FEW 2011 "Anim(e)aux

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La Fête de l'Eau à Wattwiller 2011 sur le thème "Anim(e)aux"

Text of FEW 2011 "Anim(e)aux

  • FEW 2011ANIM(E)AUX

  • chiffres 2011

    Visiteurs libres population locale et rgionale, touristes,environ 1200. Visites guides pour groupes et structures diverses (CrditMutuel, lus et personnels de la CCCE, associations, adultesen rinsertion, IME, centres socio-culturels,), 450 personnesClasses : 5 maternelles, 31 lmentaires, 2 collges soit950 personnes et une centaine daccompagnateurs.Soit 2600 personnes au total.

    9 artistes professionnels, une rsidences de plasticienne,une rsidence de musicien en partenariat avec deux groupesdamateurs, 10 tudiants en art, quatre interventionsdartistes en milieu scolaire, un projet en partenariatavec lIME St Andr. Soit 19 projets artistiques prsentssur le parcours Wattwiller et une cration musicale enpremire mondiale avec une trentaine de musiciens.7 mdiatrices et deux personnes laccueil.

    En amont du parcours, environ 900 personnes de groupesscolaires ou autres ont visionn le diaporama sur lesanimaux dans lart prsent par une mdiatrice de la FEW.

    2

  • La Fte de lEau Wattwiller

    Anim(e)auxdu 19 au 29 juin 2011

    Un thme qui comporte des cls dentre aussi diverses queles artistes taient nombreux : cologie, thologie, rapportsentre lhomme et lanimal, animalit chez lhomme, sauvageet apprivois, hybrides, symbolique, organique,De trs nombreuses rencontres et changes en amont du parcoursgrce aux deux rsidences et au workshop des tudiants deNancy qui ont suscits de nombreux partenariats avec desassociations, des coles, des structures culturelles et deshabitants de toute la Communaut de Communes.Malgr les dates un peu tardives et la fracheur trs arrosede cette deuxime quinzaine de juin, le public tait aurendez-vous et la journe dinauguration a t riche derencontres artistiques, de jeux et animations. En clture,un grand moment de cration musicale nous a t offert avecle concert Zoophonie, cration sur le fil et presque endirect, pendant laquelle musiciens et public ont senti montersous la baguette de Jean-Paul G Nogus, relay par FrancisJutkowiak, un vrai partage dnergie et denthousiasme pourla musique pourtant trs personnelle du compositeur.Toujours une trs forte attente et une grande assiduit dela part des scolaires et de nombreuses structures socialesqui, comme lan dernier, avaient reu la visite en classede Marina Krger pour la prsentation dun diaporama sur lesanimaux dans lhistoire de lart en introduction au parcours.

    3

  • 4

  • Ivana Adaime MakacRsidence Wattwiller, avril/juin 2011

    Le banquetInstallation avec criquets plerins et migrateurs, vgtaux

    Intresse par lUmwelt, le monde tel quil est vcuet peru par les animaux, Ivana Adaime Makac cre dessculptures habitables qui sont la fois des compositionsde formes, matires et couleurs, et des lieux de viepropices aux animaux quelle observe. Le banquet est destin des criquets. Ils taient iciinstalls dans trois vivariums, contenant chacun unesculpture diffrente dont la couverture vgtale voluaitau quotidien en fonction des fleurs du jardin et deslgumes du march. Cette pratique de la sculpture vivanteoblige videmment lartiste une prsence quotidienne,et offre aux spectateurs des surprises renouveles.Une soire de prsentation de son travail lAbri-mmoiredUffholtz a permis dinaugurer un partenariat avec cettestructure, qui renforce les relations entre les communeset leurs habitants.

    http://www.ivanaadaimemakac.fr

    5

  • Ivana Adaime Makac, projet pdagogique avec laclasse de CE1 de Fanny Sommer, de lcole deWattwiller.

    Pendant le premier mois de sa rsidence, Ivana Adaime Makaca apport Wattwiller des souris, afin de tester avec ellesdiffrents espaces, environnements, habitats, sculpturescomestibles, jeux, Pendant deux semaines, les lves ontpartag ses observations et ralis diffrents objets quilsont install la disposition des souris. Celles-ci ont misquelque temps se laisser observer, mais les lvesdcouvraient le lendemain les traces de leurs passages dansles dispositifs, miettes, excrments, lments dplacs ourenverss, tmoignages de leurs explorations nocturnes. Ilsont ensuite rassembl leurs ralisations dans une grandeinstallation quils ont essay de photographier en adoptantle point de vue dune souris.

    6

  • Karl KelsFlusspferde/Hippopotames

    Vido de 35 - prt du FRAC Alsace

    Une vido tourne en plans fixes sur la faade de lenclosdes hippopotames du zoo de Vienne, pendant des travaux derfection et de nettoyage. La succession des squencesenchevtres sans ordre chronologique met en videncelabsurdit de ce choix humain de faire vivre ces animauxdans une maison btonne et peinte en blanc, et quilssobstinent, car cest une ncessit pour eux de marquerleur territoire, maculer sitt le nettoyage fini. Au delde laspect parfois comique que peut prendre cette observation,la majest de ces animaux est renforce par le silence decet univers o toute communication entre les espces estdfinitivement absente.

