l'agriculture va devoir relever au XXIe sicle, estime que beaucoup de choses vont changer. Notre sicle sera, pour les produits de la terre, celui des prix levs et de la pnurie. LE COURRIER DE L'OUEST

Extraits de presse sur le livre et les confrences Nourrir lhumanit de Bruno Parmentier

2

Agrocarburants : pour Bruno Parmentier, directeur d'une cole d'agriculture, la recherche d'nergie nouvelle ne doit pas affamer la plante. Il met en garde : entre le rservoir des riches et l'assiette des pauvres, le march va vite choisir. L'HUMANITE Le bonheur est presque dans le pr. Dans les milieux agricoles, Bruno Parmentier est peut tre le plus optimiste de tous. Cet ingnieur des Mines, arriv dans le Maine-et-Loire en 2003, raconte les assembles gnrales des coopratives telles qu'il les a vcues ces dernires annes : le contexte tait dsesprant. Moi, je disais aux agriculteurs : tenez bon, vous allez reprendre la main. Il faudra nourrir 9 milliards d'habitants en 2050, la production de biocarburants explose, on aura plus que jamais besoin des paysans . On y est. Depuis un an, les cours du mas, de l'orge, du lait se sont envols. Celui du bl a doubl. LE MONDE Vous entendrez parler de lui. Il a fait un tabac. Jamais un orateur navait autant enflamm les Entretiens dAuxerre. Son agenda est plein tant cet homme de 60 ans dveloppe, de surcroit avec une aisance et un humour tonnants, une argumentation chiffre, documente, pertinente. Bruno Parmentier, ingnieur des mines et conomiste, dirige lcole suprieure dagriculture dAngers. Auteur de Nourrir lhumanit, il propose des pistes pour relever un dfi gigantesque : pour nourrir 9 milliards de personnes la production mondiale devrait doubler d'ici 2050, et ceci avec moins de terre, d'eau, de chimie. Voil pourquoi Bruno Parmentier prne un vritable plan Marshall pour l'agriculture est un gigantesque effort de recherche pour trouver de nouvelles techniques de production. LYONNE REPUBLICAINE Il faudrait doubler la production agricole pour que les 9 milliards d'individus de la plante mangent bien en 2050 , a prophtis l'conomiste Bruno Parmentier, au public de la Safer Champagne-Ardenne runi pour les vingt ans de l'institution. Avec son livre Nourrir l'humanit, les grands problmes de l'agriculture mondiale au XXIe sicle (ditions La dcouverte), il a obtenu le prix Terra, sorte de Goncourt de l'agriculture et de la ruralit. Nul hasard si aujourd'hui Bruno Parmentier reoit le mme accueil ardent ses confrences. Pourtant son interpellation de produire plus et mieux avec moins de terre, moins d'eau et plus de maladies , est provocante. Et son analyse de l'agriculture, assurant que les solutions du XXe sicle en terme de mcanique, d'nergie, de chimie et d'irrigation ont trouv leurs limites , n'est pas confortable. Mais il observe qu'il n'y plus de jackpot de la chimie , que les rendements des crales n'augmentent plus. Ceu