Fairpoliticsbarometre2012 lr

  • View
    609

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Fairpoliticsbarometre2012 lr

  • 1. Fair politicsBaromtre 2012de la cohrence des politiques luxembourgeoisespour le dveloppement quitable et durable
  • 2. Editeur :Cercle de Coopration des ONG de dveloppement asbl13 Avenue Gaston DiderichL 1420 LuxembourgTl. : +352 26 02 09 11www.cercle.luRemerciements :Les personnes suivantes ont contribu la rdaction de cette publication :Christine Dahm (Cercle de Coopration des ONG), Thierry Defense (SOSFaim), Marc Keup (ASTM), Dietmar Mirkes (ASTM), Roger Molitor (Aide lEnfance de lInde), Norry Schneider (Caritas), Jean-Louis Zeien (FairtradeLtzebuerg).Pour plus dinformations sur cette publication, prire de vous adresser :info@cercle.luPhotos : flickr.com CC, ASTMIllustration de la page de couverture: bakform sarlCette publication est cofinance par le Ministre des Affaires trangres,Direction de la Coopration. Les opinions exprimes ne refltent pas nces-sairement la position de la Direction de la Coopration.Imprim sur du papier recycl. Octobre 2012
  • 3. Avant-propos de Jean-Claude Juncker: Laccessible toile................................... 4Avant-propos de Marie-Jose Jacobs: La cohrence des politiques.................... 6Avant-propos de Lydie Err: Affaire suivre.............................................................. 8Avant-propos de Francis Schartz: La cohrence que nous voulons. .................. 10 .La cohrence des politiques pour le dveloppement: quest-ce que cest?....... 12Le cadre lgal et institutionnel au Luxembourg..................................................... 17A vous, citoyens responsables!............................................................................... 18Mthodologie - approche......................................................................................... 19La politique climatique. ............................................................................................ 20 .Les agrocarburants................................................................................................... 22Le Fonds de compensation...................................................................................... 24Les achats publics.................................................................................................... 26Promotion conomique et commerce extrieur.................................................... 28Appui lAlliance pour la Rvolution Verte en Afrique.......................................... 30Spculation financire sur les produits agricoles.................................................. 32
  • 4. Laccessible toile Par Jean-Claude Juncker, Premier ministre La politique nest, lvidence, pas toujours cohrente. Elle ne con- stitue pas un ensemble de logique parfaite. Les politiques et les hommes et les femmes politiques le sont encore moins. La perfec- tion nest point de ce monde. Egalement en matire de Cooprati- on. Cest une ralit politique. Constater et illustrer cette ralit ou plutt ces fragments de ralit ne veut cependant pas dire les ac- cepter. Bien au contraire ! Limpossibilit du parfait ne doit pas tre une excuse pour ne pas avoir plus de cohrence, plus de bon sens, plus de bien. Pour le dire avec le philosophe Bertrand Russell : Il Le Premier ministre vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser limperfection Jean-Claude et latteindre. Cest, pour moi, un des grands messages de ce Juncker baromtre - saluer - du Cercle de Coopration des ONG de dveloppement. Cest un appel et aussi un rappel de lextrieur en fait de lintrieur de la Coopration que le gouvernement luxembourgeois doit et va prendre trs au srieux. Merci pour votre vigilance. Merci pour vos critiques objectives et construc- tives. Le Luxembourg respectera ses engagements ! Visons donc nouveau la perfection tout en sachant que la politique et les politiques constituent un processus volutif du bas vers le haut. Sans jamais pouvoir atteindre la perfection, il faut cependant essayer, pour le dire avec Jacques Brel, datteindre linaccessible toile . Car en essayant, en rvant un impossible rve , le rve peut soudainement devenir possible et ltoile devient alors ac- cessible. Mme si la ralit politique se trouve toujours en relation asymptotique avec son idal. La nature politique est dans ce sensAvant-propos un reflet de la nature humaine. Le monde, notre monde ne sera donc jamais un monde parfaitement solidaire et responsable. Et encore moins un monde parfaitement juste et quitable. Mais il peut, il doit tre plus solidaire, plus responsable, plus juste et plus quitable. Il faut viter les hypocrisies. Car aucune realpolitik , aucune th- orie politique, conomique ou philosophique ne peut justifier le milliard de personnes humaines souffrant aujourdhui de malnu- trition dans le monde. Un monde solidaire et responsable com- mence en effet par une plus grande cohrence politique en matire de Coopration. Mais aussi par une plus grande cohrence politique et humaine tout court. Car la cohrence politique nest pas seule- ment une question de logique des lois. Cest aussi et surtout une question de lesprit des lois et des valeurs humanistes en politique. La politique en gnral et la politique de Coopration en particulier 4 3
  • 5. ont en effet besoin dune plus grande cohrence entre valeurs et lois, valeurs et rglements, valeurs et actions. Bref, il faut nouveau rconcilier thique et intrts, justice et libert, nation et Europe, Europe et socit-monde en politique, en conomie, en socit. Et surtout au quotidien ! Car comme disait si bien Emmanuel Mounier : Ce qui nagit pas nest pas. Il faut donc transcender le cadre trop rigide de lEtat-nation et pen- ser le monde comme un ensemble densembles et lhumanit com- me la vritable nation dfinitive (Victor Hugo). La faim dans le monde est - avec le changement climatique - la vraie crise de notre temps. Or, trop souvent la malnutrition et lcologie ne sont pas les premires proccupations des runions onusiennes, des sommets europens, des travaux parlementaires et gouvernementaux, des campagnes lectorales. Les Etats-nations ne peuvent aujourdhui plus se cacher derrire une souverainet thorique souvent dpas- se par la ralit, par la misre, par la faim. Ils ont ds lors aussi une responsabilit pour le bien commun mondial. La meilleure faon pour faire avancer ce processus de rconciliation - surtout entre le Nord et le Sud - est travers la personne humaine dans toute dci- sion politique tous les niveaux et avec une plus grande cohrence entre esprit et action. En fait, cette nouvelle approche transnationale est la seule faon dagir. Car le souci de cohrence des politiques pour la Coopration nest pas seulement une obligation lgale. Un nouveau paradigme plantaire humaniste est plus que ja- mais une obligation politique et conomique, thique, humaine et morale. Cest galement une ncessit juste et une priorit vidente.4 5
  • 6. La cohrence des politiques pour le dveloppement Par Marie-Jose Jacobs, Ministre de la Coopration et de lAction humanitaire La cohrence des politiques pour le dveloppement est le pendant indispensable de la coopration au dveloppement. Au plus tard depuis 2005, et ladoption par les prsidents de la Commission, du La Ministre de la Parlement et du Conseil de la dclaration de politique de dvelop- Coopration et de pement de lUE, le consensus europen, le gouvernement luxem- lAction humanitaire bourgeois se trouve engag, aux cts de la Commission europ- Marie-Jose Jacobs enne et des Etats membres de lUnion europenne, sur la voie du renforcement de cette cohrence. Depuis lentre en vigueur le trait de Lisbonne, lUnion et ses Etats membres disposent par ailleurs dune base juridique spcifique en la matire puisque celui-ci prvoit en son article 208 TFUE que lUnion t