    7

  • 8

  • Jean-Paul G NogusRsidence de cration musicale Wattwiller

    mars/juin 2011

    Trs ouvert sur les collaborations artistiques et convaincudes enrichissements cratifs quelles apportent, Jean-PaulG Nogus, compositeur et saxophoniste, a construit sarsidence autour de diffrents partenaires :- Un projet pdagogique avec la classe de CM2 de LaurenceWeiss Steinbach, visant associer les enfants sacomposition musicale. La premire tape a t de dvelopperavec Pure Data une application leur permettant de composerdes mlodies de manire intuitive et visuelle.Lintrt et limplication des enfants ont dpass lesesprances du compositeur, ils ont travaill ensemble auperfectionnement de lapplication, et, au final, ontpropos une dizaine de squences musicales qui ont servi dematire premire au programme Zoophonie, jou le 19 juin.

    - Le compositeur a ensuite travaill avec deux formationsde musiciens amateurs, "Les Ptits ZArmands" et "Art ofJazz Ensemble" diriges par Francis Jutkowiak.

    - Du 14 au 19 juin, un workshop a rassembl Wattwillercinq musiciens professionnels autour de Jean-Paul G Noguset de la partition de Zoophonie.Jean-Paul G Nogus, direction, saxophone et ordinateurFranoise Schanbroeck, chant, marimba et crations lectroacoustiquesClment Dionnet, barytonRomain Fitoussi, guitareBlandine Lieber, cor anglaisAnne-Catherine Welterlen, flte

    http://www.deltaensemble.org

    9

  • 10

  • Jean-Paul G Nogus et Brengre ParisAni-mal

    installation multimdia

    Le deuxime volet de la rsidence de Jean-Paul G Nogustait la cration dune installation multimdia interactiveen collaboration avec la jeune plasticienne Brengre Paris,tudiante en 4me anne lcole du Quai de Mulhouse. Ellea mis en pratique un cursus sur la mdiation culturelle,dvelopp par lcole dart dans les classes dArts plastiquesde Laure Steiner, enseignante au Collge Kennedy deMulhouse, et a propos aux lves de 4me son thme detravail actuel, la chambre de lenfance. Dans ce lieu intime, la fois refuge et lieu de punition, les jouets et peluchesanimales peuvent prendre dans limaginaire des caractresngatifs ou cruels. Les diffrentes tapes du projet, dessins,animaux dtourns et leurs photographies ont t installsdans lespace de la crypte ou projets sur les murs. Jean-Paul G Nogus a cr des squences de matires sonores,prsences furtives ou saccades.Lumires, images et sons taient pilots de manire alatoirepar un dispositif informatique conu par le compositeur partir de Pure Data. Les spectateurs pouvaient voluer dansle dispositif et revivre quelques cauchemars, colres ouplaisirs enfantins.

    11

  • 12

  • Elise BaratSillages

    7 huiles sur toile

    Un itinraire suivre dans le village, celui des septtoiles dElise Barat accroches sur les traditionnellesfaades de granges en bois sombre qui, vocation qui leurtait sans doute inconnue, mettent si bien en valeur lescouleurs des peintures. Des prsences discrtes defoulques et de canards rvles par les arabesques queleurs sillages dessinent la surface de leau. Il est toujours tonnant de constater que des peinturespeuvent affronter la lumire du soleil sans perdre laqualit de leurs teintes, et lchelle de lextrieur enprservant leur subtilit et leur intimit.

    http://paysages-d-eau.com

    13

  • 10

  • Thomas Monin Village liquide

    Ruche en bois peint, pices de monnaie

    Thomas Monin porte un regard trs critique sur les rapportsentre notre socit et la nature, dont lexpressionplastique implique souvent des animaux vivants ou taxiderms.Il a choisi ici lunivers des abeilles et les consquencesmultiples de leur rarfaction comme symbole de la responsa-bilit destructrice de lhomme qui risque fort de se retournercontre lui-mme. Il a transform la fontaine SaintSbastien, monument central du village, en habillant lastatue du Saint qui la surplombe dune ruche rendue dmesurepar une colonne de hausses multicolores.Le projet de lartiste tait la fois dattirer lesabeilles et de transformer le bassin en fontaine vux pourla biodiversit et le respect de la nature. Les apiculteurs ont accompagn cette campagne en faveur desabeilles en prsentant le dimanche dinauguration une ruchepdagogique. A la fin des dix jours, le bassin brillait detous les feux des pices parsemes au fond. Esprons que les vux soient exhausss!

    http://www.thomasmonin.com

    11

  • 16

  • Jacques RobertPhotographies sur bche

    2 triptyques, 2,80 x 1 m

    Un travail sur le cadrage et la profondeur de champ qui jouesur la confusion des matires. Des lments animaux ouvgtaux sont photographis des chelles diffrentes etjuxtaposs par affinits subjectives. Lartiste proposesimplement ces espaces mystrieux, refusant tout discours,ou mme de dire ce que cest. Limportant est le mystre de ces atmosphres humides et lafaon dont elles se balanaient lgrement dans cette grangehabite de collections dobjets utiles et aligns, de

Recommended

View more >