Fernandel Un dur, un vrai, un tatoué

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Fernandel Un dur, un vrai, un tatoué. Moi Montebourg!,. Par Nanou et Stan. Tu me reconnais petite tête ? Non, non monsieur Ah, ah, ah ! Forcément je suis mon frère. Je ne porte pas de perlouzes Je ne suis pas un nervi Je trouve que ça fait tartouze Et c'est pourquoi moi je vous le dis - PowerPoint PPT Presentation

Text of Fernandel Un dur, un vrai, un tatoué

  • FernandelUn dur, un vrai, un tatou Moi Montebourg!, Par Nanou et Stan

  • Tu me reconnais petite tte ?Non, non monsieurAh, ah, ah !Forcment je suis mon frre

  • Je ne porte pas de perlouzesJe ne suis pas un nerviJe trouve que a fait tartouzeEt c'est pourquoi moi je vous le disJ'ai l'air de ne pas avoir l'airMais avec mon air je fais la pige Bbert

  • Je suis un dur, un vrai, un tatouJe fais pas des magnesQu'est-ce qu'on y gagne pour les tournantsMais faut pas me les jouerJ'ai risqu le bagne faut l'avouerJ'ai bouff du cannibale

  • J'ai mme digr des ballesIl en faut pour que je m'emballeJe sais discuter car des bataillons d'AfriqueJe porte la marque de fabriqueEt voil tout le portrait D'un tatou, dun dur, dun vrai

  • Pour l'amour c'est la mme choseJe suis un type passionsLes gonzesses voient tout en roseQuand je leur flanque des gnonsEt v'lan ! Ce nest pas du bonimentPas besoin de sermentsJe les ai au sentiment

    Si tu reviens Audrey, je te rends le robot

  • Je suis un dur, un vrai, un tatouJe fais pas des magnesQu'est-ce qu'on y gagne pour les tournantsMais faut pas me les jouerJ'ai risqu le bagne faut l'avouerJ'ai bouff du cannibale

  • J'ai mme digr des ballesIl en faut pour que je m'emballeJe sais discuter car des bataillons d'AfriqueJe porte la marque de fabriqueEt voil tout le portrait D'un tatou, dun dur, dun vrai

  • Quand je joue la beloteAu petit bistrot du coinFaut pas m'en mettre plein les bottesCar aussitt je fais du foinDe quoi ? il y a pas de pourquoiLes autres restent coisAlors je dis narquois :

  • Je suis un dur, un vrai, un tatouJe ne fais pas des magnesQu'est-ce qu'on y gagne pour les tournantsMais faut pas me les jouerJ'ai risqu l'bagne faut l'avouerJ'ai bouff du cannibale

  • J'ai mme digr des ballesIl en faut pour que je m'emballeJe sais discuter car des bataillons d'AfriqueJe porte la marque de fabriqueEt voil tout le portrait D'un tatou, dun dur, dun vraiDe quoi ?

    Monsieur Montebourg moi le mou

  • Fernandel, de son vrai nom Fernand-Joseph-Dsir Contandin, est un chanteur, acteur et ralisateur franais n le 8 mai 1903 Marseille (Bouches-du-Rhne) et mort le 26 fvrier 1971 Paris.

    Issu du music-hall, il fut durant plusieurs dcennies l'une des plus grandes stars du cinma franais, champion du box-office qui attira plus de 100 millions de spectateurs dans les salles. Comique emblmatique du cinma d'aprs-guerre, beaucoup de ses films sont devenus des classiques, comme Le Schpountz, L'Auberge rouge, Ali Baba et les Quarante voleurs ou La Cuisine au beurre, au mme titre que plusieurs de ses personnages, l'image de Don Camillo. Il a galement brill dans les compositions plus dramatiques notamment dans La Vache et le Prisonnier, Nas ou Heureux qui comme Ulysse.

    Chanteur populaire, il a galement laiss une discographie importante, parseme l aussi de classiques tels que Flicie aussi, Ignace ou Le Tango corse. Reconnaissable grce sa fameuse gueule de cheval comme il se plaisait le dire lui-mme, il acquit une popularit telle en France et dans le monde que le gnral de Gaulle dclara qu'il tait le seul Franais tre aussi clbre que lui. Son succs ne s'est jamais dmenti. Marcel Pagnol dit aussi de lui : Il a t l'un des plus grands et des plus clbres acteurs de notre temps et l'on ne peut le comparer qu' Charlie Chaplin

    Il est le pre du chanteur comdien Franck Fernandel et le grand-pre de l'crivain Vincent Fernandel. Son frre tait galement comdien sous le pseudonyme de Fransined.VedettariatPar la suite, ses triomphes se multiplient, notamment dans les films de Christian-Jaque, Un de la lgion et Franois Ier (1936), mais surtout dans ceux de Marcel Pagnol : Angle (1934), Regain (1937), Le Schpountz (1938), La Fille du puisatier (1940), et plus tard Topaze (1951).

    Les succs cinmatographiques n'empchent pas Fernandel de continuer une carrire de chanteur. Il joue dans de nombreuses comdies musicales, le plus souvent transformes en film par la suite. Certaines des chansons qui y sont interprtes deviennent des tubes , comme Ignace, Simplet ou Flicie aussi.

    En 1937, il publie ses premires mmoires en feuilletons qui s'arrachent dans le quotidien communiste Ce soir

    En 1939, la suite de la dclaration de guerre l'Allemagne, il est mobilis pendant la drle de guerre Marseille dans le 15e escadron du train des quipages. Il est cantonn dans la cour de son unit aprs avoir provoqu une meute lors de son premier tour de garde[7], puis dmobilis la suite de la signature de l'armistice. Il a entre temps enregistr Francine (1939), chanson trs engage contre la propagande allemande.

    ./..

  • Le 18 janvier 1953 alors qu'il tait Rome avec sa fille Jeanine, Pie XII le pria de venir au Vatican afin, dit-il, de faire la connaissance du plus connu des prtres de la chrtient aprs le pape .

    Autres activits[modifier] Tombe de Fernandel au cimetire de Passy.Ralisateur de trois de ses films (Simplet en 1942, Adrien en 1943 et sur un scnario de Sacha Guitry : Adhmar ou le Jouet de la fatalit en 1951), il fonde en 1963 avec Jean Gabin la socit de production Gafer[11]. Leur premire production sera L'ge ingrat de Gilles Grangier.

    Fernandel a galement remport un grand succs avec les enregistrements discographiques des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet (La Chvre de monsieur Seguin, Les Trois Messes basses, Le Secret de matre Cornille, etc.); Grand prix du disque de l'acadmie Charles-Cros.

    Atteint d'un cancer du poumon, il meurt le 26 fvrier 1971 dans son appartement de l'avenue Foch Paris. Il est inhum au cimetire de Passy[1].

    Il tait propritaire d'une villa Carry-le-Rouet et d'une vaste demeure Marseille, Les Mille Roses .

    Filmographie[modifier]Don CamilloSes films des annes 1940 seront peu marquants, essentiellement tourns pour la Continental-Films. Comme nombre d'artistes sous l'Occupation, il continue de chanter dans des cabarets et fredonne sur Radio Paris. Dans les annes 1950, il retrouve le succs grce des films comme L'Auberge rouge (1951) de Claude Autant-Lara, Ali Baba et les Quarante voleurs (1954) de Jacques Becker et surtout La Vache et le Prisonnier d'Henri Verneuil tourn en 1959.

    Mais c'est surtout la srie des Don Camillo, tirs de l'uvre de Giovannino Guareschi dans laquelle le cur et le maire communiste d'un petit village italien se livrent une lutte d'influence, qui va lui apporter l'immortalit. Il tourne six films : Le Petit Monde de don Camillo (1951) et Le Retour de don Camillo (1953) de Julien Duvivier, puis, avec d'autres ralisateurs, La Grande Bagarre de don Camillo (1955), Don Camillo Monseigneur (1961), Don Camillo en Russie (1965) et enfin Don Camillo et les Contestataires, qu'il commence en 1970 mais ne pourra achever en raison d'un cancer qui va l'emporter l'anne suivante.Le 18 janvier 1953 alors qu'il tait Rome avec sa fille Jeanine, Pie XII le pria de venir au Vatican afin, dit-il, de faire la connaissance du plus connu des prtres de la chrtient aprs le pape .

    Fernandel a galement remport un grand succs avec les enregistrements discographiques des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet (La Chvre de monsieur Seguin, Les Trois Messes basses, Le Secret de matre Cornille, etc.); Grand prix du disque de l'acadmie Charles-Cros.

    Atteint d'un cancer du poumon, il meurt le 26 fvrier 1971 dans son appartement de l'avenue Foch Paris. Il est inhum au cimetire de Passy

    Il tait propritaire d'une villa Carry-le-Rouet et d'une vaste demeure Marseille, Les Mille Roses .

    Nanou et Stan le *